Accord de Ouagadougou : texte intégral

143 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Mnla

 

Le Gouvernement d’union nationale de transitionde la République du Mali, d’une part,etLa coordination du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA)d’autre part,ci-après dénommés les Parties ;

Préambule

 

Soucieux de rétablir et de maintenir la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national et particulièrement dans les régions du Nord du Mali ;

Réaffirmant leur détermination à édifier un Etat de droit démocratique et prospère, garantissant les droits de tous les citoyens et un développement harmonieux et durable au Mali ;

 

Réaffirmant leur attachement à la Constitution de la République du Mali du 25 février 1992 ;

Déterminés à trouver une solution politique juste, équitable et durable à la crise au nord du Mali par la voie du dialogue et de la négociation ;

Réaffirmant leur attachement au principe de l’intangibilité des frontières tel que consacré par l’Acte constitutif de l’Union Africaine ;

Soucieux de préserver l’unité nationale et l’intégrité territoriale de la République du Mali ;

 

Déterminés à assurer un développement socioéconomique équitable et équilibré de toutes les régions du Mali dans le respect de la diversité de ses communautés ;

Conscients de la nécessité de promouvoir une véritable réconciliation nationale comme fondement d’une paix durable au Mali ;
Profondément attachés aux valeurs de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la justice, de la promotion et de la protection des droits de l’Homme conformément aux instruments internationaux y relatifs ;

 

Désireux de conjuguer leurs efforts et leurs énergies par le dialogue et la concertation afin de doter le Mali d’institutions républicaines et légitimes à travers l’organisation des élections présidentielles en juillet 2013 ;

 

Considérant les revendications exprimées par les groupes armés du nord du Mali relatives aux causes profondes de la crise ;

Se référant aux buts et principes consacrés par la Charte des Nations Unies, l’Acte constitutif de l’Union africaine et le Traité révisé de la CEDEAO ;

 

Réaffirmant leur engagement à respecter les principes du communiqué fait à Ouagadougou le 4 décembre 2012 à savoir :
– le recours au dialogue et à la négociation pour le règlement politique de la crise pour une solution définitive et équitable de la crise ;
– le respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali ;
– le respect de la forme républicaine et la laïcité du Mali ;
– le respect des droits de l’Homme, de la dignité humaine, des libertés fondamentales et religieuses ;
– la protection de patrimoine culturel ;
– le respect de l’égalité entre les citoyens maliens ;
– le rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme ;
– le respect des communautés maliennes.

 

Déterminés à lutter contre le terrorisme, l’économie criminelle et l’impunité sous toutes ses formes ;

Réaffirmant leur engagement à respecter la résolution 2100 du 25 avril 2013 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le Mali, les décisions pertinentes du Conseil de paix et de sécurité de l’UA et de la CEDEAO sur le Mali ;

 

Sous les auspices de SEM. Blaise COMPAORE Médiateur de la CEDEAO et de SEM Goodluck Ebele Jonathan, Médiateur associé, et avec la facilitation de l’Union Africaine, de l’ONU, de l’Union Européenne, de la France, de la Suisse, de l’Algérie, de la Mauritanie et du Niger.

Conviennent de ce qui suit :

 

CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

 

Article 1

Les parties signataires du présent Accord décident d’engager le processus de dialogue pour la sortie de crise au Mali en deux phases :
1- avant les élections présidentielles ;
2- après les élections présidentielles et la mise en place du Gouvernement.

 

Article 2

Les parties acceptent l’organisation des élections libres et transparentes sur toute l’étendue du territoire.

A cet effet, elles s’engagent à créer les conditions requises pour permettre l’organisation et la tenue des élections présidentielles en juillet 2013 dans les régions du nord et particulièrement dans la région de Kidal.

 

Article 3

Après l’élection du Président de la République et la mise en place du Gouvernement, les parties conviennent d’entamer un dialogue inclusif pour trouver une solution définitive à la crise.

 

CHAPITRE II : CREATION DE CONDITIONS FAVORABLES A LA TENUE DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES

 

I. De la cessation des hostilités

Article 4

Afin de créer les conditions sécuritaires propices notamment à l’organisation et à la tenue d’élections libres et transparentes sur toute l’étendue du territoire national, les parties s’engagent à arrêter définitivement toute forme d’hostilité et à observer un cessez-le-feu.

 

Article 5

Le cessez-le-feu entrera en vigueur à compter de la date de signature du présent accord.

 

Article 6

Les parties conviennent de mettre en place dès le lendemain de la signature du présent accord, une Commission Technique Mixte de Sécurité, présidée par le commandant de la MISMA/MINUSMA. Cette commission qui sera l’organe de prise de décision technique liée au cessez-le-feu, est chargée de :
– observer le cessez-le-feu ;
– élaborer, dans les 10 jours suivant la signature du présent Accord les modalités du cessez-le-feu incluant les arrangements sécuritaires, le cantonnement et le désarmement des groupes armés du nord du Mali ainsi que le redéploiement effectif des forces de défense et de sécurité du Mali ;
– enquêter sur les violations du cessez-le-feu à travers les équipes mixtes de vérification et d’observation créées à cet effet ;
– entreprendre le processus de vérification et de contrôle des arrangements sécuritaires.

La Commission Technique Mixte de Sécurité sera basée au Mali.

 

Article 7

La Commission Technique Mixte de Sécurité est composée de :
– 04 représentants des forces de défense et de sécurité du Mali ;
– 04 représentants des groupes armés signataires ;
– 02 représentants de la MISMA/MINUSMA,
– 01 représentant de l’Opération Serval,
– 01 représentant du Médiateur,
– 01 représentant du Médiateur associé de la CEDEAO,
– 01 représentant du Médiateur Associé de la CEDEAO.

La Commission Technique Mixte de Sécurité est placée sous la supervision du Comité de suivi et d’évaluation, établie dans l’article 15 du présent Accord.

 

Article 8

La Commission Technique Mixte de Sécurité disposera d’un Secrétariat d’appui technique composé d’officiers supérieurs de la MISMA/MINUSMA. Le secrétariat technique sera basé à Gao. Il se réunira en tout lieu sur convocation de son commandant ou son représentant.

 

La Commission Technique Mixte de Sécurité sera assistée par des équipes mixtes de vérification et d’observation sur le terrain composées de militaires de la MISMA/MINUSMA, et d’un représentant de chaque Partie. Ces équipes mixtes sont chargées de la vérification des violations du cessez-le-feu et des éventuels incidents liés à l’observation du cessez-le-feu. Elles en font rapport à la Commission Technique Mixte de Sécurité.

 

Les équipes mixtes d’observation et de vérification sont autorisées à mener leur mission en toutes circonstances, y compris en cas de non-participation d’un ou plusieurs représentant. Les Parties s’engagent à assurer la sécurité, et à respecter la liberté de mouvement de ces équipes.

 

Les contentieux identifiés par les équipes mixtes seront traités à l’interne et le cas échéant, référés au Commandant de la Force MISMA/MINUSMA, ou son représentant pour décision finale. Celui-ci pourra, si la question est de nature politique, la référer à la Commission Technique Mixte de Sécurité.

 

Article 9

Dans l’attente de l’élaboration des modalités du cessez-le-feu, les parties s’accordent notamment sur les mesures suivantes :
– l’arrêt de toutes les opérations militaires, les attaques terrestres et aériennes, les activités de renseignement et de recrutement ;
– l’arrêt de toute tentative d’occuper de nouvelles positions sur le terrain ;
– le déploiement de la MISMA à Anéfis et dans la région de Kidal ;
– la protection des populations civiles ;
– l’arrêt de tous les actes de violence, des arrestations arbitraires, des actes de torture et de harcèlement, de la détention et des exécutions sommaires des civiles, de l’utilisation des enfants soldats, de la violence sexuelle, de l’armement des civiles, de la détention des prisonniers du fait du conflit, ainsi que de la formation et l’utilisation de terroristes ;
– le déploiement progressif des observateurs des droits de l’Homme.

 

Article 10

En application du cessez-le-feu, les parties s’engagent à mettre en œuvre les mesures suivantes :
– le cantonnement des groupes armés sous la supervision et le contrôle de la MISMA/MINUSMA dans des endroits définis conjointement avec la MISMA/MINUSMA. Le désarmement se déroulera après la signature de l’accord de paix global et définitif ;
– le déploiement des forces de défense et de sécurité maliennes et de l’administration dans la région de Kidal se fera avant les élections présidentielles prévues pour le 28 juillet 2013 de la manière suivante :
• déploiement d’éléments de la gendarmerie et de la police nationale dans la région de Kidal, y compris à Kidal ;
• déploiement progressif de l’Armée malienne à Kidal, en étroite coopération avec la MISMA/MINUSMA et opération Serval.

 

II. Du processus de normalisation

Article 11

Les parties s’engagent à faciliter le déploiement de l’administration génér ale et des services sociaux de base au nord du Mali.

 

Article 12

Les parties s’engagent à faciliter le déploiement de l’assistance humanitaire dans le nord du Mali et à favoriser le retour volontaire des personnes déplacées et des réfugiés du fait du conflit armé avec l’appui des partenaires du Mali.

 

Article 13

Les parties s’engagent à assurer la libre circulation des personnes et des biens et le respect des libertés fondamentales.

 

III. Des mesures de mise en œuvre, d’accompagnement et de confiance

Article 14

Les parties s’abstiennent de tout acte et de tout propos qui serait de nature à compromettre le processus de paix. Elles prendront toutes les mesures nécessaires pour renforcer la confiance et la cohésion nationale.

 

Article 15

Les parties conviennent de mettre en place un Comité de Suivi et d’Evaluation présidé par le Représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU. Ce comité sera composé du représentant du Médiateur, du représentant du Médiateur associé de la CEDEAO, des représentants de la Commission de la CEDEAO, de l’UA, de l’ONU, de l’UE, de l’OCI, de la France, des Etats Unis, de la Suisse, de l’Algérie, de la Mauritanie et du Niger.

 

Le Comité se réunira une fois par mois sur convocation de son président. Il peut se réunir chaque fois que de besoin à la demande de l’une ou l’autre des parties.

 

Article 16

Le Comité de Suivi et d’Evaluation a pour missions de :
– veiller à la mise en œuvre des arrangements sécuritaires ;
– évaluer l’application de l’Accord ;
– aider à la mobilisation des moyens financiers et à la recherche de l’assistance technique nécessaires aux actions de mise en œuvre de l’Accord ;
– appuyer la mise en œuvre de l’Accord dans les délais convenus.

 

Article 17

Dans un souci d’apaisement et de confiance, le gouvernement du Mali prendra toutes les dispositions nécessaires pour suspendre les poursuites engagées par la justice malienne du fait du conflit armé contre les membres des groupes armés signataires du présent accord.

 

Les parties conviennent que cette suspension ne s’applique pas aux crimes de guerre, aux crimes contre l’humanité, aux crimes de génocide, aux crimes de violence sexuelle et aux violations graves du droit international des droits de l’Homme et du droit international humanitaire.

 

Les parties conviennent de la mise en place d’une commission d’enquête internationale sur les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité, les crimes de génocide, les crimes de violence sexuelle et les autres violations graves du droit international des droits de l’Homme et du droit international humanitaire sur tout le territoire du Mali.

 

Les parties s’engagent à libérer les personnes détenues du fait du conflit armé dès l’entrée en vigueur du cessez-le-feu.

 

Article 18

Les parties s’engagent à rejeter toute forme d’extrémisme et de terrorisme, à n’apporter aucun soutien matériel ou moral aux groupes terroristes et criminels. Elles s’engagent en outre à contribuer avec les forces internationales à la lutte contre le terrorisme et la criminalité.

 

Article 19

Les Parties s’engagent à sensibiliser les populations sur les dispositions du présent accord.

A cet effet, le Gouvernement du Mali et les groupes armés du nord du Mali faciliteront l’organisation d’un forum des communautés du nord du Mali.

 

CHAPITRE III : DU PROCESSUS POST ELECTORAL

 

I- Du cadre de dialogue

 

Article 20

A l’issue des élections présidentielles et 60 jours après sa mise en place, le nouveau Gouvernement, en collaboration avec la Commission dialogue et réconciliation entamera, avec l’accompagnement de la communauté internationale, des pourparlers de paix avec toutes les communautés du nord, les signataires ainsi que les groupes armés ayant adhéré au présent accord en vue d’aboutir à l’établissement d’une paix globale et définitive.

 

Ce dialogue inclusif portera entre autres sur les questions suivantes :
– l’organisation administrative et institutionnelle du Mali, en particulier les régions du Nord du Mali désignés par certains sous le terme Azawad ;
– la stratégie de développement intégré des collectivités territoriales du Mali ;
– la gestion des ressources et richesses nationales ;
– la réorganisation des forces de défense et de sécurité ainsi que le programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion socioéconomique (DDR) des groupes armés du Nord Mali ;
– l’amélioration de la gouvernance administrative, économique et politique ;
– le retour des réfugiés et des personnes déplacées et leur réinsertion ;
– la promotion et la protection des droits de l’Homme au Mali ;
– la justice et la réconciliation.

