Examen de la situation du Mali aux Nations unies : Le ministre Diop réclame un mandat véritablement robuste pour la MINUSMA

6

Après avoir souligné les acquis du processus de paix dans notre pays, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a, au nom du gouvernement, demandé le renforcement des moyens de la MINUSMA pour faire face à sa mission et souhaité que la question du retour de l’administration et des forces de défense et de sécurité à Kidal soit au cœur du nouveau mandat de la Force onusienne, ainsi que l’effectivité du processus de cantonnement, de DDR et de réforme du secteur de la sécurité

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, est intervenu lors de l’examen du rapport du secrétaire général des Nations unies sur la situation au Mali. La réunion s’est tenue vendredi dernier au siège de l’ONU à New York. Le ministre Diop a, d’abord, tenu à renouveler les hommages du peuple et du gouvernement à la mémoire de toutes les victimes de la crise malienne, civiles comme militaires, étrangères comme maliennes, tombées au champ d’honneur, avec une pensée particulière pour le contingent guinéen de la MINUSMA, qui a enregistré les dernières victimes de la barbarie en début de semaine dernière. Il a également souhaité prompt rétablissement aux blessés.

Le ministre Diop a, ensuite, souligné les progrès majeurs enregistrés dans le processus de paix au Mali ces derniers temps. A ce propos, il a cité l’opérationnalisation des autorités intérimaires et des collèges transitoires dans les cinq régions du nord, à l’exception de Kidal, où des difficultés d’ordre technique persistent encore. Concernant les patrouilles mixtes, le gouvernement s’emploie aussi à la pleine opérationnalisation du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC). Tout comme, l’Etat assure notamment les moyens logistiques de différentes natures pour les bataillons prévus, une prise en charge sanitaire des éléments de ce programme et même des allocations en cas de décès pour les ayant droits des victimes. Aussi, le gouvernement a saisi l’occasion de la dernière réunion du Comité de suivi de l’Accord, tenue à Bamako, le 5 juin 2017, pour présenter aux partenaires les aspects techniques et logistiques pour l’opérationnalisation du MOC de Kidal dans les plus brefs délais.

S’agissant de la suite réservée aux recommandations des travaux de la Conférence d’entente nationale tenue du 27 mars au 02 avril 2017, Abdoulaye Diop a annoncé que l’avant-projet de la Charte pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale ainsi que l’avant-projet de la cartographie des terroirs du Mali ont été finalisés par la Commission spéciale instituée à cet effet. Il a aussi parlé de l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi portant révision de la Constitution du 25 février. «Le texte adopté comporte des innovations majeures qui confortent la démocratie malienne et il prend en compte les dispositions pertinentes de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, notamment en ce qui concerne la mise en place d’une deuxième chambre du parlement, le Senat. Ce projet de loi sera soumis à référendum, le 9 juillet 2017. Le gouvernement mettra tout en œuvre pour la tenue de cette consultation référendaire dans les meilleures conditions», a-t-il détaillé.

Parallèlement à ces actions, le gouvernement poursuit la fourniture des services sociaux de base aux populations et les activités de relance de l’économie locale, là où les conditions de sécurité le permettent, a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. En ce qui concerne les perspectives pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, Abdoulaye Diop a donné l’assurance quant à la poursuite, au-delà du 20 juin 2017, du travail des autorités intérimaires, qui seront notamment impliquées dans l’organisation du référendum, des élections communales et régionales, selon le calendrier fixé par le gouvernement. Il a également assuré que le gouvernement poursuivra également ses efforts dans le cadre du processus de cantonnement et de DDR, la réforme du secteur de la sécurité, l’opérationnalisation effective des patrouilles mixtes, la fourniture des dividendes de la paix aux populations affectées par la crise. «On peut donc affirmer que le processus de paix au Mali est dans une dynamique positive grâce au retour progressif de la confiance entre toutes les parties prenantes maliennes», a-t-il commenté.

DES ACQUIS FRAGILES. Cependant, le ministre Diop dira que ces acquis, encore fragiles, ne doivent pas faire perdre de vue les défis réels et multiples auxquels le processus de paix au Mali est confronté. Au nombre de ces défis, il a cité l’insécurité liée aux activités des groupes terroristes et les questions liées à la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en œuvre effective et intégrale de l’Accord. A cet égard, il a réitéré l’appel du gouvernement à tous les partenaires afin qu’ils honorent les engagements pris en faveur du processus de paix et de développement au Mali. Un autre défi, a ajouté Abdoulaye Diop, est la tension actuelle entre les mouvements signataires, pour laquelle le Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord prête ses bons offices avec l’appui du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU.

