Crise malienne : les Etats-Unis appuient l’approche algérienne. Pas d’intervention militaire américaine

17
Carter F. Ham

Le général Carter F. Ham, commandant en chef de l’AFRICOM (commandement des forces armées américaines en Afrique), a affirmé lors d’une conférence de presse à Alger que son pays n’envisageait pas une présence militaire dans le nord du Mali.

“La seule alternative qui ne pourrait pas exister, c’est la présence militaire américaine dans le nord du Mali”, a-t-il dit.

Pour lui, “l’un des aspects clés dans le règlement de ce conflit, c’est de faire la distinction entre les groupes armés dans cette région et définir ceux qui sont terroristes et ceux qui ne le sont pas”.

La vision américaine pour un règlement politique et diplomatique de la crise malienne rejoint, ainsi, l’approche algérienne présentée, mercredi dernier à New York, par le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, lors de la réunion de haut niveau sur le Sahel et le Mali, organisée en marge de l’Assemblée générale de l’ONU.

Cette approche préconise de cerner les aspects à prendre en considération dans la définition d’une stratégie pour le Sahel en cours d’élaboration par les Nations unies.

L’Algérie estime, à ce propos, que pour s’entourer de meilleures chances de succès, la recherche d’une sortie de crise au Mali gagnerait à être conduite dans le respect de certaines exigences.

Il s’agit d’abord d’aider et soutenir les Maliens en tant que premiers acteurs dans la recherche de solutions à leurs problèmes.

Le deuxième aspect sur lequel l’accent doit être mis, est que les acteurs de la communauté internationale doivent être guidés par un même agenda et leurs efforts conduits selon un même ordonnancement, en tenant compte non seulement de la volonté des Maliens et des prérogatives de la Cedeao, mais aussi des intérêts de sécurité nationale des pays du champ voisins du Mali (Algérie, Niger et Mauritanie).

Il doit également être tenu compte des responsabilités de supervision et de coordination dévolues à l’Union africaine en matière de maintien de la paix et de la sécurité et de l’appui attendu de l’ONU.

Quant à la troisième exigence défendue par l’Algérie, est qu’une solution politique négociée doit être dégagée dans les meilleurs délais possibles pour éviter toute situation d’enlisement, qui impliquerait les acteurs qui se démarquent sans équivoque du terrorisme et du crime international organisé et qui renoncent à toute atteinte à l’intégrité territoriale du Mali.

Le général américain a expliqué, dans ce contexte, que les Etats unis “n’ont pas la même compréhension” que l’Algérie au sujet de ce qui ce qui se passe au Mali et c’est pour cette raison, a-t-il dit, que “nous essayons de comprendre quel est le rôle du groupe Ansar Eddine ou encore celui du Mujao (Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest) et du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad).

Il a indiqué que d’autres défis doivent être relevés, “à commencer par la mise en place d’un gouvernement légitime à Bamako (capitale du Mali) et la nécessité de faire face aux préoccupations des populations dans le nord (du Mali)”.

Le responsable militaire américain s’est dit convaincu que “finalement, la crise au nord du Mali ne peut être résolue que de manière diplomatique ou politique”. “La composante militaire fera partie d’un tout et jouera un rôle bien précis dans le règlement de ce conflit”, a-t-il noté.

D’autre part, le général Carter Ham a rendu hommage à l’Algérie pour son action “très efficace” dans le traitement de la crise humanitaire générée par le conflit dans le nord du Mali.

“Au nord du Mali, il y a une crise humanitaire grave engendrée par le conflit dans la région. Il y a des gens qui ont besoin d’eau et de nourriture et l’Algérie a été très présente et très efficace dans ce sens”, a-t-il déclaré.

L’Algérie a fourni une aide humanitaire de 5.800 tonnes au profit des réfugiés maliens dans les pays voisins, ainsi qu’aux populations déplacées dans le sud du Mali.

