Insécurité grandissante : Tiéman et Sada doivent rendre des comptes

72
Gl Sada Samaké et Tieman H Coulibaly (GD)
Gl Sada Samaké et Tieman H Coulibaly (GD)

Enfin, l’horreur est survenue, le vendredi dernier, à Sévaré (Mopti) avec la prise d’otages à l’hôtel Byblos. Le bilan est très lourd : 12 morts dont 5 soldats maliens, un agent de la MINUSMA, 2 civils et 4 assaillants tués. C’est dire que le Mali bascule dans la violence et la barbarie.

Mais, au même moment, les ministres en charge de la Défense, Tiéman H. Coulibaly et celui de la Sécurité, Sada Samaké, brillent à la fois par leur silence et leur absence sur le terrain. Et pourtant, ils sont les deux premiers responsables directement concernés par la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Ils doivent des explications aux Maliens, qui sont actuellement désemparés et traumatisés par ce qui arrive au pays. Aussi, vu la gravité de la situation, le chef de l’Etat est personnellement interpellé. Pourquoi continue-t-il à garder sa confiance à des gens qui ne sont visiblement pas capables de remplir correctement les missions à eux confiées ?

La Rédaction

PARTAGER

72 COMMENTAIRES

  1. Savez vous leur prochain jeu?
    Je suis alarmiste, mais des fois par intuition. Ils vont laisser pourrir la situation, et bientôt s’empresser d’introduire une autre demande auprès des Nations Unis pour demander encore plus de militaires, plus de casques bleus. Et la France va s’empresser d’augmenter le nombre de ses soldats.
    Savez vous pourquoi? par ce qu’ils vont utiliser le prétexte que le pays est trop vaste pour les maliens. Alors ils vont intelligemment préparer la séparation, car une partie va rester au Sud, et l’autre partie avec eux.
    Et le Pauvre Site de Mali-Web se prête au jeu. En inscrivant sur ses titres “ce MT de SÉPARATION du PAYS” . Mali-Web, pouvez vous s’il vous plait remplacer ce qu’on vous imposer et prendre dossier de la rébellion, ou dossier des régions du nord du Mali
    Tout ce qui se passe aujourd’hui, est planifié par certains, qui ne reculent pour rien. Jamais ces attaques ne viseront les militaires français.
    L’histoire retiendra tout ce que chacun a fait. Il n’est pas encore tard pour vous rattrapez du moment que vous connaissez la vérité maintenant

  2. j’arrive avec un peu de retard dans le débat.
    Je le disais dans une de mes interventions, il y a quelques heures, que ce n’est pas le moment de s’accuser mutuellement.
    J’ai appris cette règle avec la Famille des KOROKO. La solidarité s’il s’agit du nom de la famille, et les cuisines internes après. Chacun de nous doit aujourd’hui se demander ce qu’il a apporté à son pays. Dans tout cela ou se trouvent les militaires français? Pourvu qu’on les épargne. Qui disposent des équipements sophistiqués pouvant suivre les mouvements et identifier ceux qui sont suspects? A titre d’illustration, j’ai lu tout dernièrement, un article de http://www.economiematin.fr publié le 4 aout qui accuse L’Elysée pour son Implication dans l’attentat de Charlie Hebdo. Lisez vous même:
    Il y a à peine plus d’un an, un courrier émanant de l’Élysée charge des médias du Maghreb de publier “Chienly Hebdo : Le Pompier-Pyromane de la Maghrébophobie” un brûlot qui dénonce les prétendus “islamophobie” et “racisme” de Charlie Hebdo, le désormais célèbre journal satirique français ultra gauche. C’est ainsi que des conseillers de Hollande se sont livrés à une véritable incitation à la haine, voire pire quand on connait la barbarie de l’islam radical. La suite, on la connait…

    Tout commence le 4 décembre 2013 : le journaliste d’investigation et grand reporter Laurent Léger de Charlie-Hebdo publie “Les gros caprices du conseiller de Hollande” une enquête sur Faouzi Lamdaoui, éminence grise de Hollande, son “couteau suisse, celui sans qui rien ne se fait” dit-on alors au Palais.
    Il y dévoile son goût immodéré pour “les joujoux de la République” ainsi que l’affaire Mohamed Belaïd, ce jeune socialiste exploité comme chauffeur à plein temps et non rémunéré de Hollande. (Une plainte avec constitution de partie civile contre Hollande et Lamdaoui pour “travail dissimulé” et “menaces et intimidations visant une victime” avait été déposée en mars 2013) Outre son intimité avec le Président socialiste, Lamdaoui, ce Raspoutine franco-algérien du PS qui a “dressé” Hollande (Hollande à l’école de la “falotcratie”) et provoquait tant d’admiration de la part des médias algériens comme El Watan, occupe alors la fonction de “conseiller à l’égalité et à la diversité” avant d’être poursuivi par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) et contraint de se mettre au vert le 3 décembre 2014.

