Crise malienne: Le Mali est-il en train de perdre définitivement les régions Nord du pays ?

21 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Une classe politique divisée à Bamako, une armée divisée et attentiste, une société civile instrumentalisée, une communauté internationale qui souffle le chaud et le froid. Tout porte à croire que la libération des régions Nord du pays n’est pas pour demain. Depuis le putsch du 22 mars 2012, on a l’impression que plus le temps passe plus on s’enlise.

Une classe politique divisée à Bamako.

Entre les pros-putschistes et les contre putschistes, la messe semble être dite. La classe politique malienne n’a jamais été si divisée plus qu’aujourd’hui. Les deux camps semblent se regarder en chiens de faïence. Et pourtant on pensait qu’avec la constitution du gouvernement d’union nationale le 20 août 2012, réclamé à cor et à cri par la classe politique, les politiciens allaient enterrer la hache de guerre et se consacrer à la seule mission qui vaille à savoir la reconquête des territoires occupés. Les assises nationales viennent d’être reportées. Apparemment, le PM de « pleins pouvoirs » a cédé face à la fermeté du FDR et de l’ADPS de ne pas y participer. La Copam et l’Alliance IBK 2012 continuent à réclamer la tenue des concertations nationales. Ils ont vigoureusement protesté contre le report de la date des concertations nationales lors d’un meeting, le samedi 24 novembre.

Une armée divisée et attentiste.

Malgré une réconciliation de façade. C’est un secret de polichinelles que l’armée est divisée depuis les événements tragiques qui se sont déroulés entre les « bérets verts » et « les bérets rouges », le 30 avril 2012 à Bamako. « La situation reste encore précaire au sein de l’armée » nous a confié un haut gradé de l’armée. Et le virus de la division a tout récemment atteint la police (lire le républicain/N°4506 du 16 novembre 2012).

« L’armée malienne fera tout son possible pour ne pas décevoir le peuple malien..», déclarait le Capitaine Amadou Aya Sanogo, devant des leaders religieux  le 25 novembre. Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, le lieutenant colonel Seydou Moussa Diallo a fustigé l’attentisme de nos autorités et de l’armée. Pour lui, l’armée doit engager le combat avec les moyens disponibles et attaquer l’ennemi sans délai et sans attendre les soldats de la CEDEAO.

La communauté Internationale, les pays du champ et la Cédéao soufflent le chaud et le froid.

Faut-il négocier ou faire la guerre ? Par manque de pragmatisme, la Cédeao  ne sait plus sur quel pied danser. Si Alassane Ouattara, le Président en exercice de la Cédeao et Mahamadou Issoufi du Niger sont pour une intervention militaire dans les plus brefs délais. Le médiateur dans la crise malienne, Blaise Compaoré  tergiverse et l’Algérie se montre réticente  pour une intervention militaire au Nord du Mali.  Le président mauritanien Abdoul aziz persiste et signe. Pour lui, pas question d’envoyer des troupes mauritaniennes au Mali pour la reconquête des régions occupées par « peur de représailles » de Bel moktar et compagnie. Pendant que Francois Hollande durcit le ton contre Aqmi et jugeait qu’une intervention militaire est inéluctable au Nord du Mali, Romano Prodi parle d’une intervention à partir de septembre 2013.  Et pour ne rien arranger aux choses, les américains critiquent le plan militaire de la Cédeao. Pour Washington, les effectifs prévus par la Cédeao sont insuffisants face aux groupes islamistes armés. L’organisation ouest-africaine compte déployer 3.300 hommes dans la région. Les Etats-Unis estiment que le nombre de combattants islamistes entre 800 et 1200. Si l’on ne prend garde, tous les ingrédients semblent être réunis pour que la libération des régions occupées devienne très compliquée. Les djihadistes continuent d’étendre durablement leurs tentacules dans le septentrion de notre pays. Et les maliens retiennent leur souffle et souffrent le martyre en attendant une hypothétique résolution des nations unies.

Madiassa Kaba Diakité

 
SOURCE:  du   28 nov 2012.    

21 Réactions à Crise malienne: Le Mali est-il en train de perdre définitivement les régions Nord du pays ?

  1. pontdu

    En France, nous sommes 6 millions de musulmans, alors arrêtez de dire que nous sommes tous des chrétiens.
    En plus, ceux qui assimilent la violence à la religion pour des prétextes bidons, ce sont mêmes Mohammed Merah et consors qui tuent leurs frères musulmans.
    l’islam est une religion de respect, de partage et d’amour
    alors arrêtez de nous parlez de chatiment et de charia

  2. BALDE

    bonjour mes frere Malien.
    G voulai poser une question a ceux qui disent ke le mali est un pays laic .

    1- D’ou vient la laiciter du mali (de la colonisation ou de votre culture ou religion)

    2- pour ceux d’entre vous ki sont musulman . que dit le corent sur la gouvernance d’un pays ??

