Crise malienne: Bamako, Ansar Dine et le MNLA s’engagent au dialogue

28

OUAGADOUGOU – Le gouvernement malien et les groupes armés Ansar Dine et MNLA se sont engagés mardi à Ouagadougou à cesser les hostilités et à participer à un cadre de dialogue intermalien pour régler la crise dans le pays, selon une déclaration lue après leur première rencontre.

La délégation du gouvernement malien et les émissaires d’Ansar Dine, l’un des groupes islamistes armés occupant le nord du Mali, et de la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont convenu d’observer une cessation des hostilités et ont reconnu la nécessité de créer un cadre de dialogue intermalien inclusif, indique le texte lu par le chef de la diplomatie burkinabè Djibrill Bassolé, dont le pays assure la médiation ouest-africaine dans ce dossier.

Cette structure devra impliquer les représentants des différentes communautés vivant au nord du Mali et sera formalisée lors d’un prochain rendez-vous, précise le texte.

Parmi les principes de dialogue sur lesquels les participants, réunis autour du président burkinabè Blaise Compaoré, se sont entendus, figurent le respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali, le rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme ainsi que le respect des droits de l’Homme, de la dignité humaine, des libertés fondamentales et religieuses.

Le nord du Mali est contrôlé depuis juin par trois groupes islamistes armés, dont Ansar Dine, qui ont évincé les rebelles du MNLA, mouvement aux visées initialement indépendantistes, avec qui ils avaient mis en déroute l’armée malienne début 2012.

Ils y appliquent de façon très stricte la charia (loi islamique), un sujet très sensible que n’évoque pas explicitement la déclaration finale. Le document indique seulement que les envoyés de Bamako ont réitéré que la laïcité est un préalable à l’ouverture du dialogue.

(©AFP / 04 décembre 2012 21h25)

PARTAGER

28 COMMENTAIRES

  1. Justement c’est pour éviter cette souffrance à cette population qu’il faut installer rapidement le dialogue. Voyez -vous en RDC après la prise de GOMA par les rebelles l’acceptation de l’Etat congolais de négocier avec son vis à vis a permis très rapidement à cette population de retrouver un temps soit peu la quiétude.Vous direz certainement que cela se passe sur d’autres cieux mais cette ouverture déjà entamée par l’Etat malien va produire ses fruits. C’est le Mali qui sortira toujours agrandi. En règlant les differends en famille on peut mieux faire face à l’envahisseur que sont le MUJAO et AQMI.QUe ce soit le MNLA et Ançardine chacun des groupes sait qu’il doit repondre de ses actes devant le peuple malien. La justice saura faire assumer à chacun ses actes.Mais tout ceci ne serait possible que s’il ya la paix, qui passe forcement par le dialogue et la négociation.
    Que Dieu bénisse le Mali

    Un burkinabé qui aime ce pays.

  2. Comment voulez vous qu’on négocie avec des barbares qui sont sans état d’âmes et qui continuent de posé des actes ignobles inqualifiable.

  3. A qui la faute au autorités Malien ou au médiateur je dirais au autorités Maliens,qui non rien a foutre de la papulation Malien et ses dire,le Mali royaume de cheik beaucoup de noms Diarra est prêt a donne ses filles une a iyad gagaly et une autre a barbe rouge de mujao et
    La charmante a gaga cherif de mnla,cheik le roi,puisse qu’il n’est pas prêt a quitte son trône et qil est impératif de bien garde son derrièr propre ,vien de mettre en place sa stratégie de tirant ,et dans les prochain ou mois le peuple auras un nouveaux gouvernement de protège intérêt , ga-ga-ga Iyad ministre des affaires étrangers et de la coopération charger des relation téorriste et du transite du cocaïne,le vain ses haram mes dans leur savoir la cocaïne ,la mariwana ,lopiome sa ses halale,barbe rouge Amara du mujao ministre de la défense et des imputement humains et gagaga cherif du mnla premier ministre chef du gouvernement.qui vivras veras

  4. SANS ACCEPTER L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME, SAUVER DURABLEMENT LA FAMILLE MALIENNE EN SE PARLANT ET EN S’ENTENDANT, DANS L’UNITÉ ET LA COHÉSION, POUR UN AVENIR MEILLEUR ET POUR LE BIEN-ÊTRE DE TOUS.

    Bonjour,
    Merci pour tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution pour sortir de la crise Malienne.

    Sachez que toutes les filles et tous les fils du Mali attendent du Mali, qu’il leur donne de l’espoir pour une vie commune sans problèmes.