    A mi-mandat, Faouzi Lamdaoui est donc le cinquième du cercle rapproché de François Hollande à démissionner, après Jérôme Cahuzac pour fraude fiscale, Kader Arif pour favoritisme, Aquilino Morelle pour conflit d’intérêt et Thomas Thévenoud pour “phobie administrative” !

    Dans le même temps, à la rubrique “Les Unes auxquelles vous avez échappé” du n°1115 du 30 octobre 2013 Charlie parodiait un trac du FN avec une Taubira en singe et au cas où on n’aurait pas compris le message, Charb ajoutait “À force d’associer le nom de Mme Taubira aux mots ‘banane’ et ‘singe’, l’extrême droite raciste espère faire passer un slogan raciste, une insulte colonialiste pour une blague populaire.”
    Il n’empêche, Charlie poursuivra innocemment sa croisade anti-religion, anti-raciste et anti-droite, destinée aux happy few du boboland parisien. Alors que de très lourdes sanctions pénales seront infligées aux auteurs d’autres allusions simiesques, étrangement Taubira ne manifestera pas le moindre agacement vis-à-vis de Charb. Charlie Hebdo soutenant Hollande, rongeait-elle son frein ?

    Et c’est ainsi qu’un mois plus tard, le 27 novembre 2013 une riposte cinglante de l’Élysée parvient aux journaux d’Algérie, de Tunisie, du Maroc, et en France aux sites destinés au maghrébins tel Maglor.fr. dont le siège est à Nancy.

    Mustapha Saha “sociologue poète” selon l’Huma, ce collaborateur attentionné de l’éminence grise Faouzi Lamdaoui, publie sous le pseudo “Arlette Colin” un brûlot haineux et mensonger contre le journal satirique intitulé “CHIENLY HEBDO : Le Pompier Pyromane de la Maghrébophobie” et dont on ne retrouve qu’une copie d’écran datant 29 novembre 2013 qui a miraculeusement échappé au grand nettoyage de la scène du crime.

    Le harcèlement est à son comble et le 5 décembre 2013, Laurent Léger se fâche. Tout en essayant de disculper Hollande “ce zélé personnage ne perd pas son temps à monter à l’assaut des contempteurs du chef de l’Etat, qui pourtant n’en manque pas”, il accuse vertement la Présidence de la République dans son article “Les attaques contre Charlie Hebdo venaient de l’Élysée” :
    “Apreès la publication d’une enquète sur Faouzi Lamdaoui, un conseiller de Hollande, Charlie a été la cible d’articles dans les médias algériens, accusant notre journal des maux les plus délirants. Des articles téléguidés depuis… la présidence de la République ! Révélations…” écrit-il et il démontre.

    D’après le LabEurope1, Faouzi Lamdaoui sera convoqué par Pierre-René Lemas secrétaire général de la présidence de la République française (et accessoirement énarque de la célèbre promo Voltaire). Évidemment, Lamdaoui jurera “les yeux dans les yeux” n’être au courant de rien. Or on sait pertinemment dans ce microcosme, que jamais Saha n’aurait pris une quelconque initiative sans son patron !

    Que faut-il retenir ?

    Charlie a été trahi par son propre camp, livré à la vindicte musulmane et par voie de conséquence au sabre islamiste : pour régler leurs comptes, ces mafieux qui gravitent autour de la Présidence ont exploité l’idéologie islamiste au détriment de leur solidarité socialo-marxiste.
    Le contenu haineux de ce billet émane de l’entourage direct de Hollande, comme l’expliquait par le détail Laurent Léger dans “Les attaques contre Charlie Hebdo venaient de l’Elysée ” avant que la rédaction du journal ne soit décimée: la semaine dernière, la preuve est donc arrivée à la rédaction de Charlie. Mustapha Saha, si fier de sa prose, l’avait balanceée par mail à un tas de copains, et nous avons fini par récupérer ce texte, finement titré ‘Charlie Hebdo persiste dans son dénigrement raciste’.”