Source: algeriesoir.com – 30/09/2012

 

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. CHERS SŒURS ET FRÈRES MALIENS,

    POURQUOI HÉSITER DE LIBÉRER LE PAYS AVANT LES ÉLECTIONS EN METTANT EN ŒUVRE UNE GUERRE INFORMATIONNELLE OU GUERRE DE RENSEIGNEMENTS, COLLECTIVE ET MONDIALE, CONTRE LE TERRORISME AU MALI ?

    C’EST UNE VRAIE GUERRE, QUI EST PLUS PRÉCISE QUE LA GUERRE CLASSIQUE EN MINIMISANT, VOIRE ÉLIMINANT, SES DÉGÂTS COLLATÉRAUX.

    Bonjour,
    Merci pour les uns et les autres, pour vos contributions pour résorber la crise Malienne.

    J’ai proposé de sécuriser la population Malienne et les conférences de compromis pour les négociations entre Maliens (par les forces de défense et sécurité du Mali aidées par le contingent de la CEDEAO/UA/ONU) pour la restauration de l’intégrité du Mali et d’engager une guerre informationnelle ou guerre de renseignements contre le terrorisme pour une solution durable de cette crise.

    Contrairement à ce que proposent les USA, il n’est pas concevable d’organiser les élections avant cette restauration de l’unité nationale du Mali au risque d’exclure une grande partie des Maliens.

    Dans un premier temps, la participation de TOUS pour la libération du pays est nécessaire à travers une guerre informationnelle.

    Une telle guerre collective implique l’engagement de tous les citoyens Maliens et toute la communauté régionale et internationale.

    LA DIFFICULTÉ, C’EST LA VOLONTÉ, L’ENTENTE ET LA COOPÉRATION POUR METTRE EN ŒUVRE UNE TELLE GUERRE DE RENSEIGNEMENTS (GUERRE INFORMATIONNELLE).

    Il ne faut pas oublier qu’elle a aussi l’avantage de mettre tout le monde d’accord, même ceux qui hésitent à cause des conséquences humanitaires que peut générer une guerre classique, cas des USA et de l’ONU en se référant à la déclaration de son secrétaire général, acceptent ou accepteront une telle guerre.

    Les USA et la FRANCE pratiquent déjà une telle guerre sur une échelle réduite.

    Vu l’efficacité de la guerre informationnelle, les Maliens doivent s’entendre pour la mettre en œuvre sans tarder car c’est une VRAIE GUERRE, qui rend PLUS PRÉCISE la guerre classique en minimisant, voire éliminant, ses dégâts collatéraux.

    Les Maliens doivent sans tarder :

    (1) s’unir autour des forces de défense et sécurité du Mali, avec le renfort plus tard par le contingent de la CEDEAO/UA/ONU, pour constituer la base de renseignements avec l’appui de la CEMOC (Comité d’Etats Majors Opérationnel Conjoint) et des partenaires régionaux (CEDEAO, UA, …) et internationaux (ONU, …),

    (2) constituer le haut conseil d’Etat et sa commission aux négociations pour impulser le mouvement pour la restauration de l’intégrité territoriale et

    (3) se former et créer l’environnement pour une telle guerre.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: webanassane@yahoo.com

  2. Faux freres algeriens , continuez la desinformation avec vos articles commandes. Vous avez certainement peur du revers de la medaille. Soyez certain que quand on seme le vent vous recoltez la tempete. La liberation du Mali se fera avec ou sans vous.

  3. le temps de la verite à sonner pour nous les Maliens,acceptons une fois pour toute de se battre pour liberer notre pays,le complot international se precise de jour en jour.l’heure est vraiment grave et meme très grave j’ai peur pour mon pays que j’aime tant.Que le bon dieu sauve le Mali eternel Amen!!

