Evaluation de la mise en œuvre de l’accord de Ouagadougou: La Minusma, le gouvernement et les groupes armés en conclave à Bamako

6
Bert Koenders et Ministre de la réconciliation et du développement des régions du Nord, Cheick Oumar Diarrah
Bert Koenders et Ministre de la réconciliation et du développement des régions du Nord, Cheick Oumar Diarrah

«Le Redéploiement de l’administration en vue de la reprise des services sociaux de base et l’évaluation de la mise en œuvre de l’accord préliminaire de Ouagadougou ». Telles étaient les préoccupations au cœur d’un atelier organisé par l’Etat et la Minusma les 13 et 14 mars 2014 à l’Hôtel Alfarouk de Bamako. La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence de Cheick Oumar Diarrah, ministre de la réconciliation nationale et du développement des régions du Nord, en présence de son homologue de la justice, Mohamed Aly Bathily, du représentant spécial des Nations Unis au Mali, Albert Koenders, chef de la Minusma, des représentants des groupes armés et de la société civile.

 

 

Poser les bases de réflexion solides aux pourparlers inclusifsLe Ministre de la réconciliation et du développement des régions du Nord, Cheick Oumar Diarrah a entamé ses propos en retraçant le tableau sombre de la crise qui a ébranlée le pays.

 

 

Le bateau Mali avait pris de l’eau mais il s’achemine vers un rivage serein grâce aux énormes efforts consentis par les maliens et leurs partenaires, a-t-il rappelé. « L’union sacrée des maliennes et maliens est la condition sine qua-non du retour d’une paix tant chérie par tous » a-t-il énoncé. Il a fait savoir qu’il n’y aura pas de développement sans sécurité et que tous les maliens doivent œuvrer pour le retour définitif de la paix.

 

 

Le ministre de la réconciliation et du développement des régions du nord a mis l’accent sur des progrès en matière de redéploiement de l’administration et des services sociaux notamment : le retour des gouverneurs des régions qui étaient jadis occupées par les bandits armées et djihadistes.

 

 

Il a, aussi, noté qu’environ 60% des préfets, sous-préfets, gendarmes, gardes nationaux et policiers ont été déployés. « En matière des services sociaux de base, des avancées notables sont à relever. 167000 élèves ont pu retourner à l’école dans le nord, ce qui représente 83% des enfants inscrit avant la crise.

 

 

Dans le secteur de la santé, près de 90% des centres de santé dans les régions du nord sont opérationnels et la plupart des villes de ces régions reçoivent de l’électricité, même si elle n’est pas toujours distribuée 24/24 », révèle-t-il.

 

 

En dépit des progrès, de nombreux défis demeurent, a-t-il souligné, le retour de l’administration sera un acquis si nous gagnons la terrible bataille de la paix. Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu au Mali,  Albert Koenders a fait savoir que le retour de l’administration est une condition nécessaire pour le rétablissement de la paix. « La sécurité doit être rétablie au plus vite, partout, et pour tous dans le nord » a formulé Albert Koenders.

 

 

Avant d’indiquer que ces deux jours de travaux permettront aux maliens de se concerter et d’apporter des solutions idoines à la question du septentrion. Il a invité les groupes armés qui n’avaient pas effectué le déplacement à Bamako de prendre en marche le train de l’espoir que constitue cet atelier.

 

 

Signalons que seul le MNLA n’était pas représenté dans la salle. Le projet de cantonnement du fonds de consolidation de la paix fut signé par le ministre malien de la réconciliation et le représentant spécial des Nations Unies au Mali.

Moussa Samba Diallo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. IBK avait une occasion en or de réussir son premier mandat. Il devait tout simplement continuer l’oeuvre du President Djoncounda en apaisant la tension sociale, réconcilier les maliennes et les maliens avec eux memes et accompagner les efforts de la communaute’ internationale pour stabiliser et securiser le Mali!
    Il peut toujours se ressaisir en faisant les choses suivantes:
    1- LIBEREZ TOUS LES DETENUS CIVILS ET MILITAIRES SANS AUCUNE EXCEPTION.
    2- CESSEZ DE SABOTER LES EFFORTS DE LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE EN ENGAGEANT DE SERIEUSES NEGOCIATION AVEC LES FRERES ET LES SOEURS DU NORD, QUI ABOUTIRONT A’ UNE AUTONOMIE DE GESTION POUR LE NORD.
    3- DEVELOPPER D’EXCELLENTES RELATIONS AVEC TOUS LES PAYS DU CHAMPS
    4- ECOUTEZ ATTENTIVEMENT LA FRANCE ET LES USA
    5- MAINTENIR D’EXCELLENTES RELATIONS AVEC LE MAROC ET MAINTENIR UNE NEUTRALITE’ POSITIVE DANS L’AFFAIRE DU SAHARA OCCIDENTALE!
    ABANDONNER TOUTES LES ACTIONS LEGALES CONTRE ATT.
    LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET L’ADMINISTRATION DE LA JUSTICE VIENDRONT AVEC LE TEMPS. NOUS NE POUVONS PAS LES REUSSIR AUJOURD’HUI PARCE QUE C’EST TOUTE UNE CULTURE DE LA CORRUPTION QU’IL FAUT CHANGER ET CE SONT TOUTES LES BRANCHES DE L’ADMINISTRATION QU’IL FAUT REFORMER!!!

    IBK DOIT METTRE DANS SA TETE QUE LE MALI D’AUJOURD’HUI N’A PAS BESOIN DE HEROS MAIS D’UN PRESIDENT SAGE POUR LE DIRIGER! LES PETITS JEUX POLITIQUES DOIVENT ATTENDRE. LE MALI MERITE MIEUX!!!!

    • Quelle bonne mouche a piqué mon frère Capi. Ne serait-ce l’effet bénéfique d’un verre de cappuccino de trop.

      • Kadi jolie, depuis que Moussa ag a pris la decision d’acheter une jolie moto pour toi, la competition est sérieuse. Comme je suis pauvre et je n’ai pas le prix d’une moto, je dois etre intelligent au niveau de mes posts pour gagner la compétition contre le grand commandeur du chamelier perdu. (rire)!!!! C’EST BOUBEY QUI EST CHARGE’ DE LA TRADUCTION DE MES POSTS EN LANGUE NATIONALE SONGHAI. J’ESPERE QU’IL N’EST PAS ENTRAIN DE ME FAIRE DIRE CE QUE JE N’AI PAS DIT! (rire)!!!
        Allez Kadi, have a nice weekend!!!

  2. MINUSMA GO HOME ! WE NEED NOW & FOREVER RUSSIA MILITARY ASSISTANCE !

    FRANCE OUT OFF ! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  3. “…seul le MNLA n’était pas représenté dans la salle…”

    🙁 donc cette rencontre n’a servi à rien…puisque la graine du mal n’a pas pris part.

Comments are closed.