    Le choix machiavélique des supports de diffusion exclusivement maghrébins en Algérie, Tunisie, au Maroc mais également à Nancy sur le site MAGLOR.FR “Média des magrébins du monde, il permet aussi aux Français d’avoir une porte ouverte sur l’actualité maghrébine.”, la lâcheté du mail de l’Élysée commençant par la mention: “Confidentiel. A paraître sous un autre nom”, et surtout les moyens redoutables dans le soin apporté à la disparition de ces documents témoignent de la nécessité politique de dissimuler la volonté de nuire des collaborateurs élyséens.

    Pour démultiplier l’impact auprès des musulmans qui ignorent tout de Charlie Hebdo (petit journal qui tire habituellement à 45.000 exemplaires avec 10.000 abonnés), on tait la cathophobie autrement plus présente et virulente de Charlie et sa judéophobie. Surtout ne minimisons pas le “blasphème” Après tout, Charlie n’est qu’un nid de kafirs* ! Mieux encore pour l’amalgame dont ils savent si bien user et abuser, une couche de “racisme anti-Taubira” fera merveille.

    Quant à Taubira justement, est-ce à son insu qu’elle figure aux côtés de Lamdaoui dans l’article incendiaire de l’Élysée ? Aurait-t-elle, elle aussi, trouvé dans cette propagande délétère anti-Charlie à destination des islamistes, l’occasion d’exercer sans en avoir l’air, sa vengeance qu’on sait implacable ? Innombrables sont les questions sur les intentions réelles de cette indépendantiste guyanaise et son maintien à la tête de la Chancellerie malgré les scandales répétitifs. Il faut savoir que dans cette mafia rose et verte, Sihem Souid est une intime à la fois de Taubira et de Lamdaoui. Elle qui critiquait Valls et sa “cohorte d’islamophobes”, s’est distinguée en s’acharnant sur la compagne de Charb, le patron assassiné de Charlie Hebdo, déversant son fiel sur une Jeannette Bougrab terrassée par la douleur.
    Avec la complicité passive de nombreux juges rouges et la complaisance irresponsable de Taubira, la terreur islamiste est bien armée. Il faut en effet souligner le point commun entre les terroristes Chérif Kouachi (12 victimes), Amedy Coulibaly (6 victimes), Mehdi Nemmouche (4 victimes) ainsi que Mohamed Merah (6 victimes): outre leur parcours islamiste, ce sont “des criminels multirécidivistes qui ont bénéficié pendant toute leur vie du laxisme et des failles béantes de notre justice pénale. Tous les quatre auraient dû être en prison au moment de leurs attentats. Si notre système pénal fonctionnait normalement, toutes les victimes de ces terroristes seraient encore en vie aujourd’hui.”comme le démontre ICI Laurence Havel, directrice de l’Institut pour la Justice.

    Concernant la “marche républicaine” du dimanche 11 janvier, si l’émotion populaire était sincère… on comprend mieux l’amertume de Laurent Léger rescapé du carnage qui, bien que socialiste, laissait éclater son dégoût : “C’est le bal des faux culs. Je pensais que c’était mieux de ne pas y aller.(…) Je n’avais pas envie de serrer la main des ministres. Je n’en veux pas à Pelloux mais moi je ne l’aurais pas embrassé [Hollande]”.

    Cahuzac, Arif, Morelle, Thévenoud, et là Lamdaoui avec Saha, Taubira avec Sihem… Hollande démontre une fois de plus son incompétence crasse en s’entourant de gens peu recommandables (c’est un euphémisme).

    En désignant ce petit hebdomadaire satirique aux médias musulmans, l’Élysée a sciemment attisé la haine vis-à-vis Charlie Hebdo et préparé le terrain aux assassins. Et le plus incroyable dans ce drame, c’est que ses services de relations publiques ont retourné l’horreur à l’avantage du locataire de l’Élysée : Hollande décroche 21 points au grattage de Charlie Hebdo, la farce continue !”

    *Le terme arabe “kafir” désigne le non-musulman “mécréant, incroyant, ingrat, infidèle”

    *L’ensemble des sources, documents et copies-d’écran accessibles par liens sur l’enquête, est également rassemblé

    Pour moi, l’heure est au questionnement sur le “sérieux” la présence française, installée avec Grande Pompe, qui se trouve être aujourd’hui, la farce.
    ,
    Bon j’ai trop parlé.

    Haaa oui, j’allais oublier, saviez vous que la capitale turque était sous haute surveillance aujourd’hui?

    Savez vous qu’ à la veille du Hadj, il ya eu un attentat en Arabie Saoudite? ou il ya un grand contingent de militaires américains?

    Vous rappelez vous que les mouvements armés de Kidal, avaient été chassé en un moment quand ils ont été utilisé comme instrument aidant les autres à prendre place?