    Sans accepter l’impunité et le terrorisme, les Maliens doivent trouver un terrain d’entente pour vivre mieux ensemble, dans l’unité, une vraie vie de famille unie, solidaire ayant des projets d’avenir pour son bonheur et celui de ses enfants et petits enfants.

    Les frères et sœurs Maliens doivent se réconcilier tout en REFUSANT L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME et en garantissant à tous, la quiétude, la paix et la sécurité durables.

    Après une guerre entre Maliens, entre frères et sœurs, la réconciliation nationale sera difficile voire impossible.

    Sachant que la guerre contre le terrorisme, qui doit de toute façon être engagée, exige un front uni (national et international) et une cohésion nationale pour la remporter, ça serait dommage de la démarrer en ordre dispersé.

    Sans accepter l’impunité, le terrorisme, la charia et la scission du pays, les Maliens doivent ouvrir leurs cœurs et s’accepter pour créer un Mali nouveau où plus jamais ce qui s’est passé et ce qui s’était passé ne devront se répéter.

    Pour ce faire, l’engagement responsable de tous (respect des principes et conditions) est indispensable et il n’est jamais tard de changer d’avis pour sauver durablement la famille Malienne.

    J’ai proposé dans la lettre ouverte adressée, en ligne, au Président du Mali et à tous les Maliens, un guide et une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable de la crise Malienne, qui intègrent de tels principes et conditions pouvant constituer cet engagement responsable.

    Cet engagement responsable doit être signé par toutes les parties prenantes avant de commencer les négociations.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  5. Il est évident que le MNLA et Ansar dine essaient de gagner du temps et surtout d’éviter la CPI pour tous les crimes qu’ils ont commis. Le rapprochement avec ces traîtres ne devrait absolument pas se produire avant qu’ils aient payé pour leurs exactions. Il n’est pas certain que leur désarmement (indispensable bien sûr) soit suffisant car ces gens vont rester plus ou moins en cheville avec la mouvance terroriste. Je ne peux croire que des criminels puissent du jour au lendemain devenir des personnes raisonnables et respectueuses d’autrui car ils sont addicts à l’argent facile.Le gouvernement malien actuel ne gouverne pas, il louvoie de droite à gauche, profitant des sièges confortables de Koulouba, en se moquant totalement du peuple malien.

  6. Le dialogue pour le règlement pacifique des conflits est toujours meilleur à la voie des armes, mais pour le cas du Mali,il ya eu des exactions très graves ou même inqualifiables. Qui va alors repondre à ces outrances? Et comment on va insérer ces combatants qui se disent maliens alors qu’en réalité ils ne sont pas?

    • Merci. Si l’on peut faire l’économie de la guerre, ce serait mieux. Le réussir est plus ardu que faire la guerre. La guerre est la preuve de l’échec de l’humanité en cela qu’elle ne peut avoir pour aboutissement que la négociation.

      • Ouvrez bien vos yeux! La guerre est inévitable! Si ce n’est pas avec le MNLA et Ançardine, ce sera avec le MUJAO ou AQMI. Le MNLA veut juste profiter d’un accord avec l’armée malienne pour bouter, avec le soutien de la communauté internationale, les islamistes et reprendre de si belle ses revendications séparatistes.

  7. Avant de négocier il faut désarmer et pourquoi le médiateur et les délégués maliens restent muets sur ce point.

  8. Voila que c’est bien dit. Les criminels seront poursuivis et traduits en justice.
    D’abord je féllicite la sagesse de l’Etat malien d’avoir tendu la main à une partie de son peuple. C’est déjà un grand pas de géant.Je l’encourage à aborder avec beaucoup de serenité et surtout de clairvoyance tous les maux qui minent le pays. J’encourage le MNLA et Ançardine de saisir cette occasion pour réintégrer la famille malienne. On peut avoir des conceptions différentes mais c’est dans le dialogue que l’on peut trouver une symétrie. QUe ce soit le MNLA, Ançardine et l’Etat malien, tous veulent le bien de ce pays. En acceptant d’arrêter déjà les hostilités et penser comment sauver le mali du MUJAO et AQMI, c’est un bon départ.
    Courage au médiateur. Vous avez sauvé beaucoup de situations et je demeure convaincu que vous y parviendrez cette fois -ci aussi.
    Que Dieu benisse le Mali§
    Un burkinabé qui aime ce pays

