Insécurité à Kidal : Les travailleurs protestent

0
0

La Coordination régionale des travailleurs de Kidal a organisé hier une marche pour protester contre l’insécurité qui prévaut dans la ville de Kidal et à l’intérieur de la Région.

La marche est partie du siège du cercle de Kidal pour s’achever devant la porte d’entrée du gouvernorat de la Région où était déployée un impressionnant dispositif de sécurité. Il faut dire que dans une correspondance adressée aux responsables locaux de l’Union nationale des travailleurs du Mali, le gouverneur de la Région, Salifou Koné, avait demandé de surseoir à la marche ou de la reporter à une date ultérieure « pour des raison de sécurité ». L’inquiétude des autorités régionales était que la marche soit infiltrée par des groupes armés. La Coordination régionale des travailleurs a maintenu la manifestation qui s’est finalement déroulée sans heurts. À la veille de la marche, le syndicat avait remis une enveloppe symbolique à la famille de Allassane Diaby, un syndicaliste tué récemment à bout portant (L’Essor du 6 décembre). Les bandits qui en voulaient à sa moto n’avaient pas hésité à tirer sur lui à son domicile. Le meurtre a soulevé une grande émotion dans la ville. En prélude à la marche, le secrétaire général de la coordination des travailleurs de Kidal, Modissamba Touré, avait fait le point de la situation, au cours d’une assemblée générale qui s’était tenue à l’école Baye Ag Mahaha. Plusieurs responsables de services régionaux ont pris part à cette rencontre dont le doyen des travailleurs, Mahamadou Tamboura, chef de centre Sotelma-Malitel de Kidal. Pour Modissamba Touré, il est temps de hausser le ton contre les menaces de mort proférées contre des travailleurs à Abeïbara et Tin-Essako, les pillages de camions de transport de marchandises, la série d’enlèvements des véhicules de l’Etat et des projets et programmes de développement. « Désormais personne n’est épargné par l’insécurité », s’est indigné le syndicaliste. Par ailleurs, les élèves et étudiants ont organisé, pendant le week-end des journées culturelles et sportives au stade municipal de la ville. Une bonne initiative dans le contexte actuel de tension.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.