    Imaginez si la France ne livrait pas Kidal à ces mouvements armés? Sous quel prétextes allaient ils changer de fusils d’épaules pour mieux se préparer?

    Haaaa. On entend plus François Hollande parler du Mali. a t’il perdu la Voix? n’est il plus “l’Ami du Mali?”

    Cette fois ci, je fais une pause, juste demander si l’on pouvait instaurer l’état d’urgence. Excusez moi de mon ignorance, mais, la population devrait s’engager un peu de plus.

  3. Nous n’avons rien à reprocher à Tiéman Hubert car il fait son travail et en plus l’insécurité ne dépend pas de lui et Sada seuls. Nous sommes tous impliqués de dans.

  4. IBK et le gouvernement font tout pour trouver des solutions à l’insécurité qui sèment la panique dans la tête de la population malienne. Aujourd’hui il n’y a plus ni pitié ni amour dans les coeurs. Tuer ne veut rien dire à ceux qui s’adonnent à tuer des innocents.

  5. “Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. ” Quand on travaille on n’a besoin de tuer ou voler pour avoir ce les autres possèdent.

  6. Les parents ne contrôlent plus leurs enfants. Ils sont laissés à eux-mêmes et finissent par dérouter et devenir des délinquants. Les délinquants pensent que les biens d’autrui sont les leurs. Il n’est pas à exclure que c’est ce qui fait qu’on assiste aujourd’hui à des braquages. Trouvons du travail pour nos enfants en vue de les éviter de devenir des personnes dont nous risquerions de regretter la vie au monde.

  7. As civilians, we must help our government, even if it is not entirely what we want to become that want it. Because even if it takes an initiative along the lines of the general interest, implementation can not be done without the participation of the population !!!

  8. Face à la menace et aux attentats qui ont frappé notre pays, il nous faut agir avec 3 principes : fermeté, sérénité, unité. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉
    La menace terroriste est mouvante : il faut s’adapter en permanence et prendre en compte les évolutions des comportements des terroristes. il était nécessaire d’apporte la confiance au gouvernement de prendre en compte les évolutions inquiétantes, qui concernent la nature des actes et le comportement des auteurs. Introduit dans le droit malien des mesures de police administrative novatrices en matière d’accès ou de sortie du territoire ou sur les contenus illicites des sites Internet.
    Evité des discutions inutiles afin d’ouvrir grandement les yeux, évité de mettre la compétence des uns et des autres en jeux.
    Que le bon dieu aide le MALI dans cette lutte contre les terroristes.
    🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  9. La situation au Mali est maintenant plus qu’inquiétante. La vérité est que tout le monde sait ce que l’autre est capable mais on préfère attendre là et se dire qu’il finira par arrêter et à notre grande surprise il est devenu un grand bandit. C’est toujours ainsi avec les maliens. On ne dénonce jamais au moment opportun mais c’est ça dégénère qu’on veut trouver une solution.

  10. The insecurity in one country may not be fought by one or two person only requires a mobilization of all to address them. The population must partner alongside his government to deal with this situation !!!

  11. La paix n’a pas de prix, dans cette perspective, le gouvernement malien a tout fait pour que la signature de l’accord de paix puisse être une réalité. Grace à leur bravoure, on a obtenu l’accord de plusieurs partis de la rébellion. Tous ceux qui n’ont pas signé sont les ennemis du Mali.

  12. La population malienne doit rester vigilante, elle ne doit pas céder aux paniques. Ces djihadistes cherchent juste à saboter l’Accord d’Alger. Cependant, elle doit tout faire pour faciliter la mission à nos forces de l’ordre, c’est-à-dire dénoncer les suspects.

  13. Je pense que le problème n’est pas forcement de toujours changer et de rechanger les ministres car les nouveaux ministres, leurs compétences à gérer le problème est imprévisible. Les Ministres déjà chargés doivent être épaulé et encouragé par le gouvernement et surtout par la population civile. La population joue un rôle crucial dans cette lutte.

  14. Cette insécurité que le Mali est en train de connaitre est du à sa lutte contre les djihadiste que le pays est en train de mener. Cette guerre est une guerre commun qui demande la participation de tous les malien d’où les accusations sont à mettre de côté. J’appelle tout le peuple du Mali à ouvrir les yeux sur la terrible réalité des actions et avertir l’autorité de chaque nouveau suspect.

