Face à la situation à Kidal: * Le PM Mara : la réponse c’est la guerre *Le Président IBK : la réponse c’est le dialogue

27

Face à la situation à Kidal

Alors qu’il était encore à Kidal, le samedi 18 mai, le Premier ministre Moussa Mara déclarait « la République du Mali en guerre ». Pour lui c’est par des moyens militaires que la question de Kidal sera réglée définitivement, en apportant une riposte aux groupes armés qui ont transformé la visite du Premier ministre et sa délégation, en un bain de sang. Le président IBK a certes salué le « courage, le sang-froid, l’esprit patriotique et le sens élevé de l’Etat, du Premier ministre Moussa Mara, mais selon IBK, le Mali ne perdra jamais de vue une de ses valeurs cardinales, à savoir le respect de ses engagements. « Nous allons donc au dialogue, convaincus que nous sommes, que le salut passe impérativement par là ».

 

 

Suite aux déclarations de Moussa Mara, le discours du chef de l’Etat, le Président Ibrahim Boubacar Kéita était très attendue, au JT du 19 mai.

Le président a déploré les développements tragiques que les mouvements armés ont tenu à donner à la visite du Premier ministre à Kidal, samedi 17 mai 2014. « Cette visite avait pour but d’apporter aux populations éprouvées de nos régions septentrionales, un message fort de paix, d’espoir et de solidarité », a indiqué le président IBK.

 

 

Contrairement à Tombouctou et Gao où le Premier ministre et une dizaine de ministres ont été chaleureusement accueillis, à Kidal, ils furent reçus sous des balles et des tirs à l’arme lourde de groupes armés. « Nous qualifions cela d’acte crapuleux et de lâche trahison de tous les engagements antérieurs, notamment ceux contenus dans les Accords de Ouagadougou ». Le président a précisé qu’il s’agit là ni plus ni moins, d’une déclaration objective de guerre à l’Etat du Mali. IBK a fait le serment, que ces crimes odieux ne resteront pas impunis. Ils sont morts en mission, dignes fils du Mali qui ne saurait jamais les oublier !

 

 

Le président IBK a salué le « courage, le sang-froid, l’esprit patriotique et le sens élevé de l’Etat, du Premier ministre Moussa Mara dont il justifie la visite à Kidal. « Suivant en cela mes instructions, et dans l’exercice de ses prérogatives, il s’y rendait pour écouter notre peuple, en prélude aux pourparlers dont les animateurs et les détails se mettent en place autour de l’ancien Premier ministre Modibo Kéita, aîné de valeur et de mérite », poursuit-il.

 

 

Pour ce qui nous concerne, indique-t-il, « nous ne faisons pas d’amalgame ; nous ne nous trompons pas d’analyse. Nous savons que, malgré les gesticulations de ces fauteurs de trouble et de guerre, la Région de Kidal compte majoritairement des Maliens qui n’aspirent qu’à la paix, au bien-être et à la considération dont notre politique-phare, la décentralisation poussée jusqu’à la régionalisation, est porteuse ». Plus jamais, une délégation de l’Etat ne sera prise à partie à Kidal. Je ne laisserai pas ces mouvements armés, certains qualifiés de terroristes, d’autres désignés de manière commode comme rebelles, mais tous, réunis et solidaires à nouveau, comme ils le furent lorsqu’ils perpétraient, ensemble, l’horreur d’Aguelhoc, mais tous, de connivence avec le narcotrafic international, je ne les laisserai pas, disais-je, continuer à faire la loi, ni à Kidal, ni dans une autre partie de notre territoire, a déclaré le président IBK.

 

 

Selon lui, le gouvernement du Mali jouera pleinement son rôle, et « les auteurs de ces prises d’otages et exécutions sommaires seront poursuivis devant les juridictions nationales et internationales ».

 

La souveraineté du Mali sur toute l’étendue de son territoire n’étant pas négociable, nos Forces de Défense et de Sécurité en reconstruction assumeront, totalement, les missions que la constitution malienne leur assigne et que les Maliens attendent d’elles, selon IBK. Toutefois, IBK n’a pas cédé à la tentation d’une déclaration de guerre. Il s’est démarqué de son Premier ministre Mara, qui est allé trop vite en besogne, en déclarant le Mali en guerre. Evidement, ce n’est pas le cas. Pour le Président IBK : « le Mali ne perdra jamais de vue une de ses valeurs cardinales, à savoir le respect de ses engagements. Nous allons donc au dialogue, convaincus que nous sommes, que le salut passe impérativement par là. Le salut si, bien entendu, toutes les parties, le gouvernement du Mali, la communauté internationale, les mouvements armés, s’acquittent de leurs engagements, chacune à son niveau de responsabilité. C’est à ce prix que sera capitalisé le formidable élan de solidarité internationale dont notre pays a bénéficié et pour laquelle je renouvelle la gratitude de toute la Nation. C’est à ce prix que peut prospérer le fragile processus de pacification et de réconciliation de notre pays », a indiqué le président de la République. Loin de son esprit d’aller en guerre, une conclusion empreinte de sagesse, « Vive la paix, pour que vive le Mali, un et indivisible ! »

B. Daou

 

PARTAGER

27 COMMENTAIRES

  1. “Il s’est démarqué de son Premier ministre Mara, qui est allé trop vite en besogne, en déclarant le Mali en guerre.”

