Crise malienne : le président du Parlement nigérien fustige “l’attitude d’irrésolution” des Etats de la CEDEAO

23
M. Hama Amadou
M. Hama Amadou

Le président de l’Assemblée nationale du Niger, M. Hama Amadou, a vivement fustigé lundi “l’ attitude d’irrésolution” des Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) devant la guerre au Mali, et les appelle à consentir les sacrifices qu’exige la situation, sans attendre l’aide extérieure.

Il a tenu ces propos à l’occasion de l’ouverture officielle de la première session ordinaire du Parlement au titre de l’année 2013, en présence notamment du président de l’Assemblée nationale du Togo, des vice-présidents des Parlements du Ghana et du Sénégal.

Selon Hama Amadou, dans le Nord-Mali, les terroristes acculés dans leurs citadelles montagneuses les ifogha continuent cependant de résister.

“Refusant de reconnaître leur défaite et donc de déposer les armes, ils ont changé de stratégies pour recourir aux attentats suicides, aux harcèlements des forces officielles dans les villes, aux minages systématiques des parcours militaires et des abords des villes, sans oublier les embuscades mortelles dont 23 valeureux soldats tchadiens viennent d’être les victimes”, a-t-il indiqué.

Hama Amadou a salué le Tchad qui n’a pas attendu l’aide de l’ ONU pour mobiliser ses soldats et ses moyens propres afin de mener la lutte aux cotés des unités combattantes françaises au Nord de Kidal, dans l’extrême-nord du Mali.

Pour lui, les Etats membres de la CDEAO doivent se ressaisir, ” car à la vérité, que serait-il advenu du Mali si la France n’était pas intervenue et si le Tchad n’était pas à nos cotés alors même qu’il n’appartient pas à notre espace communautaire ? Qu’en serait- il si comme la France l’a annoncé, ses soldats se retiraient avant l’éradication totale des forces terroristes ?”.

Il revient par conséquent à tous les Etats membres de la CEDEAO, et en particulier pour ceux du Sahel, “de mieux concrétiser leur solidarité en vers ce pays, et de consentir donc les sacrifices qu’ exige la situation, sans rester plus longtemps dans l’immobilisme,au motif que l’ONU n’a pas encore débloqué les fonds pour eux”, a affirmé Hama Amadou.

“Cette attitude d’irrésolution, du reste largement partagée dans toute la sous-région, se justifiait à nos yeux à travers deux termes de l’alternative suivante : ou bien la plupart des pays de notre espace géographique ne disposent pas de véritables armées, ou bien manquent dramatiquement de volonté pour secourir le Mali et sécuriser notre espace communautaire dans l’intérêt de tous les peuples y vivant”, a-t-il fait remarquer.

“La solidarité entre nos Etats en cas d’agression extérieur doit être effective. Nous ne pouvons pas accepter de continuer à confier l’existence, la survie et la sécurité de nos pays à l’aide internationale. Autrement, l’indépendance, la souveraineté, et la maitrise du destin des nations africaines par des Africains, nos drapeaux mêmes, ne sont que factices et dignes de l’esprit de carnaval. Il n’y a pas d’indépendance véritable, quand on est incapable de défendre celle-ci les armes à la main », devait réaffirmer Hama Amadou.

French.news.cn   2013-03-05 10:05:36

PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. Ces réunions en cascade prouvent à suffisance que la cedeao n’est pas et ne sera jamais prête pour la bataille du Mali.Elle qui avait crié sous tous les toits qu’elle avait des hommes disponibles prêts à intervenir dès que le Mali aura donné le feu vert.Depuis ce feu vert, rien y fait.Comme on dit “à coeur vaillant rien d’impossible”. Le cas de la cemac est là pour nous édifier.Elle s’est deployé sans mandant en RCA et sans mandat de l’onu. Qu’attend la cedeao pour agir.Manque de volonté qu’on fait occulter par des multiples réunions.C’est au Mali de payer lui même le prix du fainéantisme qu’il a créé. Alors battons nous sans attendre.