 

II- Des Dispositions diverses et finales 

 

Article 21

Dans la mise en œuvre du présent accord, les parties s’engagent à collaborer étroitement avec la MISMA/MINUSMA.

 

Article 22

En cas de difficulté de mise en œuvre ou d’interprétation des dispositions du présent Accord, les parties s’engagent à trouver une solution par la concertation. A défaut d’un accord par la concertation, elles s’en remettront à la conciliation du Chef de la MISMA/MINUSMA et du Médiateur de la CEDEAO.

 

Article 23

Le présent accord est ouvert à l’adhésion d’autres groupes armés maliens non signataires qui s’engagent à respecter toutes ses dispositions sans condition.

 

Article 24

Les dispositions du présent Accord restent en vigueur jusqu’à la signature d’un accord global définitif de sortie de crise.

Le présent Accord, qui marque la volonté affirmée des Parties de réunifier le Mali, de rétablir et de maintenir la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national, entre en vigueur à compter de sa date de signature.

 

Fait à Ouagadougou le…………….juin 2013

 

Pour le Gouvernement d’Union Nationale
de la République du Mali

 

 

Pour le Mouvement                                                                                                  Pour le Haut Conseil
National pour la Libération                                                                                pour l’unité de l’Azawad
de l’Azawad

 

 

Le Médiateur Le Médiateur associé

Blaise COMPAORE GOODLUCK Ebele Jonathan
Président du Burkina Faso Président de la République
Fédérale du Nigeria
Témoins

 

Représentant de l’UA Représentant de l’ONU

Représentant de l’OCI Représentant de l’UE

 

 

 

143 Réactions à Accord de Ouagadougou : texte intégral

  1. I am truly grateful to the holder of this site who has shared this enormous piece of writing at at this place.

  2. touré

    dire que c’est au Mali que ça arrive !

  3. nouveau French pseudo

    HISTOIRE DU MALI DU 21eme SIECLE, ANTHOLOGIE DE LA CAPITULATION ET DU SYNDROME DU COMPLOT
    Arrêtons de vociférer tous azimuts, et apprenons à appeler un chat un chat! Chez nous au Mali, plus on est défaillant, plus on « accuse les autres de… » et cette attitude infantile n’a que trop duré ; C’est ELLE qui fait que l’on avance pas!…
    Ces négociations sont pourries: OUI!!!
    Il serait aberrant que le Mali signe ce torchon: OUI!!!
    Seulement, POURQUOI avons-nous été amenés à « négocier » sous la pression de la communauté internationale (et à sa façon bien sûr !) avec ces ordures ? La réponse est très simple : PARCE QUE NOUS N’AVONS RIEN FAIT NOUS MEME !!!!!!!!!!!!! Entre le début de la guerre et l’arrivée des forces françaises chez nous, nous avons eu UN AN (!…) Qu’avons-nous fait ? PAS UN COUP DE FEU EN UN AN !!!
    Dans n’importe quel pays au monde, une petite poignée d’indépendantistes qui prend les armes se fait aussitôt tabasser par l’armée nationale du pays en question ; Nous, NOUS N’AVONS PAS BOUGE LE PETIT DOIGT, jusqu’à ce que la communauté internationale s’implique dans ce « conflit » ; A qui la faute ? Dès que les armes sont arrivées de Conakry, avons-nous envoyé 2 ou 3 bataillons sur kidal défaire le mnla ! RIEN !
    Reprenons la genèse de la situation actuelle ; Janvier 2012, les rebelles touaregs s’allient avec leurs congénères ex-khadafi qu’ATT, suffisamment crétin pour les avoir accueillis à bras ouverts avec armes et bagages (mais surtout ARMES !), et l’armée laissée à l’abandon par le même crétin se fait aplatir par les voyous bien armés (replis tactiques, replis stratégiques, puis… l’horreur d’Aguelhoc). PREMIERE CAPITULATION (hélas forcée et compréhensible celle-ci !)
    Juste après les défaites successives de l’armée Malienne, Alain Juppe interviewé sur la rebellion au Mali parle de « succès militaires » des rebelles, ce qui signifie banalement « victoires militaires »… Aussitôt, nos foules prennent ça pour une glorification du mnla et hurlent « Sarkozy complice du mnla » « la France soutient le mnla », « HALTE AU COMPLOT ANTI-MALI DE LA FRANCE » !!! Bref, PREMIER « COMPLOT »
    La dessus survient le coup d’état le plus débile de l’Histoire à quelques semaines d’élections auxquelles le sortant ne se présentait même pas ! La CEDEAO vient au chevet du Mali en plein chaos, et on l’empêche fièrement d’atterrir à Senou ! Nos foules perspicaces qui comprennent tout du 1er coup, voient une tentative de mise sous tutelle du grand Maliba par la cedeao et hurlent «a bas le complot anti-Mali de la cedeao !!! » DEUXIEME « COMPLOT » …
    Nos prétendus sauveurs inventent grossièrement de faux mercenaires soi-disant envoyés par la cote d’ivoire ! Bien que cette grotesque mise en scène n’aurait pas pu convaincre un enfant de 10 ans, nos foules s’enflamment à la seconde et hurlent « S.alaud de ADO !!! » « Halte au complot anti-Mali de ADO » !!! TROISIEME « COMPLOT » …
    On découvre alors que des armes neuves sont bloquées dans le port de conakry par mesure de prudence de la part de la cedeao ! Plus de doute : C’est bien un complot international qui se joue contre le mali !!! « A bas l’odieux complot anti-mali de la Guinée ! » « A bas le complot anti-mali orchestré par ADO » « A bas le complot ant-mali orchestré par la cedeao !»… Bref, QUATRIEME « COMPLOT(S) » détecté à temps par la « sagacité » Malienne !…
    De fil en aiguille, notre armée de putschistes lâchement terrée à Kati, les choses s’enveniment et le Mali, incapable de se battre avec ses danseuses en treillis, devient un danger pour tout le monde ; DEUXIEME CAPITULATION (Pas un coup de feu tiré pendant que les barbus fouettent, lapident, amputent !) Aussi, la communauté internationale envisage de plus en plus ouvertement une intervention militaire pour combattre les terroristes à la place des Maliens ! Là encore, l’extraordinaire sagacité Malienne comprend en un clin d’œil ce qui se trâme : Les puissances étrangères visent notre fabuleux pétrole dont personne à ce jour n’a jamais vu une goutte ! « A bas l’occident pilleur ! » « Abas la France néocolonialiste qui ne vise que nos ressources !! » etc, etc… CINQUIEME « COMPLOT » DECELE !
    L’intervention extérieure est entérinée et décidée (au grand dam des putschistes qui trouvaient leur situation confortable), et là, les pourparlers de mise en place de la cedeao trainent en longueur (cette même cedeao que nous avions fièrement empêchée d’atterrir 6 mois plus tôt !!!!!) Et là, il n’y a plus de doute possible : Cette lenteur est inacceptable, nous sommes victimes d’un nouveau complot anti-mali de la part de la cedeao qui traine les pieds pour venir à notre secours ! SIXIEME « COMPLOT » ANTI-MALI !
    Au même moment, l’Algérie se désolidarise de l’action commune ; Aucun doute : C’est donc un complot anti-mali de l’algérie qui joue un double jeu ! SEPTIEME « COMPLOT ANTI-MALI »
    Entre temps, la Mauritanie exprime elle aussi ses réticences : Complot Mauritanie anti-mali, d’ailleurs, elle héberge des membres du mnla ! La PREUVE !!! HUITIEME COMPLOT ANTI-MALI…
    La France à pied d’œuvre mène sa mission au Mali avec maestria contre les barbus, mais soucieuse de ne pas voir son action entachée par une possible action sanglante d’une part, et dans l’espoir que les touaregs du mnla l’aide à retrouver ses otages, évite à tout prix le contact entre l’armée Malienne réarmée et le moral regonflé, et les mnla ! Aucun doute : « La France SOUTIENT le mnla ! » C’est la France qui INTERDIT, EMPECHE, notre armée Nationale (et pourtant souveraine) d’agir, exactement comme les armes bloquées à Conakry nous »empêchaient » de nous battre ! SANS CA… …….. NEUVIEME COMPLOT ANTI-MALI !…
    Aujourd’hui, la communauté internationale qui se f.out éperdument du mnla en tant que tel mais qui souhaite une sortie HONORABLE pour son image, pousse à toute force pour des « accords »quels qu’ils soient pourvu qu’ils évitent un échange militaire en sa présence, au risque d’être ensuite accusée de n’avoir « rien fait » pour l’empêcher (Cf Rwanda !). Seulement, en se cachant derrière ces « pressions internationales » pour justifier leur lamentable baisser de culotte face à l’ennemi mnla, le Mali oublie que c’était LUI ET LUI SEUL qui tenait le stylo pour signer ou pas ces accords ! Quand l’Algérie a décidé de son propre chef d’attaquer les terroristes du site gazier d’InHamenas, c’était contre l’avis de TOUTE la communauté internationale ! Mais c’était son choix, et elle l’a fait ! Et la communauté internationale est depuis passée à autre chose ! Basta ! Un état souverain, c’est ça ! Rien ne nous empêchait de combattre le mnla contre les souhaits de la France, seulement, Bamako s’est lamentablement dégonflé et s’empressera sans doute d’accuser la communauté internationale de SA PROPRE CAPITULATION ! IL FAUT APPELER UN CHAT UN CHAT !…

  4. Pourquoi la Communauté Internationale a fait pression sur les Autorités maliennes pour qu’elles signent l’accord avec les groupes separatistes?

    Pourquoi les Autorités maliennes ont-elles accepté de signer un accord avec des groupes armés contre lesquels elles ont lancé des poursuites?

    Combien d’accords le Mali a signé avec ces groupes armés dans le passé?

    Encore une fois les maliens se sont laissés bernés par cette communauté internationale teleguidée par les illuminatis.

  5. SOUSOU

    Nous n’avons reçu de nos revendications.Le mot Aawade figure dans les accords, ce qui pourraient être interprété comme une reconnaissance tacite de cette entité.Ensuite, le Mali n’a pas obtenu le désarmement immédiat des groupes armés et ce malgré le déploiement de l’armée à kidal sous surveillance. En lieu et place du désarmement, on parle de cantonnement et ce lieu est interdit aux forces de défense jusqu’à un accord définitif.Pendant cette période, les poursuites sont suspendues jusqu’à l’élection du président et l’autre problème le plus dangereux est qu’en désaccord d’interpretation sur certains termes, il faut se référer et alors bonjour à l’aventure. Bref le Mali a été trahi une ènième fois par ses propres fils.La génération de la honte et oui ces politiciens sans conviction nationaliste sont pêts à tous pour préserver leurs privilèges même s’il faut vendre ce pays.Le présent accord n’est que son illustration.Il nous appartient, jeunes du Mali,de prendre notre responsabilité.

  6. Afrique mon Afrique

    Le Mali s’est livre a ses bourreaux pieds et poings lies sans meme combattre pour son unite et son honneur. Blaise Compaore devrait avoir honte de parrainer la balkanization d’un etat frère juste pour plaire aux occidentaux et faire oublier au monde entier ses propres crimes. Le MNLA a reussi son coup des le jour ou le Gouvernement malien a accepte de renoncer a la prise de Kidal par la force et de s’engager dans des negociations du reste inutiles. Adieu au Mali un et indivisible.

  7. jerome

    Mes freres Maliens il n’existe pas d’accord qui fasse consensus.Meme a la fin de la grande guerre mondiale tous les accords n’ont pas fait consensus meme chez les vainqueurs. Sachez raison gardée preserver la paix du Mali. Il y’a de cela un moment c’etait l’intègrité meme du Mali qui etait ménacée aujourd’hui l’etat Malien revient de loin grace a la communauté internationale alors ayez le courage d’apprecier le pas important qui sauvegarde l’intégrité entiere du Mali au lieu de faire vibrer une fibre patriotique qui n’existe pas en realité. Les excités du web peuvent’ils se joindre aux braves soldats qui risquent leur vie dans cette bataille ? La bravoure tant criée et chantée par les griots a eu l’occasion d’etre exaltée en cette année 2013 mais qu’a t’on vu Rien et encore rien. Alors de grace laissons le Mali retrouver la PAIX car un mauvais accord preserve au moins des vies. ( MALI-BA ) ou es-tu ?

    • Brima

      Maliba est là et bien vivant. Il s’affranchira de ceux qui l’ont précipité dans ce gouffre et qui veulent l’y maintenir par des compromissions de ce genre. Ce fait doit être combattu par tous les africains soucieux de l’indépendance véritable de l’Afrique ainsi que de son développement.

  8. Fama

    Comment M. Tiéblé Dramé et sa délégation ont pu négocier un tel accord très défavorable à notre pays? En tant que malien et juriste, je me permets ici de décrypter rpdmt cet accord de dupes bâti autour de l’élection présidentielle du mois prochain.

