Affrontement sanglant au nord Mali : Mourir pour Tessalit

16
2

Les morts du 24 janvier sont le résultat d’une politique. Celles en cours à Tessalit sont le résultat de la même politique.
Pour faire la guerre, il faut être deux. C’est pourquoi, San Antonio disait que le plus important dans une guerre c’est l’ennemi. Car sans ennemi, arguait-il, il n’y a pas de guerre possible. ATT a peut-être lu cela, car il fait tout pour que les Maliens ne voient pas en ceux qui ont imposé la guerre au Mali des ennemis mais des êtres innocents et fragiles dont il a la garde par une sorte de volonté extérieure à lui mais qui s’impose à lui avec force. Le Général Moussa Traoré avait accepté de se coucher pour éviter une guerre catastrophique aux deux peuples les plus pauvres au monde ; mais il avait refusé d’être traîné dans la poussière. ATT lui, était prêt à tout (il le reste encore) pour protéger les Touaregs “qui ont choisi de vivre avec nous’’ et ce malgré la déclaration d’indépendance proclamée à la face de l’Etat depuis fort longtemps.
En fin d’année 2011 déjà, la presse privée, celle que ATT a assimilée à la « Radio Mille Collines » sans jamais rien regretter, avait montré à tous une manif des ‘’Azawadites’’ avec le drapeau déployé de leur futur Etat. C’était déjà une déclaration de guerre à laquelle il fallait se préparer. Mais rien n’a été fait en ce sens. Plus près  de nous, le 15 novembre 2011, les mêmes avaient remis, à Machache, à la délégation de parlementaires venus les voir le drapeau de « leur » Etat pour le remettre à ATT et lui dire que l’Azawad avait désormais coupé les ponts avec « la colonisation de l’Etat du Mali ». Mais, ATT avait continué sa quête désespérée de la paix à tout prix,  à débourser plus rapidement le reliquat des 840 milliards de F Cfa promis en 2006 et à prendre des dispositifs parlementaires et gouvernementaux pour satisfaire encore et encore les régions du nord et les seuls Touaregs.
C’est là-dessus qu’il y aura l’enfer d’Aguelhok que les pouvoirs ont d’abord cherché à cacher. Mais l’on sait à propos du message envoyé par les épouses et mères de soldats de Kati, repris le lendemain par le peuple de Bamako. Mais, ATT a continué à avoir la même préoccupation depuis les attaques de 2006 : faire de son corps une barrière pour protéger les Touaregs “qui ont choisi de vivre avec nous’’. C’est chez lui une vraie obsession qui fait oublier qu’il doit protéger aussi le Mali et les Maliens ; toutes les catégories de Maliens. Mais monsieur « s’il y avait la guerre et le Mali, je choisirais le Mali » n’a les yeux de Chimène que pour les seuls Touareg ; tous les Touaregs et rien d’autres. Dans ces conditions là, un chef oublie ce pourquoi il est mis en place : prévoir pour gouverner. Il est temps que le général se rappelle que les simples Maliens avaient placé leur confiance en lui et qu’il sera un jour jugé par l’Histoire. Aujourd’hui, ils sont désespérés et inquiets de ce qui se passe mais aussi de ce qui ne se passe pas.
La clé de la mère de toutes les batailles
En effet, une poignée d’individus armés viennent de mettre le Mali sens dessus dessous. C’est le 17 janvier que les Touaregs ont attaqué le camp militaire et les unités méharistes de Ménaka pour montrer leur ferme décision. Nous sommes pris au dépourvu. Le lendemain, ils ont attaqué, le même jour, et les garnisons d’Aguelhok et celles de Tessalit : nous sommes pris au dépourvu et rien ne sera fait pour pallier d’autres attaques ; car nous voulons la paix à tout prix et ne travaillons que dans cette direction. Aguelhok est à mi-chemin entre Kidal au sud et Tessalit au nord, l’occuper, c’est couper la communication entre les deux sites et leurs installations civiles et militaires. Mais, le 19 janvier, d’autres unités azawadistes attaquent à nouveau Aguelhok et ses alentours ; étant donné que rien n’avait été fait pour reprendre la main : le pouvoir continue à remuer ciel et terre pour négocier et pour cela, il envoie des émissaires partout. Celle partie à Alger aura particulièrement agacé les Azawadistes qui ont fini leurs répétitions et s’apprêtent à jouer la pièce. La facilité rencontrée par eux et l’extrême lâcheté du pouvoir, selon eux, les amènent à la boucherie cruelle du 24 janvier. Là, ils ont eu tout le temps la latitude de tuer de la manière cruelle possible des jeunes soldats (18-22 ans) livrés à eux sur un plateau d’argent. Curieusement, ils vont pouvoir remettre ça à plus de 500 km au sud d’Aguelhok, les garnisons d’Anderamboukane. Le même jour,  ils ont attaqué la garnison de Léré.
C’est en ce moment que les pouvoirs ont compris que c’était sérieux et on réagi: en ordonnant à tous les soldats où qu’ils soient de se retirer vers des localisations ‘’plus sécurisées’’. En bon français, nous avons dû prendre la fuite en abandonnant tout ; un vrai sauve-qui-peut qui a fait que certains ont été recueillis via le Burkina, d’autres, le Niger ou l’Algérie. Voyant la débandade, les Azawadites se sont hasardés jusqu’à nous terroriser dans le sud. C’est ainsi qu’au moment où les femmes de Kati manifestaient à Koulouba, les Touaregs attaquaient Niafunké. Ils attaqueront aussi Tinzawaten (le 9 février) pour se retirer de Léré (le 11 février).
Depuis le 29 janvier, le Mnla encercle nos soldats qui n’ont pas pu décrocher à Tessalit. Ils vivent depuis un vrai calvaire ; sachant que le pouvoir n’avait pu (ou voulu) rien faire pour leur collègue d’Aguelhok qui avaient été eux aussi encerclés, coupés de renforts et à court de nourriture avant de subir ce qu’on sait. Tessalit est doté d’une importante garnison et surtout, à 15 km,  d’une piste d’atterrissage des avions de plus de 2 km et construite (par les français depuis la colonisation) avec des matériaux qui défient le temps. Celui qui l’occupe a la clé de tout le nord-est. La ville se situe à un peu plus de 100 km des frontières algériennes, c’est-à-dire une arrière-base intéressante pour les Touaregs, les preneurs d’otages et les trafiquants de drogues. Perdre Tessalit pour notre Armée, c’est perdre la clé du nord et peut-être plus. On essaie donc pathétiquement de faire acheminer des vivres et du renfort à nos soldats encerclés là-bas et cela dure depuis donc le 29 février. La semaine et le week end dernier auront été particulièrement meurtriers pour les deux parties. Nos soldats encerclés par l’ennemi se battent comme des lions à ce que nous sachions et ils sont prêts à mourir pour Tessalit et le Mali. Ils ont besoin de renforts et c’est de cela qu’il faut s’occuper au lieu d’amasser des fonds au nom de l’effort de guerre pour le détourner et s’enrichir. On sait, de par leur moralité douteuse, de quoi sont capables les princes qui nous gouvernent. Pendant que les héros de la nation donnent leur sang pour sauver la patrie, pendant que les gosses des écoles renoncent à leur goûter pour aider nos soldats, les assoiffés de la République s’apprêtent à détourner. Il faut arrêter ça.
Amadou Tall

