Evolution de la situation au Nord : Tessalit enfin libérée

32
2

Après plusieurs jours d’attente, la localité de Tessalit a été enfin libérée par l’armée malienne, commandée par le Colonel Elhaji Ag Gamou. Le mardi soir, vers 19 heures, les militaires du camp d’Amashash ont salué cette victoire par des coups de feu.

 

 

Selon un officier supérieur de l’armée que nous avons contacté sur téléphone satellite, les militaires ont été fortement appuyé par l’aviation. «Nous avons eu recours à nos hélicoptères de combat et avons fait beaucoup de victimes du côté des rebelles. Jusqu’à cet après-midi, les combats continuaient encore. Mais, au moment où je vous parle, toutes les positions occupées par les assaillants ont été détruites et nous avons beaucoup de prisonniers» a souligné notre interlocuteur. Hier dans la matinée, nous avons recontacté notre source qui nous fait bilan plus détaillé de la situation : une centaine de mort, 75 véhicules et une cinquantaine de prisonniers, côté bandits armés.

Il faut noter que pour reprendre Tessalit, plusieurs centaines d’hommes, dont certains de nos compatriotes venus de Libye, ont participé aux combats. Selon toujours une source militaire, l’armée n’as pas lésiné sur les moyens en envoyant 107 véhicules tout terrain et 6 BRDM pour les combats terrestres. Notons surtout que depuis samedi, les hommes du Colonel Gamou étaient arrivés dans la localité sans pour autant y pénétrer. Ils étaient venus apporter du renfort au camp militaire de Tessalit que les bandits avaient décidé de couper du monde et surtout mettre fin à la politique «d’évitement» entre l’armée et le MNLA. «L’objectif était d’attirer vers l’armée le maximum de rebelles, puis de faire appel aux hélicoptères de combat pour pilonner les positions ennemies», a expliqué une source militaire que nous avons rencontrée à l’Etat major, le mardi.

Cette source a ajouté que «nous avons choisi de combattre à Tessalit, parce que nous pouvions transférer rapidement les blessés à Gao grâce à l’aéroport que nous contrôlons à nouveau depuis le week-end dernier».

En tout cas, la reprise de la localité de Tessalit est un tournant important dans la lutte que livre le Mali contre les bandits armés. Les stratèges militaires de notre armée nationale s’étaient donnés 6 semaines pour anéantir complètement les forces ennemies. Nous en sommes à la troisième semaine et le Mali vient de frapper un grand coup contre le MNLA. Sans tambour ni trompette. Les militaires sont vraiment décidés à en découdre avec les apatrides. Ils travaillent nuit et jour dans les airs aussi bien que sur terre, sans aucune propagande. La seule chose qui compte pour eux aujourd’hui, c’est le résultat. Celui-ci est bien là avec la libération de Tessalit, une zone hautement stratégique qui permet d’aller à la reconquête des localités sous contrôle MNLA. C’est ainsi que nous avons appris de sources ultra discrètes que le Colonel Didier Dakouo, Commandant de la zone militaire de la région de Gao, s’apprête, dans une stratégie inédite, à libérer Ménaka en boutant les éléments du MNLA de cette localité qu’ils ont déjà commencé à administrer. Pour ceux qui ne le savent pas, la ville de Firhoun Ag Al Insar est gérée depuis deux semaines par le mouvement présidé par Mahmoud Ag Ghali. Idem pour Anderaboukane et Tinzawatène. De sources proches de la haute hiérarchie militaire, toutes ces contrées seront libérées dans trois semaines, au maximum. Le pays sera donc unifié et restera un et indivisible.

Par ailleurs, l’Algérie etla Francesouhaitent une résolution rapide de cette crise et invite le gouvernement malien à se mettre autour d’une table avec les bandits armés. Une position que l’opinion publique aussi bien que l’armée rejettent en ce moment. Pour elles, avant toute négociation, les localités sous contrôle MNLA doivent être entièrement libérées. Comme l’a si bien le ministre des Affaires Etrangères et dela Coopération Internationale, Soumeylou Boubèye Maïga, «nous sommes prêts à partager le pouvoir, mais pas le territoire». Qui dit mieux !

Chahana Takiou et Paul Mben

Notre commentaire:

Ce communiqué du MNLA n’est ni plus ni moins qu’une provocation, parce qu’il continue de parler de «l’autodétermination au peuple de l’Azawad». Les responsables cette rébellion savent bien qu’aucun Malien n’acceptera, même au prix de son sang, céder un centime de notre vaste territoire. Ensuite, la mauvaise foi du MNLA est manifeste, lorsqu’il affirme que «c’est le gouvernement qui lui a imposé cette guerre, qui n’a, à aucun moment voulu engager un dialogue sérieux avec les habitants de l’Azawad à propos de leur droit de disposer d’eux-mêmes». Tout le monde sait que si ATT est aujourd’hui en porte-à-faux avec l’opinion publique, c’est parce qu’il s’est obstiné à vouloir dialoguer avec les bandits en leur accordant des avantages qui jurent souvent avecla Constitution. Toutcela, pour éviter au Mali cette guerre inutile. Malheureusement, ATT a été payé en monnaie de singe.

