Attentat de Bamako: le président IBK prend la parole

19
Attentat de Bamako: le président IBK prend la parole
Le prĂ©sident malien IBK (au centre Ă  droite) et le Premier ministre Modibo KeĂŻta (Ă  sa gauche) se sont rendus sur les lieux de l’attentat, samedi 7 mars 2015.
AFP PHOTO/STRINGER

Pour la premiĂšre fois depuis les Ă©vĂ©nements survenus dans la nuit de vendredi Ă  samedi Ă  Bamako, le prĂ©sident Ibrahim Boubacar KeĂŻta s’est exprimĂ© ce dimanche 8 mars au soir, devant la presse, Ă  l’occasion de la JournĂ©e internationale des femmes. Le chef de l’Etat malien a condamnĂ© l’attaque meurtriĂšre qui a frappĂ© les clients de l’Ă©tablissement La Terrasse, dans le quartier de l’Hippodrome. Trois Maliens, un Français et un Belge ont perdu la vie dans la fusillade.

« Nous sommes debout, nous sommes sereins, nous ne sommes pas dans la peur, il n’y a pas de psychose, ils ont Ă©chouĂ© et ils Ă©choueront. Ils ne nous feront pas peur ! Nous disons non, non et non Ă  cette forme qui n’a rien, absolument rien d’islamique. Et ceux qui ont osĂ© le revendiquer, ils le paieront au plus cher », a fait savoir IBK dimanche soir, soit deux jours aprĂšs les évĂšnements meurtriers du week-end, une premiĂšre depuis l’opĂ©ration française Serval.

« C’est l’ensemble international qui a Ă©tĂ©, ici, agressĂ©, considĂšre le prĂ©sident malien. Le Mali et des jeunes partenaires qui Ă©taient venus dans le cadre de la coopĂ©ration bilatĂ©rale ou multilatĂ©rale, nous aider, ont Ă©tĂ© fauchĂ©s, lĂąchement, sauvagement, cruellement, injustement, cela rĂ©volte toute conscience humaine. Mais les concernant, peut-on parler d’humains ? »

Et Ibrahim Boubacar KeĂŻta de tacler encore plus prĂ©cisĂ©ment : « Sont-ils des hommes, ceux-lĂ  qui mettent des cagoules pour commettre l’innommable, l’indicible ? Non, ce nom d’homme, je prĂ©fĂšre le rĂ©server Ă  ceux qui le mĂ©ritent. Ces lĂąches, en rampant comme des reptiles nocturnes, ont Ă©tĂ© cette fois-ci un peu trop loin. Que personne n’ait peur, c’est cela qu’ils recherchent. Le terrorisme, c’est ça. La terreur ? Non ! »…...Lire la suite sur rfi.fr

 

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. ELLE DIT CHOU-CHA-CHACHACHA ET MAINTENANT CE N’EST PLUS QUESTION DE IBK 😉 —VOUS-ETE VRAIMENT BOUFFON PAUVRE DAME -PETE CAS-MEME EN SILENCE -CHICHICHIIIIIIII–AHAHHHHHHHHHHDEH NE MA MOGO TOGO FODEH NE BIYEREDON 😉 —————–VIVEVIVEEEEEEIBK -VIVEVIVEEEEEETOUS GENS DE BOB COEURRRVIVEVIVEVIVEEENOS DIRIGEANTS VIVEVIVEEEEMOUSSAMARAAAAPOUR UN MALIBA MEILLEUR —-MERCI LE BON DIEU —

  2. Le Mali est debout et restera toujours debout!!!
    HARI SINI, LES MALIENNES, LES MALIENS ET LEURS HOTES ETRANGERS VONT CHANTER ET DANSER!!!!!
    Ceux qui utilisent cette situation pour attaquer IBK ET SON EQUIPE DOIVENT REFLECHIR!!! CE N’EST PAS UNE QUESTION D’IBK!!!! NOUS AVONS QUELQUES IDIOTS QUI VEULENT IMPOSER LEUR MANIERE ACHAIQUE DE VIVRE PAR LE CANAL DE LA TERREUR!!! LEURS ACTIONS SONT BARBARES ET N’ONT RIEN D’ISLAMIQUE!!!

