François Hollande accueilli en libérateur à Tombouctou

9
François Hollande à son arrivée à Sévaré, le 2 février. | AFP

François Hollande est arrivé, samedi 2 février, à Tombouctou, où il a été accueilli avec ferveur par la population de cette ville emblématique du nord du Mali aux groupes islamistes armés qui l’occupaient.

Des milliers d’habitants rassemblés sur la place principale de la ville, ont salué en libérateur le président français, qui est allé à la rencontre de la foule, dans une indescriptible cohue. Beaucoup portaient des T-shirt peints de drapeaux français et malien. François Hollande et le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, se sont pris la main et l’ont levée au ciel en signe de victoire, sous les acclamations. La ville était pavoisée de drapeaux de la France et du Mali et les habitants dansaient au son des tam-tams, qui étaient interdits par les groupes islamistes, comme toute autre forme de musique.

Accompagné de Dioncounda Traoré, François Hollande a visité la mosquée Djingareyber, principal lieu de culte de la ville, où il s’est entretenu avec l’imam, puis un centre de conservation de précieux manuscrits anciens, dont certains ont été incendiés par les islamistes.

LA VILLE SOUS HAUTE SURVEILLANCE

Tombouctou, à 900 km au nord-est de Bamako, a été placée sous très haute surveillance : des militaires français sont en position tous les 100 mètres, des blindés patrouillent les rues, ainsi que des pick-up remplis de soldats maliens. Le président français est accompagné de trois ministres: Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense) et Pascal Canfin (Développement) et de la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova.

“François Hollande, nous, les femmes de Tombouctou, on le remercie très infiniment, il faut lui dire qu’il a abattu l’arbre, mais il reste à le déraciner”, a déclaré dans la foule Fanta Diarra Touré, 53 ans, ex-réceptionniste, vêtue d’un boubou blanc orné de broderies et portant le drapeau français comme un châle.

M. Hollande a attéri samedi matin à Sévaré, et s’est rendu immédiatement avec M. Traoré à Tombouctou, où ils ont été accueillis par des soldats français et maliens. Ils doivent partir pour Bamako en milieu de journée. Le président français avait affirmé vendredi vouloir “dire à nos soldats tout notre soutien” et appeller les pays africains à prendre le relais de la France auprès de l’armée malienne.

POSSIBLE BAISSE DU DISPOSITIF MILITAIRE FRANÇAIS

“Je vais au Mali aussi pour qu’il y ait un dialogue politique qui puisse permettreque le [pays], après avoir chassé les terroristes, puisse retrouver la stabilité et l’esprit de concorde”, avait-il déclaré. Comme on lui demandait quand pourrait être envisagée une baisse du dispositif militaire français dans ce pays, il avait répondu : “Je vous le dirai demain.”

Le gouvernement français estime que jusqu’ici son intervention militaire a “réussi”,mais une nouvelle phase s’ouvre avec la recherche des djihadistes qui ont opéré un repli tactique dans les zones désertiques. Dioncounda Traoré reconnaît lui-même qu’il ne sait pas encore “si le plus dur est fait”.

Actuellement, 4 600 soldats français – dont 3 500 sur le sol malien – sont engagés dans l’opération lancée le 11 janvier et qui a permis, notamment, la reprise des villes de Gao et de Tombouctou. Vendredi, le secrétaire américain à la défense,Leon Panetta, a estimé que les forces françaises avaient progressé “plus rapidement” que ne l’avaient anticipé les Etats-Unis.

Du côté des forces africaines, plus de 3 000 soldats ont été déployés, dont 1 900 dans le cadre de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), auxquels il faut ajouter les soldats de pays comme le Tchad qui ne font pas partie de la mission. A terme, il devraient être plus de 7 000. Les donateurs internationaux réunis mardi à Addis-Abeba ont promis de débourser quelque 450 millions de dollars pour financer la Mission internationale de soutien au Mali, qui pourrait ensuite céder la place à une force d’interposition de l’Organisation des Nations unies.

Vendredi soir, l’ONU a appelé l’armée malienne à “protéger l’ensemble des populations” après des informations faisant état de “représailles contre les civilsde souche touareg et arabe”, notamment “des exécutions sommaires et desdisparitions” imputées aux forces maliennes.

