Litige foncier à Kabalabougou en commune 6 : Le maire Dagnon et son adjoint Baba Sanou au cœur d’un scandale

2
Terrains a vendre, Bamako
(photo archives pour illustration)

Dans notre édition de la semaine passée, nous titrions quel maire Dagnon et son adjoint Sanou veulent s’accaparer des parcelles des pauvres à Kabalabougou. Aujourd’hui, il ne fait d’ombre d’aucun doute, les propriétaires de ses parcelles AFC2 et AFC3 ont parfaitement fait des investissements dans les lieux et mieux, des familles entières y vivent.

Le chef d’orchestre de cette grande manne affaire domaniale n’est autre que le sieur Baba Sanou contre l’association pour le Développement, l’assainissement de l’environnement et la protection des personnes sans défense qui a été créée en 2002. Cette association a été créée à la suite des déguerpissements intervenus sur les lieux.

Il faut dire que c’est un système bien orchestré par les spéculateurs fonciers à savoir la mairie pour « escroquer » la terre des gens. Sinon comment avec le feu vert de toutes les autorités compétentes du moment, la mairie puisse faire sortir des  décisions pour annuler les parcelles.

Tenez vous bien lors de la visite de la commission dont fait partie l’association pour remettre des notifications, en présence du propriétaire des parcelles AFC2 et AFC3, les agents ont dit qu’ils étaient absents, or de source proche de la mairie, il nous a été rapporté qu’ils étaient belle et présents,  mais, pour des raisons que tout le monde connait ils n’ont pas donné les notifications. Ils souhaitent juste qu’on leur donne des sous.

Pour cause, ils auraient profité d’une mission sur le terrain pour clamer qu’il n’y avait rien sur ses parcelles. Ainsi, ils se appropriés de plusieurs de ses   notifications. Ils les ont confisquées pour fin personnelle du maire la commune 6 Souleymane Dagnon et son adjoint.  Plusieurs parcelles  ont été extorquées.  Parmi lesquelles parcelles  il y’a celle  du lot AFC2 et AFC3. Ces parcelles, selon nos sources auraient été retiré aux sieurs Amadou Touré et Moussa Sissoko pour donner à Idrissa Traoré Poker ancien du Djoliba et Moussa Traoré. Et pourtant sur les parcelles AFC2 et AFC1 des investissements avaient déjà été faits, c’est ce qui ressort du Procès Verbal d’enquête préliminaire sur le dossier qui avait été demandé par le procureur de la République. « Sur les parcelles AFC2 et AFC1, il y’avait des investissements. De vieux soubassements existent tout au tour. Ce sont les réalisations qui ne datent pas des dernières heures comme l’ont fait certaines personnes. Selon les agents de la mairie, pour échapper aux dispositions transitoires. Donc, de ce fait suivant les choses, ces parcelles ne devraient pas faire l’objet de réattribution. Mais les agents de la mairie auraient foulé aux pieds ces dispositions pour réattribuer ces parcelles à d’autres personnes ».

Maintenant que ce procès verbal est transféré au procureur de la République près du Tribunal de la première instance, l’on est en mesure de se demander à quand l’interpellation de ses élus municipaux qui sucent le sang des paisibles citoyens ?  Les victimes se demandent  aujourd’hui comment le maire Dagnon peut se permettre de telle attitude visant à annuler la décision 753/M-CVI-DB du 22 Avril 2010 et sollicite l’implication de Daniel Téssougué, le procureur général.

Amadou Saye, un autre complice

Pour avoir des permis d’occupé, le maire Dagon a fait sortir un moment une décision demandant à chacun de pays la somme de 550 000Fcfa par parcelle.300.000fcf comme taxe municipale et 250 000 comme permis d’occuper. Un nommé Amadou Saye aurait pris 2 750 000 à certaines personnes et refusé et de trouver le document et de restituer l’argent.

Dougoufana Kéita, stagiaire

Nous y reviendrons !

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Mr KEITA , tu as le bac de ATT , c’est sûre et certain car ton niveau y reflète . La faute incombe à votre Dirpub qui ne devait laisser passer ce chiffon Dogon à la rédaction .

Comments are closed.