    • Mon cher bajust.Pendant ce temps, notre peuple SOUFFRE SOUS L’OCCUPATION DES BANDITS!Le MNLA que Blaise soutient a fait plus de mal au Mali que le MUJUAO; Aneçardine et BOKO HARAM REUNIS!C’est le MNLA qui a froidement égorgé la centaine de soldats maliens en état de captivité!Les scènes d’humiliations , de viols commises à longueur de journée sur les habitants du nord Mali en disent long sur la cruauté du MNLA avec qui nous ne voyons même pas QU’EST CE QU’IL FAUT NEGOCIER:SAUF SI C’EST POUR AVOIR LEUR CONFIANCE ET LES ELIMINER TOUS APRES, LA J’EN SERAI D’ACCORD.Il faut que les personnes qui ont donné l’ordre de massacrer nos soldats soient elles mêmes tuées (comme le démande d’ailleurs leur charia à la con). 😈 😈 👿

      • Sambpu! Quand est ce que les Maliens vont comprendre qu’on ne gagne jamais une guerre et que la violence engendre toujours la violence. Depuis les années 60 vous ave choisi l’option de la guerre, ou en etes vous aujourd’hui. On connait le Malien belliqueux par naissance mais de grâce évoluez un peu. N’oublie pas non plus qu’il y’a eu un massacre des bérets rouges et de civils a Bamako. le CNDRE devra aussi répondre devant les juridictions nationales et internationales. Quant a la cahria, c’est vous les maliens qui avez ouvert cette porte en donnant de pleins pouvoirs au HCI depuis longtemps. Vous n’êtes pas encore sortis de l’auberge, le pire reste a venir …….a …Bamako

  9. tout ceux qui vont dialoguer avec ces sales traites du mnla sont des fils de putes comme eux…

    • Karamoko i dansoko!On peut négocier avec eux seulement QUAND ILS LIBERENT LE NORD!Tous ceux qui continuent à insister sur “negocier-negocier…” VEULENT QUE LA CRISE PERDURE!Sinon les bandits ont déjà montré que seule la force militaire les fera reculer!A Djonkis, CMD et autres, si vous voulez profiter de la transition pour vous éterniser au pouvoir alorsque nos frères souffrent au nord, vous avez tout faux!ARRÊTEZ LES NEGOCIATIONS ET FAITES INTERVENIR L’ARMEE IMMEDIATEMENT!Personne ne viendra libérer le nord à notre place!La balle est dans le camp de vous autorités maintenant!La communauté internationale nous soutient déjà avec le vote de l’article 1070 du conseil de sécurité, voulez vous encore??? 🙄 🙄

      • karamoco i dansoko i nin ko….notre pays ne se pliera jamais a la volonte des brouteurs du mnla et de l,apprenti sorcie blaise campaore….je suis fier d,etre malien fier d,etre donso et koreduca ..vive le mali comme a voulu nos ancestres…non a la charia et aux trafriques de drogue….blaise peut bruler en enfer on s,en tape….

  10. MES FRERES PAS DE NEGOCIATION SANS DESARMEMENT. DESARMONS DABORD TOUT SES BANDITS ARMEES QUI OCCUPENT LE NORD MALI, AUSSI AS D’AMNESTIE AUX CRIMINELS. UN MANDAT D’ARRETS A CEUX QUI ONT EGORGER NOS SOLDATS, A LA BARRE TOUT CE QUI ONT LAPIDER A MORT NOS CONCITOYENS, COUPER LES BRAS DES JEUNES MALIENS, TOUT CE QUI ONT DETRUITS NOS MOSOLEES, METTRE AUX ARRETS CE QUI ONT BRULER ET SABOTTER LE DRAPEAU MALIEN. LES CRIMES SONT TELLEMENT NOMBREUXQUE LE MALI,ET LES MALIENNES NE SERONS JAMAIS TOLERANT POUR CEUUX QUI ONT DETRUITS ET DEVALORISEE NOTRE PAYS. PLUS JAMAIS CA ET PUS JAMAIS DE TERORISME OU DINTEGRISME DANS NOTRE SOUS REGION. CETTE GUERRE DOIT CE FAIRE DANS LE BREF DELAIS POUR QUE LAFRIQUE NE DEVIENS PLUS LE POINT DE CHUTTE POUR DES INGRATS POUR LA SOCIETE HUMAINE. NOUS DISONS ENCORE NON ET NON POUR LA NEGOCIATION AVEC LE MNLA, A ATT LEURS COMPLICES, LE MUJAO, ET LES INTEGRISTES SAUVAGES ET BARBARE.