  3. C’est ce que j’ai dĂ©criĂ© depuis au temps de ATT: IL ne faut jamais permettre que l’individu soit plus puissant que l’Etat. C’est qui est arrivĂ© au Mali au temps de Att et maintenant la situation est » plus pire » comme dira l’ancien combattant et c’est « hontant ». Comment un individu par le biais de la corruption puisse amener les juges de la cour suprĂȘme Ă  avaler leur langue et nous faire ressortir de si grotesque jugement contre les travailleurs et les actionnaires de la BHM.
    Rien ne nous surprend encore sous ce rĂ©gime de la dĂ©calcomanie de l’homme malien.Sachez pour votre information que la section administrative de la cour suprĂȘme rend actuellement des jugements sans faire appel Ă  l’autre partie et laisse couler le dĂ©lai…jusqu Ă  ce qu’i y ait forclusion.. c’est fini. Dans un pays comme ça , tout peut arriver. Ce regime est le regime de toutes les calamitĂ©s: Kidal-avion boeing-michel tomi- contrat ” d’habillement militaire”- famille d’abord- 3 Ăšm rang mondial dans la consommation de la biĂšre, decoration tout azimut des grandes putaines de la Republique…

  4. C’est ce que j’ai dĂ©criĂ© depuis au temps de ATT: IL ne faut jamais permettre que l’individu soit plus puissant que l’Etat. C’est qui est arrivĂ© au Mali au temps de Att et maintenant la situation est ” plus pire” comme dira l’ancien combattant et c’est “hontant”. Comment un individu par le biais de la corruption amener les juges Ă  avaler leur langue et nous faire ressortir de si grotesques jugements contre les travailleurs et les actionnaires de la

  5. Salut NFP……. Entre le vendredi 2h du mat et le dimanche, IBK traĂźnait sa gueule de bois………….. C’est pourquoi il s’est exprimĂ© le dimanche……. Enfin, c’est la seule explication plausible que j’ai trouvĂ©e……. parce que franchement c’est incomprehensible qu’un president s’exprime 2 jours aprĂšs un attentat et de surcroĂźt en marge d’une fĂȘte de femmes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Salut Lastus
      “parce que franchement c’est incomprehensible qu’un president s’exprime 2 jours aprĂšs un attentat et de surcroĂźt en marge d’une fĂȘte de femmes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!”

      Je crois!… 😯 😯 😯 Il me semble!… 😯 😯 😯

      Et puisque toi aussi tu trouves ça incomprĂ©hensible: Bienvenue au club! 😉

      C’est juste aberrant 🙄 🙄 ! (Et aprĂšs, on m’accusera de “haine gratuite envers Ibk et nos autoritĂ©s” pour citer un post qui m’Ă©tait adressĂ© ce week-end! 🙄 🙄 🙄 🙄 )

  6. Comme d’habitude c’est aprĂšs des morts qu’on se reveille dans ce pays…….. Depuis un certain temps les menaces d’attentat pesaient sur Bamako. Le mois dernier un haut gradĂ© de l’armĂ©e malienne a Ă©chappĂ© de peu Ă  la mort………. Ils n’ont rien trouvĂ© de bon Ă  faire que de poster deux gardes supplĂ©mentaires chez les ministers……………… En temps normal, la police devait ĂȘtre dĂ©ployĂ©e dans toute la ville, peut-ĂȘtre mĂȘme accompagnĂ©e de l’armĂ©e……La ville devait ĂȘtre quadrillĂ©e par des hommes armĂ©s……. mais au lieu de ça c’est juste des specialists en raquette qu’on envoie raquetter les bonnes et les p(u)tes dans les rues des quartiers!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. Rassurer, informer c’est le serment d’un chef suprĂȘme… IBK Ă  d’autre occupation. … le peuple passe aprĂšs. …

  8. Vous conviendrez avec mois qu’il n’y a pas de sĂ©curitĂ© dans ce pays Ă  part les petites rafles de nuit pour embĂȘter et humilier les honnĂȘtes citoyens.
    Je me demande rĂ©ellement oĂč va ce pays?
    Pourtant il y a plus de porteurs d’uniformes que de fourmis au Mali.
    Et ce président se permet de nous dire de ne pas avoir peur, pourquoi pas?

    • valery
      “Pourtant il y a plus de porteurs d’uniformes que de fourmis au Mali.”