    I. Le préambule:

    Il répond à la question pourquoi selon la communauté internationale le Mali doit négocier avec le MNLA et ses ramifications. Parce que selon la communauté internationale notre pays n’est pas une nation mais une addition de communautés (paragraphes 7 et 13 ).Les revendications indépendantistes ou autonomistes d’une partie des communautés Touaregs (le MNLA et ses acolytes) sont légitimes car elles expriment les causes profondes de la crise qui secoue le pays (parag 11). Dans ce préambule, aucune mention du mot « nation » mais seulement de communautés (reprise 2 fois).

    Comment sortir donc de cette crise? Selon la communauté inter: solution à 2 temps avant (III) et après (IV) l’élection présidentielle.Mais avt,les dispts gl

    • Fama

      II. Dispositions générales
      Mis en place d’un processus de dialogue en deux temps ( (art 1) bâti autour de l’élection présidentielle et la mise en place du gouvernement (donc du nouvel exécutif) de juillet. Avant : la présidentielle : Les parties doivent créer des conditions pour qu’on puisse voter partout en juillet au Mali particulièrement à Kidal et environ (art 2). Après la mise en place du nouveau pouvoir exécutif, injonction est faite au nouveau président et à son gouvernement de trouver immédiatement une solution définitive à la crise (art 3) qui secoue depuis longtemps le nord de notre pays.

      • Fama

        II. Dispositions générales (suite)

        Comme on le voit, l’accord reste délibérément muet sur la tenue des autres élections générales devant avoir lieu après la présidentielle. Rien sur les prochaines élections législatives et municipales. Rien ne garantit qu’elle puisse avoir lieu à Kidal. La raison de cette omission volontaire ? Il est plus facile pour la communauté internationale de mettre la pression et de manipuler à huit clos le pouvoir exécutif (le futur président et son gouvernement qu’elle choisira certainement pour les Maliens !) que publiquement les représentants du peuple (les futurs députés). Montesquieu doit se retourner dans sa tombe ! La séparation des pouvoirs a vécu !

        • Fama

          III. Avant l’élection présidentielle du 28 juillet 2013

          Rappel: Ici on est toujours à comment faire la paix au Mali selon la communauté selon cet accord.

          Dès le jour de la signature de l’accord les parties doivent observer un cessez-le-feu (art 6) dont le respect sera garanti par la commission mixte de sécurité composée paritairement des membres du gouvernement et des groupes armées (4 chacun) + 2 représentants de la MISMA/MINUSMA, + 1 de la France, 1 du Burkina + 1 du Nigeria ou du Burundi (cf art. 7). C’est cette commission qui définira dans un délai de 10 jours maximum après la signature de l’accord, les modalités d’application du cessez-le-feu. Mais avant que la commission mixte de sécurité ne soit opérationnelle, immédiatement après la signature de l’accord les parties doivent s’engager à rester campées sur leurs positions. En clair l’armée ne rentrera pas à Kidal et le MNLA ne bougera pas de Kidal. Donc chacun reste maître du terrain qu’il occupe déjà. Kidal donc au MNLA!

          • Fama

            III. Avant l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 (suite)

            En plus cette commission mixte de sécurité surveillera, comme du lait sur le fait, l’armée à Anefis pour éviter les massacres des civils innocents ! (cf art.8). En outre, c’est également cette commission qui indiquera le lieu où le MNLA et ses acolytes seont confinés avec armes et bagages avant l’élection présidentielle du 28 juillet. Car il n’est pas question de désarmer le MNLA avant qu’elle n’obtienne ce qu’elle souhaite à travers la signature d’un accord définitif avec le nouvel exécutif (art.9). Toujours avant l’élection miracle du 28 juillet, l’Etat peut, sous le contrôle de la commission mixte de sécurité, redéployer l’administration et l’ensemble de ses policiers comme de ses gendarmes à Kidal et environs mais uniquement une partie de l’armée et de manière progressive et sous la surveillance étroite de la communauté internationale ! (art.10). On voit nettement ici la formulations des exigences du MNLA.

          • Fama

            III. Avant l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 (suite 2)

            Mise en place d’un comité de suivi et d’évaluation présidé par le représentant du secrétaire général de l’ONU qui évaluera mensuellement la mise en œuvre de l’accord. En clair un super gendarme qui coiffera le gendarme cad la commission mixte de sécurité (art.15). L’Etat doit suspendre toutes les poursuites judiciaires engagées contre les éléments du MNLA et autres ! Donc prime à l’impunité !) (art 17 alinéa 1). En revanche, les violations des droits de l’homme imputées à l’armée par les organisations internationales de défense des droits de l’homme ne resteront pas impunies ! Donc impunité pour le MNLA = OUI! Impunité pour l’Etat malien = Non !) (art 17 alinéa 2).

          • Fama

            III. Avant l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 (suite 3 et fin)

            D’ailleurs, notre pays est sommé de mettre en place avec les groupes armés (MNLA et complices) une commission internationale pour enquêter sur les graves violations de droit de l’homme imputées essentiellement à l’Etat par les organisations de défense des droits de l’homme (art 17 al 3). Cerise sur le gâteau ! Tous les éléments du MNLA et consorts détenus par l’Etat doivent être immédiatement libérés dès la signature de l’accord ! Impunité totale donc pour les groupes armés (art. 17 alinéa 4). Paradoxalement, le Mali tout en accordant de l’impunité aux terroristes est prier de lutter contre le terrorisme ! (art. 18). Il faut donc vaincre le terrorisme sans combattre les terroristes tant qu’ils préservent les intérêts de la communauté internationale!

          • Fama

            IV. Après l’élection présidentielle du 28 juillet 2013

            2 mois après la mise en place du nouvel exécutif c’est à le 28 septembre 2013 (art 19 alinéa 1). le nouveau président du Mali et sont gouvernement doivent poursuivre, avec toutes les communautés du nord, les pourparlers pour trouver un accord définitif à la crise qui secoue l’AZAWAD ! (art 20 alinea 2) Pour cela, le Mali doit revoir de fond en comble son organisation administrative, la répartition de ses maigres ressources et l’organisation de ses forces de défense et de sécurité. En clair, le Mali doit devenir un Etat fédéral 2 mois après l’élection présidentielle ! L’AZAWAD est désormais reconnu dans ce document et par le Mali et par la communauté internationale. Rien que çà, le MNLA sort largement gagnant de cet accord.

          • Fama

            IV. Après l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 (suite et fin)

            La balkanisation du pays est donc en marche ! En effet, pour créer un Etat, il suffit d’une population (celle du nord), un territoire (l’Azawad désormais reconnu dans cet accord) et un appareil de gouvernant (le MNLA). Il ne manquera plus que la souveraineté à l’Azawad pour devenir un Etat à part entière comme le Soudan du sud !

            Il est par ailleurs bien précisé que l’accord tel que négocié par le MNLA et ses alliés (art 23) est à prendre ou laisser par les autres groupes armés et surtout par les autres communautés du nord qui pourtant ne demandent et ne veulent ni l’indépendance ni l’autonomie de cette région Ex : Ganda Koys et Ganda iso etc. Cet accord sera désormais figé dans le marbre à tel point que même les futurs dirigeants du Mali n’y pourront rien changer! C’est donc une engagement perpétuel! La communauté internationale veillera au grain!

          • Fama

            V. Conclusion générale:

            Cet accord est totalement favorable au MNLA qui a obtenu entre autres la reconnaissance de son AZAWAD par l’Etat malien et la communauté internationale ; la garantie que l’application de l’accord sera supervisée par des instances composées principalement des membres des pays alliés à sa cause. De même cet accord n’est autre que le croquis d’un Etat fédéral que le MNLA revendique depuis sa renonciation à l’indépendance pure et simple.

            Quant à notre cher Maliba, il a tout à perdre avec cet accord en l’état. En effet, notre pas n’est plus considéré comme une nation (où un pays ou le gens ont envie de vivre ensemble) mais seulement un agrégat de communautés. On y traite que des modalités d’organisation de l’élection présidentielle sans aucune référence aux élections générales (législatives, municipales etc.) à venir. Une épée de Damoclès continuera à peser sur la tête de nos dirigeants et de notre armée

          • Fama

            V. Conclusion générale (suite et fin)

            (menaces de poursuites judiciaires pour violations des droits de l’homme et humanitaires par une commission d’enquête internationale). Une impunité totale pour les ennemis de la Nation. Perspective de la fin de l’Etat unitaire au profit d’un Etat fédéral basé sur l’apparence physique et la provenance géographique (le nord ou l’Azawad pour les Touaregs, le sud pour les autres !).

            Au delà du cas malien, si la communauté internationale réussissait à imposer à un tel accord au Mali, ce sera alors le début du morcellement de nombreux Etats en Afrique et la multiplication des conflits armés et ethniques. D’une manière ou d’une autre, la position de notre pays fera donc jurisprudence.

            Merci.

  9. WAKATEPE

    Avant tout propos il faut qu’on se dise une chose. Soit on est fort et on va prendre Kidal sans discuter avec qui que ce soit ou bien on négocie et cela veut dire accepter des compromis. Apparemment toutes les parties semblent disposées à négocier.
    J’ai pris le temps de lire l’accord en question que d’aucuns traitent de torchon mais qui me parait un travail perfectible.
    Je pensais qu’il était question d’accorder une certaine impunité aux rebelles en suspendant les poursuites. Or l’art 17 dit « Les parties conviennent que cette suspension ne s’applique pas aux crimes de guerre, aux crimes contre l’humanité, aux crimes de génocide, aux crimes de violence sexuelle et aux violations graves du droit international des droits de l’Homme et du droit international humanitaire » Je ne vois plus ce qu’il y a a suspendre comme poursuite si les crimes sont exclus du champ.
    Concernant le mot azawad je suis d’accord que signer avec cela et en plus devant la communauté internationale dont l’ONU pourra être interprété plus tard comme une reconnaissance implicite de cette entité. On pourrait donc opter pour les sigles MNLA, HCUA etc ou le vocable global de groupes armés du nord du Mali.
    Concernant le cantonnement et le désarmement des rebelles et le retour de l’armée la question est réglée avec l’article 6 puis brouillée à l’art 10 ou il suffit d’enlever pour clore le débat la phrase » Le désarmement se déroulera après la signature de l’accord de paix global et définitif ». Parce que cela veut dire que jusqu’ a l’accord définitif, dans combien de temps, les rebelles restent armés et c’est inadmissible.
    Je suis sûr qu’un accord sera trouvé entre les parties pour la paix au Mali

    • Onate

      l’analyse permet de se faire une idée et de faire des proposition, la réaction d’orgueil ne permet que de s’enflammer sans apporter de solution aux problèmes.
      Merci Wakatepe pour cette analyse.

  10. Solo

    Comment peut on demander au gouvernement malien de signer un accord qui lui demande de renoncer à ses droits légitimes
    Des maliens se sont associés à des criminels pour s attaquer à leur patrie ,violer des femmes, couper des mains , déserter l armée et tuer des soldats désarmer , des actes de hautes trahisons …. brefs
    Ce n est pas parce que les partenaires ont aidé ce pays qu ils doivent l obliger à accepter ce que nul d entre eux n acceptera
    Ce n est pas cela la justice , la justice serait que ceux qui ont comploté contre la Mali et tuer sans droits des innocents répondent de leurs actes
    Le Mali ne doit jamais signer cet accord ce qui serait un précédent à l impunité face aux crimes

    • blanche neige

      @Solo……………… » des maliens se sont associés à des criminels etc…… » » »………….avant la guerre l’application frequente de l’article 320 à Bamako pour un pauvre type qui vole une mobylette , tu trouves çà civilisé ??? :oops: :oops: à sauvage ,sauvage et demi :idea:

  11. Batim

    Après lecture de ce soit disant accord, on ne constate rien d’intéressant pour garantir une paix durable au Mali.On a l’impression que le seul objectif de cet accord reste et demeure l’organisation de la présidentielle « sur l’ensemble du territoire malien « , ce qui, à mon avis ne doit même pas être un point de négociation.

    heureusement, le gouvernement et le peuple maliens ont pu mettre à nu les pièges de cet accord.

    Que Dieu sauve le Mail.

  12. sow

    En tant que digne fils de ce beau pays qu’est le Mali et temoin vivant de toutes les agitations qui se sont déroulées au Mali de 1971 à nos jours et les solutions qui leur ont été apportées, je suis vraiment scandalé en lisant se soit disant accord qui ne rhyme à rien. Cet accord en ces articles 17; 19; 20 et 23 constituent une insulte grave à l’endroit du peuple malien et si leur contenu sera publié au grand public, les négociateurs du Burkina vont oublier les régions nord du Mali, car le peuple n’acceptera jamais de telle maladresse et va se faire entendre dans les rues de toutes les regions du Mali. Seule une solution à la malienne peut nous faire sortir de cette crise et non une camisole de force préfabriquée dans un coin de rue de Paris. Je rappelle à François Hollande que le Mali n’est pas une Préfecture de la France et ne saurais l’être.Notre souverainneté et notre dignité doivent être respectées et sans cela nous ne manquerons pas à dire vat-en aux faiseurs de guerres.Il faut désarmer de forces les teroristes du mnla qui sont couverts par la france et les bouter hors de notre pays. Pas question de négocier avec des teroristes, des traficants de drogue, des preneurs d’otage en un mot des appatrides.