    3- – le prophete saw abou bakr, oumar, othman et ali ont gouverner par la democratie, la laiciter ou la charia ??

    jespere trouver un malien qui poura me repondre .

    Sourate al-Maidah (La table servie)

    5.38 Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu´ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d´Allah. Allah est Puissant et Sage.

    5.44 ….. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d´après ce qu´Allah a fait descendre, les voilà les mécréants.

    5.49 Juge alors parmi eux d´après ce qu´Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu´ils ne tentent de t´éloigner d´une partie de ce qu´Allah t´a révélé. Et puis, s´ils refusent (le jugement révélé) sache qu´Allah veut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers.

    5.50 Est-ce donc le jugement du temps de l´Ignorance qu´ils cherchent? Qu´y a-t-il de meilleur qu´Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme?

    5.51 Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d´entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

    Les francai font parti de c cretiens

    • Bougobalini

      Que faites-vous en belgique alors?
      On a le cul bien au chaud parmi les chretiens et les juifs (ca c’est recommende dans le CORAN peut-etre), apres on demande aux autres de subir l’enfer sous pretexte que c’est ecrit dans le CORAN, faisant fi de la contextualite. Quelle demagogie!

      Vous croyez duper qui? Dieu ou les hommes?

      Quelle honte!!!

  3. waaambanan

    Le Grand SONNI ALI BER ou encore l,ALEXANDRE LE GRAND DAFRIK, fondateur du plus vaste et plus puissant Etat noir sans precedant.

  4. Dice

    Qu’il repose en paix Sondiata Keita dois etre entrein de se revolte ds ca tombe,le Mali est vraiment perdue comment vous pouvez laisser vos frere et soeur mourir au Nord ds les mains de Bandit, et vous nous parlez d’ attendre l’aide international qui na rien a foutre du Mali et des Maliens. Les Soldats Maliens doivent aller accomplir leur devoir de soldat bande de lache.
    Que Dieu protege les pauvres innocents du Nord.
    Une arme qui a fuit le terrain et maintenant ils sont assis a BKO a enmerde les pauvres civiles sans armes.
    LE GRAND PROBLEME DES POLITICIENS MALIENS CES DE RESTER ASSIS ESPERANT QUE QUELQU’UN VAS VENIR FAIRE LE BOULOT A VOTRE PLACE.
    PENSEZ D’ABORD AU PEUPLE MALIENS.

  5. tiefari

    ce difficile a croire,mais je crois malheureusement que on n’a perdu le nord :oops: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:

  6. Dieu sait tout

    dans tous les cas personne n’a demandé à ce que l’armée ne monte pas au front. Quand il y a eu la fronde anti-Cedeao, je disais nous aurons largement le temps de reconquérir le nord sans la Cedeao, puisqu’elle ne sera jamais prête.Bref au vu des constats pertinents du journaliste la fin de l’occupation n’est pas pour demain.

    • Ouagalais

      Puiskil y a eu un semble retablissmnt de l’ordre constitutinnll prkw ne pas declarer l’eta d’urgence et envoyer les soldats au front du moins le Mali c’ b1 pr les maliens. nous somm 15mill et les rebels et consorts 1/10 alors je pense mm sans armes nous y arriverons. acceptons ce sacrefice et mourons pour le Mali si tel est notre destin comm l’on fait nos ancetres prk nous nous soyons malien. alors maliens de tout bord levez vous comm vous lavez tjrs su le faire Un peuple un but une foi Nous somm resolu de mourir pr l’afrik et pr toi mali. tous au front o front oooooooooooofroonnnnttttttttttttttt

  7. pontdu

    il faut regarder la vérité en face : oui, le nord est perdu!
    on nous parle d’une intervention militaire en septembre 2013 ; vaste fumisterie destinée à préparer l’opinion à l’inélucatble : la partition.
    En irak, en afghanistan, ou en libye, il n’a pas fallu si longtemps pour qu’il y aie une intervention internationale! on pourrait citer de nombreux exemples…
    la réalité, c’est qu’il y a d’autres enjeux que les simples enjeux politiques des uns et des autres. mais au final, c’est un mauvais calcul car au final c’est la mafia qui gagnera