Par ailleurs, le ministre Diop a fait savoir qu’un an après l’adoption de la résolution 2295 (2016) du Conseil de sécurité, qui demande à la MINUSMA d’adopter une posture plus proactive et un mandat robuste, force est de constater que les innovations majeures apportées par cette résolution ne se sont pas traduites dans les faits sur le terrain. «En effet, les forces de la MINUSMA ont gardé une posture statique et défensive, qui a facilité une liberté de mouvement aux groupes terroristes et extrémistes ; ces derniers en ont profité pour mieux s’organiser et pour multiplier les attaques contre les populations, les forces nationales et étrangères», a-t-il expliqué.

Au moment où le Conseil de sécurité s’apprête à renouveler le mandat de la MINUSMA, Abdoulaye Diop notera que le gouvernement souhaite que la mission soit dotée de moyens matériels, financiers et humains adéquats pour renforcer sa capacité opérationnelle, afin de lui permettre de mettre en œuvre pleinement son mandat. «Les conclusions de la conférence de génération de la force de la MINUSMA, tenue les 22 et 23 mai dernier, sous la présidence du secrétaire général, permettent d’espérer que ce défi sera bientôt relevé», a-t-il déclaré, tout en saluant les pays contributeurs de troupes qui ont fait des promesses à cette occasion.

En outre, le ministre Diop a plaidé pour le renforcement de la coopération entre la MINUSMA et les Forces de défense et de sécurité du Mali qui luttent quotidiennement contre le terrorisme sur le terrain, sans moyens logistiques conséquents. De même, le gouvernement souhaite que la question du retour de l’administration et des forces de défense et de sécurité à Kidal soit au cœur du nouveau mandat de la MINUSMA, ainsi que l’effectivité du processus de cantonnement, de DDR et de réforme du secteur de la sécurité.

Par rapport à la situation sécuritaire au Sahel, Abdoulaye Diop a rappelé que les chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel ont décidé, le 6 février 2017, la création d’une Force conjointe pour lutter contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et le trafic d’êtres humains. Il a exprimé les vives préoccupations du président Ibrahim Boubacar Kéita, président en exercice du G5 Sahel, face aux difficultés rencontrées par le Conseil de sécurité pour l’adoption de la résolution relative au déploiement immédiat de la Force conjointe, dont l’annonce a suscité beaucoup d’espoir au niveau des populations de la région. «L’adoption de cette résolution enverra un signal fort et sans équivoque de la communauté internationale aux groupes terroristes et aux trafiquants de tous ordres et marquera son soutien unanime aux efforts des Etats de la région faisant face à une situation, qui menace la paix et la sécurité internationales», a-t-il soutenu.

Synthèse
Madiba KEITA

 

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Mr le ministre,le mandat des nations-unies ne doit pas etre renforcer.On doit s’en debarrasser comme la nouvelle constitution.L’ONU n’a pas la doctrine spirituelle,juridique,la strategie et la tactique pour mener une guerre asymetrique.Nous sommes mieux avec l’Heritage des empires.La diplomatie actuelle n’a pas ete a la hauteur de la tache.C’est la diplomatie malienne qu’on doit renforcer.Une diplomatie plus vigoureuse est la solution.

  2. Ce gouvernement court après l’argent.
    Il pense aux millions d’euros qui seront nécessaires aux opérations.
    Il ne travaille pas pour rétablir la sécurité,plutôt pour arnaquer la communauté internationale .
    Des préalables sont à remplir avant toute aide de nos partenaires.
    On ne peut pas espérer résoudre nos problèmes internes si on arrive pas a gérer rationnellement les ressources allouées à la défense.
    On doit affirmer notre autorité à nos forces armées par des mesures d’amélioration des conditions d’exercice des opérations sur le terrain,améliorer significativement les conditions matérielles des hommes de rang.
    On doit aussi affirmer notre souveraineté par des décisions envers notre partenariat avec la France qui doit arrêter de se comporter en maître fouetteur chez nous.
    L’ exemple de l’ IRAK est parlant qui a réorganisé son armée pour ensuite entamer la libération de son territoire aux mains des jihadistes avec l’appui de partenaires.
    Les opérations sont dirigées par des officiers irakiens.
    Au MALI,on ne dirige rien.
    La France pilote tout.
    Un pays à souveraineté mise entre parenthèses ne peut pas avoir une crédibilité nécessaire à la résolution des conflits sur son territoire.

