Collectif janvier noir : Déclaration

0
1

Les évènements dramatiques que vient de vivre le Mali en Janvier 2012 ont amené un groupe de Citoyens, sous l’égide de l’ADJ et de l’Observatoire de l’Etat de Droit à mettre sur pied le Collectif Janvier Noir ouvert à toute personne morale ou physique préoccupée par la survie de ce pays en tant que Nation .

 

Le Collectif Janvier Noir :

– S’incline devant toutes les victimes de ce conflit fratricide et présente ses condoléances à leurs familles

– En appelle au sens de l’honneur, de l’humanisme et de la justice qui habite chaque citoyen malien digne de ce nom pour préserver le pays de toute dérive destructrice, en défendant toutes les communautés qui composent ce pays sur la base de l’équité édictée depuis 1236

– S’oppose par conséquent à toute attaque contre les personnes et les biens sur ka base d’une appartenance tribale ou ethnique,  véritable déni à l’Etat de droit que nous entendons bâtir

– Affirme que les évènements de Janvier 2012 ne sont que l’aboutissement de la mauvaise gouvernance, de la gabegie, du clientélisme et de la corruption érigée en système de gestion qui ont fini par gangrener toutes les institutions de l’Etat, y compris l’institution militaire qui, par contre coup ne dispose, ni des ressources humaines, ni des moyens matériels nécessaires à l’accomplissement de ses missions républicaines

– En appelle par conséquent  au sens de la responsabilité et du sursaut du gouvernement malien pour l’inciter à gérer la question du Nord comme étant la question de la survie même du Mali en tant que Nation et territoire dans sa configuration actuelle

–  Demande la mise en place d’une Commission d’enquête parlementaire pour contribuer à éclairer l’opinion nationale et internationale sur le conflit du Nord

– Soutient les initiatives pour la recherche d’une paix définitive dans le Nord tout en exigeant avec force la nécessité d’une justice contre la culture de l’impunité qui tend à s’installer dans le conflit du Nord  en faisant passer pour pertes et profits les atrocités commises dans ce conflit

– Invite par conséquent les composantes de la société civile à se constituer partie civile devant les juridictions compétentes contre les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité perpétrés par le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) dans le Nord et notamment à Aguelhoc le 24 janvier 2012

 

Bamako le 3 février 2012

 

SIGNATAIRES

1 Pr Abdoul Traoré dit Diop Président de l’ADJ

2 Daniel Tessoughé Président de l’OED

3 Mamadi Sidibé, OED

4. Moustaph Soumaré, Architecte, Coordinateur de l’ADJ

5 Bassi Camara, ADJ Kalabancoro

6 Oumar Sow, ADJ, Commerçant, Bamako

7. Ousmane Diarra, Commerçant Bamako

8. Ibrahim Assihanga Maiga, Ingénieur Statisticien, Bamako

9 Dramane Camara, ADJ Kalabancoro

10. Amadou Abathina Touré, informaticien, Faculté de Médecine

11.  Modibo Maiga, Planificateur, Accra

12. Ismael Samba Traoré, Ecrivain-Editeur, Bamako

13 Salif Traoré, Cinéaste, Sarama Film, Bamako

14 Pr Boubacar Diallo, Faculté de Médecine, Bamako

15 Drissa Dembélé, Ingénieur, Vice Président de l’ADJ

16 Alioune Berthé, Economiste, ADJ, Bamako

17 Sékou Cissé, Etudiant en Communication, Bamako

18 Dr Chérif Cissé, Urologue, Hôpital du point-G

19 Komori Dembélé, ADJ,Technicien Radiologiste, Hôpital du point-G

20 Pr Nouhoum Ongoiba , ADJ, Chirurgien, Hôpital du point-G

21 Ibrahim Diallo, ADJ, Comptable, Bamako

22 Amadou Koumé, ADJ, Bamako

23. Nana Rosalie Sidibé, ADJ, Bamako

24. Djadja Traoré, Président Handi Actions

25 Abdoulaye Frédéric Traoré, Lafiabougou, Bamako

26 Mamoutou Fofana, Etudiant, FAST

27 Mamadi Djiré, Géographe, 300 Logements Commune V

28. Abdoulaye Sagou, 300 Logements Commune V, Bamako

29 Kalifa Keita, 300 Logements Commune V, Bamako

30 Sekou Kané, Enseignant, 300 Logements Commune V, Bamako

31 Sama Mbodj, Etudiant ,300 Logements Commune V, Bamako

32 Adama Konfrou Traoré, 300 Logements Commune V, Bamako

33.Souleymane Djimdé, Gardien, 300 Logements Commune V, Bamako

34 Issa Dabo, 300 Logements Commune V, Bamako

35. Bourema Tembely, Etudiant, 300 Logements Commune V, Bamako

36. Youssouf Touré, Etudiant FAST, 300 Logements Commune V, Bamako

37. Issa Sidibé, Chauffeur, 300 Logements Commune V, Bamako

38. Abdoulaye Diakité, Chauffeur, Niono

39. Marie Diop, Etudiante, FSJE

40. Salimata Dembélé, Etudiante, 300 Logements Commune V, Bamako

41. Djibril Coulibaly, Etudiant, 300 Logements Commune V, Bamako

42. Abdoulaye Sagara, Animateur Radio, Markala

43. Gaoussou Diop, Enseignant, Markala

44. Mamadou Bagayogo, ADJ, Bamako

45. Dr Mariam Maiga, Bamako

46. Dr Mamadou Kanté, Médecin de Santé publique, Ouagadougou

47. Sékou Berté, Manager APCM,  Bamako

48. Mme Aoua Raphael Diarra, Sage-Femme, 300 Logements

49. Mme Kadia Coulibaly, Présidente, Muso Jigi, Markala

50. Hamadi Diallo, Eleveur, Korola (Nyamina)

 

Les adhésions continuent !

Pou soutenir cette Déclaration, prière de nous faire parvenir vos signatures :

A l’adresse mail suivante :  democratie_mali@yahoo.fr

Ou aux numéros de téléphone suivants : 66 89 85 71/66 75 07 99/79 17 04 46

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.