Mairie de la commune V du district de Bamako : Sale temps pour Bill

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

 Ce lundi 7 janvier dernier, des éléments du groupement mobile de sécurité et de la gendarmerie étaient mobilisés devant la Mairie de la commune V.

Boubacar Bah dit Bill, maire commune V

Pour cause, trois associations à savoir l’Association Yérèdila Ton, l’Alliance universelle pour le Mali et l’Association appel du Mali avaient décidé dès le samedi 5 janvier au cours d’une Assemblée Générale de marcher sur la Mairie. Ces associations accusent la Mairie de « mauvaise gestion foncière » notamment dans le quartier de Daoudabougou jouxtant la colline dite du savoir où les habitants du secteur pensaient avoir de sites pour la construction au moins d’un centre de santé, d’une école et d’un marché.

Selon des témoignages sur place, la Mairie de ladite commune a décidé de morceler et de vendre les parcelles à des particuliers pour usage d’habitation.

C’est pourquoi, les membres de l’Association Yérèdila Ton, l’Alliance universelle pour le Mali et de l’Association appel du Mali  avaient décidé de marcher sur la Mairie manifester leur colère face à l’attitude des dirigeants communaux.

En effet, l’espace en question d’une superficie de 4 hectares est situé à Daoudabougou Sonsoribougou et avait été classée espace vert mais, une correspondance a été adressée au Gouverneur du District en vue de le déclasser pour  des besoins d’écoles, de centre de santé et de marché pour les habitants ce secteur du quartier de Daoudabougou.

Et c’est au moment où ces populations attendaient la réaction des autorités du District que le maire a selon les sources passé à la vitesse supérieure en vendant le site à des particuliers. D’après nos sources, ces nouveaux acquéreurs ont commencé à construire sur le site.

Ainsi, sous la conduite des trois associations citées ci-dessus, les populations dudit secteur ont sommé tous les ouvriers d’arrêter les travaux.

En effet, signalons que la lenteur des autorités du District de Bamako de répondre à la correspondance s’explique par les différents changements intervenus au niveau du gouvernorat du District.

Notons par ailleurs qu’il ya de cela quelques mois, c’était les jeunes du quartier de Torokorobougou qui étaient en conflit avec une Association féminine pour une parcelle de terrain que les jeunes voulaient utiliser comme terrain de foot contrairement à l’association qui entendait convertir les lieux en centre de santé.

 

Dieudonné Tembely    

 
SOURCE:  du   12 jan 2013.    

Une Réaction à » Mairie de la commune V du district de Bamako : Sale temps pour Bill

  1. Maridie23

    Le maire central est dans le coup. C est un vampire mais pourquoi l administration ne peut pas nous debarasser legalement des gens corrompus qui profitent des biens publics donc la vente anarchique meme des espaces verts????
    C est cette impunité qui explique la persistance de ces problèmes fonciers donc vraiment démanteler les reseaux.
    Merci