  15. Je pense que dans ces genres de problème, remplacer les Ministres comme des boubous n’est pas la solution. Puisque la manière d’agir des terroristes est une manière imprévisible. Un système que même les grandes puissances ont du mal à trouver une solution. Les ministres ne sont pas les seul tout le monde est coupable, à commencer par la population.

  16. La lutte contre le terrorisme demeure une inquiétude partout dans le monde. L’armée malienne doit rester en position de combat à tout moment. Ses efforts fournis pour ce peuple soldent dans nos mémoires. A présent, elle doit plus que jamais serré la ceinture pour faire face à ces bandits.

  17. Pour ce qui est de l’interpellation du président de la république par rapport à cette situation, c’est vraiment insensé car c’est lui qui les a nommé et il saura quoi faire s’ils déconnent. Pour l’instant on en est pas là !!!

  18. Attention !!!!!!! Je ne me range pas du côté des Ministres, ni des opposants mais je pense que les ministres ne doivent pas être forcément indexés et ni même le Chef d’Etat. Vue la situation la situation, je pense que nous devons tout d’abord sensibiliser la population pour qu’il soit active et vigilant. Et si, il s’avère que faille vient des Ministres, le remaniement prochain donnera raison à qui de droit.

  19. Pour lutter contre ces bandits, le gouvernement doit renforcer les équipements militaires et aussi informé les citoyens sur les mesures de sécurité entrepris. Ainsi, cela rendre la tâche facile à l’armée malienne.

  20. Depuis la nomination de Hubert comme ministre de la défense les conditions de nos soldats se sont améliorées. Par rapport à d’autre il fait son travail.

  21. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥
    Nous félicitons aussi tous nos braves soldats, leur acte est un acte de bravoure de bon sens du patriotisme, c’est un acte très salutaire. Sous le régime d’IBK, nous remarquons que la FAMA ne recule plus devant les ennemies. Et aussi tous ceux qui sont tombé les armes à la main que la terre leur soient légers. Et aussi nous n’oublions pas tous les maliens morts lors de tous ces attaques terroristes.

  22. A cœur vaillant rient n’est impossible, notre gouvernement est capable avec leurs moyens présent d’apporter la sécurité dans le pays, il a besoin de l’accompagnement de sa population. Cette guerre d’insécurité implique tous les maliens.

  23. Cette période est la plus délicate de notre pays. Ces attaques djihadistes constituent un véritable danger pour la population malienne. De ce fait la population doit être au chevet des forces de l’ordre en leur tenant informé des suspects.

  24. Il faut que les gens prennent au sérieux les mesures de sécurité. Les terroristes sont des imprévisibles et sont prêts à se sacrifier pour atteindre leurs objectifs. Ils n’ont rien à faire de leur vie. C’est pourquoi j’appelle les maliens à la vigilance.

  25. Si l’équipement de l’armée malienne demeure une nécessité, les autorités maliennes doivent aussi admettre la nécessité d’appliquer le triptyque : équipement, formation militaire et amélioration des conditions de vie des militaires. Car, une armée bien équipée, sans une bonne formation militaire et comptant dans ses effectifs une foultitude de crève-la-faim, ne peut rien face à l’ennemi. C’est dire que les moyens militaires seuls ne suffisent pas.

  26. Sans l’implication de la population civil, la stabilité de la sécurité sera très difficiles. il ne s’agit pas de mettre la compétence de tel ou tel en jeux, il s’agit de trouver une solution pour la sortie de cette insécurité.

  27. La situation de notre pays est plus qu’inquiétante, ces gens essayent de semer le trouble au sein de la population malienne, et c’est à nous de faire en sorte qu’ils ne parviennent pas à leurs fins, en soutenant comme il faut notre gouvernement et en reconnaissant notre part de responsabilité en tant que population civile !!!

  28. L’insécurité devient le problème le plus sensible, avec l’avènement du terrorisme au Mali. La population malienne doit être le complice du gouvernement, ainsi nous pourrons faire face au fléau qui menace notre pays.

    • The situation of our country is more worrisome, these people are trying to stir up trouble within the Malian population, and it is up to us to ensure they do not get their way, supporting it right our government and recognizing our responsibility as a civilian population !!!

  29. Le terrorisme est l’un des fléaux universel qui sévit partout dans le monde. Même les Etats qui disposent de tous les conditions nécessaires pour la sécurisation de leurs frontières et de leur sécurité intérieure ont tous les maux pour se protéger du terrorisme. Prions le bon Dieu que nos autorités arrivent à nous protéger de cela car malgré leurs engagements, elle parait insuffisante.

