Koro : Attaque d’une agence ECOBANK : Le banditisme résiduel sous le nez du G5

0

Dans la nuit du mercredi à jeudi, la ville de Koro a été secouée par des tirs nourris provocant une vague de frayeur aussi bien à Koro que dans plusieurs localités du pays.  En effet, la nouvelle comme une trainée de poudre, a aussitôt fait le tour des réseaux sociaux faisant croire à une attaque terroriste. Pourtant, contrairement à la première information selon laquelle les terroristes seraient en train de mener un combat sans merci aux forces de sécurité malienne, c’est plutôt l’ECOBANK qui était visée par des bandits armés dans le cadre d’une opération de braquage.  Selon plusieurs témoins sur place, ces derniers ont lamentablement échoué face à la détermination des FAMAS et n’eurent d’autre choix que de prendre leurs jambes au coup.

Notons que depuis un certain temps, le cercle de Koro est en proie à des attaques terroristes. L’infiltration des hommes d’Amadou Koufa et d’autres groupes terroristes dans les environs ont fait de la ville une zone d’insécurité sans précédent où règne une peur permanente. En effet, le moindre bruit suffit à semer la panique au sein de la population. Un autre détail important : la ville de Koro fait frontière au pays voisin le Burkina Faso, un pays également confronté au même problème. Une situation que les terroristes exploitent allègrement.

Outre ces réalités, comment comprendre que c’est sous le nez même du G5 sahel que les terroristes et bandits armés viennent se livrer en spectacle ? C’est en tout cas un défi pour cette force créée pour sécuriser le sahel au risque de s’attirer les mêmes jugements que la MUNISMA.

Pour l’heure, les choses ont repris leur cours dans la ville de Koro. La population à la fois curieuse et stupéfaite, constate les impacts de balles laissés sur les murs de l’ECOBANK.

Amadingué Sagara

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here