Affrontement entre le MUJAO et le MNLA à Ménaka: Bilan : plus de 20 morts et une dizaine de blessés.

7 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

De violents combats ont opposé, vendredi dans la région de Gao, les combattants du MUJAO (Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest) à ceux du MNLA (Mouvement National de Libération de l’Azawad).

Selon des témoins sur place, la rébellion touareg a subi une lourde défaite. Avec, à la clé, d’importantes pertes en matériel.

Pour reprendre pied au nord afin de mieux peser sur les futures négociations avec les autorités de transition, le MNLA a tenté, vendredi, une excursion dans la région de Gao, contrôlée par le MUJAO.

Entamés, vendredi, les combats entre les deux ex-alliés se sont poursuivis samedi. Du moins, si l’on en croit plusieurs témoins sur place. Comme le 27 juin où ils ont été évincés du nord du Mali, les combattants du MNLA ont subi une lourde défaite.

Du moins, de sources sécuritaires basées dans la région. Bilan, selon nos sources : plus de 20 morts dans les rangs du MUJAO et une dizaine de blessés, côté MNLA. Au rang des blessés, le colonel Mechkanine, chef –adjoint des combattants du MNLA.

Dans un communiqué rendu public, samedi, le MNLA se réjouit de ce bilan. Même si ses pertes matérielles sont jugées importantes par les témoins sur place. Alors que le porte –parole du MUJAO, Walid Sahraoui, dit maîtriser la situation. Avant d’avertir : « Nous allons poursuivre le MNLA, partout où se cachent ses combattants pour les anéantir ».

A noter que le 27 juin, le MUJAO a bouté du nord du Mali le MNLA. Avec le soutien militaire et logistique d’Ansar Dine et d’Aqmi. Bilan des combats : 35 morts et des dégâts matériels importants dans les rangs du MNLA.

A travers cette excursion du vendredi, le MNLA vise un double objectif : reprendre sa place au nord du Mali, d’une part. Et, d’autre part, peser de tout son poids sur les futures négociations avec les autorités de la transition.

Ces combats interviennent dans un contexte marqué par l’imminence d’une intervention militaire internationale, au nord du Mali contrôlé depuis dis mois par des groupes terroristes.

Pour contrer les ambitions du MNLA, Aqmi a dépêché de Tombouctou des renforts pour soutenir le MUJAO.

Le retour du MNLA au nord du Mali ne semble pas être pour demain.

Oumar Babi

SOURCE:  du   21 nov 2012.    

7 Réactions à Affrontement entre le MUJAO et le MNLA à Ménaka: Bilan : plus de 20 morts et une dizaine de blessés.

  1. alberto

    merci

  2. matiass

    Quelle honte. Pendant que des auchtones touareg se battent pour liberer leur terroir contre les envahisseurs,les Autorités maliennes laissent vaquer librement ces terroristes dans la capitale malienne.
    Aux dires des informations concordantes,les responsables du MUJAO sont tous à Bamako avec à leur tête Hanoune et se réunissent tous les jours avec des militaires .
    Les bamakois doivent deloger ces terroristes qui sont dans des building à Baco Djicoroni ACI, au Golf, à la Cité du niger, à Faladié et à l’ACI 2000

    • doucara

      Pitié
      tu dis au« dire» après tu parles de concordantes
      arrêtes de mentir un peu
      et alors si les responsables du djihad sont à Bamako

  3. LeCitoyen.

    Au moins ces gens du MNLA se battent, pas comme les poltrons de Kati qui passent leur temps à boire tranquillement du thé…

  4. olala

    je demande aux soldats Maliens que le moment est opportun pour soigner le mal du peuple.

  5. fladen

    MNLA est mort primaturement.