    M. le journaliste si nous sommes aujourd’hui dans cette situation c’est à cause de votre flagornerie cuisante qui nous tue à petit feu
    depuis le régime d’ATT.
    Qui est ce que Moussa Mara a fait de si grave pour un bon patriote? Vraiment à cause de la corruption internationale certains Maliens sont aujourd’hui au même niveau que MNLA.
    Personne n’est dupe sauf des inbécils qui nous détournent de la réalité d’une diplomatie internationale comme voie de solution définitive.
    Un cantonnement, sur notre territoire des gens de nationalité différente composée par les gens qui en sont les acteurs, ne pourra jamais apporter une solution totale sans l’option de Moussa Mara.
    Qui vivra verra car les comportements confus des soldats internationaux sont connus par les hommes avertis partout où ils passent depuis la guerre froide et n’apportent que diversion et tritesse territoriale.

  2. Mael 14

    “Le pm a mon avis a manque de sang froid justement.declarer la guerre dep Kidal sans etre revenu faire le feed back de ta mission a ton madataire qui est le pr c’ est de l’amateurisme et un manque de professionnalisme”

    C’est effectivement très REVELATEUR d’un amateurisme de débutant!…

    Où, et dans quel pays voit-on un P-M faire à chaud et sans réflechir des déclarations qui ne relèvent que d’un PRESIDENT!

    Avec le duo IBK/MARA, notre pays est comme un avion sans pilote! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  3. “Nous allons donc au dialogue, convaincus que nous sommes, que le salut passe impérativement par là »
    IBK.

    Et là???? Alors que la communauté Internationale a UNANIMEMENT condamnés les actes du mnla (unanimement!), alors que la France a confirmé noir sur blanc que selon elle, le choix DE LA FORCE appartenait au Mali, Q.U.I se dégonfle une fois de plus? Q.U.I?…

    C’est pas IBK?…

    On vient de se faire tuer des soldats
    On vient de se faire annexer un gouvernorat
    On vient de se faire prendre des otages
    On vient de se faire EXECUTER des otages
    Et notre président INDEX DRESSE/HOMME A POIGNE, lui, nous parle de ……………….dialogue! 😳 😳 😳 😳 😳

    Tous les crétins qui croyaient (ou faisaient semblant de croire) que l’inaction d’IBK résultait de “pressions internationales”, AUJOURD’HUI, ILS DISENT QUOI? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  4. c’est triste,doublement triste ce qui vient de se passer à kidal.Il n’y a pas de raison que la munisma, le serval puissent refuser de sécuriser le cortège du PM. Sur cet acte Le Mali devrait aller au delà de la condamnation, leurs Demander de faire bagages.Ou de s’excuse publiquement.
    D’autres part, IBK a commis la grave erreur, il aurait du décréter un deuil national au moins d’un jour pour ces courageux maliens qui ont accepter d’aller servir le Mali dans une zone non sécurisée.

    • viex

      “Il n’y a pas de raison que la munisma, le serval puissent refuser de sécuriser le cortège du PM”

      Si, il y a une EXCELLENTE raison: Ils ne sont pas là pour ça!

      “Le Mali devrait aller au delà de la condamnation, leurs Demander de faire bagages.Ou de s’excuse publiquement”

      Moi, je crois qu’à force de se faire cracher dessus au Mali quand le Mali n’est même pas capable de faire son propre boulot, MINUSMA et SERVAL devraient d’eux-même claquer la porte et nous laisser seuls face à nos grandes gueules incompétentes de Koulouba! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  5. Des prefets,des sous-prefets,des officiels dans l’exercice de leurs fonctions sont kidnappés et sommairement executés….les prefets et les sous-prefets étant l’Exécutif dans leurs zones respectives,il en faut peu pour qu’une guerre soit declarée.le président de la Republique me fait honte sur toute la ligne s’il veut encore croire que ce mot maudit existe au Mali:DIALOGUE!

    • El Ché

      “le président de la Republique me fait honte sur toute la ligne”

      Tu n’es pas le seul!… Enfin, les masques tombent! J’ai toujours dit et répété qu’IBK se DEGONFLAIT lamentablement devant le mnla, et devant la situation de Kidal!