  30. Cette décision est à saluer, surtout lorsque l’on se réfère au discours de campagne du président Ibrahim Boubacar Keita dit « Kankélétigui », qui avait promis aux Maliens qu’il ferait de la lutte contre l’insécurité son cheval de bataille. Car, on le sait, sans sécurité, il n’y a pas de développement et vice-versa. A travers cette décision, l’Etat malien pourrait vouloir désormais sauvegarder sa dignité dans ce domaine hautement délicat de la Défense, en assumant son indépendance totale et entière. Cependant, si tel est le cas, les autorités maliennes devraient toujours avoir à l’esprit que l’apport de l’armée française sur leur territoire, reste toujours déterminant dans la lutte contre l’insécurité et que ce n’est que par une synergie d’actions sur le terrain que le Mali pourra venir à bout des djihadistes.

  31. Je lance un vibrant appel à la communauté internationale, je l’exhorte à épauler le Mali, à savoir pour la protection de son territoire et sa population. La lutte contre le terrorisme est une lutte ardente et universelle. Pendant la transition le nord était devenu le fief des terroristes. Le Mali ainsi que l’Afrique et le monde entier reste tous menacer.

  32. En effet, les autorités veulent allouer 514 milliards de F CFA supplémentaires, pour équiper l’armée malienne.

  33. Dans une situation nous ne devons pas faire les constats sur une seule personne ou deux à trois. Il est clair que Sada Samaké est le Ministre de la sécurité et Tièman Hubert , le Ministre de la défense. Tout ce qui touche à la sécurité du pays passe par eux mais n’oublions pas aussi qu’ils ont des subordonnés qui sont censés faire exécuter les décisions de ceux-ci.

  34. Le gouvernement malien vient de prendre une décision importante, dans le cadre de la lutte contre l’insécurité sur son territoire.

  35. 🙄 💡 IBK et son gouvernement sont en train de tout mettre en œuvre pour que la population malienne soit sécurisée sur son propre territoire. Les mesures ont été prise même dans la ville de Bamako nous remarquons la présence incessante des forces de l’ordre et cela est devenu une routine. 🙄 💡

  36. De Ségou en passant par Sikasso, Mopti et les viles reconquises comme Gao et Tombouctou, c’est, selon nos sources, deux à trois braquages qui sont perpétrés. Toujours encagoulés, souvent en treillis, parfois en civil, ils agissent avec les armes de guerre dont des kalachnikovs et des armes de pointe. Des grenades seraient quelquefois utilisées lors des opérations. Ils ont la particularité de s’y connaitre en maniement des armes et aux plans d’attaque. D’un effectif modeste, les patrouilles de la sécurité n’arrivent pas à les décourager. Les Maliens dans leur majorité attendent de voir quelles seront les grandes décisions que le nouveau Dg de la police va prendre dans ce sens pour alléger la souffrance des populations. La normalisation a fait le lit d’une situation bien plus anormale, pourrait-on dire, ce qui fait que dès que la nuit tombée les habitants des quartiers non éclairés gardent une peur bleue car ils craignent des visiteurs imprévus.

  37. Le gouvernement fait tout son possible pour régler ce problème. Ne faisons pas comme s’il n’en a rien à faire de ce problème. Certaines personnes sont prêtes à tout pour saboter la gestion d’IBK sinon nous savons tous que l’insécurité au Mali n’a pas commencé aujourd’hui.

  38. Nous ne pouvons pas tenir pour responsable directement les ministres en charge de ces domaines, ou encore démontrer leur incompétence dans telle ou telle situation sans preuve tangible !!! Surtout quant-il s’agit d’une affaire de terrorisme, même le pays qui se dit le sécurisé du monde, en l’occurrence les États-Unis a été frappé par cela !!!

  39. Tout les maliens doivent non seulement être vigilant, mais aussi s’impliqué dans cette lutte contre le djihadiste, cela devient un combat de tous les maliens

  40. Personne ne peut réellement combattre le terrorisme du jour au lendemain. Les terroristes sont partout à la fois mais sans qu’on ne sent leur présence. Pour réussir à les combattre nous devons être très vigilant et méfiants envers les inconnus. Il ne faut pas qu’on se fie totalement à tous.

  41. Tu as raison, la négligence des régimes passés vis-à-vis de notre armées l’a affaiblit. Du coup notre armée se voie impuissant d’affronter certain difficulté. Cela ne dérive pas de l’incompétence du ministre de la sécurité Sada Samaké et Tièman H Coulibaly ainsi, ils ont la lourde charge de trouver une solution à cela.