    • yugubane

      Je te conseille de ne pas chasser les faiseurs de guerre si c’est pour desarmer le MNLA. Non seulement il n’y aura plus personne pour les desarmer,mais assi nous et le MNLA serons tous chasses de chez nous.

    • Onate

      pour « rappeller » quoi que se soi à qui que ce soi… faut-il encore exister ! Le Mali n’existe pas (plus) et le peuple malien est très, très mal placer pour donner des leçons ou élever la voix.

  13. dara

    L’armée malienne à Kidal la 8è région du Mali et les poursuites contre les traitres du mnla doivent être ménées à terme.

  14. Soukow

    c’est tout simplement malheureux, humiliants et honteux ces instants que subissent les descendants du Kenedougou, de l’Azawad, du Wassoulou, du Mandé, du Ganadougou du Gourhma, du Khasso, du Kharta etc. face au lobbyisme français de la minorité tamasheck,à protéger comme une race d’animaux en voie de disparition. Ce qui est encore mortel est d’aller à Ouaga donner sa tête à celui qui cherche à la couper depuis 1975, rien que des pièges dans le énième accord tamasheck au Mali: on a même changé le nom du Gouvernement malien en Gouvernement d’Union Nationale??? union avec qui??, le mnla??? c’est un danger que de signer avec ce nom, il y a toujours un Gouvernement du Mali même en période de transition et l’ordre de bataille de notre Armée Nationale dans le redéploiement dans le nord a été inversé à bon échéant. Aussi le mot « Forces de défense et de Sécurité » incluant les militaires; gendarmes, gardes et policiers tamashecks intégrés du mnla lors des accords passés ayant déserté est un véritable piège, pour les gouvernants prochains, toutes mes excuses pour les vrais tamazigs notables à Bko, Kayes Sikasso Ségou Mopti. Il ne reste plus aux Maliens à faire la prière suivante: Mon Dieu je suis vaincu, fais reigner ta cause, amen

    • Malien

      Cet accord encore une fois montre à quel point notre pays souffre des faits et gestes de ses propres fils. L’accord n’a d’autre égal que l’ignorance de ses auteurs qui sont prêt je le dis haut et fort à contribuer à la partition de notre chère patrie « le Mali ». Nous population, peuple du Mali, nous ne resterons pas indifférent car nous réagiront jusqu’à la dernière rigueur. Bientôt d’ailleurs, cette génération irresponsable partira puisque nous sommes engagés à tout pris. Aw yé wili malien hou !!!

    • nouveau French pseudo

      Soukow

      « ces instants que subissent les descendants du Kenedougou, de l’Azawad, du Wassoulou, du Mandé, du Ganadougou du Gourhma, du Khasso, du Kharta etc. face au lobbyisme français »

      Tous les glorieux et illustres « descendants de », n’oublie pas que des étrangers ont dû faire des milliers de kilomètres pour venir combattre à leur place LEURS propres occupants, parce que eux avaient fui!

      Aujourd’hui, tous tes glorieux et illustre « descendants de » viennent de capituler face à une petite poignée de rebelles, qu’ils n’ont jamais osé combattre durant une année avant l’arrivée des forces internationales!…

      Alors ton couplet torse bombé sur la Grandeur éternelle de notre Maliba, oublie mon vieux! Dégonfle-toi et ouvre les yeux! Il y a 2000 ans, la Grèce était un phare culturel pour le reste du monde! Aujourd’hui, c’est un pays exangue au bord de la faillite et qui cherche sa tête! Alors les ancêtres, le glorieux passé, etc, change de disque s’il te plait! :( :( :( :(

  15. blanche neige

    les tonnes d’armes que l’armée française decouvre chaque jour ne sont pas tombées du ciel un beau jour de printemps 2012 ! il a fallut des années pour les amener et les cacher au Mali ,sans parler des nombreux véhicules . Ce qui veut dire qu’il y avait des complicités dans la population ,dans la police et dans l’armée maliennes :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: et maintenant vous venez jouer les victimes la bouche en cœur comme des vierges effarouchées :evil: :evil: vous prenez les gens pour des cons ,çà oui :idea:
    Pourquoi n’etes vous pas aussi pressés de Kati que Kidal ?? Cà aussi c’est une bonne question :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  16. wafa

    Article 17

    Dans un souci d’apaisement et de confiance, le gouvernement du Mali prendra toutes les dispositions nécessaires pour suspendre les poursuites engagées par la justice malienne du fait du conflit armé contre les membres des groupes armés signataires du présent accord.

    Nous ne serons jamais d’accord il faut que justice soit faite. sans justice pas de paix durable.
    Que Dieu sauve le Mali

  17. tienimango

    fougk fermes ta gueule tu ne connais rien du nord mali ..cette foix ci holande maiga est entrain de se laisser berne par les chiens errants vennus de libye…ces cons du mnla veulent seulement prepare le terain pour les jihadistes ,car le mnla n,existe pas en realite ils ont ete fabrique par sarko le sale fils de pute romm d,origine hongrois…….. holande ces chiens t,ont menti qu,ils connaisaient ou se trouve les otages juaqu,a nos jours rien a l,horizon il faut ouvrir tes petits yeux holande ces chens sont des traitres ils ne sont bons que dans la poubelle……

    • blanche neige

      @ Tieni ,dis donc tu es agressif aujourd’hui , ta femme t’a tourné le dos cette nuit ……….ou tu as bouffé un crapaud avarié au lieu d’une grenouille ??? :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  18. zouk

    Cet accord détermine un grand tournant dans la vie de notre Nation. Aucune signature ne se fera si l’accord ne prend pas en compte la poursuite des meneurs du « MNLA », on n’est pas d’accord avec un énième pardon de ces imbéciles qui ne représentent que 1% de la population du Nord Mali. Chers dirigeants faites beaucoup attention, ne signez pas comme vos prédécesseurs pour vous débarrasser de ce problème afin de finir en beauté votre mandat. Nous voulons un accord qui aidera à nous passer d’un autre accord plus tard. Faites beaucoup attention !!!

  19. DJIMMY

    je n’encourage pas la signature de ce t’accord qui nous compromettra sur les points suivants:
    chap 1 article 6 : 1-commission mixte de sécurité (nom une commission nationale de sécurité sous l’auspice de la MISMA), 2-désarmement des groupes armés (désarmement des groupes rebelles du nord)le redéploiement des forces de défense ( et le renforcement des unités de forces de défenses nationales au nord)
    article 7: 4 représentants de groupes armés (non, moi je dirai pas de commission mixte mais la commission nationale de supervision de cessez le feu comprendra en son sein, un ou 2 représentants de groupes rebelles). trois représentants du médiateur est de trop. Un seul suffit
    article 9/ Pas de recrutement (non, pas de recrutement dans le nord du Mali mais une possibilité de recrutement national)
    le redéploiement de la misma à Kidal oui mais pas à Anefis
    le deploiement de l’administration nationale et des forces de sécurité nationale totale avant le 28 juillet 2013. IL Y4A BCP 0 REVOIR

  20. nouveau French pseudo

    La VRAIE raison d’un tel aboutissement, n’est autre que les danseuses en treillis qui nous servent d’armée! Quand on a reçu les armes de guinée, leur rôle était de foncer immédiatement au combat et de tabasser définitivement cette poignée de mercenaires ex-khadafi!!!

    Malheureusement, ces bons à rien ont préféré rester prudemment planqués à kati et à ramener la ligne de front à Djikoroni Para -c’était moins dangereux- et à laisser l’international s’occuper du problème à leur place! Résultat: La guerre au Mali est entièrement gérée par la communauté internationale DEPUIS LE DEBUT pendant que les « autorités » blablatent à Bamako! Et maintenant qu’on a rien fait nous-même jusque là, on hurle et on s’insurge (moi le 1er) parce que la communauté internationale n’a ni les mêmes vues, ni les mêmes objectifs que nous! On veut que les autres se tapent tout le boulot à notre place, mais ATTENTION, qu’ils le fassent comme NOUS on souhaite!

    Aux yeux du monde, les Touaregs sont une minorité ethnique et AUCUNE puissance internationale ne veut courir le risque de se voir taxer ensuite de « génocidaire » par l’opinion mondiale ! Rappelez-vous le Rwanda : C’était des Rwandais qui tenaient les coupe coupe pour massacrer femmes enfants et vieillards, mais c’est la France et la Belgique qui se fait insulter ensuite pour ne « l’avoir pas empêché ». Ils n’ont pas oublié la leçon !!! Donc, ONU, France, etc sont parfaitement dans leur rôle en faisant tout pour éviter la casse et en tenant le discours de l’apaisement ! C’EST NOUS QUI N’AVONS PAS FAIT NOTRE BOULOT ! Si nous avions tabassé en temps et en heure les touaregs du mnla, la communauté internationale n’aurait pas eu à gérer le problème à notre place, et bien sûr, à sa façon ! MAIS NOUS N’AVONS RIEN FAIT !!! PAS UN SEUL COUP DE FEU CONTRE CES POURRIS AVANT L’ARRIVEE DES FRANÇAIS !!! Même après un an et demi de guerre, nos fameux Waraba d’élite s’avèrent de petits diakoumani capricieux ! LA FAUTE A QUI ? Anous qui n’avons rien fait par nous même, ou la communauté internationale qui fait à notre place, mais à sa manière et en sauvegardant son image de vecteur de paix ? A qui la faute ???

    • nouveau French pseudo

      Blaise très largement contesté chez lui, n’existe plus aux yeux de l’extérieur que par son statut d’éternel « médiateur », et de soi-disant « apaiseur »! C’est la seule crédibilité qui lui reste! Ainsi, aux yeux de la communauté internationale qui n’a pas la connaissance détaillée des Maliens sur la capacité de nuisance des voyous du mnla, il se taille l’image gratifiante du protecteur pacifiste d’une minorité ethnique! Il se fout éperdument du Mali, son image avant tout!

      Quand aux autres, comme expliqué dans mon autre post, c’est un peu la même chose: Aux yeux du monde, ils tiennent absolument à garder avant tout l’image de pacificateurs et « d’éviteurs » de conflits! Le Mali, avec les horreurs commises par ses voyous et l’unicité de sa nation, ne vient qu’en second plan et… loin derrière!

      Si nous avions pu fin 2012 utiliser nos nouvelles armes pour combattre et régler nous-même le problème, on ne serait pas arrivés à un tel « accord »! Seulement avec une armée de rigolos…

      • koudis

        slt mon frère, tu es très motivé ce matin là :lol: :lol: :lol: courage on est ensemble pour sauver ce pays :twisted: :twisted:

    • yugubane

      C’est pourquoi j’avais dit que le Mali doit signer cet accord et se taire avant d’avoir des fils prets a se battre pour lui.Parce que dans cette histoire tout le monde(meme le Mnla)a joue son role.Les seules qui n’ont meme pas eu de role sont nos soldats.Je suis sur qu’apres la signature de cet accord,les WARABLENS n’auront pas du mal a rester dans les rangs de l’armee.Tout ce qui les anime depuis un an et demi est la peur du combat.

      • Onate

        Que des vérités tout cela…

        On a le « droit » que lorsque l’on existe.
        Quand le peuple malien va-t-il décider d’exister… autrement qu’en se donnant au pillage, aux vols, aux viols, aux massacres,… Car il va bien falloir descendre dans la rue et chasser cette classe politique corrompue, cette armée de voyous… mais en respectant les biens de la Nation et ceux des individus… le peuple Malien en est-il capable ?
        J’en doute à deux niveaux. Capable de chasser les voyous de Kati (pas le courage) et capable de le faire sans faire comme eux (voler, tuer,…).

        Il n’y a pas de Mali, parce qu’il n’y a pas de peuple malien !

  21. CE

    il faut aussi baser le Sécrétariat Technique d’Appui dans la ville de Kidal et non de Gao. Circoncire et isoler le problème là où a été sa source.

    Et enfin,changer cette phrase « le cantonnement des groupes armés sous la supervision et le contrôle de la MISMA/MINUSMA dans des endroits définis conjointement avec la MISMA/MINUSMA. Le désarmement se déroulera après la signature de l’accord de paix global et définitif ; » en

    « Le cantonnement et le désarmement des groupes armés dans la ville de Kidal avant le 1er juillet sous la supervision et le contrôle de la MISMA/MINUSMA. » Nous ne voulons plus de « après » ou de longues phrases qui donnent des marges de manœuvres.

  22. CE

    Bonjjour,

    Il y a un gros problème. qu’entend-on par le Nord Mali ? ou les régions du Nord du Mali ? C’est juste la ville de Kidal ? Juste la région de Kidal ? ou encore les trois régions de Gao, Tombouctou et Kidal ?

    La place qu’occupe le MNLA dans les négociations pour le Nord Mali est trop importante. Il faut bien cerner ce qu’on en entend par ce vocable !