Chahana Takiou



Communiqué n°02/ 2012-MNLA : le signe annonciateur de l’attaque du 17 janvier

Quelques heures avant l’attaque de Ménaka, c’est-à-dire le 15 Janvier dernier, voici le communiqué que le MNLA nous avait envoyé. C’est seulement  mardi dernier que nous avons ouvert le fichier que nous avions négligé.

Après plusieurs mois de tentatives de négociations, de médiations, d’appel à la raison du MNLA, en direction de monsieur le Président dela Républiquedu Mali Amadou Toumani Touré (A.T.T), voici la réponse  en guise de non-recevoir:

• Manœuvres médiatiques et diplomatiques en vue d’assimiler le MNLA  à l’AQMI, aux trafiquants de drogues, à l’armée de Kadhafi en déroute;

• Instrumentalisation des populations (création et armement des milices) pour s’attaquer aux civils après le passage de l’armée;

• Déploiement de l’armée malienne  dans l’Azawad;

• Prédisposition des avions de guerre sur le territoire de l’Azawad;

• Multiples  exactions  de l’armée et des forces de sécurité (fouilles systématiques, confiscation de matériels, humiliations des populations).

Nous prenons  à témoin la communauté internationale devant l’ampleur  de la mauvaise foi de monsieur A.T.T et son choix délibéré pour  la violence comme moyen de règlement du problème politique, économique et social de l’Azawad qui perdure depuis l’indépendance du Mali.

Moussa AG Acharatoumane, responsable des droits de l’homme MNLA

Le MNLA «ouvert à un dialogue sincère» 

Le Mouvement National pourla Libérationde l’Azawad (MNLA) exprime ses vifs remerciements aux Autorités Françaises pour l’intérêt qu’elles accordent à la révolution du peuple de l’Azawad.

Le bureau exécutif, salue l’initiative dela France, telle qu’exprimée par son Ministre des Affaires Etrangères, Son Excellence Alain Jupé face au Sénat Français ce mardi 07/02/2012, soutenant que la question de la révolution du peuple de l’Azawad, mérite d’être traitée au fond pour une issue définitive, étant donné que militairement, le Mali a échoué face aux combattants du MNLA.

Le Mouvement National pourla Libérationde l’Azawad (MNLA) se déclare ouvert à un dialogue sincère sur le principe du respect et de la reconnaissance du droit à l’autodétermination au peuple de l’Azawad.

Le Mouvement National pourla Libérationde l’Azawad (MNLA) accueille ouvertement le soutien dela Francepour la recherche d’une solution durable et définitive de cette crise.

La MNLAa annoncé dans un communiqué, que la guerre qui vient d’éclater au nord du Mali lui a été imposée par le gouvernement, “qui n’a, à aucun moment voulu engager un dialogue sérieux avec les habitants de l’Azawad à propos de leur droit de disposer d’eux-mêmes”.

 Bureau Exécutif du Mouvement National de Libération de L’Azawad ( MNLA)

Secrétaire Général du Mouvement :   Bilal Ag Acherif,

Président du Bureau politique :    Mahmoud Ag Aghali,

Porte Parole, Chargé des Relations Extérieures :   Hama Ag Sid’Ahmed,

Chef d’Etat Major Militaire :   Mahamed Ag Najim,

Droits de L’Homme :   Moussa Ag Acharatoumane,

Informations et relais avec les médias, Internet :   Bakaye Ag Hamed Hamed,

Chargée de l’Education et de la Formation :   Nina Walet Intallou.

Des cellules locales existent dans certains pays Européens et Africains.

Approuvé en Assemblée Générale le 15 Octobre 2011 à Zakak (Nord-est de Kidal).

 

L’Algérie ouvre ses frontières aux blessés du MNLA

Lundi, 13 Février 2012 14:51

Nous informons la communauté internationale que l’Algérie a ouvert ses frontières aux combattants du MNLA. Un de nos blessés est actuellement pris dans un hôpital de ce pays. L’Algérie s’est aussi dite prête à apporter une aide humanitaire aux azawadiens réfugiés. Le MNLA salue cette initiative de l’Algérie qui s’inscrit dans le respect du droit humanitaire international.

