Le Ministre David Sagara rend visite au PAFOC

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Ministre du logement, des affaires foncières et de l’urbanisme, David SAGARA  rencontre les responsables du projet PAFOC (Projet pour la Gestion du Patrimoine Foncier Communal), afin de pallier  aux  différents problèmes  du Foncier et de l’urbanisme qui constituent une véritable entrave au développement  socio-économique du Pays.

 

David Sagara

Cette une équipe jeune et dynamique au service du développement, qui a accueilli ce lundi 28 janvier  le Ministre David SAGARA et sa délégation.  Et à en croire le  Directeur du projet  PAFOC, le Lt. Col. Cheick Diéfaga, les objectifs que le projet  PAFOC s’est assigné à long et à cours terme dans le domaine du Foncier et de l’urbanisme sont entre autre ; appuyer les communes dans la gestion foncière sur la base d’un système d’informations foncières. En  terme clair, mieux gérer les ressources foncières  d’une manière efficiente et durable.  Le projet permet également de sécuriser le Foncier, d’augmenter les recettes de la commune, de favoriser une bonne gestion du foncier communal, et de mieux maîtriser les  aspects du développement.

Le projet a à son actif plusieurs  réalisations dans beaucoup de localités et capitales régionales  du Mali, dont la confection du SIF (système d’information Foncière) des communes urbaines de Ségou, de Koulikoro, la réalisation du registre foncier communal de Fana, N’Gabakoro droit et Sangarébougou. La confection des Ortho photos des communes de Kati, Bankoumana, Baraouéli, Macina, Léré, Bankoumana, Siby et Sankarébougou (PACT) , pour ne citer que ceux-ci.

Quant au ministre SAGARA, en vertu de sa riche et exaltante expérience pour avoir occupé tour à tour le département  de la décentralisation puis de l’environnement et  celui du logement des affaires foncières et de l’urbanisme, il  dit « Ne pas avoir été déçu », avant de félicités les travailleurs du projet PAFOC tout en les exhortant  à doubler d’efforts.

Lassina  NIANGALY

SOURCE:  du   23 jan 2013.