  23. nonalinertie

    On comprend pourquoi le MNLA s’est jeté sur ce chiffon: L’ARMEE ENTRE A KIDAL SERIEUSEMENT ENCADREE PAR LA MINUSMA/MISMA ET SERVAL. LE MALI EST CITE AU MEME TITRE QUE LES VIOLEURS/PILLEURS/TRAFIQUANTS ET TUEURS DU MNLA/HCUA, AVEC LE MEME NOMBRE DE REPRESENTANTS A LA COMMISSION MIXTE, SIGNANT D’EGAL A EGAL LES DOCUMENTS (LES AUTRES GANDA IZO ET GANDA KOY NE SIGNENT RIEN). LES TUEURS DU MNLA NE SONT PAS IMMEDIATEMENT POURSUIVIS SAUF POUR LES CRIMES DE GENOCIDE DONT LA PREUVE EST DIFFICILE A REUNIR. ET COMBLE DE COMBLE, CES BRIGANDS DEVRAIENT MEME ETRE DEMOBILISES AVEC DES PRIMES DE REBELLION. ET TOUT CELA POUR UN GROUPUSCULE DE FRIPOUILLES FANTOCHES DE MNLA/QUI N’EXISTENT QUE PAR LA FRANCE !!!!!!!!

  24. Larissa

    L’enjeu de cet accord ce sont les 3 milliards d’euros attendus. J’espère que ceux qui gesticulent en sont conscients.
    Vous signez, on vous les donne. Vous ne signez pas, vous pourez continuer à rêvez d’un Mali grand comme au temps de vos ancêtres…

    • blanche neige

      @ Larissa ………heureux de voir que tu as tout compris :!: :!: il faut savoir ce qu’on veut dans la vie ; les maliens voudraient le beurre ,l’argent du beurre et la crémière en prime :wink: C’est trop demander !

  25. blanche neige

    AU STADE OU EN EST LE MALI VOUS N4AVEZ PAS TROP LE CHOIX ,QUE CA VOUS PASSE VOUS VOUS ENFONCEZ UN PEU PLUS . DE TOUTE FACON LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION N’EST PLUS LA QUE POUR DEUX MOIS AVANT DE REPARTIR SUR DES BASES PLUS SAINES . :roll: :roll:
    QUAND ON EST DANS LA MER..DE ON ESSAIE DE S’EN SORTIR LE MOINS MAL POSSIBLE :idea:

  26. Devil m

    L’ensemble des termes de cet accord est totalement inacceptable.
    INSIGNABLE…HORS DE QUESTION QUE CE DOCUMENT ENGAGE LE MALI AU PROFIT DES TERRORISTES, TRAFIQUANTS DE DROGUE DU mnla.
    ATTENTION… QUE NUL NE S’ENGAGE A SIGNER UN TEL DOCUMENT.

  27. L.T

    Cet accord ne reconnait pas le gouvernement de transition comme representatif de tous les maliens.pourquoi le faire vouloir signer un document concenant la vie et le futur d’une nation et que cela se discute hors du territoire malien avec n’importe qui.
    en conclusion, toutes les parties associees a cet accord apres signature du document, auraient faciliter une guerre civile au Mali. apres les elections presidentielles cetaccord sera nul et non avenu. comme le kaysien je vengerai tous mes parents victimes par ces bandits du mnla en groupe ou individuellement a n’improte quel prix.

  28. soldat rate

    QUI VA A LA TABLE DE NEGOCIATION…SACHANT TRES BIEN QUE LE STATU QUO EST MEILLEUR AU MEILLEUR SCENARIO POSSIBLE…QUI POURRA SORTIR DE CES NEGOCIATIONS….???

    Le MALI etait assis et est toujours assis dans une tres bonne position … mais s’obstiner a voir l’armee fictive a KIDAL avant les elections est une erreur….

    IL FAUT ORGANISER CES ELECTIONS….ET DEGAGER A JAMAIS … EN PRENANT AVEC VOUS LE MAUDIT LACHE DE SANOGO ET SA RACAILLE D’INDIGNE OFFICIERS…

    La meilleure option …est de rejetter l’accord dans sa totalite…en utilisant l’argument valide…que VU L’IMPORTANCE DES ENJEUX… VOTRE STATUS DE GOUVERNEMENT INTERIMAIRE NE VOUS NE PERMET PAS D’ENGAGER LA NATION ENTIERE DANS DES NEGOCIATIONS SEPARATISTES OU AUTONOMISTES…CELA DOIT ETRE FAIT PAR UN GOUVERNEMENT ISSUE D’UN VOTE POPULAIRE…

    QUEL EST LE PIRE QUI PUISSE ARRIVER…?

    PAS D’ELECTIONS…?

    AU CONTRAIRE…ON VOUS DEMANDERA D’ORGANISER DES ELECTIONS…ET DEGAGER…

    Moussa Ag,..

  29. diakoumabo

    Négocier avec des groupes armés? c’est bizarre vraiment.

  30. ondo

    on vois bien que cet accord est la fin de l’unité du mali qui est actuellement sous tutelle de ces mêmes pays il faut le savoir. C’est le partage du mali version impérialiste 2013 qu’on nous présente.
    la question corse, ni basque ne sont pas discuter sous la médiation de toutes ces instances? ces territoires sont toujours dans la république française? il faut que Laurent Fabius et ses amis respecte le peuple malien. les maliens doivent savoir que l’occident n’a jamais d’amis c’est d’abord ces intérêts, l’exemple est la Lybie hier, aujourd’hui la Syrie et demain? pour une fois le président russe refuse de les rejoindre sur la question Syrie est une bonne chose même sil ne faut pas soutenir bachar les allies comme les états états unies et la Turquie la France et le qu’Atar ne sont pas mieux, et n’ont aucune leçon a donner aux autres nations en matières de démocratie, ni transparence ou de justice sociale, des pays comme le Rwanda a compris depuis 1994.

  31. RST

    En réalité il est trop tard pour la négociation. Le MNLA a fait trop de mal. Si la communauté internationale tient à une négociation qu’elle la définisse en sachant que les points suivants sont inflexibles:

    – Désarmement de tout groupe armé.

    – Maintient des mandants d’arrêt. La juste fera son travail.

    – Seul le gouvernement du Mali a la légitimé d’assurer la sécurité de la population de Kidal comme partout ailleurs au Mali. Pas de patrouille mixte ou spaghetti. Pas d’association avec des criminels.

    – Seul le gouvernement de la république du Mali a habilité à appliquer la loi. Le Mali n’est pas encore sous tutelle. Nos intenses sont fonctionnelles. Ni l’ONU ou MISMA ou … ne peut être garant de la justice au Mali.

    Si toutes les parties acceptent ses points fondamentaux, alors qu’ils rédigent un nouveau projet d’accord.

  32. Angaran

    Ou sont passes les groups armes sedentaires et arabe? Cet accord en la forme nous ramene en arriere de deux decennies avec les accords fallacieux d’Alger! Tout responsable malien qui le signera prend une lourde responsabilite devant le peuple et devant l’histoire!

  33. Herr mann

    Rien dans cet accord est de l’intérêt du Mali. du préambule aux signataires. Comment Tiebile à accepté apporter ce mouchoir à Bamako. Que tous les maliens bravent deux heures seulement l’état d’urgence en manifestant par anticipation dans le calme dans les rues des grandes villes pour s’opposer à la signature de la division du Mali et de sa traînée dans la boue à jamais et d’aider Dionkounda qui est sous d’énormes pressions en ce moment. Cela va lui faire du bien.

    • Soldat Raté

      Moi j’ai dit à Tieble de se casser quand on nous a dit en latin … que les NÉGOCIATIONS était SINE DIE … au lieu de se faire SINE TIEBLE … prompto sur Bamako… même si c’était à pied … il a traîné et s’est fait remettre la merde sur papier …. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      Et puis après …il se fait SINE TIEBLE …avec cette merde sur BAMAKO et c’est tout l’accord qui est SINE DIE maintenant … :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      FALLAIT COMMENCER LABAS …

      QUI VA À UNE TABLE DE NEGOCIATION SANS AVOIR LA MOINDRE DES CHOSES À GAGNER DANS LA NÉGOCIATION…

      QUOI..??? L’ARMÉE INEXISTANTE À KIDAL…???

      HEY BIEN…ON L’A EU …

      Moussa Ag,…DE VRAIS FOUS … CES DIRIGEANTS MALIENS ..!!!!

  34. mousow

    Les contentieux identifiés par les équipes mixtes seront traités à l’interne et le cas échéant, référés au Commandant de la Force MISMA/MINUSMA, ou son représentant pour décision finale.
    donc le chef de la Minusma tranchera les contentieux, pas de tribunaux maliens ou d’administration malienne?
    CEtte partie du pays sera donc sous tutelle etrangere et en plus il semble que la Minusma se deploiera à Anefis, sorted e frontière, une position déjà tenu et sécurisée par l’armée malienne.
    Décidément, ce coup est bien préparé.

  35. bissanbougara

    un autre bom a retardement

  36. mousow

    voila une partie de l’article 20:
    l’organisation administrative et institutionnelle du Mali, en particulier les régions du Nord du Mali désignés par certains sous le terme Azawad ;
    Le mot Azawad apparaitra pour la 1ere fois dans un document signé par le MAli

  37. ibrahim

    pas d’impunité pour des criminels, pas de conditions de retour de l’armée nationale sur son propre territoire,pas de faveur pour aucune région, aucune ethnie;pas d’integration de criminels dans notre armée, aucun prisonnier ne doit pas être libre avant son jugement. j’en apelle à tous les enfants du mali à la rvolte en cas de signatures de ces accords qui ne font pas la fièrté de notre peuple et de notre armée nationale.

  38. quiestfou

    Si l’on ne prend garde le document official marquant la naissance de l’Ag zawad sera signe par Dionkiss.Le mot « Ag zawad » doit etre banni dans ce document avant sa signature! :lol: :lol: :lol:

    • coco

      :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    • Soldat Raté

      Trop tard mon frère….

      Je te met l’extrait suivant ….

      « l’organisation administrative et institutionnelle du Mali, en particulier les régions du Nord du Mali désignés par certains sous le terme Azawad ; » :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      Moussa Ag,….une nation niquee par quelques bandits armés… AU NORD COMME AU SUD… MAUDITS MNLA ET CNDR … BANDE D’APATRIDES OPPORTUNISTES…CRIMINELS ….VIVEMENT LE JOUR OU VOUS ALLEZ PERIR COMME CES MAUDITS JIHADISTES

  39. Malienkra

    Ehhh Mn pays Mali…

    Ils veulent negocier avc ces mm bandits(Un groupuscule!!!) qui ont pris des armes contre ns…

    1- Nous exigeons la publication, AVANT TOUT ACCORD, de ce sur quoi ils envisagent « Signer » en notre Nom
    2- Nous ns rappelons TOUJOURS de l’ACCORD d’ALGER et les circonstances sordides ds lesquelles il a été SIGNER en notre NOM sans qu »ils nous concertent.
    3- Pas d’applaudissement pour les actes barbares et lâches des MAUDITS BANDITS armés, parce que ABANDONNER LES POURSUITES CONTRE LE MNLA et LES REINTEGRER dans l’ARMEE et la FONCTION PUBLIC seraient COMME LES ENCOURAGER A TUER, A VOLER, A VIOLER pour Atteindre Leur objectifs misérables.
    4- Selon un frere  » tout accord qui ne prend pas en compte les préoccupations et les aspirations de la majorité est voué à l’échec  »
    5 – Le PEUBLE Observe Ce que vous MANIGANCEZ Mr le Président, Mr le PM et son Gouvernement, Mr Tièblé Dramé…Mr les Membres de A.N.
    6- Allah n’est pas avec les criminels…Allah voit les Mamans, les Femmes, les jeunes, Enfants et Vieux qui pleurent a coz de ces Criminels…

  40. Kotole

    Que le bon dieu sauve le Mali et que tous ceux qui sont entrain de concocter contre ce peuple legitime du Mali soient punis par le tout puissant dans un avenir tres proche.
    La France n’est – elle pas intervenu à la demande du president Malien?
    Mr Holland n’a t-il pas dit que cette intervention etait pour restaurer l’integrité territoriale du Mali?
    Alors pour quoi exiger, pressionner,et vouloir mettre à genou tout le pays entier pour accepter de negocier avec quelques individus qui ne representent meme pas un village?
    Lorsque ces individus ont pris les armes contre leur propre pays en Janvier 2012, personne n’est venu s’interposer entre ces bandits et le peuple legitime du Mali. Alors pourquoi la France empeche-t-il l’armée Malienne de progresser sur Kidal?
    Qu’on nous cite une seule revendication legitime de ces individus qui ont conduit à tout ce que nous souffrons depuis?
    Une chose est claire: toute personne aussi puissante qu’elle soit perira tot ou tard pour avoir trahit le Mali.

    • coco

      Ah …..les mots ….! ! ! ! TRAHISON !