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
alpha gassama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 22</span>
Membre
alpha gassama 22
4 années 6 mois plus tôt

N’écoutez pas nos journalistes ils ne font que des annalyses. Analyse ne information ni journal.
Ils ne savent ce qui se passe à tessalit kidal ni Tombouctou . Même bko

kayamagancisse<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 26</span>
Membre
kayamagancisse 26
4 années 6 mois plus tôt
Prions pour qu’apres les elections le Mali est une VRAIE assemblee nationale, faite de vrais deputes. Ils devront ouvrir une poursuite contre ATT pour HAUTE TRAHISON et l’appeler devant la justice pour expliquer tous les actes illegaux et anticonstitutionnels qu’il a pose, entre autres: – pourquoi il pensait qu’accueillir les combattants libyens sans les desarmer lui garantirait une survie politique – pourquoi il a sacrifie tant de soldats maliens au nom de ses connexions avec certains milieus tamasheq (Aguelhoc), et creer le manque de confiance de l’armee en celui qui etait sense etre son chef – pourquoi il n’a jamais ete capable de procurer de la securite pour les maliens, du nord au sud – en tant que chef d’un Etat souverain combien d’argent liquide il a recu de la Libye (cadeau, corruption ou achat de quoi) – en tant que chef d’un Etat souverain eclaircir sur l’argent qu’il aurait percu de Gbagbo pour d’une part le defendre devant la CEDEAO et d’autre part tente de payer les fonctionnaires ivoiriens quand la communaute internationale a mis l’embargo pour resoudre la crise. – quel est son role lui et son entourage dans les differents trafics (drogue dont boeing, complaisance avec AQMI… Lire la suite »
Un malien<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 206</span>
Membre
Un malien 206
4 années 6 mois plus tôt

