Travaux de réhabilitations dans la commune du Mandé : Le Maire joue à la transparence

0

Dans le cadre d’information  des populations du Mandé sur les activités menées par leur mairie, Mamourou Keita, maire de la dite commune a expliqué aux journalistes tout le processus suivi par sa mairie avant qu’il ne soient procédés  aux travaux de réhabilitation dans sa commune.

 

maire de mand+¬C’était lors d’une conférence de presse organisée dans la salle de conférence de la dite mairie, le vendredi  21 juin 2013.
« La commune du Mandé a décidé de faire la réhabilitation de 25 villages le 5 juin 2009 » a indiqué le maire. Selon Mamourou Keita, il s’agissait pour la mairie de tracer un cadre de vie de chaque village pour permettre aux populations de mener une vie saine. Il a indiqué que sa mairie n’a jamais procédé à un quelconque lotissement comme certains faisaient croire. Alors pour mettre fin à ces rumeurs,  aux accusations non fondées et rassurer les gens de la bonne gestion et la transparence qui ont conduit  ces travaux  de réhabilitation, il a jugé nécessaire de donner des explications clairs sur le sujet.

 

Selon lui, les travaux de réhabilitations se sont passés après approbation du plan par le gouverneur du district sous l’autorité du ministre de l’administration territoriale et des collectivités locales et ceci après une enquête de ménages. « La mairie a mis en place un système informatique dirigé par des experts en la matière pour éviter toutes les erreurs possibles » a-t-il il indiqué. Selon M Keita, toutes les erreurs qui avaient précédées avant la mise en place de ce système informatique ont été annulés par les autorités compétentes à savoir le gouverneur et le préfet. A ce effet, il dira qu’une commission a été créée, composée de conseillers à la mairie, du préfet adjoint, de techniciens des domaines de Kati,  du chef de village ou son représentant, de notabilités. « Le maire pour sa part ne fait que signer les documents qui sont visualisés par le système informatique grâce à un fichier électronique disponible et si le lot est conforme au plan » a-t-il indiqué. Aussi, il faut qu’à leur tour les techniciens des domaines de Kati approuvent  les dossiers pour qu’ils soient envoyés chez le préfet qui à son niveau, avec le concours de la commission commence à rétribuer  les lots aux bénéficiaires. Selon le maire, aucun conseiller, ni le maire  lui-même,  ne peut attribuer un lot  en dehors du préfet. « Tout  est du ressort du préfet » a-t-il indiqué. Il dira que sa mairie a été la seule parmi les 37 communes à suivre ce schéma à savoir signer les documents après approbation du plan et puis les amener chez le préfet. « Je mets quiconque au défis d’avoir constaté une mauvaise gestion dans ces travaux de réhabilitation » a dit le maire et a saisi l’occasion pour remercier ces collègues.

 

D’ailleurs, il s’est réjouit des félicitations que sa commune a reçu de la part du gouverneur, du préfet. Selon lui, son équipe s’est investie corps et âme dans ce travail car le mandé c’est leur commune natale « il s’agit pour nous de défendre un honneur et non de chercher  un intérêt personnel » a  ajouté le maire. Et, à lui d’ajouter que sa mairie va créer un site et tout le monde aura son coordonné GPS afin d’identifier clairement son lot.
Fakara Faïnké

PARTAGER