      Mon frÚre, notre armée compte un nombre RECORD de hauts gradés et de Généraux comparé à toute autre;
      Et en mĂȘme temps, nous sommes aussi les seuls Ă  avoir une armĂ©e qui aux yeux du monde entier dĂ©tale face Ă  l’ennemi en abandonnant ses armes! đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„
      Et nous sommes aussi les seuls Ă  avoir des “bataillons d’Ă©lite” qui se permettent de faire grĂšve pour des primes pendant que les combats font rage! đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„
      Et nous sommes aussi les seuls Ă  avoir des COMMANDANTS capables de se faire voler leur vĂ©hicule et leur arme en plein jour et en pleine ville! 🙁 🙁 🙁

      Et pourtant, comme tu dis, NOUS AVONS PLUS D’OFFICIERS SUPERIEURS DE QUE FOURMIS! 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

      Police ou armĂ©e, ce ne sont pas les EFFECTIFS le problĂšme… HĂ©las… đŸ˜„ đŸ˜„

      • PS: Et ce triste constat peut (et doit!) ĂȘtre Ă©galement Ă©tendu au nombre de ministres inutiles ou incompĂ©tents qui composent le gouvernement plĂ©thorique de Zonkeba 1er!

        LĂ  non plus, ce n’est pas une question de NOMBRE et D’EFFECTIFS!

        Encore hĂ©las… đŸ˜„

  9. AFFAIRE BHM-SA C/ WAIC

    Le vendredi 06 mars 2015, une assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale extraordinaire de l’ensemble des employĂ©s de la BHM-SA a lieu Ă  son siĂšge social Ă  l’initiative de son comitĂ© syndical dirigĂ© par M. Aguibou BOUARE, non moins SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral du Syndicat National des Banques et Etablissements Financiers du Mali SYNABEF.

    L’ordre du jour portait sur le point unique d’un rabat d’arrĂȘt Ă  la Section administrative de la Cour SuprĂȘme du MALI, tombĂ© la veille (5 mars 2015), laquelle sous des pressions politico-diplomatiques multiformes de l’Ambassade d’Allemagne au Mali, a procĂ©dĂ© Ă  l’annulation d’un titre de crĂ©ance de la BHM-SA sur un de ses dĂ©biteurs WAIC reprĂ©sentĂ© par M. IsmaĂŻla HAIDARA, Malien rĂ©sidant en Allemagne.

    L’objectif de cette assemblĂ©e Ă©tait de prendre Ă  tĂ©moin les plus hautes autoritĂ©s du pays, l’opinion nationale et internationale sur l’instrumentalisation d’une partie de la justice Malienne pour satisfaire les desiderata d’un parlementaire Allemand menant un lobbying depuis l’Allemagne pour l’entreprise privĂ©e (sociĂ©tĂ© de droit Malien) WAIC.

    En effet, de quoi s’agit-il ?

    La WAIC est une société immobiliÚre de droit Malien créée en 2001, dont M. Ismaïla HAIDARA (étudiant en son temps) est actionnaire majoritaire avec F. Konrad GUTTMAN un actionnaire de nationalité Allemande, sur laquelle la BHM-SA détient une créance incontestable de plus de F CFA 7 milliards.

    Ayant Ă©puisĂ© toutes les voies de recours judiciaires jusqu’à la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage d’Abidjan sans obtenir gain de cause, le sieur HAIDARA liĂ© Ă  un parlementaire Allemand par des liens que nous nous gardons de qualifier, s’est transportĂ© sur le terrain politico diplomatique pour tordre la main du Mali en gĂ©nĂ©ral et de la Justice Malienne en particulier, en tordant le coup au droit.

    Le lobbying de HAIDARA et de certains de ses acolytes parlementaires EuropĂ©ens a consistĂ© Ă  mettre une pression diplomatique Ă©norme sur nos autoritĂ©s depuis 2012 (sous ATT) ; chaque passage d’un officiel Malien en Europe Ă©tait une occasion de dĂ©nigrement du Mali en des termes tels que le Mali n’est pas une dĂ©mocratie, la justice Malienne est aux ordres, les autoritĂ©s ont dĂ©pouillĂ© des investisseurs Allemands etc.).
    Pourtant, ce lobby indĂ©cent n’a pas cessĂ© d’imposer au forceps – Ă  cette justice en laquelle il dit n’avoir aucune confiance – une dĂ©cision saugrenue taillĂ©e sur mesure (arrĂȘt du 5 mars 2015) lui convenant parfaitement.

