Accord de Ouagadougou: “avancée” pour la “stabilisation” du Mali (ONU)

5
 Le Représentant special de l`ONU pour le Mali M Bert Koenders a anime une conférence de presse
Le Représentant special de l`ONU pour le Mali M Bert Koenders a anime une conférence de presse

L’accord signé mardi à Ouagadougou entre le pouvoir malien et les rebelles touareg qui contrôlent Kidal (nord-est) « représente une avancée significative dans le processus de stabilisation en cours au Mali », a estimé le représentant du secrétaire général de l’ONU au Mali.

 

 

« Je félicite les parties d’avoir mis leurs différends de côté et oeuvré pour le bénéfice du pays et de son peuple », a déclaré Bert Koenders dans un communiqué transmis à l’AFP après la signature de cet accord par des représentants du gouvernement malien et des groupes touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA).

 

 

« Il s’agit d’un premier pas, il est maintenant important que les signataires se tournent vers l’avenir et continuent leurs efforts, main dans la main, en vue d’une mise en oeuvre concrète de cet accord qui doit commencer immédiatement de manière coordonnée et paisible », affirmé M. Koenders, également chef de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

 

 

Selon lui, « en pratique, les parties doivent encore discuter des derniers détails techniques en ce qui concerne les problèmes de sécurité, le retour de l’administration, des services essentiels aux populations dans la région de Kidal, et la préparation (de la) prochaine élection présidentielle » dont le premier tour est prévu le 28 juillet.

 

 

« Une fois ces conditions réunies, c’est à ce moment là qu’un dialogue inclusif pourra s’instaurer, impliquant non seulement le gouvernement, les groupes armés, mais aussi tous les Maliens », a-t-il précisé, en se disant « encouragé par l’engagement des parties à la réconciliation nationale et la résolution des différends par le dialogue.

 

 

Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé fin avril la création de la Minusma, censée prendre en juillet le relais de la force panafricaine (Misma) au Mali. Sa tâche sera de stabiliser le nord du Mali et encourager la transition politique à Bamako.

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. KASSIN AU MALI COMME AILLEURS ,TOUT PEUT ARRIVER !

    …et plus rien ne peut surprendre …!

    EN VERITE :
    …Poussin peut devenir mouton , puis lion , puis patatras ……redevenir poussin …

    EN VERITE !

    …..Et toi :
    – qui a tout vu ..
    – qui a équarquillé les yeux surpris par les « mutations » ,qui t’ont amusé ou irrité ,

    ….. tu peux également mettre du temps à comprendre pourquoi et comment le ou le groupe de mecs que tu as vu “muter” sans arret , a pu ou a suffisament déconné pour:
    – en arriver à déplaire ,
    – a s’obliger à désaprendre à rugir ,
    – à réaprendre à piailler ,

    EN VERITE !

    -et tu peux également mettre du temps pour comprendre pourquoi et comment ses réels ou supposés soutiens et commanditaires l’ont laché ….s’ils ont existé !

    EN VERITE !

    AU MALI ,COMME AILLEURS ,TOUT PEUT ARRIVER !
    😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉
    TU LE SAIS , JE LE SAIS !

    KASSIN ….CE N EST PAS LE MOMENT DE NOUS FAIRE UN AVC !
    😆 😆 😆 😆

  2. L’histoire retient toujours les grands hommes, mais les opportunistes à la peau dure passent toujours au Moulinex de la grande Oubliette de l’histoire.

    Charles De Gaulle a fait l’appel du 18 juin 1940 pour récupérer sa patrie du pire régime crapule de l’histoire de ce monde, Tieblé Dramé, c’est à dire le DRAME personnifié en “L’Homme Rouge”, inventa les Accords du 18 juin 2013 pour vendre son pays à vil prix.

    73 ans ont suffit à l’histoire pour avoir le grand écart entre un Homme d’exception qui a redonné à la France sa grandeur et sa dignité, le Général De Gaulle, et un Homme infiniment petit, Tièble Dramé, qui a ôté à son pays le Mali, sa grandeur et sa dignité.