Ce journaliste est idiot, la case brule il cherche un coupable et puis cas pourquoi voulez vous pas réfléchir sur un seul point: comment ca fait-il qu’avec toute la pommade que les autres journalistes nous passe au visage,(tantot 200 véhicules 4X4,bien équipé,parfois +de 300, Ou 400véhicules 4X4 et plusieurs BRDM. Tantot 3, 4, 7helico de guerres)mais tjr nos soldats n arrivent pas a rentrer a TESSALIT. Pourquoi? Merci Tall Amadou et bon courage. Nous on veux avoir une armée de RAMBO mais malheureusement……….On a des SUPERAMBO de la corruption

WAKAM<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 130</span>
Membre
WAKAM 130
4 années 6 mois plus tôt

les avions ne sont pas inetervenus hier pour cause de mauvaise visibilité, le temps etait mauvais suite aux grand vents de sables. C’est tout, sinon les avions sont prets a intervenir à tout moment. il ne faut pas que les journalistes viennent semer le desordre ici. SALAM

barakaba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 72</span>
Membre
barakaba 72
4 années 6 mois plus tôt

il se passe que personne ne comprend rien à ce qui se passe; depuis janvier notre armée fait de lourdes perte nous dit on mais ça ne bouge pas alors est ce vrai ce qu’on nous raconte?

Boua15<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 198</span>
Membre
Boua15 198
4 années 6 mois plus tôt

je n’ai rien compris depuis 3 semaines nos soldats se battent au sol pour tessalit et ses habitants mais nos avions de combats restent au sol sans aller bombarder la position des bandits qu’est ce qui se passe réellement?

Encore<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 72</span>
Membre
Encore 72
4 années 6 mois plus tôt

C’est ça la vérité. Au lieu de sécuriser 4 français mercenaires ou espions, sauvons nos militaires et leur famille ainsi que l’intégrité du territoire malien. Si nos dirigeants ne font pas attention il vont se mettre “la main dans l’oeil” la stratégie des bandits continue à marcher “le retrait des ravitailleurs pour protéger les espions et l’attaque du camp”.

Malien den<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 5</span>
Membre
Malien den 5
4 années 6 mois plus tôt

Pour quelque francais les avions de l’armee reste au sol.? La vie de ces gens la vaux mieux que l’interet de toute une nation ? quelle honte 😈 😈

justicier<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 56</span>
Membre
justicier 56
4 années 6 mois plus tôt

Voila la dure réalité vous êtes libre de croire ou pas. Une chose est sur un autre massacre similaire a Aguelock est en cours a Tessalite.

WAKAM<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 130</span>
Membre
WAKAM 130
4 années 6 mois plus tôt

Aucun massacre n’est en cours a TESSALIT. Tu te fatigues toi. Tu ne ferra avaler cela a personne ici. Même si la sitaution est vraiment serieuse vu les combats mais aucun éléments de MNLAQMI n’a pu s’aventurer a AMACHACH. Au contraire le bilan est triste pour les bandits qui ont perdu plusieurs hommes dans le combats d’hier. Nous demandons simplement aux autorités de tout faire pour que TESSALIT reste infranchissable sinon à l’heure actuelle le MNLAQMI est en train de penser ses plaies d’abord. SALAM

ApemaMali<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1373</span>
Membre
ApemaMali 1373
4 années 6 mois plus tôt

Pendant que la case brule au lieu de chercher à éteindre le feu, lui il cherche le coupable…Mr Tall, il est temps que tu réfléchisses et que tu t’alignes au peuple pour soutenir notre armée. Ce qui tu ecris pouvait etre avant ou apres cette crise… Desolé mais je n’ai lu que le premier paragraphe et j’ai arreté!!!

Rafale<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 423</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt

Non mon frère la case ne brûle pas pour le moment il faut des articles comme cela pour qu’on arrête de nous mentir quand on apprend que l’aviation ne peut entrer en action que de manière sporadique disons dissuasif pour la sécurité des quelques otages français qui sont entre les mains d’aqmi cela fait mal ou pas? la vie des maliens ne compte pas pour les français . qu’ils nous disent simplement nous ne faisons pas la guerre au lieu de nous humiliés tous les jours.en plus n’oubliez pas les villa de la sécheresse les châteaux des précédentes rebellions sur les cotisations de citoyens détournées par les fonctionnaires.

wpDiscuz