    Sous la transition consĂ©cutive aux Ă©vĂšnements sociopolitiques de mars 2012, la mĂȘme pression s’est accentuĂ©e sur les autoritĂ©s de la transition sans rien donnĂ©, puisqu’avec les piĂšces justificatives de la banque (les copies des chĂšques tirĂ©s par WAIC et HAIDARA sur la pauvre banque Ă©tatique), lesdites autoritĂ©s avisĂ©es comprenaient toujours l’affaire, et refusaient de cĂ©der Ă  cette procĂ©dure politico-diplomatique tentant de chasser le droit et les procĂ©dures judiciaires par la fenĂȘtre. La BHM a toujours produit la copie de tous les chĂšques tirĂ©s par WAIC sur les caisses de la banque.

    Jusqu’à l’arrivĂ©e du Ministre BATHILY aux affaires en qualitĂ© de Ministre de la Justice qui a pris le problĂšme Ă  bras le corps, et en a fait son affaire en instruisant une sĂ©rie de procĂ©dures incongrues.

    Pour mĂ©moire, faute d’arguments, le lobby de M. HAIDARA et de ses acolytes prĂ©tendaient l’existence des investissements allemands dans le programme immobilier « la mangueraie de sĂ©bĂ©nikoro » ; pour ce faire les autoritĂ©s Maliennes ont donnĂ© carte blanche Ă  un CollĂšge d’Experts dit indĂ©pendant (comprenant curieusement comme membre un Avocat Allemand constituĂ© pour l’Etat Allemand et la dĂ©bitrice WAIC) Ă  l’effet de mener toutes investigations afin de prouver ces investissements allemands fictifs et imaginaires.

    Ce CollĂšge d’Experts bien que dĂ©pendant et purement partial n’a pu apporter la moindre preuve d’un quelconque investissement allemand.

    En ce 21Ăšme siĂšcle et cette Ăšre de farouche lutte contre le blanchiment d’argents, les fonds imaginaires allemands ne seraient pas venus au Mali dans les mallettes, puisqu’aucune trace de leurs transferts n’a pu ĂȘtre trouvĂ©e, ni par les Allemands, ni par le CollĂšge d’Experts.

    Soit dit en passant, le rapport des « supposĂ©s Experts indĂ©pendants » n’a fait l’objet d’aucune restitution, et n’a, Ă  ce jour pas Ă©tĂ© notifiĂ© Ă  la BHM (tout a Ă©tĂ© tramĂ© dans la plus grande clandestinitĂ©) pourtant protagoniste dans le litige.

    Pire lorsque la banque Ă©tait lĂ©gitimement dans l’attente d’une copie officielle du rapport provisoire – pour formuler ses rĂ©serves comme l’exige l’orthodoxie en la matiĂšre, elle est tout simplement mise devant le fait accompli par une procĂ©dure de rĂ©vision des arrĂȘts de la Cour d’assise.

    La procĂ©dure pĂ©nale relevant de l’opportunitĂ© des poursuites exercĂ©es par le MinistĂšre Public reprĂ©sentant la sociĂ©tĂ© et l’Etat, la BHM n’avait rien Ă  redire lorsque l’Etat (Ă©tant une continuitĂ©) dĂ©cide de casser les condamnations qu’il avait lui-mĂȘme sollicitĂ©es sur les sieurs DIAWARA et HAIDARA.

    A préciser pour les non juristes que la procédure pénale était dirigée contre les personnes physiques et non contre les sociétés débitrices de la BHM-SA (WAIC et GISOTON).

    Il est important de savoir que cette procĂ©dure n’a aucun rapport avec la procĂ©dure d’expropriation civile immobiliĂšre relevant du droit OHADA que la BHM a conduite jusqu’à son terme (sans possibilitĂ© de recours judiciaires) Ă  la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage d’Abidjan.

    N’ayant pas d’autres solutions au plan juridique et judiciaire, les pressions se sont accentuĂ©es par le Ministre BATHILY – ironie du sort qui se retrouve gardien des biens de l’Etat (dĂ©perdition de plus de 7 milliards F CFA de l’Etat) Ă  un nouveau poste ministĂ©riel – sur les juges pour annuler purement et simplement le titre de crĂ©ance de la BHM au niveau de la section administrative de la Cour SuprĂȘme.