    Le crime parfait pour le peuple malien poignardé dans son dos par son fils incrédule qui a navigué entre l’Unem et PARENA, pour se parrainer lui même, en passant par l’Ams-Unem, le CNID Faso Yiriwa ton, avant de terminer sous les fauteuils ensanglantés de Blaise Compaoré, ne sera parfait si ce Matamore du microsome politique malien ne vient pas assurer le service après-vente de son Å“uvre Rolls Royce, sertie Diamant et émeraude.

    Non AGUELHOC et ses plus de 100 soldats ligotés et égorgés comme des moutons de Tabaski en janvier 2012 par ces spadassins du Mnla, n’ont pas suffit!

    Non le viol collectif en série des jeunes filles mineures de race noire, entre avril 2012 et maintenant par cette même bande crapule du Mnla, n’a pas suffit.

    Non la destruction des Mausolés millénaires d’une valeur patrimoniale inestimable pour l’humanité toute entière, vestige de la présence negro africaine multi millénaire au nord du Mali , par la coalition du mal Mnlaqmi, n’a pas suffit.

    Encore moins les outrages au drapeau malien, le complot contre l’armée malienne avec réintégration des bandits armés en son sein, vol de son matériel militaire et désertions de masse de ses mêmes bandits armés pour ensuite venir égorger nos soldats dans nos garnisons, les vols du bétail, les pillages des administrations, des commerces, des banques, les saccages des bâtiments publics et privés, les squats des camps militaires, des aéroports, les meurtres à bout portant de citoyens maliens, les agressions à mains armées des citoyens maliens, les vols de véhicules et de motocyclettes, les exactions multiformes sur des citoyens maliens (amputations, lapidations, flagellations et humiliations de toutes sortes…), les violences contre les symboles de l’état malien, l’introduction frauduleuse sur le territoire du Mali souverain avec armes de guerre volées au peuple frère de la Libye, les calomnies de toute sorte contre l’état malien et la nation malienne sur Internet et sur les médias internationaux par la racaille Mnla, etc. Etc

    Le peuple malien mille fois trahi pas ses propres enfants, gémissait déjà d’attaques de toute sorte quand ATT et son régime Vagabond recevaient ses crapules du Mnla, et leur offraient argent et vivre pour les CANTONNER et non les DÉSARMER.

    Maintenant après le CRIME PARFAIT du matamore TIEBLÉ, ce même peuple est désormais en COMA MÉTABOLIQUE pour avoir ACTER et officialiser ce CANTONNEMENT des bandits armés de grands chemins bon pour nos tribunaux.

    Le président Modibo Keïta avait pourtant fondé un espoir fou en ce pays que nous chérissons mes chers frères en disant le 22 septembre 1960 que le mot “Mali sonnera comme un GONG”.

    Il ne pouvait jamais s’imaginer qu’à l’espace de moins de 53 ans un fils du pays, puisse vendre Kidal à des aventuriers sans scrupules au moyens d’un Accord d’impunité et de création de zone de non droit en république du Mali ironiquement appellé AZAWAD ou AZAWAWA pour faire de l’ombre à la présence negro africaine multi millénaire au nord du Mali et particulièrement à Kidal.

    Kidal qui a vu mourir à petit feu Modibo Keita alors détenu par une autre race de maliens apatrides de la nullité crasse, tout un symbole.

    Repose en paix le président Modibo Keita, et je te promets qu’il existe encore de rarissime patriotes maliens qui reprendront le flambeau derrière toi.

    Je te le promets!

  3. Le mot Azawad qui n’a aucune signification consensuelle ne devrait pas figurer dans un document officiel à plus forte raison dans un texte de négociation

  4. bravo messieurs de l’ONU vous avez su sauver les fesses de vos enfants terroristes du MNLA 🙄 🙄

Comments are closed.