Attaque terroriste dans la zone Office Niger: Les FAMa sauvent la vie de deux expatriés à Sanamandougou

10

Huit bandits armés ont échoué le samedi dernier dans leur tentative de prise en otage d’expatriés au Complexe agricole industriel (CAI) du Groupe Kéita, à Sanamandougou, dans la zone Office du Niger, à 35 km de Ségou.  Ils ont été mis en déroute par des éléments de l’armée détachés sur les lieux.

La zone Office du Niger est le poumon économique du Mali. La présence de nombreux projets agro-industriels comme Sukala-SA, N-Sukala, le Complexe agricole industriel (CAI), entre autres, est le témoignage de l’intérêt des investisseurs nationaux et étrangers pour cette partie de notre territoire considérée comme le grenier de l’Afrique dès sa construction pendant la colonisation. Mais l’insécurité commence à gagner du terrain dans la zone. Après des attaques terroristes dont ont été victimes nos FAMa avec de nombreux morts, les bandits armés n’hésitent plus à semer la terreur parmi les populations civiles.

Le samedi 11 novembre 2017, deux expatriés Hollandais venus apporter leur expertise dans la culture de la pomme de terre au CAI, ont failli être enlevés par un groupe de huit bandits armés. C’est vers 8 heurs que ces terroristes sur des motos et apparemment bien informés sur la présence de leur cible, sont venus encercler le CAI du groupe Kéita. Ils ont commencé à tirer sur les véhicules dans lesquels se trouvaient les deux expatriés en pleins travaux agricoles, en train de sillonner la vaste superficie agricole.

Les éléments de l’armée composés de gardes ont aussitôt riposté avec une puissance de feu plus importante que celle des assaillants. Ceux-ci ont été obligés de s’enfuir lorsqu’ils ont senti la cause perdue.

Selon des spécialistes de ce genre d’attaques terroristes, leur cible n’était pas de s’en prendre directement à l’infrastructure agricole. Ils cherchaient à enlever les deux étrangers et les garder comme otages pour leur servir ensuite de fonds de commerce. Témoins : les deux Néerlandais s’en sont sortis indemnes. Cependant leur véhicule a reçu de nombreux impactes de balles sur les quatre pneus. Ce qui prouve, selon notre spécialiste, que les bandits voulaient avoir leur cible sans égratignure.

Les FAMa sont à féliciter même si l’Etat doit encore redoubler de vigilance et d’effort dans toute la zone pour éviter des actes terroristes récurrents. Il y va de la quiétude des populations et de la sécurité des investissements.

Abdrahamane Dicko/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. La circulation de motos à partir d’une certaine heure n’est-elle plus en vigueur? Et c’est sur des motos qu’arrivent chaque fois les assaillants. Il faut les descendre avant qu’ils n’atteignent leurs cibles, puisque c’est la loi qui restreint la circulation de ces engins au delà d’une certaine heure. Même s’il y’a des bavures, ceux qui ont enfreint la loi ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Ils voulaient kidnapper les blancs, c’st pour les transporter comment après? Comme le dit nfp, c’est sur les motos qu’ils les attacheraient alors. Quelle narration idiote. Une occasion qui prouve, que si les militaires Maliens en ont les moyens, aucun bandit ne les débordera. Qu’on leur donne donc les moyens qu’ils demandent. Le régime IBK est une honte pour le Mali, il a tué l’armée. Quel fougniac cet IBK!!!!

  2. Là, je comprends la colère de ” nfp ” . Aller enlever des Gens à motos, pour les emmener en otages. C’est vraiment pas simple… ! Ce journaliste nous étonne avec cet article.
    Les assaillants ne seraient-ils pas venus agresser…, juste pour intimider ces Expatriés qui viennent nous aider au développement de notre pays… ?
    Quand on voit qu’ils sont allés bruler une vingtaines de camions bennes sur un chantier de construction de route, la semaine dernière, lors de la tournée du Premier Ministre en régions… ? Quels dommages et quels gâchis…, tout ça parce que ils ne supportent pas de voir notre pays se développer…

  3. “Selon des spécialistes de ce genre d’attaques terroristes, leur cible n’était pas de s’en prendre directement à l’infrastructure agricole. Ils cherchaient à enlever les deux étrangers

    Quel est encore ce ridicule ROMAN???

    Des assaillants qui viendraient soi-disant pour kidnapper, mais qui viendraient…… A MOTO!!! lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol
    Il faut croire qu’ils avaient prévu de les attacher sur la moto comme des moutons pour la tabaski! lol lol lol lol lol lol lol

    Je me pose toujours la même question: Comment peut-on chez nous publier dans la presse n’importe quelles élucubrations de n’importe quel illuminé se prétendant journaliste?

    Après cette innovante prise d’otage en moto (RIRES), qui sait si ce brillant Dicko ne nous relatera pas bientôt un enlèvement en brouette ou un attentat-suicide à la daba! lol lol lol lol lol lol lol

    Que voulez-vous, c’est ça le terrorisme EN MILIEU RURAL! lol

    • …………COCO il rigole chaque fois qu’il te lit …….avec YUGO ….
      Ca va aller ,camarade . Bientot le retour . Ce jour là ,des gens vont pleurer à Bamako .
      Sois patient . Merci .

  4. Comment se peut-il que même avec une force de frappe plus élevée que celle des assaillants les FAMA ont pu laisser 8 motocyclistes s’en fuir sans laisser de victimes derrière ? 😮😮 Ç’aurait été une bonne occasion de se racheter. Pour rappel, pendant la transition, quand l’armée a été envoyée à SANAMANDOUGOU pour faire évacuer ce village dont les habitants refusaient de quitter leur village vieux de plus 700 au profit de Modibo à qui l’état avait vendu leur village, les FAMA n’ont pas tué moins de 4 personnes dont une enceinte. Comme pour laver l’affront que leur avaient infligé les Bilakorow du MNLA, les guerriers Bambaras ont bien malmené ces pauvres villageois, maintenant que l’occasion de les protéger se présente, on laisse les tueurs partir se réorganiser pour revenir…. 😪😪😪😥

      • Tu as vu juste ! Je suis un eternel aigri.

        Agri parce que je suis avec ces pauvres villageois qui se font tuer impunément.

        Agri parce que Je suis de tout coeur avec ces malades qui meurent dans le taxi faute de places dans les urgences.

        Aigri de voir mon armée nationale se faire mettre aux pas par des cretins en motos, faute d’equipements.

        Aigri de ne pas être parmi les 147. Maliens qui beneficient d’un budget de traitement sensiblement plus elevé que celui voté pour soigner 16 millions de leurs concitoyens.

        Aigri de voir mon impot entretenir des criminels pendant que mon quartier crève de soif.

        Agri de voir mon village mourir, faute d’écoles et d’administration pendant que quelques arrivistes font la Java dans un luxe insolent.

        VOLEUR, NE VOIS- TU PAS QUE TU ES L’UN DES RARES MALIENS À NE PAS ÊTRE AIGRI ???

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here