  11. cette négociation n est qu une stratégie pour ces bandits si on se laisse prendre a ce jeu ils vont nous avoir cette négociation est une contrainte pour ces criminels après ils vont égorger encor nos militaires Dans la négociation est ce que ces bandits vont ceder leur arsenal d armement a l armée malienne je crois que non on perd du temps

  12. Nous disons 2causes sont à la base des ces soit disant rébellions touaregs au Mali

    1)Nous disons ceux sont des touaregs qui ne veulent pas travailler à la sueur de leur front comme le font la majorité des touaregs et les autres ethnies du Mali et sont prêts à s’allier à tout moment avec n’importe qui n’importe quel pays ou puissance même avec Satan pourvu qu’on leur promette l’assistance la pitance gratuites jusqu’à leur mort
    Nous disons aujourd’hui ceux sont les faux islamistes Suppôts de Satan Satan faits humains adeptes et fidèles de Dajal ou de l’Antéchrist d’Ansar Eddine Mujao et consorts les bandits sans foi ni loi de touaregs voleurs violeurs tueurs sur des bases raciale et tribale de MNLA ou « enfants ingrats égoïstes paresseux impénitents assistés permanents du Mali »

    Nous disons que ces êtres primaires ont la paresse la violence ingratitude incrustées dans leurs gênes

    Nous disons qu’ils ne reconnaitront jamais les efforts du Mali à leur égard tant que le Mali ne leur promet pas la pitance l’assistance gratuites jusqu’à leur mort

    Nous disons ils sont et seront toujours 1problème pour leurs frères touaregs travailleurs les autres ethnies du nord du Mali et pour le pays tout entier

    Nous disons qu’ils ne présentent que 0,5% des touaregs du Mali qui ne présentent de 1,5% des ethnies du nord du mali

    Nous disons que les touaregs ne sont pas les 1er occupants de cette zone revendiquée par ces ingrats paresseux impénitents assistés permanents

    2) Nous disons la 2ème cause des soit disant rébellions touaregs à répétition est cette impunité au nom d’1 soit disant réconciliation qui permet à 1individu ou 1groupe d’individus de quitter sa fonction dans l’administration ou dans l’armée de devenir 1rebelle et tuer violer voler handicaper à vie le citoyen lambda malien et revenir après reprendre tranquillement sa place avec souvent même 1promotion

    Nous disons partout dans le monde et dans toutes les vraies démocraties on ne dialogue pas avec les ennemis même fussent ils des compatriotes en service pour des pays autres que les leurs et qui plus ont volé violé handicapé tué des citoyens lambda leurs compatriotes aux fins que plus jamais il vient à l’idée d’1 personne ou groupe de personnes de refaire de tels actes

    Nous disons dans les vraies démocraties ces criminels sont traqués partout ils sont pour les mettre hors d’état de nuire

    Nous disons que le Mali qui se veut 1vraie démocratie ne saurait donc se déroger de ce principe sacro-saint

    Nous disons que c’est « léger » et irresponsable de la part des gouvernants maliens de dire « nous sommes prêts à dialoguer à s’asseoir sur la même table si la laïcité et l’intégrité territoriale sont respectées »

    Nous disons qu’est ce que Dioncounda le 1er ministre et le gouvernement font ils des crimes commis sur les populations lambda sur des bases raciale tribale et religieuse par ces « ramassis de voyous »

    Nous disons nous revoilà tomber dans les reflexes de la république bananière des tropiques où le citoyen lambda n’est moins qu’un rien où on s’en fiche de la sécurité du bien être du pauvre citoyen lambda et où l’impunité règne

    Nous disons à Dioncounda au 1er ministre au gouvernement que le peuple ne les pardonnera jamais s’ils se soumettaient aux imposés des Autres au détriment du Mali du pauvre citoyen lambda malien car l’histoire montre que les « Autres » ne dialoguent jamais ne se réconcilient jamais avec l’ennemi quand il s’agit de la sécurité et de la protection de leurs peuples

  13. SOIT ON SE BAT POUR CE QUI NOUS APPARTIENT … OU ON LE LEUR LAISSE …

    UN FUYARD NE PEUT QUE DEMANDER PARDON…SINON QU’AVONS NOUS A OFFRIR ????
    Le vaurien de SANOGO???

    Moussa Ag, qui pense que nous avons rien a offrir à l’ennemi après avoir fuit comme DES LÉZARDS pour ne jamais retourner….