  42. Les U.S.A ont passé des années et des années sans trouver une solution définitive à la question terroriste. Ils ne réunissent jamais pour mener leurs actes, chose qui rend très difficile leur traque. Quand même une chose est sûre, si ATT n’avait pas reçu tous ces bandits armés sur notre territoire, rien de tout cela n’allait arriver.

  43. Je pense que chacun de nous a une part de responsabilité à mener pour gérer l’insécurité qui ne cesse pas d’augmenter chaque jour que Dieu fait.
    On ne peut pas dire que l’Etat ne fait rien pour combattre l’insécurité. Des fouilles sont organisées pour essayer de démasquer les malfrats, des contrôles des véhicules sont aussi faits mais on peut dire que jusqu’ici cela ne nous a amené à rien car les terroristes continuent toujours à circuler. Ainsi, c’est à la population de faire attention aux mouvements de leurs proches. Car, dans le monde d’aujourd’hui personne ne connait suffisamment personne.

  44. En tant que population civile, nous devons aider notre gouvernement, même s’il n’est pas totalement ce que nous voulons, à devenir ce que voulons qu’il soit. Car même s’il prend une initiative allant dans le sens de l’intérêt général, la réalisation ne peut se faire qu’avec la participation de la population !!!

  45. Le terrorisme est un fléau très difficile à cerner. Pas par le MALI seulement, le terrorisme sévit partout dans le monde entier. Malgré les mesures misent en place par les autorités maliennes, le terrorisme reste incernable. Tant que la société civile ne s’engage pas a aidé l’Etat cette lutte restera incertaine et vaine. 😥 😥 😥 😥 😥

  46. Le problème d’insécurité n’est pas dû seulement à l’Etat. La population a aussi une grande part de responsabilité à jouer. Toujours en matière d’insécurité, les maliens rejettent tous les fautes aux premiers responsables en oubliant les policiers qui sont là pour assurer la sécurité des civils mais malheureusement ils sont corrompus et ne font pas leur travail comme il est demandé.

  47. La population malienne doit rester confiante car le gouvernement met tout en place pour instaurer une paix et une stabilité durable. Les terroristes font une guerre fantôme, c’est qui rend plus difficile le problème.

  48. Je ne conteste pas le fait que le ministre SADA et le ministre TIEMAN passent au devant de la scène dans cette situation vu qu’ils sont les ministre en charge des domaines allants dans ce sens, mais force est de reconnaitre que la population malienne ne joue pas sa part de responsabilité dans cette affaire, alors qu’elle y a un grand rôle à jouer !!!

  49. Le Mali a besoin du tribut de tous ces fils pour pouvoir faire face aux djihadistes. Ce phénomène est très difficile à combattre, la forte mobilisation et participation de la population pourront faciliter la tâche. Cependant, on doit rester vigilant et calme.

  50. Ni ATT, ni Alpha ne sont les bienvenus sur ce territoire, nous voulons que la justice soit rendue. Ces deux président ont abusés de la confiance des maliens. Ils ont préférés passé leurs mandats à mentir et trahir ce peuple que de résoudre les questions de la rébellion. Pis, ils ont passé leurs temps à ne pas acheter d’armement militaire. Tout ce qui arrive à ce pays est la faute de ces deux hommes sans foi ni loi.

  51. Tout au plus, procèdent-ils à des constats d’usage après le passage des malfaiteurs. Chez les citoyens, en général et les commerçants, en particulier, la peur est partagée. D’autant que le diable de l’insécurité ne sévit pas que dans la ville de Bamako. Il règne aussi sur ses voies d’accès. On fait sa prière pour se rendre dans les autres villes du pays une fois la nuit tombée. Et c’est un miracle qu’on y arrive et qu’on en revienne sans être tombé sur une embuscade des coupeurs de routes. Chez ces derniers, les pratiques ont changé.

  52. Il est temps que les maliens prennent conscience de leurs actes. Ces deux ministres peuvent déployés toutes les forces de l’ordre sur tous les quatre points du Mali. Mais tant que la population ne joue pas son rôle, rien ne va pas changé. Il faut que la population aussi contribue à la recherche de ces bandits.

  53. Le Mali n’est pas le seul pays confronté aux attaques djihadistes. Considéré comme la première puissance mondiale, les Etats Unis d’Amérique n’arrive toujours pas à trouver une solution concrète à ce phénomène.

  54. Le seul obstacle qui s’oppose à la sécurité de notre pays aujourd’hui est le djihadisme. Or partout dans le monde, les djihadistes sont les plus difficiles à combattre, car ils sont disperser. Ils ne sont jamais sur place.