      A l’époque, tous les simples d’esprit préféraient accuser des soi-disant pressions de la France pour “expliquer” le manque de c… d’ibk!

      Aujourd’hui, la France n’est plus à Kidal depuis 6 mois déjà, Hollande (en personne) a rappelé officiellement que le choix de la force appartenait au Mali, et là: MEME CHOSE! 👿 👿 👿

      Le prétendu Mande mansa se dégonfle COMME IL L’A TOUJOURS FAIT depuis le début! 👿 👿 👿 👿 👿 👿

      Sauf que là, plus personne ne pourra accuser qui que ce soit d(autre QUE LUI! 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

      La honte!…

      Le monde entier voit un pays “dirigé” par un DEGONFLE! 😳

  6. Pour etablir la Souverainete du Mali sur l’ensemble du territoire,il faut neutraliser le MNLA.En premier,il est imperatif d’enrayer la presence des terroristes au Nord et de traquer les combattants MNLA pour les obliger a deposer les armes et regagner les camps de cantonnement sous peine d’etre abattus en cas de resistance.L’armee Malienne doit parvenir rapidement a interdire le port d’armes.Les rebelles armes s’exposent a ce danger.Ou bien ils deposent les armes ou ils seront abattus au moindre geste.Kidal nettoye,l’armee peut commencer a se deployer dans la region.J’estime que l’operation MINUSMA a echoue.Inutile de chercher les raisons maintenant.Le Serval ne s’attaquera jamais aux MNLA.Il faut donc le positionner pour combattre les terroristes seulement.Jusqu’a l’etablissement complet de l’etablissement de la Souverainete Nationale sur l’entierete du territoire Malien,Accord de defense,disposif au Mali,tout devrait etre suspendu.Integrite territoriale est prioritaire non negociable

  7. tout les maliens sont d’accord avec Moussa Mara;depuis la nuit des temps c’est toujours le dialogue et rien n’a été résolu .on va pas toujours avoir nos enfants assassinés sous nos jeux éternellement
    l’heure est venu soit ça passe soit ça casse.il faut de toute les manières mettre fin a ces atrocités
    l’heure est venu de prendre le taureau par ses cornes et prendre a bras le corps toute nos responsabilités
    et puis ces gens la ne sont même pas maliens,ne vous trompez pas on est sur nos droits
    il faut être seulement être raisonnable avec sois même
    prolonger nos efforts est la seule et unique solution pour mettre fin a la règne de ces ignorants criminels,qui sont soutenu sans retenu par les pays Arabes. merci et réveillons nous
    il faut que ceux qui sont assassinées la soient les derniers on en a marre de tout ces morts gratuits ça fait trop d’orphelins sur nos bras;alors qu’on ne demande qu’a vivre en paix.vive le Mali laïque,vive nos forces armées
    que dieu vous bénisse et vous protège

  8. Il y a une chose qui m’a choqué quand IBK a reçu tous les ambassadeurs, c’est le comportement de l’ambassadeur de France, il était dans son portable pendant que IBK leurs parlaient, quel attitude méprisante ! Deuxième chose, c’est quand le représentant de la minusma a dit faire tout le nécessaire pour la sécurité du premier ministre en visite à Kidal, le premier ministre a dit que c’était tout le contraire !? Comment on peut faire confiance à des chiens ? Tous est mensonges, tactiques, stratégies… Ces sales vampires !

  9. MR le journaaliste,on dirais que tu n'est pas malien.Tu ne connais pas IBK, pour croire qu'il est en contradiction avec son PM.Que dis tu de son dialogue,ce mercredi 21 si tu suis les actu de Kidal. QUITTES LABAS

  10. Li mali ne doit plus négocier ibkk doit prendre sa responsabilité il y a eu des morts et leurs mort ne doit pas reste inpuni les responsable militaires aussi doivent se remettre en question le mali est attaqué depuis 2012 le rôle des militaires c assistance a la nation

  11. Clarifions les choses IBK évite la guerre rien que pour son fauteuil, il vient d'être nommé et ne veut pas de problème maintenant. le Mali n'a jamais connu un IBK Pacific. Mara lui s"en fou d'être Premier Ministre il veut sauver Kidal peut importe le prix. en conclusion le Président se souci moins du pays et le Premier
    Ministre un vrai patriote.

  12. Vous n’aviez RIEN compris :
    1) Mara a dit Guerre et dialogue avec les modérés
    2) IBK a dit Dialogue Justice et …. Guerre : ca vient juste de commencer d’ailleurs à Kidal. L’armée Malienne est entrain d’attaquer!

