Intervention militaire au Mali: le projet de résolution devrait être adopté à l’ONU

5

Le projet de résolution sur le Mali proposé par la France devrait être adopté vendredi après-midi par le Conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué jeudi soir la mission française auprès de l’ONU.

Le projet de résolution sur le Mali proposé par la France devrait être adopté vendredi après-midi par le Conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué jeudi soir la mission française auprès de l’ONU. |

L’adoption de ce texte “est prévue vendredi” à 15H00 locales (19H00 GMT), a annoncé la mission sur son compte Twitter.
La résolution demande à la Cédéao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) et à l’Union africaine de préciser dans les 30 jours les modalités d’une intervention militaire pour reconquérir le nord du pays et invite le gouvernement malien et les rebelles touareg à ouvrir dès que possible une négociation.

Son adoption ne pose pas de problème de fond, soulignaient ces derniers jours des diplomates du Conseil.
Bamako a demandé officiellement à l’ONU un mandat pour une “force militaire internationale” avec un déploiement au Mali de troupes ouest-africaines qui l’aideraient à reconquérir le nord du pays, contrôlé par des extrémistes islamiques dont certains sont liés à Al-Qaïda.
Mais le Conseil de sécurité réclame en vain depuis six mois des détails sur les modalités de cette intervention (objectifs, troupes, commandement, besoins logistiques, etc.).
Une réunion se tiendra le 19 octobre à Bamako avec les principaux acteurs (Cédéao, Union africaine, Union européenne, ONU) pour tenter de mettre au point une “stratégie cohérente”, selon un diplomate. Paris a promis une aide logistique à l’opération.
Ce n’est que dans un deuxième temps, au mieux fin novembre, et par le biais d’une deuxième résolution, que le Conseil pourra donner son feu vert formel au déploiement d’une force qui prendra de toutes façons plusieurs mois.
En attendant, le projet de résolution invite les pays membres de l’ONU et les organisations comme l’Union européenne à commencer à entraîner et équiper l’armée malienne, qui devra prendre la tête de la reconquête du Nord.

 

 / 12.10.2012, 03h33

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Nous demandons a toute les villes du Mali pour se mobiliser en faveur de la cedeao et dire non a Sanogo et ses bandes de merde
    Ils ont remplie leur poche et laisser la population dans la merde

  2. Mr Danzanble, soit vous êtes provocateur, soit vous êtes de mauvaise foi: le CNDERIERE a été condamné pour son coup d’état? inutile. Mais quel malien va condamner toute l’armée malienne? Est-ce-que la CEDEAO ou les NU peuvent remplacer l’armée malienne? Elles ne peuvent que l’appuyer. Par rapport à ceux que vous prétendez avoir détruit le Mali, vous pouvez être sûr et certain qu’au sortir d’une élection libre et transparente, ce sont les mêmes qui reviendront: soit l’ADEMA, soit l’URD, soit Modibo Sidibé. On n’a pas besoin d’être devin pour le savoir. Tout ce que vous pouvez faire, c’est de vous inscrire dans une logique de conscientisation de la population pour qu’elle vote pour le meilleur programme des trois entités sus-décrites. Parce que, partout au monde, les élections libres et transparentes se gagnent par de gros moyens organisationnels et financiers…

    • On dirait que tu as lis dans mes pensées 😛 😛 😛 Il est temps que certains maliens grandissent et acceptent le principe de la democratie.

  3. Ceux qui hier, ont aider à détruire le Mali aujourd’hui organisent une marche pour le construire sur fond de contradiction : condamnation des militaires soutien au militaire, faisons attention à eux car ils sont tres dangereux.

    • Est-ce toi meme tu comprends ce que tu ecris??? Eux ont detruit le Mali, et toi tu as apporté quoi plus qu´eux ä ce pays? Ils represent mieux ou rfeflettent quand meme le peuple ces gens de FDR et de Coren… Si tu comprends bien, les maliens condamnent les voyous de Kati qui ont fait le coup d´etat et non notre armée. Ou bine tu pense que toute l´armée est derriere votre hero de Kati?

Comments are closed.