  55. La lutte contre le terrorisme n’est pas chose aisé, ces deux ministres ne peuvent pas identifiés la résidence de ces bandits. Ils n’ont jamais été stable, c’est-à-dire ils sont éparpiller.

  56. Notre pays est dans une situation périlleuse qui ne pourrait être résolue par la compétence de la seule personne en charge du domaines de la sécurité, il faut une implication de tous les fils du pays !!!

  57. Le moment n’est pas d’indexé une personne pour la cause de cette insécurité. Il faut que nous soyons unis pour le bien de notre propre sécurité, la population doit être en contact permanent avec son autorité, dénoncé tout acte suspect afin de facilité ce combat.

  58. Tout au plus, procèdent-ils à des constats d’usage après le passage des malfaiteurs. Chez les citoyens, en général et les commerçants, en particulier, la peur est partagée. D’autant que le diable de l’insécurité ne sévit pas que dans la ville de Bamako. Il règne aussi sur ses voies d’accès. On fait sa prière pour se rendre dans les autres villes du pays une fois la nuit tombée. Et c’est un miracle qu’on y arrive et qu’on en revienne sans être tombé sur une embuscade des coupeurs de routes. Chez ces derniers, les pratiques ont changé.

  59. L’insécurité est grandissante ces derniers temps dans le district de Bamako et plus particulièrement dans les communes I, II, V, VI. De récurrents cas d’agressions d’honnêtes citoyens dans certains quartiers à Bamako nous sont quotidiennement rapportés. En effet, comme constaté, des jeunes dont l’âge varie entre 15 et 20 ans, s’attaquent impunément aux populations à l’aide de machettes, d’armes à feu de fabrication artisanale ou modernes.
    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Ces adolescents biens connus de leur entourage puis qu’opérants à visage découvert ont déjà fait plusieurs victimes.
    Armés de gourdins, de couteaux et de machettes, ces individus opérant en groupe de 5 voire 6 personnes auraient droit de vie ou de mort sur leurs victimes, puis qu’elles refusent de les dénoncer à la police, de peur de se faire tuer.

  60. La question d’insécurité ne peut-être résolue subitement, car le problème avec ces gens est qu’ils sont partout à la fois, donc même un gouvernement ne peut pas sécuriser le pays contre ces djihadistes !!!

  61. A mon avis, c’est l’état actuel du pays qui nous demande d’être prudents pour la survie du pays. Le combat contre le terroriste demande la participation de tout le monde, la population doit être plus prudente que jamais elle ne l’a été. Il faut considérer les nouveaux mouvements et le dénoncer à l’autorité.

  62. En cas de suspect appelé le Numéro vert et tout de suite il y’aura une intervention. vive nos forces armées et de sécurité ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  63. L’insécurité dans un pays ne peut-être combattu par une ou deux personne seulement, il faut une mobilisation de tous pour y remédier. La population doit s’allier au côté de son gouvernement pour faire face à cette situation !!!

  64. Le mali est en train de connaître un temps difficile, le pays a besoin de l’effort de chacun pour faire revenir la paix total dans le pays. Le moment n’est pas d’accusé les uns et les autres mais plutôt d’apporter des solutions pour faire sortir le pays de cette crise.

  65. les ministres en charge de la Défense, Tiéman H. Coulibaly et celui de la Sécurité, Sada Samaké, brillent à la fois par leur silence et leur absence sur le terrain 😀 😀 😀 😀 mais comment ils peuvent aller sur Terrain alors qu’il y’a des responsables pour chaque sections.

  66. Monsieur le Président au secours. SVP faites revenir Boubeye à la sécurité. A bon entendeur salut

    • Mais personne n’en parle, ou presque. C’est un sujet tabou. C’est trop risqué d’en parler, parce que le braqueur peut être le voisin. Et le collègue peut avoir une relation dans les rangs des braqueurs. Qui sait ? Sotuba Aci, Médina Coura, Kalaban Coura, Djélibougou…, sont devenus des zones rouges la nuit. A partir de 17 heures 30 minutes, chacun s’enferme chez lui. Les braquages sont devenus monnaie courante. Les motocyclistes, en particulier, les détenteurs des motos Jakarta, sont des cibles privilégiées. Ces engins à deux roues sont convoités. Faute d’être immatriculées, les motos sont arrachées et revendues. Les brigades et les commissariats manquent de tout. Les effectifs sont encore insuffisants, les véhicules de locomotion manquent et la dotation en armes se fait attendre. Les éléments de la police en sont réduits à réguler la circulation urbaine.

Comments are closed.