  3. Ils ne feront rien. Ces imbéciles sont à cours d’idées. Plus rien à nous proposer. Un Président flemmard toujours dans les airs. Un Ministre des Affaires étrangères qui n’a pas pu dirigé son département, peureux, pas respecté à l’étranger, toujours en arrière plan, indécis, irresponsable doublé de népotisme et de clientélisme. Son seul soucis s’est de s’enrichir et enrichir ses amis avec des promotions bidons et des missions à ne pas en finir. Le reste du personnel des Affaires étrangères, les plus méritants sont ignorés et laissés à eux même. Vivement un changement à la tête de ce Département. Mes pensées vont vers des Hommes comme Boubacar Gouro DIALL, Ambassadeur rentrant du Mali à Téhéran, qui j’en suis sure pourra faire quelque chose pour ce Département qui se meurt à petit feu.

  4. Mr DIOP Vous savez très bien qu’il n’y a pas de mandat robuste des Nations Unies. ça ne peut même pas exister. les Nations Unies ont été crées pour promouvoir la paix et le développement. les forces des nations unies ne tireront sur personne mais elles se défendront comme elles le font chaque fois qu’elles sont attaquées. Elles s’interposeront entre les parties belligérantes mais ne feront la guerre à aucune partie. Désolé de vous dire que vous êtes entrain de vous leurrer. La solution se trouve dans la moralisation et le renforcement des forces de défense maliennes.

    • Tres bonne, juste et claire reponse, Diop doit se reveiller et avec IBK montrer l’exemple et le chemin de l’honneur, le poisson pourri par sa tete, IBK et Diop si vous montrez l’exemple alors tous les maliens vont suivre militaires, civils et policiers, mais vous ne pouvez pas continuer a mentir, a semer la corruption et le vol et croire que l’armee Malienne et la societe Malienne d’ou elle sort vont etre autrement.

  5. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux burkinabés et burkinabées aux maliens et maliennes aux mauritaniens et mauritaniennes aux nigériens et nigériennes aux tchadiens et tchadiennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leurs pays

    *COMMENT PEUT-ON METTRE EN PLACE UNE FORCE MILITAIRE COMMUNE DITE G5 SAHEL SANS EN AVOIR LES MOYENS FINANCIERS ON APPEL CELA METTRE LA CHARRUE AVANT LES BOEUFS

    il faut être DES SOUMIS DES ESCLAVES DES SANS DENTS DES SANS PUDEURS DES SANS VERGOGNES de lettrés mutants politiques de présidents de chefs de partis de députés de maires Hommes en armes sociétés civiles religieux ENFANTS INGRATS ÉGOISTES CUPIDES BOUFFEURS IMPÉNITENTS DES DENIERS PUBLICS ET DONS QUI ATENDENT TOUT DE LEURS SOIT DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES D’ARABIE D’ASIE D’EUROPE DES AMÉRIQUES ET ORGANISATIONS MÊME POUR CONSTRUIRE DES CHIOTTES DANS LEURS PROPRES VILLAGES

    *COMENT PEUT-ON ÊTRE UNE FORCE MILITAIRE AUTONOME INDÉPENDANTE SOUVERAINE TELS L’OTAN LE PACTE DE VARSOVIE QUI S’AUTOFINANCENT Si ce sont les soi-disant amis ennemis les Autres d’Arabie d’Asie d’Europe des Amériques et Organisations dont certains sont les maitres et commanditaires de ces Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes maintenant Extrémistes Violents QUI DOIVENT FINANCER LA MISE EN PLACE DE CETTE FORCE MILITAIRE DITE G5 SAHEL

    il faut être DES SOUMIS DES ESCLAVES DES SANS DENTS DES SANS PUDEURS DES SANS VERGOGNES de lettrés mutants politiques de présidents de chefs de partis de députés de maires Hommes en armes sociétés civiles religieux ENFANTS INGRATS ÉGOISTES CUPIDES BOUFFEURS IMPÉNITENTS DES DENIERS PUBLICS ET DONS QUI ATENDENT TOUT DE LEURS SOIT DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES D’ARABIE D’ASIE D’EUROPES DES AMÉRIQUES MÊME POUR SE FAIRE ARRACHER UNE DENT OU SE FAIRE UNE ABLATION DE LA GLANDE PARATHYROIDE