Le MNLA

 

 

 Les Brèves de Paul

FASSALA, BORJ, IN HALIL, BANIBANGOU : les prédateurs à l’affût

De Fassala, en Mauritanie à Banibangou, au Niger en passant par Borj et In Halil à la frontière Mali-Algérie, les détourneurs de l’aide internationale sont en plaine activité. Sur les ondes étrangères, l’on entend tous les jours des déclarations, très souvent montées de toutes pièces. Comme cette dame qui n’a pas bien appris son texte et qui s’est dite «réfugiée en Mauritanie et son mari au Burkina Faso». Plus loin, celle qui se dit «réfugiée en Mauritanie» déplore ne pas pouvoir «payer à manger dans la localité du Mali où elle se trouvait». Pour ceux qui sont du milieu tamasheq, il n’est plus un secret que Nina Walett Intalouh s’est aussi exprimée sur les ondes de nos confrères parisiens…En tant que réfugiée. De l’autre côté, c’est-à-dire dans le pays des hommes intègres, le Colonel déserteur, Hassan Ag Mehdi, est à l’affût et prêt à bondir sur toutes les proies. Mais, ce qui est écœurant dans toute cette affaire, c’est qu’une fois de plus, notre gouvernement laisse parler les autres. Après, le ministre dela Communication, Sidiki N’Fa Konaté, fera encore son show àla DadisCamara, pour demander de ne pas «colporter».

Nord-Mali : la très floue position de Paris

De l’entretien clandestin avec les membres du MNLA, au Quai d’Orsay, fin 2011, en passant par des contacts secrets, les déclarations du ministre des Affaires Etrangères, Alain Jupé, au Senat et la langue de bois du ministre de Raincourt, lors de sa visite éclaire au Mali, en Mauritanie et au Niger, on ne sait plus sur quel pied Paris danse. En effet, jusqu’à une date très récente, l’hexagone n’avait pas communiqué avec Bamako sur l’audience accordée par le ministère des Affaires Etrangères à certains représentants du MNLA. Pour les diplomates maliens et français qui savaient déjà que quelque chose se tramait dans notre septentrion, c’était déjà assez pour que Paris communique avec Bamako.

Début février, Alain Jupé remet ça en déclarant devant le Sénat que «la question de la révolution du peuple de l’Azawad, mérite d’être traitée au fond pour une issue définitive, étant donné que militairement, le Mali a échoué face aux combattants du MNLA». Quand Henry de Raincourt a quitté Bamako, la semaine dernière, lui, navigue entre condamnation légère et propos incohérents. Quand notre confrère Christophe Boisbouvier aborde la question d’AQMI, de Raincourt n’hésite pas à mettre le Mali en filigrane et affirme que «c’est assez difficile d’engager directement des opérations qui seraient susceptibles de mettre en danger la vie de nos otages, parce que la vie de nos compatriotes est à préserver d’abord et avant tout». No comment ! C’est dire que l’opération militaire malienne en cours dérange Paris. Tant mieux ! Pourvu que les localités sous contrôle MNLA soient libérées.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
le phoenix<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 36</span>
Membre
le phoenix 36
4 années 7 mois plus tôt

MA REPONSE ETAIT POUR CET ENFOIRE DE fou..d…ki..
QU’ALLAH BENISSE MON MALI

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

pour quelle raison le porte parole du ministre de la défense ne fait pas de comuniqué tout les jours a 20heures sur ortm pour informer la population

foudkg<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 427</span>
foudkg 427
4 années 7 mois plus tôt

parce qu’il n’a rien a dire ,sinon il risque de passer pour un defaitiste 🙄

le phoenix<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 36</span>
Membre
le phoenix 36
4 années 7 mois plus tôt

A propos de defaite..je penses que la plus grosse des defaite serait de faire a un peuple “le prima nopté” comme l’avait fait subir aux francais .
QU’ALLAH BENISSE MON MALI

ApemaMali<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1373</span>
Membre
ApemaMali 1373
4 années 7 mois plus tôt

Qu’ils vienent dire qu’ils ont tué 100 bandits qui au moins des maliens quand ???? Vous etes vraiment malin. laisser les finir leur mission et on verra sur le terrrain qu’il est nettoyé.

tienimango jitumuka yerewolo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3102</span>
Membre
tienimango jitumuka yerewolo 3102
4 années 7 mois plus tôt

sambou any koudiss aw te sabaly dony…..vous parlez comme si notre pays etait bien gouverne….meme l,argent destine aux soldats qui sont au front est detourne…..toute ocasion est bonne pour nos charognards pour s,enrichir…..koudis quand les millitaires reviendront du front tu seras tres surpris par les revelations….attendont pour voire….

papieminem<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 21</span>
Membre
papieminem 21
4 années 7 mois plus tôt

Il faut noter que pour reprendre Tessalit, plusieurs centaines d’hommes, dont certains de nos compatriotes venus de Libye, ont participé aux combats.
tres bien
Ils ne perdront jamais ce combat en defendant une cause juste

