Morcellement illicite à Sirakoro Meguetana : Quand le maire Issa Ballo s’attaque au domaine d’EDM-SA

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

A la suite de l’envahissement de son domaine à Sirakoro Méguétana par des spéculateurs fonciers en complicité avec la municipalité de Kalabancoro, l’Energie du Mali (EDM-SA) vient d’adresser une requête aux autorités maliennes pour l’annulation et la suspension des travaux sur ledit domaine abritant ses lignes électriques de hautes et de moyennes tensions. Une décision soutenue par les riverains de la zone qui ont du mal à croire à ce morcellement soutenu par la mairie de Kalabancoro.

Les vieux démons sont de retour dans le quartier de Sirakoro Méguétana et la localité de Diatoula. Il s’agit des spéculateurs fonciers en complicité avec la mairie de Kalabancoro qui vient de morceler des terrains appartenant à l’Energie du Mali (EDM-SA) et qui abritent ses lignes électriques hautes et moyennes tensions. Un acte dénoncé par la société d’Etat, fournisseur d’électricité dans notre pays. Elle a adressé le 29 octobre dernier, une lettre aux autorités maliennes notamment au gouverneur de la région de Koulikoro qui coiffe la zone pour l’annulation pure et simple de la décision de morcellement sur cet espace, mais aussi de faire arrêter  les travaux de morcellement pour le bien-être des populations et pour la préservation et la sécurisation des lignes électriques dans un souci de continuité de service public. Il faut noter que des ampliations ont été adressées au ministre de tutelle des municipalités, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, et à son homologue de l’Energie et de l’Eau.
Malgré tout, la mairie et ses complices continuent d’agir sur le terrain. Des constructions sont mêmes visibles sur les terrains et c’est récemment qu’une équipe de l’urbanisme de Kati constatant l’ampleur du danger a fait une descente musclée de terrain pour arrêter les constructions, jugées illégales.
La population riveraine organise l’offensive contre les spéculateurs et la mairie de Kalabancoro. Un comité de crise a été mis en place avec à sa tête, Yaya Tamboura qui se bat auprès des autorités jour et nuit pour l’arrêt de cette honte nationale qui se dessine entre Diatoula et Sirakoro.
Le domaine de l’EDM-SA est réservé au projet de renforcement et de sécurisation de la ville de Bamako avec la création de la  »Boucle de 225 kV » du Projet d’appui au secteur de l’énergie (Pase). Pis, ce morcellement constitue un véritable danger pour les propriétaires des terrains qui désirent les habiter, car ils ne seront qu’à 2,5 m des lignes électriques. Alors que la distance réglementaire est de 30 m, fixée par les autorités de la République.
Ousmane Daou

SOURCE:  du   7 jan 2013.