    2)Nous disons et rappelons aux burkinabés et burkinabées maliens et maliennes aux mauritaniens et mauritaniennes nigériens et nigériennes tchadiens et tchadiennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Burkina Mali Mauritanie Niger Tchad

    *qu’il suffit de confier le front des combats contre ces Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes maintenant Extrémistes Violents aux soldats et officiers venus dans leurs armées par vocation prototypes des burkinabés maliens des mauritaniens des nigériens tchadiens antiques fiers honnêtes courageux intrépides sans peur préférant la mort à la honte non parentaux non familiaux non claniques politiques incorporés juste pour « bouffer leur part de Gâteau-Pays Succulent Savoureux qui donne de l’embonpoint » et ni rebelles « cheval de Troie »

    *Et que leurs gouvernements respectifs acceptent une fois dans leur vie de les doter d’armes avions hélicos dromes de combats modernes adaptés achetés avec le budget alloué aux forces de défense qui assumeront avec succès leur mission régalienne en usant de la guerre classique si les ennemis en usent et la guerre asymétrique si les ennemis en usent car ils ont 1amour profond pour leurs pays pour mettre hors d’état de nuire sans aucun état d’âmes ces Voyous qui ne sont point «des foudres de guerre » comme veulent le faire croire leurs maitres et commanditaires car certains «détalent comme des lapins quand on met le feu à leurs fesses » car ils ne veulent pas mourir et les autres veulent vite mourir « en se faisant exploser » pour l’Enfer leur Habitat Naturel qui est leur paradis

    *AINSI LE BURKINA LE MALI LA MAURITANIE LE NIGER ET LE TCHAD RETROUVERONT LA PAIX LA TRANQUILLITE LA SÉCURITÉ L’UNITÉ NÉCESSAIRES AU VRAI DEVELOPPEMENT AU GRAND DAM DE LEURS SOI-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS

    3)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali tout le monde sait avec un brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes et partisanes

    *que les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes de Touaregs d’AnsarEdine de Nusrat Al Islam Wal Muslimin et Consorts de Peulhs FLM de ANSIPRJ et Consorts SONT HEUREUX ET SONT « DANS LES BRAISIERS DE L’ENFER » depuis que leurs maitres et commanditaire ont mis en place une organisation internationale pour les protéger dont la dernière réunion a eu lieu dans un pays de l’est de l’Europe

    *qu’au cours de cette réunion leurs maitres et commanditaires ONT DÉCIDÉ DE NE PLUS LES APPELER TERRORISTES ILS LES APPELLENT MAINTENANT EXTRÉMISTES VIOLENTS ET DEMANDENT DE NE PLUS LES COMBATTRE MAIS DE LES « CARESSER DANS LE SENS DU POIL » Á SAVOIR PRIVILÉGIER LE DIALOGUE avec eux malgré les crimes qu’ils ont commis qu’ils commettent et vont commettre

    *qu’au cours de cette rencontre internationale à Bakou un pays de l’Europe de l’est le lettré mutant président du Mali en Bon Soumis Esclaves Sans Dents est intervenu en disant QU’IL VA PRIVILÉGIER LE DIALOGUE ET RIEN QUE LE DIALOGUE à l’égard des Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes de Touaregs d’AnsarEdine de Nusrat Al Islam Wal Muslimin et Consorts de Peulhs FLM de ANSIPRJ et Consorts maintenant Extrémistes Violents ET CEUX MALGRÉ TOUS LES CRIMES COMMIS ET QU’ILS VONT COMMETTRE SUR LES POPULATIONS Ainsi les forces de défense de son Mali Muté NE SERONT DONC PAS ÉQUIPÉES EN ARMES AVIONS HÉLICOS DROMES DE COMBATS mais seront équipées uniquement en chaussures habits chaussettes AUX FINS DE SE FAIRE TUER HANDICAPER Á VIE PAR LES EXTRÉMISTES VIOLENTS de Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes pendant que lui et son gouvernement de lettrés mutants et mutantes et leurs supporteurs et supportrices mutants mutantes et les lettrés mutants chefs de partis politiques maires députés sociétés civiles religieux QUI N’ONT PAS LEURS ENFANTS AUX FRONTS DE COMBATS VONT PRENDRE TOUT LEUR TEMPS POUR DIALOGUER PAISIBLEMENT TRANQUILLEMENT AVEC LES EXTRÉMISTES VIOLENTS