  14. IL SERAIT JUDICIEUX DE NE PAS OUBLIER :

    – D’ETABLIR UN GUIDE ET UNE PLATEFORME DE NEGOCIATION,
    – DE LE FAIRE SIGNER PAR LES PARTIES PRENANTES ET
    – DE RENDRE LE CADRE DE DIALOGUE PLUS INCLUSIF ENCORE EN Y INTEGRANT DES REPRESENTANTS DE TOUTES LES COMMUNAUTES DES DIFFERENTES REGIONS ET DE LA DIASPORA MALIENNE.

    Bonjour,
    Félicitations pour cette première rencontre entre les représentants du Mali, le MNLA, Ansar Dine et la médiation (Blaise Compaoré et Djibril Bassolé).

    Les participants se sont entendus sur la cessation des hostilités, la constitution d’un cadre de dialogue inclusif ouvert aux représentants des communautés vivant au nord du Mali et sur des principes de dialogue (respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali, le rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme, le respect des droits de l’homme, de la dignité humaine, des libertés fondamentales et religieuses et de la laïcité).

    C’est un premier pas très important mais pour plus de représentativité, il aurait été plus judicieux d’ouvrir le cadre de dialogue à des représentants des communautés, n’acceptant pas le terrorisme, vivant dans les autres régions du Mali et à ceux de la diaspora Malienne car elles sont aussi concernées.

    Les Maliens doivent tout faire, maintenant, pour mettre le Mali au centre de leurs préoccupations. Ils doivent tout faire pour que LES NÉGOCIATIONS ARRANGENT LE MALI ET TOUTES SES COMMUNAUTÉS en exigeant le respect des conditions (pour les groupes armés MNLA et Ansar Dine, dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) et des principes dont le refus du terrorisme tout en rendant justice : ne pas accepter l’impunité et exiger le respect des droits de l’homme (incluant le respect de la dignité humaine et des libertés).

    Ces principes et ces conditions constituent l’ENGAGEMENT RESPONSABLE.

    Ils contribuent à établir la CONFIANCE entre les Maliens.

    Il est indispensable qu’il y ait un guide et une plateforme de négociation pour une sortie durable de la crise Malienne intégrant ces principes et ces conditions à respecter pour négocier.

    Ce guide et cette plateforme, qui doivent être signés par les parties prenantes, aideront à établir la confiance entre elles.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  15. Malheur a celui ou ceux qui vont negocier avec des crimminels et bandits de grand chemin., mieux aurait vallu qu’ils ne soient pas n… ou qu’ils se mettent une corde au cou pour se pendre.
    “Ce qui semble avoir fait plus mal, est que ces « compatriotes » qui étaient de paisibles voisins la veille se soient réveillés en assaillants, crachant sur leurs nouvelles victimes et tenant, semble t-il, des propos d’un racisme à faire pâlir le Bureau juif du Troisième Reich.”

    • REMETTRE LES ARMES ARRIVEEES DE CONAKRY A CELUI QUI EN A BESOIN ET QUI N’A JAMAIS FUI LE FRONT : Le colonel Didier Dacko, 45 ans, dirige le PCO de l’armée redéployé à Sévaré après la chute de Gao. Il fait partie de la première promotion du prytanée militaire de Kati – tout un symbole pour les Maliens qui vouent une admiration sans bornes aux porteurs d’uniforme de la première heure. Les éloges se succèdent lorsque l’on évoque le nom de ce Bobo originaire de San, dans la région de Ségou. Dans les états-majors de la sous-région, on le décrit comme un officier de grande valeur, qui a le sens de la patrie chevillé au corps. Ses hommes, eux, parlent d’un « officier exceptionnel » et « profondément meurtri par l’état de l’armée ». À Sévaré, un commandant affirme « l’avoir vu pleurer quand il a dû quitter Gao ». « Il était le dernier, se souvient-il. On a dû le forcer à partir. Aujourd’hui, il n’a qu’une envie : retourner au front. » Si intervention il devait y avoir, le colonel Dacko serait un des hommes clés du dispositif militaire. Il n’est pas rare de le voir sillonner la ville au volant de son pick-up.

  16. arretez avec ces mascarade,rentre a la maison et preparer l’armée pour en finir une fois pour tout,soi on gagne on recupere le nord soi on perd on laisse tombé,ces des gens qui sont pas des paroles,si il faut les integre dans l’armée au bout un an maximum ça recommencer,soi on continue de negocier on aurra les meme probleme dans peu des temps,il faut arretez arretez arretez!!!!!!!!!!!! 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

Comments are closed.