  8. Amagni

    POUR REPONDRE A UN CONCITOYEN QUI COMPARE MALI ET NIGER
    le mali n’est pas le Niger. c’est vrai
    – Au Niger, ils ont une classe politique pourrie comme au Mali mais qui a su s’entendre quand en 2008 la rebellion s’est declarée pour dire niet on negocie pas; pas le Mali
    – Au Niger, ils ont une population qui fait pas le distingo entre Nord- sud- est- ouest pas au Mali car a un moment donné les nordistes maliens ne s’aventure meme pas au Sud parsqu’ils sont meme pas consideré comme des maliens je le sais et les bambara ne me dementiront pas
    – Au Niger, ils sont pas tous chanteurs ; pas au Mali
    – Au Niger, ils ont une armées qui fait des coups d’Etat quand il a remise en cause de la democratie; pas au Mali
    – Au quand l’armée fait un coup d’Etat, elle restaure la democration et retourne au caserne pour defendre la nation, pas au Mali
    – Au Niger, l’armée ne fuit pas les rebelles; elle les cherche et le matent; pas au Mali
    – Au Niger les militaires cris pour aller au combat avec les maigres moyens, au Mali ils disent qu’ils font un repli strategique pour fuirent vers les pays voisins
    ————————————————————————————————————————————————————————————ect ect
    En conclusion LE NIGER N’EST VRAIMENT PAS LE MALI
    Sinon les integristes ne s’installeront pas au Mali; ils auraient preferé le Niger mais Niger n’est pas Mali

    • Bougobalini

      Je n’envie pas la bassesse de votre etat d’esprit, alors la pas du tout; comment avez-vous pu tomber aussi bas? A croire qu’a defaut de votre sale independance chimerique, vous vous soyez metamorphose en griot pour nos voisins. Ca doit vous bouffer de l’interieur de voir que vous etes gouvernes par des ETRES aussi VILS que les noirs du Mali, n’est-ce pas? Votre mal n’a pas de remede et je suis dans le regret de vous annoncer que cette amertume vous tueras bientot, car cette situation n’est pas pret de changer.
      Espece de rat!
      Quelle honte!!!

  9. TOURE ABBA

    Encourageons toujours l’armée qui est la seule qui fera ce travail!!j suis sûr qu’elle est plus pressée que nous tous puisque c’est sa mission, mais il faut comprendre que l’armée n’est pas là pour devoiler tout ce qu’elle entreprend!! elle se prepare pour finir une fois pour toute cette crise!!!alors patientons ce qui est sûr l’armée n’attend pas seulement les forces de l’ONU!!il faut comprendre qu’elle a perdu du materiel avec la complicité de certains officiers dans son rang!!donc il faut bien choisir ceux qui vont au nord pour ne pas etre trahi encore par des traites qui ont vendu la meche à l’année!! du courage la vaillante armée, j n perd pas espoir!!on ne veut pas demain qu’on dise que l’armée malienne a commis un crime contre l’humanité parcqu’elle a exterminé tous les touareg parcque tous ceux ne sont pas des islamistes ou MNLA§§nous avons des strateges dans l’armée comme dahirou dembele et meme le ministre de la defense!! faisons confiance à eux!!ils veulent cette victoire plus que quiconque!!

  10. Kassin

    Compte tenu du fait que les principes démocratiques qui prévalaient au Mali sont mis à mal chaque jour par un CMD (anticonstitutionnellement nommé premier ministre), Dioncounda (qui a peur de se faire tabassé encore par des voyous car le mouvement démocratique au Mali, partis et associations politiques, n’ont rien fait pour lui défendre quand les voyous s’en ont pris à lui en mai 2012), les membres de la peureuse junte (qui veulent s’accrocher au pouvoir pour ne pas aller au nord), les partis politiques et associations de l’opportunisme politique (Copam, Mp22, IBK 2012, Yerewoloton… Qui savent qu’ils n’ont aucune chance d’arriver au sommet de l’état par les urnes , alors ils font de la surenchère opportuniste pour toujours pourrir la situation politique et se donner de l’importance quand bien même qu’ils n’ont aucune base politique pour remporter une quelconque élection).

    Ceux qui doutent de cela n’ont qu’à voir comment IBK alors président sortant de l’assemblée nationale a été malmené dans son fief de la commune IV de bamako par le jeune Mara.

    Oumar Mariko, en 20 ans de démocratie et de votes, il n’a eu que 3 députés sur plus de 140 à l’assemblée nationale.

    Ces opportunistes à la peau dure, minoritaires de leur état, veulent tout de même s’imposer sur le peuple malien en jetant aux orties la constitution du 25/02/1992 qu’il a plébiscitée par référendum en le remplaçant par un simulacre de concertations truquée d’avance par Big Man Zéro, c’est à dire CMD et ses acolytes.

    Les États-unis et l’Europe ont vite compris ce stratagème des arrivistes de Bamako et Kati, et attendent juste de le voir concrétiser.

    Si tel est le cas, l’Onu ne fera rien pour aider le Mali à avoir son intégrité territoriale au contraire elle va aider les touareg qui seront plus crédibles que les acteurs de la dramaturgie bamakoise.

    Dans ces conditions oui il faut compter que sur nous mêmes pour faire la guerre au nord.

    Sauf, sauf, sauf que nous n’avons pas d’armée.

