Burkina Faso: possible nouveau front extrémiste sahélien et tremplin vers le nord du Mali

11

Les autorités US déconseillent à leurs ressortissants de se rendre dans le nord du Burkina Faso. L’ambassade US à Ouagadougou, dans son communiqué de vendredi, précise: “There have been no known terrorist incidents (bombings, hijackings, or kidnappings) directed against foreigners in Burkina Faso; however, the al-Qaida in the Islamic Maghreb (AQIM) terrorist organization and their affiliates could target westerners in the porous border regions of the north, near Mali and Niger.”

Pas d’incidents avérés mais des menaces que font courir AQMI et les groupes islamistes qui contrôlent le nord du Mali. Des rumeurs, par ailleurs, il en existe: celle d’une liste d’Européens du Burkina qui pourraient constituer des cibles de rapts, celle que les ressortissants des pays ouest-africains qui vont contribuer aux forces de la CEDEAO déployées bientôt au Mali pourraient être victimes d’attaques, celle d’une tentative avortée d’enlèvement d’employés d’une ONG…

En revanche, l’intrusion en territoire burkinabé, il ya une dizaine de jours, de véhicules du MUJOA (le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest) qui traquaient des Touaregs du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) est avérée; les assaillants sont arrivés aux portes du camp de réfugiés de Ferrerio où les ONG sont encore actives, avec du personnel local.

Les gendarmes locaux conseillent aux (rares) étrangers d’être vigilants et le ministre burkinabé de la sécurité intérieure a, le 26 septembre, mis en garde les organisations étrangères encore présentes dans le nord du pays. Là, dans l’aridité sahélienne où quelque 35 000 réfugiés maliens sont venus grossir les rangs des populations dans le besoin, la situation sécuritaire est précaire. Le dispositif sécuritaire a été renforcé, mais la frontière est « incontrôlable », de l’aveu même des responsables burkinabés.

En fait, le Burkina Faso est devenu un nouveau pivot de la crise sahélienne. Géographiquement, Gao est plus proche de la frontière burkinabé que de Bamako (voir la carte ci-dessus). D’où l’intérêt de positionner des éléments de la CEDEAO au nord de Ouagadougou (si la France parvient à faire voter une résolution allant dans ce sens). Actuellement, de petits contingents burkinabés et nigériens (et bientôt togolais) sont rassemblés au nord de Ouagadougou, au camp Bangré, où ils s’entraînent. En cas de reconquête du Nord malien, une opération pourrait donc être lancée à partir du tremplin burkinabé.

La France n’est pas absente du Burkina. Même si le dispositif reste limité, des militaires français sont présents, visiblement pour former des soldats africains, assurer leur soutien logistique et leur fournir du renseignement. La France contribue aussi à la dimension “air” de l’opération (à laquelle pourra s’associer le Transall nouvellement basé à Abidjan). Pour épauler les 3 Super Tucano, les deux MI-35 et les deux (?) MI-17 burkinabés, quelques Gazelle et Caracal français ne sont pas de trop (voir photo ci-dessus).

lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr / 07/10/2012

 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. L’armée burkinabé ne tardera pas à déloger les terroristes du nord mali. Une provocation des islamistes sera suivie des attaques éclaires et immédiates puisque legitimes, et le Mali aura la paix. Les islamistes le savent très bien. L’armée malienne a donc intérêt à ce que ces bandits armés provoquent le Burkina.

  2. Le dialogue entre les Maliens et les rebellions, ne veut pas dire connivence avec les terroristes et indépendantistes. Faite attention malien Blaise n’a aucun intérêt pour ces gents, et tel qu’il en soit sont comportement envers les touaregs,il sait que son pays est en danger avec tous ces gents la (indépendantistes et islamiste). Le MNLA doit se rendre et faire allégeance avec l’état Malien en suite le dialogue suivra.

  3. Pauvre maliens; vous etes musulmans et vous ne voulez pas la charia? il faut donc changer de réligion! soit on est musulman, soit on ne l’est pas! c’est quoi cette bisbille de vouloir etre musulman et vivre comme à miami beach avec des bikini! pauvre de vous! foutez la paix à Blaise, et démerdez vous pour appliquer la charia oui!

  4. Foutez la paix à Blaise et aux Burkinabé, nous maliens nous n’avons pas su gérer nos propres problèmes,maintenant que votre Dieu ATT en complicité avec tous les députés soit disant majorité ont mis le pays dans le pétrin ,c’est en ce temps que vous accusez les autres, l’eau est versée on ne peut plus la boire,c’est dommage pour ce beau pays.

  5. Le Mali est au centre de l’actualité internationale et cela par la faute du CAPITAINE sanogo, qui avide d’argent et de pouvoir a remis les 2/3 du pays aux bandits armés. Sinon comment comprendre qu’à près 6 mois du départ d’ATT, aucune action militaire n’a été entreprise pour la libération du nord mali. Pire cette coalition d’alcooliques de KATI refuse même l’arrivée de la CEDEAO pour aider le mali, que le ridicule ne tue plus.
    La junte a menti au peuple malien en disant qu’ATT n’avait pas commandé des armes et ne voulait pas faire la guerre mais aujourd’hui elle se rétracte pour dire que seules les armes commandées par ATT peuvent libérer le Nord. O vaillant peuple malien notre destin est entrain d’être bafouillé par la junte et le DICKO du HCI ? Nous devons prendre conscience et agir au plus vite.
    Voyez comme Sanogo a voulu forcer des nominations à la police, les soit disant qui l’ont aidé à commettre le forfait du 22 mars ont monté de grade de façon exponentielle.
    Le rapport confidentiel de l’ONU confirme ce que nous savions déjà, la connexion de la junte avec les pros BAGBO pour déstabiliser la CI mais aussi le recrutement des mercenaires pour déstabiliser aussi le FASO. Oumar MARICO sert de trait d’union entre les opposants de ces deux pays et la junte d’une part et d’autre part entre les opposants de ces deux pays et les bandits armés qui sévissent au nord enfin de déstabiliser nos pays voisins qui veulent nous aider au non de la solidarité.
    La roue de l’histoire tourne et chacun aura son tour. L’exécution sommaire de plus de 20 militaires bérets rouges enfouis dans une fosse commune sera sans nul doute l’événement qui rattrapera cette clique de bandits de KATI qui en réalité font plus de maux que le MNLA et autres.

  6. C’est normal puisque Blaise Compaoré héberge une bonne partie de ces terroristes chez lui,pour cela il fait diversion puisque pour lui,aller déloger ces criminels barbus qui squattent le Nord de notre pays,c’est signé en meme temps ce régime corrompu de Blaise Compaoré qui s’est spécialisé dans le transport des rançons pour ses amis kidnappeurs des otages.

  7. maliens surtout ne vous rejouissez pas ,parce çà va vous retomber sur la tete 😳 😳

  8. Quand tu lies amitié avec les abeilles, il faut s’attendre un jour qu’une d’elles te pique !!! 👿 👿

Comments are closed.