  2. C’est vrai qu’il faut apprendre à pêcher au lieu de toujours quémander du poisson, mais lorsqu’on meurt de fin, il devient alors sage d’accepter un peu de poisson, histoire de prendre suffisamment de muscle et de force, et ensuite apprendre à attraper plus tard car, comme dira l’autre, ventre affamé n’a point d’oreille. Aujourd’hui, le Mali est affamé, la CEDEAO est affamée, l’UA est affamée… Le peu de poisson mendié lors du sommet récent des donneurs à Addis-Abeba ne serait pas suffisant pour contenir l’anémie. Donc, lorsqu’on n’a pas de son côté la ‘’miséricorde’’ et le ‘’tout puissant’’, c’est-à-dire l’argent, lorsqu’on n’est pas encore bon pêcheur, alors ce serait un délire et une pure prétention de vouloir être servi d’un plat de saumon grillé ourdi par un cordon bleu. Pour le moment, il faudra se contenter du peu de fretins fumés faits dans une gargote onusienne.

  3. En matière de défense, la CEDEAO est une copie mal fourrée de l’Union Européenne et, en pis du fait du retard économique et surtout technique ! C’est une foire aux guignols où tout un chacun vient essayer de profiter des maigres ressources de l’autre ! Au niveau de ses chefs d’Etat, c’est surtout un véritable syndicat extrémiste qui s’est instituer afin de se maintenir quasiment à vie au pouvoir: quant aux populations de la zone CEDEAO, elles constituent bel et bien le dindon de la farce qui s’engraisse à ses dépens d’année en année !

  4. La vérité, ce que les armées de ces pays sont à la disposition de la sécurité du Chef, ou pire pour brimer/racketter les pauvres et inoffensives poopulations civiles.

    Elles n’ont acune notion d’honneur et de sauvegarde de l’intégrité territoriale.Mais les civils ont largement affaibli nos armées, une fois arrivés au pouvoir, surtout par peur bleue des coups d’État.

  5. Dabord le T chad ne fait pas partie de la cedeao est c’est bien que ces propos viennent d’un non membre. Cas le vrai job revient a nos milichiens, terres je veux dire. Le sacrifice ultime revient a a nos milichiens. Quant a cedeao, elle doit bouger son c-u-l comme le veut le Tchad et d’autres pays. Ces rantamplans de sanogo, konare etc… doivent etre demis de leurs fonctions meme si ca sera comme en RCI un pays frere qui en sait beaucoup de cette machine politique & diplomatique. Apres on partira peut etre de bon pied.

    • Les dirigeants africains sont l’image de leur peuple, alors qu’ils ont tous les richesses naturels, regarde un Mali qui se dit qu’il a une armée, même les vehicules 4×4 pour aller au profond nord du mali il ne peut pas, Un RDC qui n’a pas de soldat alors qu’ils ont toutes les richesses du monde.
      des millards sont votés chaque année pour l’armée, mais helas.

      être africain vraiment, c’est un retard, les hicler, et autres ont raison de critiquer vivement le noir, mais a vrais c’est de la réalité.

      On ne voit qu’au bout de nos nez. on a pas de souci, paresseux, on veut avoir tout gratuitement. regardez nos dirigeant qui volent des millards de ces pauvres pays qui n’ont même pas à manger. malgré tout ça ces populations crient derrières ces gens désolé. cout d’eil ddans les presses Maliens quand on parle d’election IBK, Soumaila, Boubey, même les Modibo sidibé, tapo,iba N’diaye. j’ai vu cet article. on se pose maintenant la question est ce que le Malien a de l’ambition, ou bien ils ne sont pas du tout informer de ce qui se passe au Mali, ou bien c’est l’extrême pauvrété qui a aveuglé la population ou elle n’arrive plus à réflechir. j’ai pitié pour ce beau Pays, ou est la jeunesse Malienne?

  6. La Cedeao a besoin d’être repensé dans sa composante défense et sécurité car actuellement c’est plutôt une désolation. Le potentiel existe mais l’argent est entrain comme toujours de nous aveugler. Beaucoup sont content d’aller sur le terrain pour profiter de la grosse mane financière qui est derrière toute intervention delà sorte mais ils ne veulent en aucun cas aller se battre.
    Nous avons besoin encore une fois de repenser la notion de force en attente. Que du vent jusque la !