LeCrao<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 17</span>
Membre
LeCrao 17
4 années 7 mois plus tôt

Pas de CC le Feu !
Pas de dialogue !
on veux en finir definitivement ! !

malien vrai<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7</span>
Membre
malien vrai 7
4 années 7 mois plus tôt
Loin de notre chere patrie le mali nous lea maliens vivants en espagne suivont de pres cette guerre contre les apritrides maliens et nous sommes de coeur avec notre vaillante armee,sommes prets a nous engages comme volontaires meme s il le faut pour defendre notre patrie.Bravo au colonel gamou,colonel didier dacko au general gabriel poudiougou et a tous les militaires maliens y compris les freres militaires touaregs (venus de la libye qui combattentt aupres de l armee malienne).Nous sommes fiers de vous et malheur aux journalistes ou politiciens verreux qui divulguent des infos erronees a l encontre de nos militaires et qui incitent la population malienne a une violence insensee contre les freres touaregs qui ont decide de vivre libremenmt dans leur pays le mali,qui appartient a nous tous sans distinction de race ni de religion.Chers freres maliens c est maintenant que nous devons montrer au monde entier que notre patrie est un et indivisible et qu au mali nous nous ne connaissons pas de difference entre race,ethnie et religion.Barrons la route aux envieux aux jaloux et a ceux qui ne veulent pas que ce pays qui est en pleine evolution se fait une reference en Afrique,imaginez le mali de… Lire la suite »
kistovan<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 174</span>
Membre
kistovan 174
4 années 7 mois plus tôt

Il faut savoir que tous ceux qui ont allumé du feu chez les autres,un jour aura sa récompense amèrement,la France ne doit pas oublié que sans la participation des Africains à leur côté Hitler leurs aurait tous bousiller,DIEU ne dors pas et jamais ne laisserait impuni tout acte vilgaire.Les guerres que vous animées chez les autres se répercuteront un jours chez INCHAH ALLAH et ce jour la France prendra FEU,rien ne poura l’éteindre jusqu’à decimination intégrale

HONNEUR<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 12</span>
Membre
HONNEUR 12
4 années 7 mois plus tôt

Les Maliens et les maliennes vous devriez savoir que la France n’est pas du coté du Mali et ne se soucis pas de la paix au Nord de notre pays mais seulement du sort de ses quelques compatriote qui se sont fait otage. La différence entre la France et le Mali a commencé bien avant cette crise mais s’est beaucoup empirée avec le problème Libyen, vu que A.T.T était contre l’invention de la Libye par les grandes puissances commanditée par la France. Alors Monsieur Sarkozy se réjouie de voir que le Mali soit plongé dans de pareille problème pourvu qu’A.T.T se plie devant lui pour solliciter son soutien. Personnellement j’en-veux aux pays limitrophes surtout l’Algérie et la Mauritanie pour leur manque de coopération à la bonne gestion définitive de ce problème qui a trop duré. Mais le Bon Dieu est de notre coté nous allons nous en-sortir de cette crise avec ou sans le soutien ces pays qui ont de près ou de loin un intérêt dans la crise Nord Mali.
“Un Peuple-Un But-Une Foi” Que Dieu Béni le Mali!!!

koudis<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3387</span>
Membre
koudis 3387
4 années 7 mois plus tôt

C’est ainsi que nous avons appris de sources ultra discrètes que le Colonel Didier Dakouo, Commandant de la zone militaire de la région de Gao, s’apprête, dans une stratégie inédite, à libérer Ménaka en boutant les éléments du MNLA de cette localité qu’ils ont déjà commencé à administrer. Ah toi aussi il fallait rien dire, ils allaient les prendre comme des pousins 😛 😛 😛 Apema, il n’y a pas de guerre sans pertes des deux côtés mais pour l’instant on attendra d’abord, laissons les en finir avec ces voyoux!!! O tè MNLA yé wo, O yé aw kokili déyé!!! 🙂 🙂 🙂

sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
Membre
sambou 1039
4 années 7 mois plus tôt

Ces bandits du MNLAQMI ne représentent qu’EUX MÊMES TRAFIQUANTS DE DROGUES.Le Mali reste un Etat de Droit ,si quelqu’un veut acceder à Koulouba,il existe la voie des urnes pour ça.Si dans chacune de nos régions, des bandits mécontents prenaient des armes contre le pouvoir, où irait-on?Je dis à nos forces armées, ceci: Aw yé ou KILI TCHI Pôôôô! Nous n’avons pas besoin de prisonniers puisq’apres on parlera d’échange entre otages français et prisonniers d’AQMI: tuez les comme ils l’ont fait avec nos soldats qu’ils pouvaient pourtant garder en vie.:evil: 👿 👿 👿

wpDiscuz