Une force conjointe du G5 Sahel

1

Une rĂ©union d’experts du G5 Sahel et de l’Union europĂ©enne s’est tenue jeudi Ă  Bamako.

Il ressort de cette rĂ©union la nĂ©cessitĂ© de rendre opĂ©rationnelle cette force conjointe G5 Sahel d’ici la fin de l’annĂ©e 2017.

Le 6 fĂ©vrier dernier les chefs d’Etat du Burkina, du Tchad, du Mali, du Niger et de la Mauritanie, c’Ă©taient mis d’accord pour la mise en place de cette force.

Le 13 avril dernier, c’est l’union africaine qui a donnĂ© son feu vert pour la mise en place de la force.

La prochaine Ă©tape sera un mandant du conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU.

Pour l’instant les questions de budget et de logistique pour soutenir la force sont toujours en cours de finalisation mĂŞme si l’union europĂ©enne a dĂ©jĂ  annoncĂ© son appui.

Le contexte sécuritaire difficile pour beaucoup de pays sahéliens, le Mali en particulier explique la rapidité avec laquelle avance le processus de mise en place de force conjointe du G5 sahel.

En juin prochain, une autre rĂ©union entre le G5 Sahel et l’union europĂ©enne se tiendra Ă  Bamako sur les questions de sĂ©curitĂ©, de dĂ©veloppement et d’immigration.

Par bbc.com/afrique

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here