Force africaine au Mali: Bamako et Niamey regrettent un recul de l’ONU

26 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le président du gouvernement par intérim malien Dioncounda Traoré et le président nigérien Mahamadou Issoufou (d) à Niamey le 2 décembre 2012
© AFP

NIAMEY – Le Mali et le Niger ont regretté dimanche un recul de l’ONU concernant une intervention armée africaine dans le Nord malien occupé par des islamistes armés, après le rapport de Ban Ki-moon au Conseil de sécurité alertant sur les risques d’un recours à la force.

Evoquant ce rapport du secrétaire général de l’ONU, le président nigérien Mahamadou Issoufou et son homologue malien Dioncounda Traoré ont déploré un recul d’autant plus regrettable que les conditions d’existence des populations vivant sous le joug des groupes terroristes étrangers dans le nord du Mali se sont considérablement dégradées, selon le communiqué publié à l’issue de leur rencontre à Niamey.

Les risques d’une opération armée africaine ponctuelle, encadrée et supervisée par la communauté internationales ont été cernés et ne sauraient en aucune manière constituer un obstacle à l’impératif de libération des populations maliennes qui subissent un martyr, ajoute le texte.

Après l’Union africaine, le Conseil des ministres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), réuni à Abidjan, a lui aussi regretté dimanche un déphasage de l’ONU par rapport à l’urgence à agir au Mali.

Dans un rapport adressé le 28 novembre au Conseil de sécurité, Ban Ki-moon a considéré qu’une intervention militaire dans le nord du Mali serait sans doute nécessaire en dernier recours contre les plus extrémistes des groupes armés. Mais il a mis en garde sur les risques du recours à la force sur la situation humanitaire et les chances d’une solution politique.

Le 11 novembre à Abuja, la Cédéao a approuvé l’envoi d’une force militaire de 3.300 hommes soutenue sur le plan logistique par des pays occidentaux. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit se prononcer en décembre sur cette intervention, en se fondant notamment sur le rapport de M. Ban.

Nous devons agir vite, toute l’Afrique de l’Ouest est concernée et, au-delà, l’enracinement de terroristes est une menace à la paix et à la sécurité internationales, a plaidé dimanche le président du Niger.

Le président malien a affirmé que le recours à la force était une nécessité face aux terroristes étrangers occupant le nord de son pays, tels Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Et le dialogue ne peut avoir lieu avec les autres mouvements que s’ils renoncent à certaines de leurs revendications, a-t-il expliqué.

Selon M. Traoré, en préalable au dialogue, la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, laïc) doit ainsi renoncer à l’indépendance et à l’autodétermination et Ansar Dine, l’un des mouvements islamistes armés occupant le Nord, doit abandonner la charia (loi islamique), qu’il applique avec une extrême rigueur dans les zones sous son contrôle.

Le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur de la Cédéao dans la crise malienne, a engagé des négociations à Ouagadougou avec Ansar Dine et le MNLA.

Il doit recevoir lundi à Ouagadougou une délégation du gouvernement malien pour lui soumettre un agenda de pourparlers avec ces deux mouvements touareg.

(©AFP / 02 décembre 2012 18h19)

SOURCE:  du   2 déc 2012.    

26 Réactions à Force africaine au Mali: Bamako et Niamey regrettent un recul de l’ONU

  1. Quand l’onu refuse d’assisté un pays en danger comme le Mali qui est membbre des Nation uniies, cela veut qu’il faut prendre des armes et et se rebeller.Un Etat n’est plus rien aux yeux de l’onu, ilfaut etre rebelles, violeurs de femmes, narcotrficants…etc et tu est defendu par l’onu . Donc maintenant l’onu egal a monde de violence!

  2. Confiance

    Prési, ton discours en table ronde avec le président nigerien est decevant. Tu m’as enseigné, mais j’avais de l’espoir compte tenu de ton engagement politique. Mais je sais aussi que tu étais brouillon, qui n’avait jamais de préparations pour tes cours. Alors il faut que le style change. Car savoir bien parler est aussi un atout pour mieux convaincre l’interlocuteur. Ton homologue a bien parlé avec plein d’énergie. Malheureusement tu n’avais aucun discours bien préparé pour lui la réponse conséquente. Alors, du courage. Avec un mouveau style. Amen!

  3. aiss-dia94140

    après l’agression de Dioncounda il est devenue presque handicapé il a peur pour sa vie ayant échappé a la mort par la grasse de dieu et par miracle il a peur des maliens pour sa vie UN PAYS OU LES JEUNES ne savent que taper les vieux en ville et les militaires qui fuit les bandits armée et vient prendre la population civil en otage maintenant aucun pays nous prend au sérieux au lieu de nous préparer pour la guerre ont continue civils et militaires a parler discuter pour des postes continuons a bavarder nous allons tous le regretter bientot

  4. bennn

    Blaise n’est pas decu. C etait ca sa volonté. Il a emballer BAN KI MOON avec lui. Blaise va gere le Mali comme il veut.

  5. DIAKITE MAMADOU

    Celui qui a écrit ce torchon sur l’INPS est un affabulateur, un menteur sans vergogne et une personne sans moralité ni dignité. Je voudrai que cette personne sache que tous ceux qui ont côtoyé l’actuel DG sont unanimes sur sa probité. La situation actuelle de notre pays nécessite qu’on se serre le coude pour vaincre l’ennemi qui nous envahi. Laissons de côté la délation dévastatrice que je lis régulièrement. Ces publications qui vilipendent sont faites sans enquête préalable. Je suis frustré par ces allégations mensongères qui vilipendent le DG et ses proches qui ne disposent d’aucun moyen pour se défendre et rétablir la vérité en lavant leur honneur aux yeux des internautes. Ce délire paranoïaque, votre perception erronée de la réalité risque de semer le trouble chez nos concitoyens préoccupés par les troubles au Nord Mali.
    Je vous demande de réfléchir et faire votre mea-culpa.

  6. le scientifique

    je voudrais vous coonceillez un article très intéressant sur maliweb , elle s’intitule « Médecins Cubains au Mali : Ces blouses qui défiaient la mort  » .
    a lire absolument .
    vive le mali , vive la science , vive la culture de la raison.

  7. Racine Diop.

    Cmd porte malheure au Mali ,s’il dégage le Mali trouvera sa solution d’union totale ,