  4. Le présent algérien n’a pas honte car c’est au Mali qu’il est venu se cacher pendant les moments chaud. Honte à toi et aux américains. Qu’ils nous foutent la paix et qu’ils ferment leur ambassade et rentre chez eux bande d’ingrats. SANOGO mon capitaine prépare toi bien pour qu’ont finisse avec ces idiots la une fois pour toute. Si on débloque pas nos armes nous allons attaquer la Guinée pour libérer nos armes. A bas tous les traites du Mali vive l’armée malienn et vive le Mali et SANOGO.

  5. N’importe quoi cet article commandé par Alger. Juste de la poudre aux yeux. Vous ne pouvez pas être ami du Mali et négocier l’allègement du dispositif sécuritaire au nord pour y abriter vos terroristes. Qui des groupes du nord ne sont pas des bandits, AQMI, Ansardine, Mujao, à la rigueur le Mnla et même là c’est à vérifier. Car ils ont eu à traiter avec ces groupes, or qui s’assemblent se ressemblent. Ils sont tous pareils. On doit en finir avec ces gens. On parle de règlement politique, on a quoi à régler politiquement avec des terroristes. Qu’on ne nous prennent pas pour des moutons quand même.

  6. nos autorites n’ont pas agi au moment opportun,les pays qui soutiennent les terroristes et les separatistes ont profite de la longue periode d’hesitation de nos autorites pour miner le terrain d’une inervantion qui devient de plus en plus peu probable.

  7. DE TOUTES LES FACONS RIEN NE PEUT EMPECHER LE MALI DE FAIRE CETTE GUERRE . L’Amerique a discuter avec les terroristes ? L’ALGERIE CRAINT QUE CES ENFANTS EGARES NE RETOURNENT AU BERCAIL CAR ILS N’ONT PAS OU ALLER VERS LE SUD DU MALI ON SAIT QUI EST QUI ON PEUT FACILEMENT DECELER LES ARABES. QUAND A L’AMERIQUE IL NE VOIT QUE SON INTERET.LES AMERICAINS DEMANDENT A CE QUE LES ELECTIONS SE FASSENT LES GENS DU NORD PARTICIPERONT ILS AUX ELECTIONS ? DE TOUTES LES FACONS LE MALI MENERA ET GAGNERA CETTE GUERRE

  8. tous se problème de terrorisme au sahel est créer par l’algerie car tous est parti du refus de l’algerie appuyer par la France a l’époque ne reconnaître le résultat d’une élection libre et transparente qui a vue le fis gagné haut la main cette élection ainsi est parti tous se problème de terrorisme maintenant que ses islamistes algeriens ont trouvé un pays le nord du mali avec son aide passive ne veut plus entendre parler de guerre a ses frontière non et non nous les chasserons avec ou sans l’aide extérieurs ils repartirons sans doute en algerie vous avez tous aidez ses terroristes a conquérir le nord du mali sous att sachant que les maliens ne vont plus jamais élire un vaut a rien comme att c’était le bon moment de chasser l’armée malienne en ouvrant vos frontières pour laisser passer des hommes armées rentrée au mali car le mali ne fait frontière avec la libye comment ont t’il put parcourir plus de 700kms en algerie sans y être intercepter et aussi je pense que si l’algerie était un bon voisin ne devais pas accepter que ses fils viennent semer la terreur au mali parce qu’ils sont pauvre et faible ce sont les maliens qui considérais l’algerie comme un pays amis et frères en éloignant du Maroc MAIS C’EST DANS LES MOMENTS DIFFICILE QUE L’ON CONNAIT SON VRAIS AMI l’algerie a le droit de ne pas participe a cette guerre mais prendre son bat ton de pellera in pour empêcher une intervention militaire n’est pas amical quand ont ne dit pas la vérité ont dira son contraire le mensonge ………………..