    C’est ce montage juridico politique grotesque cousu en fil blanc dont les ficelles sont tirĂ©es depuis le siĂšge d’un parlementaire Allemand avec la complicitĂ© de « callabos » Maliens qui a tentĂ© de mener en bateau l’Union EuropĂ©enne.

    Fait gravissime, il est bon de noter que l’actuel Ambassadeur de l’Allemagne au Mali s’est dĂ©placĂ© jusqu’au siĂšge de la BHM, en violation de toutes les rĂšgles diplomatiques les plus Ă©lĂ©mentaires, pour menacer la Direction de la BHM de ne toucher aux biens immobiliers (en vertu de jugements ayant autoritĂ© de la chose jugĂ©e) qui sont dans son patrimoine, non sans prophĂ©tiser stoĂŻquement que les choses changeraient dans les jours Ă  venir, Ă  savoir le fameux arrĂȘt de la Cour SuprĂȘme du 05 mars 2015.

    Entre ce passage du diplomate Allemand et le jugement d’annulation de la section administrative du 05 mars, il s’est Ă©coulĂ© un mois ; c’est dire que cette dĂ©cision Ă©tait dĂ©jĂ  prise, notifiĂ©e Ă  l’Ambassadeur Allemand.

    La cĂ©rĂ©monie du 05 mars 2015 Ă  la Cour suprĂȘme Ă©tait simplement une audience de publication d’une dĂ©cision imposĂ©e au moyen d’un chantage grossier; le risque de rupture de la coopĂ©ration avec notre pays que l’Ambassade d’Allemagne ne cessait de brandir contre nos autoritĂ©s.

    Les mĂȘmes parlementaires qui affirmaient n’accorder aucun respect Ă  la justice Malienne, et qui foulaient au pied les jugements en faveur de la BHM-SA (lorsque le droit a Ă©tĂ© dit jusqu’à la CCJA), sont parvenus Ă  imposer la dĂ©cision de leur choix Ă  la mĂȘme Justice de notre pays.

    C’est pourquoi, aprĂšs l’épuisement de toutes les procĂ©dures judicaires, l’affaire ayant pris une tournure mafieuse, il est de notre devoir de dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts matĂ©riels et moraux des salariĂ©s de cette banque, non moins propriĂ©tĂ© de l’Etat du Mali – apparemment trop gĂ©nĂ©reux et indiffĂ©rent Ă  la sauvegarde de ses biens – Ă  plus de 90%.

    Certains Ministres de la RĂ©publique le savent-ils ou en sont-ils conscients tout simplement?

    Nous en appelons donc au sens de la responsabilitĂ© des plus hautes autoritĂ©s du Mali – notamment le PrĂ©sident de la RĂ©publique – qui ne sont certainement pas imprĂ©gnĂ©s des dessous de cette affaire scabreuse qui a dĂ©jĂ  coĂ»tĂ© leur place Ă  certains magistrats intĂšgres ayant refusĂ© d’ĂȘtre instrumentalisĂ©s et de tordre le coup au droit, Ă  l’honneur des magistrats intĂšgres qui ne font pas dĂ©faut au Mali fort heureusement.

    En conclusion, dans ce dossier d’une clartĂ© dĂ©concertante, les seules questions qui vaillent sont :
    – La crĂ©ance de la BHM-SA est oui ou non Ă©tablie Ă  l’égard de son dĂ©biteur WAIC ?
    Les Experts ont rĂ©pondu par l’affirmative : « 7 107 millions F CFA (p 1 RGM).
    – Existent-ils oui ou non des investissements Allemands ?
    Les Experts ont rĂ©pondu par la nĂ©gative : « aucune trace d’investissements Allemands mĂȘme en recourant Ă  une comptabilitĂ© reconstituĂ©e d’un cabinet non agrĂ©Ă© »

    En consĂ©quence, la BHM-SA (propriĂ©tĂ© de l’Etat du Mali) est l’unique propriĂ©taire des titres fonciers saisis sur ses dĂ©biteurs en vertu de l’arrĂȘt N° 026/2014 du 13 mars 2014 de la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage d’Abidjan insusceptible de recours ayant force de chose jugĂ©e et investie de l’autoritĂ© de la chose jugĂ©e.
    Sauf si l’Etat du Mali par gĂ©nĂ©rositĂ© inexplicable et inacceptable se laisse spolier de plus de F CFA 7 milliards.
    Le gardien des biens de l’Etat du Mali peut-il reprendre par la main gauche ce qu’il a offert injustement par la main droite (à savoir les 7 milliards de la BHM-SA appartenant à l’Etat du Mali).

