Hollande : la souveraineté du Mali rétablie dans “quelques jours”

17

HOLLANDE“Dans la dernière phase, où nous sommes, la quasi totalité du territoire sera revenue à la souveraineté du Mali dans quelques jours”, a déclaré le président français lors du grand dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Ce n’est plus qu’une question de jours. Le président François Hollande a assuré mercredi que la souveraineté du Mali sera rétablie sur “la quasi-totalité” du territoire dans “quelques jours”.

“Dans la dernière phase, où nous sommes, la quasi totalité du territoire sera revenue à la souveraineté du Mali dans quelques jours”, a assuré le président français lors du grand dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Cette déclaration intervient alors que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré un peu plus tôt dans l’après-midi que le retrait des troupes françaises du Mali débuterait “à partir de la fin du mois d’avril”.

Il a aussi évoqué la préparation lundi prochain, avec des personnalités de l’Assemblée nationale et du Sénat, du débat qui aura lieu au Parlement au bout de quatre mois d’engagement des armées au Mali (en mai, ndlr), “même si nos troupes vont commencer à partir de la fin du mois d’avril à rentrer”. Un débat aura lieu sur les quatre mois d’engagement conformément à la Constitution, a-t-il dit.

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. ” Hollande rétabli la souveraineté du Mali “………..il vire un ambassadeur pour le rempacer par un agent secret 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 desormais la Francafrique va revivre comme au bon vieux temps d’ELF :mrgreen: :mrgreen:

  2. “La souveraineté du Mali rétablie dans « quelques jours »”
    Hollande vient de joindre des actes à cette parole:
    Le symbole est fort: Christian ROUYER est VIRÉ.

    Tant que Christian Rouyer continuait de représenter la France au Mali, je ne pouvais imagier un Mali souverain.

    • Sentinelle …….grace à Hollande ,Gerad de Villiers va pouvoir ecrire un nouveau SAS :mrgreen: :mrgreen: avec un agent secret ambassadeur , sur que çà va faire les deux tomes de l’été 😆 😆 😆 😆 😆 j’en salive déjà 😆 😆 😆

  3. Et que ferez vous des bandits du Mnla sous votre protection dans quelques jours???

  4. Et que ferez vous des bandits du Mnla dans quelques jours sous votre protection???

  5. SCOOP…..SCOOP…… l’ambassadeur de France au Mali Christian Rouyer vient d’etre démis de ses fonctions (il avait été mis la par Sarkosy)
    Il sera remplacé par Gilles Huberson ,diplomate passé par Saint Cyr et proche des services secrets (source Le Figaro 10h04)

  6. Désolé Hollande mais tant que le Mnla ne sera pas neutralisé on ne pourra pas parler de souveraineté au Mali……..Le Mnla est constitué de recalés d’Aqmi, du Mujao et d’Ançar Dine, il suffira qu’une accalmie s’installe pour qu’ils créent un autre groupe armé et sement de nouveau le bordel au nord!!!!!!!!!!!!

  7. “il suffit”pourquoi ceux par qui le malheur est arrivé sont t’ils encore plus présent et vont même juqu’a se présenter aux élections?Franchement je ne sais plus s’il faut lutter contre le Mnla et ses terroristes ou contre leurs origines.J’eprouve de la Honte plus qu’un espoir de bonheur pour le peuple Malien otage de ses véreux .

    • Ouais mais écoute, si ces irresponsables n’ont pas honte de se présenter c’est qu’ls bénéficient encore d’une large écoute au sein de la populace……….Je suis tenter de dire que le malheur n’est pas venu de ces hommes mais de la population malienne……….. sous d’autres cieux plus conscients, ces politiciens seraient lapidés dès leur première apparition……………..Mais bon, le Mali reste le Mali, on ne peux rien y faire!!!!!!!!!!!!

  8. Cette nuit un vehicule avec des hommes armés a tenté de penetrer dans Tombouctou . Il y a eu une replique des soldats français et maliens !!…………..alors Hollande raconte des bobards 😉
    et rendre la souveraineté du Mali à qui ? 🙄 🙄 il n’y a pas d’etat ,pas de police ,pas d’armée ,pas de douanes ………Hollande veut rendre les clés du Mali à Sanogo ?? :mrgreen: :mrgreen:

    • Souveraineté rétablie dans quelques jours ne veut pas dire que la France rend les clés dans quelques jours….Une partie de l’armée se retire, mais une autre partie reste, certainement jusqu’aux prochaines élections ou jusqu’àce que les gars de l’Onu soient là………Alors pas de chance pour Sanogo!!!!!!!!!!

  9. Frere Kassin, franchement tu as fait un bon commentaire ici. Le hic est que nos soldats ne pourront pas assurer la securite dans le nord sauf si la misma les appuis et s’ engagent dans le combat avec aux cotes des braves soldats tchadiens. En plus j’aimerai que la France garde une partie de ses soldats pour les renforts. Cette guerre ne sera pas finie de si tot. Ces bandits continuerons des attaques sporadiques et fuir dans les montagnes. Enfin on nous parle de casques bleus. Eux ils seront pas engages dans la guerre juste une sorte de maintien de la paix. Et cela favorisera les islamistez les rebelles du mlna. On du pain sur la planche dans les annees a venir. 🙄 .

