Discussions Bamako-rebelles touareg: il y aura un accord (Le Drian)

8
Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian
Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s’est dit optimiste vendredi sur l’issue des discussions entre le pouvoir malien et les rebelles touareg qui tiennent toujours la ville de Kidal, dans l’extrême nord-est du pays.

 

 

« Je suis optimiste sur la suite, il y aura un accord », a-t-il assuré sur la radio RFI, alors que les négociations, qui se déroulent à Ouagadougou depuis le 8 juin, n’ont pas abouti pour l’heure.

 

 

« Il serait d’ailleurs invraisemblable que l’ensemble de ces acteurs ne trouvent pas un point de consensus pour la garantie de l’unité de ce pays, y compris par rapport à ce qu’a fait la France pour ce pays », a observé M. Le Drian.

 

 

« Je reste confiant », même si « on vient de très loin », avec « une longue histoire de non reconnaissance des uns et des autres », selon le ministre. « Il y a un seul Mali qui va aller voter, on votera partout y compris à Kidal », a insisté le responsable français, en allusion à la présidentielle malienne dont le premier tour est prévu le 28 juillet.

 

 

Lancées le 8 juin par le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur régional, les négociations de Ouagadougou ont pour objectif de permettre un retour de l’armée malienne dans la ville de Kidal, dans la perspective de l’élection présidentielle.

 

 

Il s’agit désormais de rediscuter le texte élaboré ces derniers jours et accepté par les mouvements touareg, mais rejeté en l’état par Bamako.

 

 

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. §HUFFINGTON POST
    Le Sahel, nouvel Eldorado de l’or noir ?
    17/02/2011 à 09h50 – mis à jour le 17/02/2011 à 10h01 | – vues | – réactions
    Le français Total et l’algérien Sonatrach sont sur le pont de plusieurs projets au Sahel. Les deux groupes pétrol iers se jouent des coudes pour avoir le plus de projets, au Mal i et au Niger, apprend-on auprès d’un ancien cadre de Sonatrach.En fait, les découvertes récentes de richesses minières, dans le bassin de Taoudéni, large de 1,5 million de kilomètres carrés, partagé entre le Mali, l’Algérie, la Mauritanie et le Niger, provoquent un vif intérêt pour cette région, naguère sans importance.
    En effet, les dernières informations rapportées par des médias, et attribuées à Jean François Arrighi de Casanova, directeur Afrique du Nord de Total, font état d’immenses découvertes gazières freinant la progression du puits vers la zone pétrolière, en Mauritanie.

  2. les rebelles touareg qui tiennent toujours la ville de Kidal, dans l’extrême nord-est du pays.il faut le dire avec courage c’est pas les touaregs qui tiennent la ville de Kidal ; c’est plutot les Français qui tiennent la ville de kidal ; sans les militaires français le MNLA n’existe pas ; c’est la France qui a amené les rebelles touaregs a kidal et c’est la france qui les proteges .Nous disons merci à la france pour tout ce qu’elle a fait pour notre pays ; mais qu’elle laisse le sort de ces bandits dans la main des maliens

  3. Chers maliens,

    Ne soyons pas des inconscients par rapport au GRAND SACRIFICE QUE LA FRANCE A FAIT POUR SAUVER NOTRE PAYS.

    NOUS DEVONS LEUR ECOUTER IMPERATIVEMENT.

    NOUS DEVONS SIGNER UN ACCORD AVEC LE MNLA IMPERATIVEMENT.

    CET ACCORD EST BON POUR LE MALI.

  4. Mr drian…il faut revoir vos calculs,il ne sagit pas de venir faire de beaux discours,merci encore vous avez faient ce que devrez faire…le peuple malien c est deja reveiller…

  5. vous allé 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 au diable

  6. Il n’y aura pas d’accords tant que les Français caresse ces voyou de MNLA dans le sens du poil. Ils seront désarmés de gré ou de force et ils n’ont rien à craindre car leurs protecteurs français est sur place.

Comments are closed.