  9. mr. meck je pense que tu as ta place a l´AZAWAD il faut leur rejoindre ce mieu pr toi,pour ne pas ns rencontre des baubards consernant ces bandits armees qui ne vaut rien que detruire la sounverainete du Mali. le Mli est un et indivisible et le Mali sera tjr un pays laíique un et indivisible.vive le Maliba et les Algerienne a leur tour

  10. mr. meck je pense que tu as ta place a l´AZAWAD il faut leur rejoindre ce mieu pr toi,pour ne pas ns rencontre des baubards consernant ces bandits armees qui ne vaut rien que detruire la sounverainete du Mali. le Mli est un et indivisible et le Mali sera tjr un pays laíique un et indivisible

  11. pourkoi vs vs souyer du problme du nord plus ke les nordis eu meme.ki ce dise musulman.couper une main d1 voleur est mieux ke le tuer en brullant avec un pneu o coup au sud.larmer malienne na jamais combatu les rebelles armer il ce son tjr pris a la population blanc.larmer malienne a til oublier ces massacre de 1991et de 1994 a tombouctou a gao et a kelesouk.si le mali avais vrment une pourkoi ils ont fuit tesalit kidal gao tombouctou en moind de 3jour.ce les orfelins des anne 61 62 91 92 93 94.ki son revenu et resterons toujour la .dans la terre de leur ancetre.vives lazawad libre 😆 😆 😆 😆

  12. ces faux frères algériens essaient a tout prix de désorienter les américains afin que le Nord reste aux mains des terroristes le plus longtemps possible

    ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

    • ingrat ke tu es.depuit lindependance du mali juska nos jour ce pas lalgerie ki fait vivre le nord.keske on connais ke des produit chere vas a kidal a gao a tombouctou le carton de la patte alimentaire est a 3000fcfa.vive lalgerie libre et democrate tahya dezaire 😈 😈 😈 😈 😈 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  13. ce n est pas le mali qui a spolier le fis de sa victoire au election algerienne alger a tout interre que les mecs du fils reste au mali parce que en algerie tot ou tard ils reviendront prendre le pouvoir

    • mon frere ne compare pas une armer ki fuit ces caserne.et une armer ki les recoit et le rapatrie chez eux ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  14. Je pense que l’Algérie est entrain de supporter les groupes qui déstabilisent le Mali,et pour masquer son appui à ces groupes armés, l’Algérie bien nantie en produit pétrolier, balance des vivres aux poulations déplacées,suite à cette crise:à quoi joue l’Algérie?
    Les populations maliennes victimes de cette crise prefèrent vivre tranquillement en paîx dans leurs maisons que de les chasser de chez elles et les envoyer des vivres!!! C’est ce que je dis à l’Etat Algérien!!Ce qui est sûr si l’Agérie aide les groupes qui déstabilisent le Mali,tôt ou tard ,l’Agérie elle même sera déstabilisée par ses propres populations car les souffrances des peuples maliens seront payées par les personnes qui sont à la base de ces souffrances!!!WAIT AND SEE!!!.
    Quand à la politique d’Obama dans le Sahel, elle est incohérente,laxiste,naÏve et complice de ceux qui terrorisent la Région!!!
    Je lance un appel aux autorités maliennes,à la CEDEAO,à l’UA,à la France et à tous les amis du Mali, à s’organiser le plus rapidement pour faire sortir le PEUPLE MARTYR DU NORD DU MALI DE CET ENFER QUI N’A QUE TROP DURE.VIVE LE MALI UNI ET LAîQUE!!! A MEEN!!!

  15. Je n’accuse pas les américains parce qu au moins eux ils disent ce qu’ils pensent généralement mais cette algérie hypocrite qui est le réservoir des terroristes dans le sahel ne fait rien pour les combattre mais les encourage à rester au Mali afin que l’algérie ne soit pas déstabilisée. La seule chose que je sais tous ces pays qui entourent le Mali et qui sont entrain d’hésiter finiront par avoir leur part dans cette affaire.

Comments are closed.