ATT : la voix de la conscience

2
1

Face à la rébellion du Nord, toute vérité n’est pas bonne à dire, dit-on, mais, celle qui nous permet de sortir d’un doute coupable, est la bienvenue. Nous commettons à longueur de journée des péchers, en gérant des rumeurs. Or, qui a pour source d’information l’agence de presse «on» est toujours sûr d’être mal informé. Un homme bien informé est citoyen, et, un homme mal informé, est un sujet.

Je viens de lire, dans le journal l’Indépendant N°2961, du vendredi sain, 17 février 2012 page 5, un article de Me Madani Amadou Tall, président du parti avenir et développement du Mali (A.D.M) article relatif aux mille et une accusations tendant à salir la renommée d’un homme à qui le Mali et l’Afrique doivent beaucoup. J’ai nommé Amadou Toumani Touré ATT, Président de la République du Mali. Que ne dirait-on pas de lui après son départ de Koulouba. A tout événement, le sage est préparé, heureusement.

Non Me Tall, je ne vous connais pas, mais je suis sûr et certain qu’aucun être humain, conscient, digne de ce nom, n’osera vous accuser de parti-pris, a fortiori, vous insulter, à moins qu’il ignore totalement votre origine, ou qu’il soit téléguidé par Satan. Que Dieu nous en éloigne ! «Amina». La vérité écorche les oreilles. Me Tall, d’après La Fontaine, écrivain français du 17è siècle, «on se voit d’un autre oeil qu’on ne voit son prochain».

Le fabricateur souverain nous créa besaciers, tous de même manière, tant ceux du temps passé, que du temps d’aujourd’hui. Il fit pour nos défauts, la poche de derrière et celle de devant, pour les défauts d’autrui. Tout comme vous, Me Tall, ATT est caractérisé par l’oubli de la douleur et le pardon du mal. Sa patience, à nulle autre pareille, dépasse l’entendement humain (voir un de mes nombreux articles sur ATT, paru dans le journal L’Indépendant N°1981, du mercredi 18 juin 2008, intitulé : «Ridal boude Bahanga».

Présentement, l’heure n’est pas aux longs discours, aux discussions oiseuses révélant des rancoeurs. Les volontés précaires se concrétisent par des discours, les volontés fortes par des actes (dialogue ou autre chose). Aujourd’hui, tout le peuple malien, hommes, femmes, jeunes et vieux, religieux de tout bord, associations, partis politiques, société civile et j’en passe, tous dis-je, sont debouts comme un seul homme, pour soutenir dans leurs prières et bénédictions, ATT et notre vaillante armée, dans la résolution rapide de cette crise du Nord qui n’a que trop duré. Le Mali a besoin de paix, de stabilité, de sécurité nécessaires à son développement harmonieux.

Le national de pionniers du Mali, «Le jour de l’Afrique», nous a enseigné que : «La bataille du souvenir, la bataille de l’avenir, nous saurons les gagner. Nous faisons ce serment : Nous ferons le Mali, Nous ferons l’Afrique, même s’il faut notre sang, Nous irons en courant. Ainsi soit-il ! «Amina!». Merci Me Tall

Abdoulaye Diarra, P.E.S.G, Conseiller pédagogique à la retraite à Kirango-Markala.

Cel. : 74 -54-27-37/ 21-31-23-56

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
OMOLO<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 88</span>
Membre
OMOLO 88
4 années 7 mois plus tôt

le Mali a bésoin des gens qui reflechisse comme vous. Que Dieu BENISSE le grand MALI

pourlemali<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 139</span>
Membre
pourlemali 139
4 années 7 mois plus tôt

Nous soutenons plutôt notre armée.

wpDiscuz