  13. le president a bien expliquer en langue nationnale tout ce qui aime le mali doit aplaudir mara je sais pas de quoi tu parle et a bien expliquer les nombreux coup de fil de ses partenaires si toi tu sais ce que veut dire la diplomtie c est ton probleme

  14. ce jounaliste nullard avait dit que ibk voulais sa guerre il l a eu et aujourd hui il dit le contraire de ce qu il avait avancer comment le malien pouvais etre rassurer sans la presence du premier ministre meme sans moyen pour prouver au monde entier de ce qui se passe en realite a kadil je sais pas si vous etes journalistes polique ou journaliste de pagaille

  15. Le journaliste tonitruant Boubacar Daou, si hier s’en est pris au gouvernement, aujourd’hui il cherche à diviser. C’est pas de cette manière qu’un journaliste participe à la construction de son pays qui à ma foi doit être sa première mission. Ce qui vivent pour la patrie comme le PM ferons grandir ce pays que d’autres veulent voir en l’lambeau.

  16. Tu n’as pas bien compris aux deux discours. Le Président et son PM sont sur la même longueur d’ondes. Ils disent tous que les événements de Kidal auront leur réponse appropriée :la riposte militaire. Pour autant et conformément aux accords internationaux, le Mali ne rompt pas le dialogue.

  17. Voici le Mali a deux vitesses, en effet c’est seul IBK-le-mafiosi, le frere de lait de Michel Tomi qui est habilite a declarer une guerre et pas le premier ministre meme s’il pense qu’il est courageux. Une lecon de plus: il faut reflechir avant d’agir, mais Mara avait oublie cette verite et les consequences sont claires: nous avons perdu nos parents, nos soldats, nous avons des nouveaux orphelins et des nouvelles veuves et la republique a perdu sa face.

  18. N’oubliez pas que ceux qui ont été lâchement et froidement abattus par les bandits armés et drogués sont des préfets.Ils sont au nombre de six (6).Tout le monde sait comment la France a réagi quand un préfet a été assassiné en corse par les indépendantistes.

  19. Il me semble que le journaliste n’a pas très bien compris le sens des mots.IBK et MARA sont sur la même longueur d’onde.Après chaque guerre il y a toujours la négociation,c’est de cette négociation que parle IBK.C’est la poursuite de la même négociation qui avait deja commencé à Ouaga.Il y a des accords qui ont même été signés ,accords qui n’ont pas été respectés par les bandits armés et drogués.
    Concernant la déclaration de guerre,ce sont les bandits armés et drogués qui ont délibérément fait le choix de la guerre en faisant ce que tout le monde connait déja. Mara n’a fait que prendre acte de leur déclaration de guerre.
    Je conseille même aux familles endeuillées de porter plainte contre Serval et la Minusma pour non assistance aux personnes en danger de mort.Toutes ces forces étaient présentes et n’ont rien fait pour empêcher les bandits armés et drogués d’abattre froidement des officiels maliens et prendre en otage une trentaine de fonctionnaires dans le gouvernorat.

    • Il a très bien compris le sens des mots de IBk et mara mais il est malsain comme toujours manipulateurs il cherche toujours à diviser .

  20. non ,de mon point de vu je pense qu'on a trop passé de temps à dialoguer avec ces "bandits" armés si j'ose m'exprimer ainsi.ces gens qui sont sans foi ni loi doivent être traités avec la plus grande fermeté .Donc l'option militaire est très bien souhaitée , car ces groupes armés ont violés les accords de Ouagadougou,sur ceux ils ne peuvent donc pas continuer à mettre en péril l'unité nationale du pays .

  21. Vous êtes vraiment cons, betes et stupides. Dites clairement ce que vous voulez et c’est compris. Vous voulez que la force internationale combattent MNLA qui sont chez eux et qui defendent leur lieux de naissances et ceux de leurs arrieres grands peres contre des laches militaires qui ont montre leur ineficacite au monde entier. Vous êtes betes, vous reflechissez comme des montons. Ok Sachez MNLA vaut 400 hommes laissons entre eux et vos milieurs de vagabonds vous allez voir comment ca va se passer. Dans quelques jours, vous allez chercher des civiles à tuer à Bamako ou ailleurs comme vous avez l’habitude de le faire.

  22. Le pm a mon avis a manque de sang froid justement.declarer la guerre dep Kidal sans etre revenu faire le feed back de ta mission a ton madataire qui est le pr c’ est de l’amateurisme et un manque de professionnalisme.et puis en matiere de guerre on ne la declare que quand on a presque fini. les gesticulations c’ est pour les faibles.On dit bien chez nous que quand on veut laver un affront sur le champ on s’ expose a un autre affront

Comments are closed.