  7. Honorable Hama Hamadou,laissez ce machin cedeao qui est tout simplement une organisation bidon.Personnellement j’avais jamais cru à ces fumeux 3000 militaires en attente.Ils attendent où?Nulle part.C’est du virtuel et nous avons l’habitude:exemple de la crise post électorale ivoirienne.En fait ces “attentistes” qui ne valent pas mieux que nos fuyards,attendent que les vaillants militaires tchadiens,français,nigériens et ces quelques militaires maliens intègres nettoient proprement ces rats du désert pour ensuite venir danser sur une piste trop propre avec leur mission de maintien.Ainsi avec les 475 milliards qu’ils réclament avant de venir,ils les dilapideront avec des putes dans leurs virées touristiques sur notre sol faisant fi de l’adage africain qui dit que si la case de ton voisin,il faut lui en venir en aide sans calcul.Honte à cette CEDEAO mais cela doit nous servir de leçon à ne plus refaire ces bêtises et aussi à reconnaître nos vrais amis.Vive le Tchad la France le Niger

  8. MONSIEUR

    LA CEDEAO DEVAIT MOBILISE 3300 HOMMES ELLE EN A MOBILISE 5000 ET MAINTENANT ON LUI DEMANDE 8000 HOMMES
    C EST NORMAL QU IL SOIT A COURS DE FINANCEMENT

    SI C ETAIT AUSSI VRAI POURQUOI NI LA FRANCE NI LE MALI NE SE PLAINT DE LA CEDEAO

    • Gros mensonge car personne n’a demandé 8000 militaires et d’ailleurs pour faire quoi puisque les 3300 que tu dis mobilisés,ils sont où?Nulle part.C’est du virtuel.Bien sûr c’est facile de parler de 8000 personnes que cette cedeao veut envoyer après les hostilités pour s’en mettre plein les poches avec leur mission de paix que même toi simple civil peut prétendre faire.On se connait puisque nos fuyards font ce job à la RDC mais leur dire de venir au Nord du Mali,ils refuseront.Militaire n’est pas militaire et les vrais boss militaires dans cette crise causée par notre naïveté et notre duplicité sont les Tchadiens,les Français,les Nigériens et quelques militaires maliens intègres.Que cette cedeao aille se faire foutre 🙁 🙁 🙁 🙁

  9. vous n’avez pas honte hein?pourquoi vous voulez que mari des gens aillent mourir pour un pays qui n’est pas la leur?si les tchadiens et nigeriens veulent mourir pour le maliba qu’ils aillent mais n’obliger pas les autres allez combattre pendant que les soldats maliens boivent du thé a bamako,qu’est ce que le tchade va gagné dans cette guerre a part la mort de ces fils?est ce que le peuple maliens ferait ça pour les tchadiens?non,la preuvent ils sont assis a bamako a boire du thé d’azawad au lieu d’allez liberer leur malifitini

  10. MERCI HAMA POUR CETTE CLAIRVOYANCE. AU NIGER ON NE BLAGUE PAS. OU SA MARCHE OU L ARMEE VIENT, MET DE L ORDRE ET SE RETIRE POUR OBSERVER DE PRES. LES MILITAIRES NIGERIENS SONT DIFFERENTS DE NOS ANCIENS TRINKEURS DE CDB.

  11. Merci a Hama Amadou pour cette excellente intervention. Il n a dit que de la verite, rien que de la verite, cela pourra faire mal a certains mais les faits sont palpants. ATT a crie secours a qui voulait l’entendre; il a demande l’aide a qui pouvait l’aider pour eviter ce mal.
    Le Niger fut le seul pays d’avoir mobilise ses troupes, et malheureusement les vaut-riens de Kati ont fait leur coup le meme jour pour chambouler tout. C est le meme Niger avec le Tchad qui furent les premiers a mobiliser leurs troupes juste apres la France. Si certains leaders de la CEDEAO expliquent cela par la proximite du Niger, mais cependant les Tchadiens ont parcouru 2000Km pour venir au nord du Mali.
    La conclusion de Hama Amadou est claire et nette: “: Cette attitude d’irrésolution, du reste largement partagée dans toute la sous-région, se justifiait à nos yeux à travers deux termes de l’alternative suivante : ou bien la plupart des pays de notre espace géographique ne disposent pas de véritables armées, ou bien manquent dramatiquement de volonté pour secourir le Mali et sécuriser notre espace communautaire

    • Comment une vingtaine de berets verts a t’il pu faire fuire att qui etait supposer etre proteger par un millier de commandos? Ce qui veut dire que l’armee malienne fut affaiblie par les politiciens depuis longtemps. Qui dit democratie dit armee forte. EXemple usa, france, afrique du sud.

