Jeamille Bittar à propos de la crise au nord-Mali : « Le Mali éternel résistera aux assauts de ceux qui ont juré de provoquer sa partition»

2
0

A la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée, vendredi dernier, à la Maison de la presse, le candidat de l’UMAM ( l’Union des Mouvements et Associations pour le Mali) à l’élection présidentielle, Jeamille Bittar, a appelé les Maliens à ne pas verser dans l’amalgame. Mais aussi, à resserrer les rangs autour du chef de l’Etat, afin de faire barrage aux velléités sécessionnistes du MNLA(Mouvement National de Libération de l’Azawad).

 

 

A travers cette conférence des presse, le candidat de l’Union des Mouvements et Associations pour le Mali (UMAM), Jeamille Bittar, et non moins 1er vice- président du Parti pour le Développement Economique et la Solidarité (PDES), réitère son soutien indéfectible au président de la République, Amadou Toumani Touré, dans la gestion de la crise au nord.

Selon lui, notre pays vit des moments difficiles. Car, des Maliens ont pris des armes contre d’autres Maliens, en faisant couler le sang de leurs concitoyens.

« Les morts que nous comptons procèdent de l’aveuglement hystérique des insurgés » explique t-il.

Et de poursuivre : « le Mali éternel résistera aux assauts de ceux qui ont juré de provoquer sa partition ».

Pour lui, les Maliens doivent  tenir compte du bilan du président ATT. Bilan qu’ils ont acclamé à travers les routes, les ponts, les barrages et autres infrastructures qu’il a réalisées pour le développement du pays. Dans un maillage touchant l’ensemble des régions.

« Nous devons éviter de tomber dans les pièges de la confusion des genres et de célébrer sur l’autel de nos fantasmes une tentative d’assouvir le rêve de nos ambitions personnelles » déclare t-il.

Selon Jeamille Bittar, les problèmes au nord ne datent pas d’aujourd’hui.

Et certaines personnes en profitent pour se prêter à des exercices qui n’honorent pas notre pays.

«  Il y a  seulement quelques temps, les Maliens acclamaient le bilan d’ATT. Et aujourd’hui il y a une nouvelle situation face à la quelle il faut un sursaut national » indique t-il.

A l’en croire, les gens s’agitent. Et nombre de politiciens se prêtent à des jeux dangereux.

Alors que dans cette situation, chacun devrait faire son travail pour trouver une solution définitive à ce problème.

Pour Bittar, ce que les gens doivent savoir, c’est que les soldats maliens, noirs, arabes et touaregs confondus, ont subi les mêmes atrocités lors des attaques du MNLA.

Et il n’est pas permis à un Malien de prendre des armes contre d’autres Maliens. Puisque le Mali est un et indivisible.

A en croire Bittar, il y a une autre guerre qui se fait à l’étranger à travers la communication. Car, on fait circuler les images des soldats noirs égorgés, alors qu’il n’est pas fait cas des soldats touaregs ayant subi le même sort.

Selon lui, tout ceci est fait pour semer la confusion. Et monter les populations moires contre les populations blanches.

Dieudonné Diama

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

bittar fait partir de le bande a att ils serons tous en prison apres le depart de att surtout bittar le plus grand voleur du mali qui veut donner des conseils au malien non merci

Sarkozy Ennemis<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 154</span>
Membre
Sarkozy Ennemis 154
4 années 7 mois plus tôt

Je sais je mettre a leur Place:
Ils ont déjà bloqué les source de Media malienne a l’exterieur.
Ils veulent maintenant detruire les radio et television pour ensuite faire Ce qu’ils veulent au Malien.
Monter Les un contre les autres et, faire rentrer de l’artillerie pour faire la guerre a l’armée mallienne. 👿

wpDiscuz