    Moi personnellement je préférerai combattre avec les filles du lycée de jeunes de Bamako (Lycée Ba Aminata Diallo) ou celles de Notre Dame du Niger à Bamako, qu’avec la bande à Sanogo et Konaré, spécialisée plutôt dans les bars à filles et de l’alcool bon marché.

    Alors peuples du Mali prenez votre destin en main sinon ce seront les opportunistes et les fantassins de la fuite des combats qui le prendront à votre place.

    Et moi je dis ça, je ne dis rien!

  11. p

    moi je suis réellement d’avis avec le journaliste.il faut voir la rélité en face.en plus de ce qu’il a dit il ya le PM qui n’ a rien compris encore, le Président qui ne contrôle rien , les miliatires qui sont nommés au conseil de ministre chaque mercredi Sanogo qui se compare à DEGAULLE ,des militaires en prison pour une tentative de coup d’etat d’ailleurs de contre coup d’etat et ceux là qui ont fait le coup d’Etat jouissent de toute leur liberté bref.

  12. fladen

    « Pour Washington, les effectifs prévus par la Cédeao sont insuffisants face aux groupes islamistes armés. L’organisation ouest-africaine compte déployer 3.300 hommes dans la région. Les Etats-Unis estiment que le nombre de combattants islamistes entre 800 et 1200″!!!!!! si vraiment 3300 hommes ne peut pas combattre 800 a 1200 hommes se pas la peine il faut se mettre a genoux et accepter l’humiliation et défaite avec l’esprit sportif, je ne comprends pas Washinton,Paris, ONU, les pays de la sous region, tous monde entraine de mettre des obstacles pour empêcher la libération du nord de notre pays, sa veux dire quelque part que cette situation est créer pas eux même, donc il est temps que les Maliens prennent leur destin a main, et ne compter plus que sur le bon Dieu et eux même, cette guerre est la notre personne ne la ferras a notre place ce claire, la mort là, c’est une seul fois, mais si il le faut c’est avec l’honneur et dignité .

  13. Broulayi

    A houzou billaahi Mina sheïtani rrrraaaazzzzim ! Héééé ! Ayé sabali… :( :( :(

    Chaque journaliste qui arrive à écrire correctement 2 paragraphes de 3 phrases se croit obligé de mettre un titre ravageur ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Nos journalistes nous ressortent les vérités que tous le monde connaît.

    Non ! le Mali ne perd pas le Nord. :mrgreen: Le nord du Mali est occupé par des bandits armés. Point barre ! :(

    Ces gens là commettent les pires horreurs. Mais ils n’ont rien fait encore qu’une république organisée fait. A vrai dire, les apatrides du Mnla se cherchent… et leurs chefs cherchent à sauver leurs têtes… Iyad Ag Ghali se cherche… il sait qu’il ne pourra plus tromper le monde comme au temps où il était complice d’ATT.

    Tout le monde attend l’homme providentiel à Bamako. A régime d’exception… homme d’exception. Dionkounda n’est pas cet homme d’exception. Ni SanoGaulle. Ni CMD. La France en est persuadé. Les USA ne se cachent même pas pour le dire. Tous les autres pays attendent cet homme d’exception. Et même si le Mali réussit à organiser des élections, bientôt, il sera question de la « qualité » des candidats. Car, démocratie ou pas, plus question de s’aligner derrière les anciens corrompus de l’ère ATT et AOK… Les IBK, Soumi, Modibo, et toute la bande de « déjà vus à l’oeuvre », doivent même avoir la décence de s’effacer devant les jeunes aptes à diriger le pays.

    C’est ça la vérité. :-D :-D :-D

  14. maiga a souma

    « L’armée malienne fera tout son possible pour ne pas décevoir le peuple malien..», déclarait le Capitaine Amadou Aya Sanogo.
    ça c’est le comble, à présent sanogo ne sait pas que l’armée a deçu le peuple.

  15. fladen

    « Pour Washington, les effectifs prévus par la Cédeao sont insuffisants face aux groupes islamistes armés. L’organisation ouest-africaine compte déployer 3.300 hommes dans la région. Les Etats-Unis estiment que le nombre de combattants islamistes entre 800 et 1200″!!!!!! si vraiment 3300 hommes ne peut pas combatre 800 a 1200 hommes se pas la peine il faut se mettre a jenoux et accepter l’humiliation et defaite avec l’sprit sportif, je ne comprends pas Washinton,Paris, ONU, les pays de la sous region, tous monde entraine de mettre les obstacles pour enpécher la libération du nord de notre pays, sa veux dire quelque part que cette situation est créer pas eux meme, donc il est temps que les Maliens prenent leur destin a main, et ne compter plus que sur le bon Dieu et eux meme, cette guerre est la notre personne ne la fairras a notre place ce claire, la mort là c’est une seul fois, mais si il le faut c’est avec honnaire et dignité .