      En parlant de trahison …..vous pourriez par exemple commencer par demander à l’excellent TESSOUGUE qui se met maintenant à brailler , ce qui l’empeche de réclamer le retour de celui et de ceux qui ont déja vendu ton pays à vos anciens locataires ….Les sardiniers , Aqmi , Mujao ….dont ces couillons de MNListes , retour de Libye , ont pensé récupérer le bizzness …. :lol: :lol: :lol: :lol:
      Ca serait un vrai , bel et bon acte républicain …. :lol: :lol: :lol: :lol:
      C’est vrai aussi que des fois , quand tu as émargé clando chez quelqu’un ….c’est difficile de la ramener ….
      COCO ……..se pose toujours de droles questions sur l’influence des parrains de la drogue a Bamako , quand il constate que c’est la présence de deux ou trois cent toccards armés autour de Kidal et ailleurs à 2000 KLMS , qui perturbe les Maliens …alors qu’ils en ont des milliers d’autres qui les cottoient tous les jours …dans la ville ou à coté …. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: GROOOOAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      • coco

        ……..et le bordel , en plus ……. :lol: :lol: :lol: :lol:
        ……ces « salauds » de RFI qui tendent aujourd’hui le micro à un couillon qui raconte que MNLA , AQMI , SARDINIERS , MUJAO & GANDA KOY ont utilisé des enfants soldats dans leur guerre du « Cémoi qui veut controler le trafic de la drogue » …….. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

        Movézomes !

        …..Faut pas faire de la peine à l’excellentissime Me Harounah TOURE , président du Ganda Koy …….Français comme moi …..et surtout parce qu’il vote UMP !
        Le brillantissime avocat Attila Rhounah,  » là ou mon chameau a pissé l’herbe ne repousse jamais  » …..va t’il se retrouver obligé , si çà continue , de s’auto-défendre ? ? ?
        ………EN FRANCE ? CHEZ LUI ? :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

        …….sont cons ces RFI kàmème !
        DES PRESOMPTUEUX ! ETRANGERS WA !
        TOUS DEHORS !
        IL SUFFIT DE DONNER LEUR PRIME AUX WARABAS !
        GROOOOAAAAARRRRRRRRR
        GROOOOAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !
        PERSONNE NE SE POSE PLUS SUR LA PISTE A BAMAKO !
        & CAPI AUX MANETTES !
        GROOOOAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !
        :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  41. Mr. Guindeba

    En plus des points si flagrants qu’un fou ne signerait pas, il faut voir aussi les vices cachés et les points à plusieurs interprétations.
    Surtout, ne pas signer en pensant pouvoir faire le contraire par la suite. On a en face la fameuse communauté internationale.
    Article 9: – l’arrêt de toute tentative d’occuper de nouvelles positions sur le terrain; ok, mais à qui s’adresse t-on?????

    Je ne vois toujours pas la nécessité de garer tous ces hommes entre deux régions du même pays, de MISMA/MINUSMA soient-ils. On risque de vivre le cas du soudan au Mali.

  42. Coulibaly

    Que veut ce blaise du mali. C,est incroyable.

  43. TOURE B

    Vraiment y faut que le gouvernement transitoire de rejeté carment la médiation burkinabé et donne l ordre a l armée Malienne de marche sur Kidal ou sans élections

    • Kotole

      Le Colonele Gamou avait dit qu’il ne fallait pas negocier parceque nous sommes en position de force, alors pourquoi et que doit-on negocier legitimement. Attention tout le monde: Ils sont entrain de nous obliger à legitimer les bandits de Kidal. Si l’aide de la communauté internationnale est conditionnée à cette negociation qui equivaudrais à une autre humilliation flagrante de nos propres dirigents, alors chers Maliens preferons rester pauvre et digne pour ce qui reste de l’eternité que de continuer à vivre dans la honte. Pas d’election sans l’armée de la republique du Mali à Kidal dans les plus bref delais.
      Ces bandits de Kidal n’ont-ils pas eté chassé par leur coequipiés de cette meme region il ya quelques mois?
      Dieu recompensera tous ceux qui sont venu nous aider mais gars à tout ceux qui sont entrain de montrer leur vrais intentions de trahir le peuple du Mali.
      L’injuste ne perdure jamais, meme pour les plus puissant.

  44. Soldat Raté

    RENVOYEZ LE DOCUMENT …

    DITES QUE VU L’IMPORTANCE DES ENJEUX …VOTRE STATUS DE GOUVERNEMENT D’INTÉRIM….NE VOUS PERMET PAS D’ENGAGER LA NATION DANS DES NÉGOCIATIONS AVEC CES BANDITS ….

    ORGANISER DES ÉLECTIONS … ET DÉGAGEZ À JAMAIS …BANDE DE NULS …ET PRENNEZ VOTRE MAUDIT CHIEN ERRANT DE SANOGO ET SA RACAILLE DE PANTINS AVEC VOUS …

    Le pire qui va arriver … les bandits feront de la propagande …et on s’en fout…ils sont illégitime donc ce qu’ils raconte ou raconterons …n’a aucune importance …ILS NE SONT PAS PLUS FORTS MILITAIREMENT AUDJOURD’HUI … SINON ILS NOUS AURAIENT CASSÉ LA FIGURE Y’A LONGTEMPS ET NE SERAIENT PAS À LA TABLE DE NÉGOCIATIONS…

    Le monde va nous traiter de nullards irresponsables …ce qui est vrai…peut être pas dans ce cas particulier … MAIS PERSONNE NE VA LAISSER TOMBER UNE BOMBE SUR NOUS…d’ailleurs ..ils vont vous dire la même chose …ORGANISEZ CES ÉLECTIONS … ET DÉGAGEZ …!!!

    Moussa Ag,..

    • coco

      :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      • coco

        :lol: :lol: :lol: » » » » » » » »Sous les auspices de SEM. Blaise COMPAORE Médiateur de la CEDEAO et de SEM Goodluck Ebele Jonathan, Médiateur associé, et avec la facilitation de l’Union Africaine, de l’ONU, de l’Union Européenne, de la France, de la Suisse, de l’Algérie, de la Mauritanie et du Niger. » » » » » » »
        :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
        DES PRESOMPTUEUX ! ETRANGERS WA !
        TOUS DEHORS !
        IL SUFFIT DE DONNER LEUR PRIME AUX WARABAS !
        GROOOOAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !
        PERSONNE NE SE POSE PLUS SUR LA PISTE A BAMAKO !
        & CAPI AUX MANETTES !
        GROOOOAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !
        :lol: :lol: :lol:
        ……..Souhaitons quand meme qu’il ne prenne pas l’envie aux Didier DACKO et autres de revenir sur Bamako s’interesser à Capi ….à qui ils ont déja dit que les affaires finies ……Ils allaient s’occuper de son cas …. GROOOOAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !
        :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

        • Soldat Raté

          :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
          Tieh…le vieux a des problèmes deh…ENTRE LE MARTEAU …ET LE MARTEAU …

          Mais il l’a cherché….

          Et je ne serais pas surpris si il signe cet accord …que les WARABAS ne vont pas dire GROOOOAAAAAARRRR….!!!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

          Parceque tu sais …les NÔTRES … QUELQUE SOIT LEUR FORMATION…LEUR EXPERTISE EST ET SERA TOUJOURS LE REDRESSEMENT DE LEUR POCHE …JE VEUX DIRE … DE L’ÉTAT…SURTOUT LES PLUS FORMÉS … ET TOUTES LES OPPORTUNITÉS SONT BONNES….

          WARABAS GROOOOAAAAARR…!!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

          Moussa Ag,…PAUVRE DJONKISS … PAUVRE MALI …PEUT ETRE QUE CAPI ET SES PINTADES CAMBRIOLEURS VONT ALLER LIBÉRER KIDAL …AVEC K.A.Y.E.S …ET EN FINIR AVEC TOUT CA …SINON Y’A PLUS DE WARABAS… QUE DES WARABLENS… :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  45. madani

    A Ne PAS LlIRE 2 FOIS…..

  46. KANTE

    Merci Blaise de ta fidélité. Elle n’est pas malienne. Je pensais que le MNLA cherchait une sortie honorable mais la réalité le soutien inconditionnel de la France à ses soit disant rebelles alors qu’elle cherche les ressources de Kidal ne passera pas au Mali. si les autorités se permettent de le parapher, elles se rendront très vite comptent que l’état d’urgence au Mali ne sera qu’un vain mots. N’est ce pas Dioncounda? merci de ton intelligence dans cette affaire et j’espère qu’elle en sera toujours même au prix des élections dont ils tiennent tant

  47. Vérité

    Si les autorités signent ce texte, c’est fini pour le Mali.

  48. dial

    ce texte est un insulte pour le mali car ce lui qui la ecri pensse que les malien sons incapable de diriger le mali

    • Onate

      Je ne m’étais pas rendu compte que les maliens étaient capables de diriger le Mali !
      En tout état de cause ils n’en ont pas fait preuve ces dernières années et particulièrement ces derniers mois.

  49. Tecoum

    Ce document doit etre rejete en bloc.Il est inacceptable a tout egard;
    -La reconnaissance officielle du MNLA,comme partie contractante pour une cause indeterminee. Au nom de qui(?)
    -L’acceptation du refus du MNLA de se desarmer aussi longtemps que
    le statut d’autonomie,prelude de l’independance, ne sera pas reconnue;
    -L’ecartement total de l’Etat Malien dont les prerogatives sont exercees par la MISMA d’abord et la MINUSMA ensuite;
    -La neutralisation des forces armees Maliennes et la protection du MNLA a Kidal;
    -L’impunite;
    Un role proeminent du Mediateur qui se sert de la Communaute internationmale,l’UE,UA ,la France,la Mauritanie,l’Algerie,la Suisse ,etc pour renforcer sa position.
    -Il y a enfin une contradiction flagrante entre le prelude et le contenu de l’Accord manifestement formule pour satisfaire les ambitions du MNLA
    Les exigences du Mali:desarmement inconditionnel du MNLA,refus de toute mention a l’AZAWAD,rejet de tout statut particulier,plus de negociation pour le MNLA.

  50. Komaga

    Les regions nord du Mali s’appeleraient t’elles Azawad???.
    la gestion des ressources et richesses nationales???.
    L’article 20 pose de serieux problèmes, serait on déja entrain de préparer le partage du pétrole Malien???.
    Monsieur le président il faut donner l’ordre à l’AMA de marcher sur Kidal.
    OCI vient faire quoi dans la signature de ces accord, la Mauritanie , l’Algerie, c’est quoi tout ces cinemas.
    Désarmement après accord global et définitive cela après les élections, cela veut dire sinon nous allons continués la guerre, autent continué maintenant, chèrs Maliens préparez vous à combattre.

  51. Soldat Raté

    Il faut commencer par « gagner » Bamako (c’est vrai que c’est un chantier autrement plus gros à faire)… et construire un Etat… Kidal ne pouvait que « tomber » comme un fruit mur, les Français se chargeant des islamistes (le vrais danger pour tout nos pays).

    Mais l’orgueil a dicté les maliens à se croire forts et indépendants. Forts, ils ne le sont plus, Indépendants, cela ne se décrète pas, cela se mérite et se démontre.
    Il faut donc signer cet accord et laisser les sauveurs faire les gendarmes… encore heureux qu’ils ne désarment pas l’armée malienne… (bien que cette armée-là devrait être désarmée et reconstruite avec des gens qui n’ont jamais été militaire).

    MON FRÈRE … JE PEUX COMPRENDRE LA PASSION IMPULSIVE DU PEUPLE… MAIS CEUX QUI SONT PAYÉS POUR ETRE LUCIDE AU NOM DU PEUPLE ….CA C’EST DÉCEVANT …

    Moussa Ag,…on veut l’armée à KIDAL …on a l’armée a KIDAL avec la merde qui va avec…

  52. tienimango

    les chiens errant venus de libye sont entain de negocier une amnistie pour les protege contre la justice ,…ça ne se passera pas comme ça ….

  53. 1FILSDUMALIBA

    Ce texte est plus qu’un coup de pied au peuple malien. Nous n’avons un gouvernement de transition pas un gouvernement legitime. Si la transition en occurance dionkiss et le diango et son troupeau signent ce texte alors la ils ont vendu le Mali pour creer un etat dans UN ETAT.

  54. Aldjouma

    aidez moi, j’ai l’impression que je ne comprend plus la langue française. Aidez moi à trouver ce que cet accord réserve au Mali en terme d’avantage mais BLAISE connais très bien nos dirigeants et il sais très bien que nos dirigeants sont capables de vendre le Mali alors il en profite. L’accord dit clairement que s’est blaise qui va interpréter en cas de mésentente donc c’est blaise qui va réorganiser le territoire malien. Pourquoi les autorités maliennes n’ont jamais demandé que le médiateur soit changé. Cela est très facilement faisable. Mr les dirigeants du Mali soyez intelligents cette fois éviter refaire la même la erreur qu’avec le code de la famille.