    *que Les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes maintenant Extrémistes Violents qui sont aux bons soins au Pays Kidal des soit disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs et Organisations NE SONT POINT DES FOUDRES DE GUERRE COMME ON VEUT LE FAIRE CROIRE CERTAINS DÉTALENT TELS DES LAPINS QUAND ON MET LE FEU Á LEURS FESSES CAR ILS NE VEULENT PAS MOURRIR ET LES AUTRES SE FONT EXPOSER CAR ILS VEULENT VITE MOURRIR POUR L’ENFER LEUR HABITAT NATUREL QU’ILS CONSIDÈRENT COMME LEUR PARADIS

    *que Si les soit disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs et Autres Organisations VOULAIENT METTRE FIN Á LA PRÉSENCE DE CES VOYOUS MAINTENANT EXTRÉMISTES VIOLENTS Qui Ne Sont Point Des Foudres de Guerre ILS L’AURAIENT FAIT DEPUIS FORT LONGTEMPS CAR ILS EN ONT LES MOYENS Et ces Voyous sont dans un endroit bien circonscrit au PAYS KIDAL Seuls Sont Éliminés lors de soit disant opérations anti Djihadistes anti Terroristes Ceux des Voyous Devenus Incontrôlables et les autres sont à « leurs Bons Soins » au « pays Kidal » d’où ils partent pour attaquer les autres parties du Mali puis s’y replient rapidement

    *que les responsables des soldats sous mandat de renouvellement en renouvellement de mandats ont Dit et Répété Dans Plusieurs Langues de l’ONU qu’Ils Ne Sont Point au Mali Pour Combattre les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djiahadistes Faux Islamistes maintenant Extrémistes Violents Et qu’Ils Ne le Feront Jamais Mais qu’Ils Sont au Mali Uniquement Pour S’interposer à l’Avancé des Forces de Défense et de Sécurité du Mali vers le Pays Kidal aux Frontières Nord du Mali Jusqu’à la Kidalisation l’Awazadisation Effective du Mali de Renouvellement en Renouvellement de Mandats Tels Ils l’ont Fait en Yougoslavie avec Sa Balkanisation au Soudan avec Sa Soudanisation etc Et jusqu’à la chaotisation indescriptible du Mali tels en Afghanistan en Irak de renouvellement en renouvellement de mandats

    *QU’IL NE FAUT DONC JAMAIS AU GRAND JAMAIS COMPTER SUR LES AUTRES OU UN TIERS POUR ASSURER LA SÉCURTITÉ LA DÉFENSE DE SON PAYS AU RISQUE DE VOIRE SON PAYS ÊTRE DIVISÉ EN DEUX OU PLUSIEURS PARTIES ET OU SOMBRER DANS UN CHAOS INDESCRIPTIBLE DE RENOUVELLEMENT EN RENOUVELLEMENT DE MANDATS Paul Kagamé du Rwanda l’a si bien compris ainsi règnent la Paix la Prospérité la Sécurité et le développement au Rwanda au grand dam des soit disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs et Organisation du Rwanda

    4)Nous leur disons et rappelons nous sommes DANS UNE COMPÉTITION MONDIALE ÉCONOMICO POLITICO MILITARO RELIGIEUSE OÚ TOUS LES COUPS SONT PERMIS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME POUR FAIRE MAL DÉTRUIRE ASSERVIR SOUMETTRE DÉPOSSÉDER L’AUTRE ET OÚ IL N’Y A PAS DE PLACE POUR LES BÊTES LES COMPLEXÉS LES COUARDS LES CUPIDES LES FAIBLES LES FAINÉANTS LES FARFELUS LES IDIOTS LES INSOUCIANTS LES LAXISTES LES MÉDIOCRES LES MENDIANTS LES NAÏFS LES PARESSEUX LES PEREUX LES PLEURNICHARDS LES RÊVEURS LES SENTIMENTAUX LES SYBARITES LES TARÉS

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here