  10. Un an de transgression de règles de barbaries et de régression de libertés.

    Il y’a un an, le monde entier regardait abasourdi, de jeunes officiers subalternes de l’armée malienne, transformer une mutinerie spontanée contre le régime incompétent, corrompu et médiocre d’ATT, en un coup d’état des plus stupides en Afrique contemporaine.

    En effet, le cadre démocratique arraché dans le sang, par le peuple souverain du Mali, 20 ans plutôt, permettait aux maliens de régler le problème de la mauvaise gouvernance d’ATT par l’arsenal juridique offert par la constitution du 25/02/1992.

    Il suffisait d’élire un nouveau président par le scrutin qui était prévu le 29/04/2012 de lui faire parachever la construction institutionnelle du pays par la mise en place de la Haute Cour de Justice de la république, et de juger tous ceux qui ont abusé de la république de par leur position dirigeante.

    Les forces vives de la nation pouvaient valablement et dans le cadre du droit obliger nos autorités judiciaires à aller dans ce sens dans l’intérêt supérieur du Mali.

    Mais hélas, l’agitation inutile et stupide des soldats sans vision qui ne comprennent rien au fonctionnement d’un état, a conduit à la violation flagrante de notre constitution, à l’effondrement de l’état, à la cassure de la chaîne de commandement de l’armée malienne et à la prise des trois régions du nord de notre pays et une bonne partie de celle de Mopti et même de Ségou par les groupes armés rebelles et islamistes.

    La transition politique incrédule, issue d’un accord-cadre contre-nature, mijoté entre la médiation de la Cedeao et la junte de Kati, va d’hésitations en hésitations, d’impuissance en incompétence à assurer la stabilité et la sécurité dans le pays.

    L’armée se déchire dans une guerre inopportune de bérets, la police se chamaille pour des grades non méritées, la classe politique et la société civile montrent toute leur carence à prendre de la hauteur quand la nation est menacée et en danger.

    Les maliens, frappent à sang leur propre président jusque dans son bureau.

    Premiers ministres, politiques, journalistes, anciens ministres passent au Moulinex de la nouvelle anarchie de Kati et ses cohortes encagoulées.

    Au même moment, les populations du nord se réfugient en masse dans les pays voisins, si elles ne sont pas victimes de lapidations, flagellations, amputations des membres inférieurs et supérieurs, ou tout simplement privées de télévision, de sport et de centre de loisirs.

    Les mausolées d’une valeur patrimoniale inestimable pour toute l’humanité partent en fumée, perdues à jamais.

    La gouvernance chaotique de la transition politique, succède donc à l’irresponsabilité d’une gouvernance insouciante du régime d’ATT.

    Les mutins de Kati, qui nous disaient en mars 2012 qu’ils sont venus pour lutter contre la rébellion, se terrent désormais à Kati quand les armées étrangères combattent à Kidal les derniers bastions islamistes du pays.

    Désormais, ils sont réduits à faire la honteuse police des journalistes et des opinions divergentes, sous le couvert de la sécurité “d’état” et de la “justice” dans le pays sous les regards impuissants de Dioncounda et de Diango, héritier d’un Cheick Modibo Diarra sorti par la fenêtre d’une transition incrédule et inutile pour le pays.

    Pire ils s’arrogent le droit des rémunérations indécentes et non méritées, aux yeux et à la barbe des maliens frappés de plein fouet par cette crise inutile dont ils sont pourtant les premiers artisans.

    La France qui joue la sécurité plus que la démocratie, devance les États-Unis dans ce dossier malien et prend l’initiative des opérations Serval et panthère, tout en catalysant les initiatives africaines de la Misma avec une mention honorable au Tchad et à son armée de combat, parfait antidote d’une armée de motos “Djakarta” à Bamako et Kati.

    Les gens n’ont pas les mêmes valeurs !

    C’est pour cela le quai d’Orsay a compris qu’il doit exiger une libération ” immédiate” du directeur de publication du journal Le républicain, interpellé par la sécurité “d’état” et qui se retrouve incarcéré pour dit-on incitation à la “désobéissance”.

    Ouh quelle procédure!

    Après tout quand le pays des droits de l’homme prend le leadership dans un pays sans droit, le minimum qu’on peut attendre de lui, est d’exiger le respect des libertés fondamentales du citoyen dont la liberté d’opinion et celle de la presse qui va avec.

    Ah oui, Jules Ferry avait raison, “Rayonner sans agir, sans se mêler aux affaires du monde pour une grande nation, c’est abdiquer”.

    • C’est aux véreux leaders Maliens de se remettre en question et s’eloigner de la gestion de l’Etat Malien encore confisquée par eux.La France a aider a cela mais apparemment ils ne sont pas prêt a le faire tellement qu’ils manquent de dignité .

Comments are closed.