  55. Janet

    Signer cet accord, ce sera comme préparer la corde qui va servir à nous pendre. Franchement, il faut que nos responsablespolitiques commencent à penser au peuple malien qui ne risque plus d’exister s’ils(nos responsables) n’arrêtent pas de lécher les bottes des occidentaux. La France n’a pas réellement perdu de temps pour montrer la vraie raison de son intervention (çà a le mérite d’être très clair); pour 8 otages français sacrifier tout le peuple malien. Et nos politiques dans tout çà, ils continuent ce comportement moutonnier : suivre sans réfléchir.Un message à nos responsables : si vous n’aimez pas le mali, pensez à ce peuple qui participe avec impuissance à tout ce desastre, pensez aux futures générations maliennes qui mériteraient quand même en héritage cet état (comme nous, nous en avons hérité de ceux qui nous ont précédé). « Un homme averti en vaut deux »; surtout « regardez bien là où vous mettez vos pieds ».

    • nouveau French pseudo

      Janet

      « La France n’a pas réellement perdu de temps pour montrer la vraie raison de son intervention »

      Et bla et bla etbla… C’est le MALI qui tient le stylo pour signer ou pas ce document! Et le mali SEUL! Alors arrêtons de toujours masquer nos propres responsabilités en pointant « les autres » du doigt!!!

      Si le Mali accepte de signer ça, ce sera LE MALI qui aura signé!!!

  56. Malcom X DA

    SIGNER CET ACCORD DÉPASSE LA COMPÉTENCE D’UN GOUVERNEMENT, VOIRE DE TRANSITION. C’EST UN ACTE D’ENVERGURE NATIONALE, AU-DELÁ DU CYCLE GOUVERNEMENTAL.
    NOUS AVONS DEUX QUESTIONS Á POSER Á « L’ÉLITE » POLITIQUE MALIENNE:
    1- OÚ EST LA VOIX DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE?? SON IMPLICATION??
    2- QU’EN DIT LA COUR CONSTITUTIONNELLE??
    MESSIEURS, FAITES ATTENTION, EVITEZ DE METTRE LE FEUX Á LA POUDRE!!
    CE N’EST PAS UNE PRIÉRE, MAIS UN AVERTISSEMENT.

    Malcom X DA

  57. Traoré

    N’importe quoi. « Ils » mettent le Mali sous tutelle. Sommes nous ou pas un état independant? Pourquoi alors cet accord qui met sur le même pied d’égalité un état et un groupe terroriste(Le MNLA)? Car quoi qu’on en dise ces gens là sont des terroristes des sanguinaires, des narcotrafiquants.
    Peuple du Mali: la lutte est engagée, ouvriers, paysans, civils et soldats… voilà ce que nous laissons du Mali.
    Nous serons minables face à l’histoure si un accord est signé avec le MNLA.
    Maintenant et tout de suite, donnons un sens à notre vie. LUTTONS CONTRE CET ACCORD.
    Vive le Mali un et indivisible.

  58. alidou

    je crois que nous les Maliens sommes entrain de nous rendre compte que nos sauveurs d’hier n’etaient pas nos sauveurs mais les reoganisateurs de la merde qu’ils avaient creees et qu’ils voulait faire controler par leur protegers (MNLA)

    • nouveau French pseudo

      alidou

      Et ce sont sans doute ces « sauveurs » qui étaient derrière les rebellions Toureg sous Modibo?
      Et ce sont sans doute ces mêmes « sauveurs » qui ont été assez cons pour acceuillir à bras ouverts les touaregs ex khadafi, armés jusqu’aux dents?

      Pour le Malien de base (hélas le plus répandu!) les choses sont tres simples: Nous, Maliens, on ne fait JAMAIS de c.onneries, célézotre!!!

  59. mamad

    Article 17

    Dans un souci d’apaisement et de confiance, le gouvernement du Mali prendra toutes les dispositions nécessaires pour suspendre les poursuites engagées par la justice malienne du fait du conflit armé contre les membres des groupes armés signataires du présent accord.
    c sa qui me dérange sans cette accord.et les victimes de ces rebelles la justice et ou pour eux; des femmes et des enfants violée massivement…et j’en passe

  60. Assez

    La violence appelle la violence, la violence appelle la vengeance, c’est un cycle sans fin.
    La première rébellion touarègue (1962-1963) est le premier grand test du président Modibo Kéita, père de l’indépendance du Mali. Modibo le socialiste, fort de l’armement soviétique offert par Moscou, a opté pour la guerre et fait réprimer le soulèvement touareg par l’armée malienne (Ama). 4500 morts, hommes, femmes, enfants, vieillards, bétail massacré, puits empoisonnés « Si c’était maintenant, les Ong auraient parlé de génocide et même de crime contre l’humanité », explique M. Diarra, un militant de l’Association malienne des droits de l’Homme.

    • soldat rate

      Qu’est qu’on doit retenir ici mon frere…?????

      On sera eternellement en guerre…???

      Autant donc … dechire le torchon comme je l’ai toujours suggere…

      Moussa Ag,…????

      • Assez

        Cela veut dire que depuis cinquante ans rien n’a changé et rien ne changera jamais.
        certains peuples sont fait pour s’entendre d’autres ne s’entendrons jamais.
        Trop de rancune accumulée des deux cotés. Le mal est fait et il est irréversible.
        Signer un accord la paix tiendra quelques années.
        Essayer de les exterminer, ils renaîtront de leurs cendres avec d’autres appuis biens plus dangereux.
        De deux maux il faut choisir le moindre.

  61. soldat rate

    LA SOLUTION EST D’ALLER AUX ELECTIONS AVEC OU SANS KIDAL…

    DJONKOUDA N’A QU’A SIMPLEMENT DIRE QUE SON STATUS DE PRESIDENT PAR INTERIM NE LUI PERMET PAS AVEC SON GOUVERNEMENT PAR INTERIM…D’ENGAGER LA NATION DANS UN ACCORD AVEC DES ENJEUX AUSSI IMPORTANTS….

    LE MALI S’EST TENDU UN PIEGE…AVEC SA FAUSSE FIERTE ET ORGUEUIL SURPASSE…EN INSISTANT SUR LA PRESENCE DE L’ARMEE A KIDAL AVANT LES ELECTIONS…

    LA PASSION NOUS A FAIT PERDRE LA RAISON…ET CA VA COUTER TRES TRES CHER….

    CES MAUDITS APATRIDES ETAIENT ASSIS PLEIN LE CUL DANS LA MERDE QU’ILS ONT CHIE…ET MAINTENANT ON LES A AIDE A SE RELEVER…POUR NOUS ASSOIR DANS LEUR MERDE….

    Moussa Ag,…UN PAYS QUI ETAIT PRET A LAISSER 2/3 DE SON TERRITOIRE DERRIERE…S’ABSTINE SUR UNE REGION SANS AVOIR UNE ARMEE DIGNE DE CE NOM

    • Onate

      Tu le sais Moussa Ag, j’ai toujours dis que cette stratégie d’aller crier sur tous les toits qu’on ne fera rien sans Kidal, c’était la plus mauvaise des solutions.
      Il faut commencer par « gagner » Bamako (c’est vrai que c’est un chantier autrement plus gros à faire)… et construire un Etat… Kidal ne pouvait que « tomber » comme un fruit mur, les Français se chargeant des islamistes (le vrais danger pour tout nos pays).
      Mais l’orgueil a dicté les maliens à se croire forts et indépendants. Forts, ils ne le sont plus, Indépendants, cela ne se décrète pas, cela se mérite et se démontre.

      Il faut donc signer cet accord et laisser les sauveurs faire les gendarmes… encore heureux qu’ils ne désarment pas l’armée malienne… (bien que cette armée-là devrait être désarmée et reconstruite avec des gens qui n’ont jamais été militaire).

      • Autresource

        Dans cet accord, il y a juste deux articles à retenir le N°2 et le N03, le reste c’est de la littérature pour faire de la mousse.
        N° 2 Faire des élections pour retrouver des institutions et un gouvernement légitimes.
        N° 3 Après entamer un dialogue en position de force et de légitimité, ce qui n’est pas le cas actuellement.

  62. tienimango

    l,article 7 est une insulte a l,endroit du mali ….le mnla est vraiment com…des chiens errants venus de libye qui veulent dicte leur loi a tout un pays….non a cet accord bidon qui ne ne fera que rabaisser les maliens ….

    • soldat rate

      :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      4 contre 4 ….pour 1 nation …contre quelques malfrats armes… :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      J’ai dit qu’il faut aller aux elections avec ou sans kidal…mais on est tetu…

      Maintenant…nos WARABAS…sont devenus des WARABLENS …dans la nature de BAMAKO…

      Moussa Ag,…IL FAUT LAISSER CETTE AFFAIRE AU PRESIDENT ET GOUVERNEMENT ISSUE DES ELECTIONS….

      • alkerou

        :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: jais des larme au yeux mon camarade on na sous tutelle de un ci dionkisse signe c est accore le mali est foutu a jamais :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:

  63. quiestfou

    Cet accord est inaproprie dans l’article 10 le cantonment doit est suivie par le desarmenent immediate des groupes armes.Le terme « Azawad » ne peut et ne saurait representer les 3 regions du Nord, car l’Azawad designe tout simplement une zone de pasturage et non un terroir comme « Wassoulou », « Kenedougou » « Beledougou »…Le gouvernement ne dopit pas signer sans faire les amendements.

  64. tamao

    Le gouvernement qui signera cet accord sera déposé pas par un capitaine mais la bonne du capitaine, vous pouvez me croire; mais de qui se moque t’on??? qu’il n’y est plus jamais d’élection au mali, on préfère la vie dans la dignité que des élections de la honte qui vont nous enlever le peu de dignité qu’il nous reste.

    Vive le mali libre et prospère et vive l’armée malienne….

  65. Vision2012

    Ce texte avant tout consiste a elever un groupe de 500 bandits armes au statut d’un etat.

    • Malcom X DA

      TOUT Á FAIT RAISON.
      SIGNER CET ACCORD DÉPASSE LA COMPÉTENCE D’UN GOUVERNEMENT, VOIRE DE TRANSITION. C’EST UN ACTE D’ENVERGURE NATIONALE, AU-DELÁ DU CYCLE GOUVERNEMENTAL.
      NOUS AVONS DEUX QUESTIONS Á POSER Á « L’ÉLITE » POLITIQUE MALIENNE:
      1- OÚ EST LA VOIX DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE?? SON IMPLICATION??
      2- QU’EN DIT LA COUR CONSTITUTIONNELLE??
      MESSIEURS, FAITES ATTENTION, EVITEZ DE METTRE LE FEUX Á LA POUDRE!!
      CE N’EST PAS UNE PRIÉRE, MAIS UN AVERTISSEMENT.

      Malcom X DA

  66. barbapapa

    il fat jamais signer ce texte envoyer l’armée pour liberer kidal dès demain

  67. Maudit soit celui qui apposerait sa signature au bas de cette page. Maudits soient les personnes devant qui il serat signe. Maudit soit a jamais celui en serait le mediateur.

  68. Tignè Fôba

    regardez. si nous signons l’accord cela veut dire que nous sommes d,accord avec tout ça

    http://www.youtube.com/results?search_query=Lapidation+%C3%A0+Tombouctou&oq=Lapidation+%C3%A0+Tombouctou&gs_l=youtube.3…230064.270678.0.336037.33.24.4.5.6.0.473.4116.5j15j1j2j1.24.0.eytns%2Cpt%3D-30%2Cn%3D2..0.0…1ac.1.11.youtube.ZpYlJjk9bwk

  69. Piscoba

    Ce document merite d’etre uutilisé comme papier de toilette. Blaise n’AIME pas le Mali.
    Ne signez rien avec ces voyous de Kidal ? DES BRIGANDS- GANSTERS; Aucun gouvernement serieux ne negocie avec des apatrides.

  70. Kassin

    Les pièges des accords de Ouaga

    L’article 22, en introduisant une possibilité d’interprétation des textes de l’accord préliminaire, constitue un piège qui permet de faire échapper les bandits armés du Mnla à des poursuites judiciaires pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité comme indiqué dans l’article 17 de l’accord préliminaire de Ouaga.

    D’ailleurs cet article 17 reste muet sur les modalités de poursuites judiciaires des bandits armés du Mnla pour les crimes de guerre d’Aguelhoc en janvier 2012 et les crimes contre l’humanité dont ils se sont adonnés à cœur joie entre avril 2012 et juin 2012 à Gao et environs.

    La commission de suivi et d’évaluation de l’accord préliminaire (prévue dans l’article 15) est composée de membres qui ne sont pas maliens (Organisations africaines et internationales et pays occidentaux et pays voisins), c’est à dire que le gouvernement du Mali n’aura pas voix au chapitre pour le suivi de l’accord dont il aurait signé (ce qui est une aberration car le Mali aurait les mains et les pieds liés aux désidératas de la commission de suivi qui serait libre de lui distribuer des mauvais ou des bons points selon ses désirs).