Manuscrits de Tombouctou : la BNF offre son aide

La Bibliothèque nationale de France (BNF), s’est dite vendredi “prête à participer à la mobilisation internationale en faveur des manuscrits de Tombouctou”. “Dans un premier temps et face à l’urgence, [la BNF] peut collaborer au diagnostic des dommages, envoyer les fournitures nécessaires au reconditionnement des ouvrages et à leur restauration, aider sur place à la conservation ou à la restauration des documents endommagés”, propose-t-elle. La BNF offre également de “soutenir” le travail scientifique déjà engagé de numérisation des manuscrits.

Le Monde.fr avec Reuters | 01.02.2013

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

    • Et notre président élu démocratiquement il est classé combien dans ta liste de nos saints, il faut pas l’oublier c’est lui qui a appelé à l’aide comme une pucelle effarouchée par des hommes en sandales et mal rasé. VIve les hommes maliens. Au fait y en reste quelques uns dans de beaux costumes militaires tout neufs avec leurs têtes d’idiots la vraie caricature du colonisé et inculte. Quand même Vive le Mali ils nous reste que ça à dire on est plus rien de toute façon sur cette planète.La souffrance ne fait que commencer,attentions aux attentats à venir et à la reprise du nord dès que la FRANCE va repartir car elle repartira puisque ça va devir intolérable pour eux aussi.

  1. François Hollande reçu en HÉROS à Tombouctou et Gao, les jaloux et jalouses (Mariko, Ami Tra, Guindo, Dicko, etc.) vont maigrir, Hi Hi Hi Hi Hi!!!
    😆

  2. je pense qu`après les présidents les principaux opérateurs économiques doivent dépêcher a ravitailler les villes du nord en carburants, en vivres et établir la communication choses qui devrais précédé ces présidents sur place. je vous remercie

  3. bonjour, le monde est politique et ce la politique qui nous a fait libérée le nord de notre pays, il ne faut pas tout negativer, grâce a DIEU grâce a ces deux présidents qui soucient des sorts réserves a nos parents nous somme enfin en possession de la partie la plus riche du pays, nous somme obliger de vendre notre pétrole a la France d abord

  4. LES AMIS, VOUS AVEZ VU LA PHOTO??? 😀 😀 😀

    UN BATON MAGIQUE! LUI! FRANCOIS HOLLANDE! SUR QU’IL A VOULU IMITER UN DES PLUS GRANDS LIBERATEURS DU 21eme SIECLE!!! 😀 😀 😀 😀

    IL A PAS PU S’EMPECHER!!! 😀 😀 😀 SACRE HOLLANDE, VA!!! POUR UN PEU, IL AURAIT FAIT DES FAUTES DE FRANCAIS DANS SON DISCOURS, ET IL AURAIT PRIS UNE CUITE AVANT LA FIN DE LA CEREMONIE!!! 😀 😀 😀

    CES Z’HOMMES POLITIQUES, TOUS LES MEMES: ILS SE CHOISISSENT COMME MODELE UNE DES GRANDES FIGURES DE L’HISTOIRE, ET APRES, ILS S’EVERTUENT A LUI RESSEMBLER!!! 😀 😀 😀
    SACRE FRANCOIS MAIGA-TOURE-COULIBALY! 😀 😀 UN BATON MAGIQUE!! 😀 😀 MAIS TU AURAS BEAU FAIRE, JAMAIS TU NE POURRAS RESSEMBLER A NOTRE CAPI!!! JA-MAIS!! (et heureusement pour les français) 😀 😀 😀

    • Flamby a gagné son baton de Marechal de France ,il va se prendre pour Delattre de Tassigny 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • ps : Sans Pisser , vu ce qu’il fait subir aux français ,je crois qu’à son retour on pourra l’appeler notre Sanogo à nous :mrgreen: :mrgreen: j’espère qu’ila exigé de Dioncounda pour qu’il ponde au plus vite une loi pour marier les gays de Bamako (parce que des enc..ulés il y en a beaucoup) 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.