      • QUANT A L IVOIRIENNE

        JE LUI RAPPELLE QUE SON PRESIDENT A FAIT APPEL A LA FRANCE POUR RETABLIR LA DEMOCRATIE DANS SON PAYS.MALGRE QU EN FACE C ETAIT DES MOUCHES COMPARES AU DJIHADISTES

  12. Encore et une fois de plus Merci au Peuple Tchadien, à ses vaillants et braves soldats et Bravo! à la clairvoyance et la noble vision de ses responsables.
    Repos pour l’âme des soldats tombés sur le champ de l’honneur, la dignité, l’amitié et la fraternité.

  13. SOYONS JUSTES MEME SI LA CEDEAO N’A PAS BRILLE SUR LE TERRAIN POUR DEFAUT DE LOGISTIQUE, RECONNAISONS QUAND MEME QUE TOUS CE QUI ARRIVE DE BIEN AU MALI PRESENTEMENT EST DUE A LA BONNE VISION DU DOSSIER QUE LA CEDEAO A EU DEPUIS LE DEPART.QUE SERA DEVENU DU MALI SI LA CEDEAO N’AVAIT PAS FAIT PLIER SANOGO ET N’AVAIT PAS REMUER CIEL ET TERRE POUR QU’IL Y AIT UNE INTERVENTION MILTAIRE PENDANT QUE LES UNS ET LES AUTRES Y ETAIENT OPPOSES.

  14. J’admire la bravoure, la clairvoyance et l’humanisme du Niger et du
    Tchad. J’encourage les chefs d’Etat de ces pays à dire la vérité à leur homologues de la CEDEAO. Car beaucoup mangent gras dans cette sordide affaire. Des gens ont pactisé avec ces bandits au détriment de leurs âmes et de celles de leurs populations. C’est l’occasion de dénoncer tous ces griots hypocrites de l’indépendance de nos Etats et du panafricanisme. Tant que des Etats vont soutenir la rébellion de leurs voisins c’est tout l’avenir des générations futures de nos nations qui est en jeu. Les chefs d’Etats en soutenant ces genres de rébellions soit activement soit par leur indifférence ou silence posent des mines sur les voies de développement de nos populations d’aujourd’hui et de demain. Leurs rencontres sont devenues des occasions de promenade et de distraction pendant qu’à chaque seconde, à chaque minute, à chaque heure et à chaque jour du sang innocent continue de couler à la même vitesse que leur vins.

  15. Merci. …il a tout dit….apres la reconquete des regions nord-mali..nous. allons convoquer un ..referendum… au. Mali s il faut rester. A la cedeao. Ou pas…je lance un appel a tout les patriotes maliens de saigir cette ocasion unique pour choisir enfin un leader politique fiable pour diriger ce pays…meme s il faut une femme ca sera mieux que. Ces bandes d opportunistes. Qui commencent a se casser la tete pour arriver. A koulouba..

  16. Remercions au moins le Gouverneur A.D Ouattara et le président du Faso SEM Blaise Compaoré pour avoir tordre la main à notre Capitaine des déserteurs.
    Grace à la CDEAO le minable Sanogo à tout cédé jusqu’à la prorogation SUR PLUS D’UNE “seconde” ANNEE du mandat du président par intérim (présentement son ami préféré).
    Remercions aussi FLAMBY Hollande pour avoir stopper la ruine causée par Sarkozy et son sherpa Christian Rouiller.

    Remercions encore FLAMBY pour avoir dessaisi SEM Blaise Compaoré qui se voyait investi de la mission divine de libération des otages (par respect envers ses ma.tres ou pour le gain des 10% de la commission de rançon?). En tout cas, les accointance entre Compaoré et les pontes d’ANSAR DINE frôlaient l’indécence.

Comments are closed.