    Nul ne saurait cacher le soleil avec sa main !

    POUR LE COMITE SYNDICAL
    LE SECRETAIRE GENERAL
    Aguibou BOUARE

    • “…le sieur HAIDARA liĂ© Ă  un parlementaire Allemand par des liens que nous nous gardons de qualifier,….” 😆 😆 😆

      • sanblag
        😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        Eeeeh Allah! 😛 😛 😛
        En lisant le post, j’avais mĂȘme pas fait attention Ă  cette “Ă©lĂ©gante” formule! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  10. “le prĂ©sident IBK prend la parole”

    Oui, mais le “prĂ©sident Ibk” est le prĂ©sident du………MALI!

    Cet attentat s’est produit au…….MALI!

    Et il s’est mĂȘme produit dans la CAPITALE du…….Mali!

    Et c’est TROIS JOURS APRES (3!!!!!!!!!!!!!! 🙄 ) nombre de prĂ©sidents ETRANGERS, que le prĂ©sident le tout premier concernĂ©………. prend enfin la parole! 😳 😳 😳 😳 TROIS JOURS aprĂšs les autres…

    Bel effort! đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„
    Belle rĂ©activitĂ©! đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

    DĂšs le samedi matin, François Hollande, son ministre de l’interieur prenaient la parole, ensuite, les Ă©tats unis par le biais de leur ambassade condamnaient officiellement, l’ONU condamnait officiellement, le sĂ©nĂ©gal condamnait officiellement, etc.

    Bref, le SEUL Ă  avoir mis 3 JOURS (!…) Ă  prendre la parole, c’est prĂ©cisĂ©ment le prĂ©sident du Mali! 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    MoralitĂ©: Au Mali d’Ibk, on ne devrait jamais perpĂ©trer d’attentat pendant le WEEK-END!

    A compter du vendredi soir, le prĂ©sident est en week-end… 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    • PS: Nous “eussions 1000 fois prĂ©fĂ©rĂ©” qu’il s’exprimĂąt ou qu’il prit la parole immĂ©diatement aprĂšs les faits! (Comme les autres, quoi!)

      “C’eĂ»t Ă©tĂ©” juste LA MOINDRE DES CHOSES! đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

      Houbien? 😳

      • T’emporte pas mon cher! Tu risques une crise d’ulcere pour rien. Ca t’etonne qu’IBK ne se soit “reveille” que trois jours apres le drame? Moi j’aurais au contraire prefere qu’il se “taissasse”( 😀 😀 😀 c’est la mode, on se met tous au subjonctif 😀 😀 😀 ). Car au lieu de rassurer, il n’a fait que ce dans quoi il excle: la bouche. :
        ?: ❓ ❓ ❓ ” Et ceux qui ont osĂ© le revendiquer, ils le paieront au plus cher », ❓ ❓ ❓ :?:….Ces lĂąches…. ont Ă©tĂ© cette fois-ci ❓ ❓ ❓ ❓ un peu trop loin ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ »
        Vois-tu ce que je vois?

        • T.Sankara salut Ă  toi le “posteur en rouge”! 😆 😆

          “Et ceux qui ont osĂ© le revendiquer, ils le paieront au plus cher », ❓ ❓ ❓ :?:
.Ces lĂąches
. ont Ă©tĂ© cette fois-ci ❓ ❓ ❓ ❓ un peu trop loin ”

          Et encore, lĂ , il s’est retenu; Sans ça, il allait ajouter son lĂ©gendaire “ON NE ME TRIMBALLE PAS”! 😆 😆 😆

          PS: Par contre, lĂ  oĂč je te trouve injuste avec lui, c’est quand tu dis qu’il ne fait “qu’avec la bouche”!
          Sois honnĂȘte, reconnais qu’il fait aussi “avec l’index dressĂ©”! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.