    Aucun calendrier précis du cantonnement et du désarmement des bandits armés n’est prévu, dans l’accord préliminaire de Ouaga.
    Idem pour le retour de l’administration malienne au nord (article 11), ainsi que pour le déploiement effectif de l’armée malienne dans la région malienne de Kidal (l’article 10 parle de « déploiement progressif » sans être précis sur le calendrier).

    Les autres groupes ethniques du nord du Mali (Gandagoï, sonrai; Gandaizo, peuls; et MAA, arabes, qui sont évoqués seulement à demi-mot par l’article 23, pourtant majoritaires au nord du Mali) sont marginalisés par l’accord préliminaire et n’ont même pas droit à la signature à fortiori avoir des articles qui prennent en compte leur préoccupations quotidiennes et leurs souffrances de tous les jours au nord du Mali.

    Il faut au minimum revoir les points ci-dessus évoqués avant même de songer à une quelconque signature d’un tel accord, sinon ce serait signer du n’importe quoi comme d’habitude avec les bandits armés du nord de notre pays.

    • tamao

      Mon frère tu cherches trop, le gouvernement qui signera cet accord, signera en même temps sa mort; vive le mali libéré de tous ces vautours qui tournent en rond pour je ne sais quel motif…

    • Malcom X DA

      SIGNER CET ACCORD DÉPASSE LA COMPÉTENCE D’UN GOUVERNEMENT, VOIRE DE TRANSITION. C’EST UN ACTE D’ENVERGURE NATIONALE, AU-DELÁ DU CYCLE GOUVERNEMENTAL.
      NOUS AVONS DEUX QUESTIONS Á POSER Á « L’ÉLITE » POLITIQUE MALIENNE:
      1- OÚ EST LA VOIX DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE?? SON IMPLICATION??
      2- QU’EN DIT LA COUR CONSTITUTIONNELLE??
      MESSIEURS, FAITES ATTENTION, EVITEZ DE METTRE LE FEUX Á LA POUDRE!!
      CE N’EST PAS UNE PRIÉRE, MAIS UN AVERTISSEMENT.

      Malcom X DA

  71. moise66

    blaise nous prend de qui, des belles phrases dans le préambule qui ne font pas normalement partie du texte de l’accord, pour nous endormir la conscience ( la conscience malienne), pour un bout de temps (le temps des élections seulement) en prévoyant une administration particulière uniquement pour cette partie de notre patri outre que celle prévue par l’immense travail de la décentralisation que notre pays connait depuis 20 ans; Non, blaise votre référence doit être le Mali primo tu es au pouvoir depuis 26 ANS donc un vrai dictateur et tu ignores la République, l’Etat, et la démocratie, tu es dépassé. En te choisissant coe mediateur, la CEDEAO, la France, L’ONU BREF SE Nient Car leur principe sacro saint est la République et la démocratie et comment choisir un dictateur qui a les mains purgées de sang coe médiateur dans un modèle de democratie coe le Mali. Non, non, Nous avons été tombés mais nous ne sommes pas morts. je paraphrase d’un des patriaches de notre Maliba: « les blancs, blaise… veulent nous hamadouer pour nous retirer notre patrimoine ….ET nous préférons la mort que cela »

  72. mondiouskarateka

    il ya des pieges
    1)à créer les conditions requises pour permettre l’organisation et la tenue des élections présidentielles en juillet 2013 veut dire (camouflé)
    2), les parties s’engagent à arrêter définitivement toute forme d’hostilité et à observer un cessez-le-feu. pourquoi a cause des election ou bien !!!ce ceser le feux cest pas claire. :lol: :lol: :lol:
    3)Les parties s’engagent à libérer les personnes détenues du fait du conflit armé dès l’entrée en vigueur du cessez-le-feu.nom nom nom pas de liberation dabord :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    ont veut plus entendre azawad cest ca le probleme azawad la ca nexiste pas un point cest tout ont dit mali pas azawad bande de con lazawad cest imaginaire cest de la connerie cest tout :evil: :evil:

    • ASSADJA

      IL FAUT SOUMETTRE LE PREDESACCORD DE LA DIVISION DE LA PARTITION DE LA HONTE AUX DEPUTES CE SONT LES ELUS DU PEUPLES

    • ASSADJA

      IL FAUT SOUMETTRE LE PREDESACCORD DE LA DIVISION DE LA PARTITION DE LA HONTE AUX DEPUTES CE SONT LES ELUS DU PEUPLES
      :evil:

  73. moise66

    blaise nous prend de qui, des belles phrases dans le préambule qui ne font pas normalement partie du texte de l’accord, pour nous endormir la conscience malienne, pour un bout de temps (les élections seulement) en prévoyant une administration particulière outre que celle prévue par l’immense travaille de la décentralisation que notre pays connait depuis 20 ans; Non, blaise votre référence doit être le Mali primo tu es au pouvoir depuis 26 ANS donc un vrai dictateur et tu ignores la République, l’Etat, tu es dépassé. En te choisissant coe mediateur, la CEDEAO, la France, L’ONU BREF SE NIEnt Car leur principe sacro saint est la République et la démocratie et comment choisir un dictateur qui a les mains purgées de sang coe médiateur dans un modèle de democratie coe le Mali. Non, non, Nous avons été tombés mais nous ne sommes pas morts

  74. moise66

    blaise nous prend de qui, des belles phrases dans le préambule qui ne font pas normalement partie du texte de l’accord, pour nous endormir la conscience malienne, pour un bout de temps (les élections seulement) en prévoyant une administration particulière outre que celle prévue par l’immense travaille de la décentralisation que notre pays connait depuis 20 ans; Non, blaise votre référence doit être le Mali primo tu es au pouvoir depuis 26 ANS donc un vrai dictateur et ne tu ignores la République, l’Etat, tu es dépassé. En te choisissant coe mediateur, la CEDEAO, la France, L’ONU BREF SE NIE Car leur principe sacro saint est la République et la démocratie et comment choisir un dictateur qui a les mains purgées de sang coe médiateur dans un modèle de democratie coe le Mali. Non, non, Nous avons été tombés mais nous ne sommes pas morts

  75. soleil

    Article 1
    Les parties signataires du présent Accord décident d’engager le processus de dialogue pour la sortie de crise au Mali en deux phases :
    1-avant les élections présidentielles ;
    2-après les élections présidentielles et la mise en place du Gouvernement.
    Cet article doit être reformulé carrément car il indique clairement que le Gouvernement d’union nationale n’est pas reconnu par les bandits armés et cousins des terroristes.
    Article 2 (nouveau)
    Les parties acceptent l’organisation des élections libres et transparentes sur toute l’étendue du territoire National du MALI.
    Ce chiffon ne mérite pas même pas une poubelle.

    • nouveau French pseudo

      Soleil
      « Ce chiffon ne mérite pas même pas une poubelle. »

      Exact! Et on comprend mieux pourquoi le mnla était pressé de le signer! :evil: :evil: :evil: :evil:

  76. nouveau French pseudo

    C’est maintenant qu’on va voir si le Mali est un pays ADULTE ET QUI A DES C…!!!

    Quelles soient les pressions ONU, France, etc, etc, et qui ne sont jamais que des pressions, rien de plus, C’EST LE MALI ET LUI SEUL QUI TIENT LE STYLO POUR SIGNER… OU PAS!!!

    Donc, si le Mali accepte de signer ce torchon il ne pourra accuser personne d’autre!!! Et là, nous serons désormais le pays de la déculottade!!! :evil: :evil: :evil: Il est impensable que Koulouba ose signer ça!!!

    C’est Koulouba ET PERSONNE D’AUTRE qui tient le stylo!!! :evil: :evil:

    • Onate

      Mon frère, pour la première fois, je ne te suis pas.
      Soit il ne fallait pas aller vers le nord et aller aux élections pour construire un Etat digne de ce nom, soit il faut signer cet accord et construire là encore cet ETAT qui fait tant défaut.

      Ne pas signer aujourd’hui c’est aller à la guerre… et tu veux aller à la guerre avec qui ? Sur quelle armée va tu t’appuyer ? Sur quelles Institutions ? Sur quelle Nation ?

      Le Mali est très très près de disparaître. J’ai l’impression qu’aucun malien n’y croit et c’est en grande partie pour cela qu’ils disent beaucoup de conneries, persuadés qu’un pays ne peut pas disparaître.
      tant que le Mali regardera au nord au lieu de nettoyer Bamako, on s’approchera de la fin de l’histoire de ce pays.

      • Mel

        Onate Vous avez tout compris vous été un vrai sage ont n’a pas le choix ont doit on va signer

      • nouveau French pseudo

        Il y a un point sur lequel je te rejoins: Nettoyer Bamako est une prorité majeure, et ça aurait dû être fait depuis déjà longtemps!

        Ceci étant, signer ces accords reviendrait d’une part à légitimer une petite poignée de voyous, à leur assurer l’impunité pour toutes les exactions commises, et à leur assurer des jours paisibles alors que ces pourris ont déclenché le chaos malien, qu’ils n’ont pas hésité à s’associer aux barbus quand ils pensaient que ça les arrangeait, ect!… Le mali est déjà à terre, signer cela serait le faire descendre encore plus bas!… Malheureusement, comme tout la-bas repose sur la Grande G.ueule et que l’armée Malienne est une armée tristement risible, les choses ne sont oas simples… N’importe où ailleurs qu’au Mali ces petits indépendantistes armés auraient été tabassés et neutralisés immédiatement! Mais avec les lamentables bouffons en treillis qui tiennent lieu d’armée au Mali…

      • alkerou

        bande de pd va signe on pendu :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: ou article 320

  77. soleil

    7- Soucieux de préserver l’unité nationale et l’intégrité territoriale de la République du Mali ; à reformuler comme suit : Soucieux de préserver l’Unité et l’intégrité territoriale de la République du MALI.
    8- Désireux de conjuguer leurs efforts et leurs énergies par le dialogue et la concertation afin de doter le Mali d’institutions républicaines et légitimes à travers l’organisation des élections présidentielles en juillet 2013 ; à biffer de ce document, comment un Etat sérieux conjugue ses efforts avec des bandits pour avoir une légitimité. Ce n’est vraiment pas sérieux ce passage.

  78. Sherifdotcom

    Attention!Attention!
    Une Commission Technique mixte de securite dans un etat souverain?Ou est ce qu’on parle d’un etat sous tutelle.Ils osent parler de cantonnement de groupes armes avec l’armee nationale,sachant que que ces apatrides sont des rois a la provoc…Serieux…Est ce torchon que la soit disante communaute internationale veut que le Mali avalise?

  79. cisse

    Ce projet d’accord est insuffisant, car il semble satisfaire complètement les revendications des groupes armés.
    Il n’est nullement fait mention de la présence de l’autorité de l’Etat à Kidal.
    L’absence d’accord vaut mieux qu’un mauvais accord.
    Ne prenons pas à la légère nos responsabilités vis à vis des populations non touareg ou arabes et des générations tout court.
    N’oubliez pas cas de Côte d’ivoire, Soudan, Ethiopie.
    Le France n’a jamais imposé une telle paix au sénégalais à propos de la rébellion en Casamance.

  80. wara 3

    NE SIGNER RIEN ALLEZ Y LES BOTTEZ LEURS DERRIERS

  81. soleil

    A partir des observations faites rien que sur le préambule cet accord est à mettre à la poubelle.
    Observations sur le Préambule :
    1- On ne peut indiquer dans le document « le Gouvernement d’Union Nationale de Transition de la République du Mali d’une part, et parlé de « de Mouvement National de l’Azawad » d’autre part. en effet, le Gouvernement d’Union Nationale sous-entend déjà que tous les maliens sont dans ce gouvernement. Le titre indique déjà l’existence de deux Etats.
    Impératif : en lieu et place du MNLA lire plutôt les bandits armés et anciens alliés des terroristes. Question : National est mis pour qui ?
    2- Soucieux de rétablir et de maintenir la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national du MALI et particulièrement dans les régions du Nord du Mali.
    3- Réaffirmant leur détermination à édifier un Etat de droit démocratique et prospère, garantissant les droits de tous les citoyens et un développement harmonieux et durable au Mali ; Suggestion : changer Etat pa

  82. damiss62

    hey ALLAh mon pays est tombe tres bas koy!!! qui va signe ce torchon ?

  83. Ould Bakar

    signez ce texte = signez la partition du Mali et la reddition de l’état malien au forces du mal racistes et armées

    Dioncounda tenez bon et ne signer pas ce torchon

    Qu’Allah aide le Mali face au shayatine réuni

    • traoré dijon

      honte à ceux imbéciles des autorités politiques et militaires sont tous des traîtres des lâches des ennemies de la nation .
      ils ne pensent qu’à leur gueules merde de toute façon je suis à la recherche des ressortissants de la région de kayes
      pour nous faire entendre aussi par la voix des armes
      le mali n’a rien fait pour nous aussi
      c’est nous le pilier du développement par l’envoie d’argent des Cscom ect… il est temps pour nous aussi . de dire aux autorités corrompues
      merde à l’aéroport de sénou bamako et sur toutes nos routes à destination des nos villages raquettes humiliation
      aux armes les kayesins kidal ne vaut pas kayes vive le mali