La DG de l’UNESCO « profondément choquée » par les nouvelles destructions de mausolées à Tombouctou

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Irina Bokova

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est dit ‘‘profondément choquée’’ par les récentes destructions de mausolées à Tombouctou par les islamistes qui se sont installés dans le nord du Mali, réaffirmant qu’elle lance un appel à la communauté internationale pour que de manière urgente protection soit apportée à ces ‘’biens’’ qui sont ‘’un important repère identitaire et culturel du peuple malien et de l’humanité’’.

 »Je suis profondément choquée par l’acharnement avec lequel de nouvelles destructions de mausolées ont été perpétrées à Tombouctou », a dit, dans un communiqué reçu mardi à APA, Mme Bokova, en réaction aux informations selon lesquelles au moins trois mausolées abritant des saints de Tombouctou, dont celui des jumeaux Al Hassan et Al Houseyni, ont été détruits le 23 décembre.

Réaffirmant  »l’engagement de l’UNESCO aux côtés du peuple malien depuis les toutes premières destructions de mausolées maliens, perpétrées en juillet dernier », elle a souligné qu’une telle attitude a été à la base de l’envoi de deux missions de l’organisme onusien ‘’afin d’évaluer les dégâts » et  »faire adopter par le Comité du patrimoine mondial une résolution visant à mettre en place un fonds de réhabilitation et de sauvegarde de l’ensemble des biens culturels maliens ».

 »J’en appelle, a-t-elle souligné, à l’ensemble de la communauté internationale pour que toutes les mesures nécessaires soient prises de toute urgence afin de garantir la protection de ces biens qui constituent un important repère identitaire et culturel du peuple malien et de l’humanité ».

La destruction de tels ‘’trésors inestimables de notre humanité » constitue, selon la Directrice générale de l’UNESCO, ‘’un crime contre le peuple malien, qui a toujours su faire part d’une grande tolérance envers les différentes pratiques religieuses et spirituelles ».

CP/cat/APA
2012-12-25 13:24:50 / apanews.net/

 

6 Réactions à La DG de l’UNESCO « profondément choquée » par les nouvelles destructions de mausolées à Tombouctou

  1. nonalinertie

    Il faut dire les choses telles qu’elles sont: un voleur doublé d’un violeur et d’un assassin entre chez toi par effraction, vole, viole, tue, profane, détruit tout ton tissu économique, sanitaire, éducatif, administratif, etc. Si tu parles de négociation, tu ne parles que de CAPITULATION. La réalité est que le Mali n’a pas dans l’immédiat ses 200 millions de dollars pour initier la libération. Et la communauté internationale ne veut pas le financer avec la crise mondiale puisque le Mali ne pourra pas le rembourser. Alors, on tergiverse, on divertit, on fait dans le dilatoire. En attendant, les enlèvements se poursuivent au Mali, au Niger, au Nigéria, bientôt ailleurs, et les bandits se réfugient douillettement dans leur nid malien. Et l’Algérie applaudit, pourvu que ses terroristes ne rentrent pas à la maison…

  2. Emoo

    Si tu penses que le lache Kaya sanogo fera une guerre pour le mali vous pouvez continuer rever…..

    Sanogo ne merite que d’etre abattu comme le vrai fils de chien qu’il est…. avec ses ses supporters du MP22…

    TUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGOTUER SANOGO

  3. Sans pisser

    400 INSTRUCTEURS MILITAIRES FRANCAIS AU MALI; Une pathologie nouvelle frappe les rangs des narco-djihadistes au Mali! La communauté scientifique se perd en conjecture!

    A l’annonce dans la presse de l’arrivée au Mali de 400 instructeurs Français, une étrange épidémie s’est répandue immédiatement dans les régions du nord mali; Sur cette épidémie très particulière, les scientifiques se perdent en conjecture et craignent l’apparition d’une pathologie nouvelle dans ces régions déjà durement éprouvées.
    Toutefois, le Professeur agrégé Sans Pisser (vu le nom, un urologue probablement) et son équipe, ont consenti à nous donner les éléments dont l’OMS dispose à ce stade:
    Maliweb: Pr Sans pisser, en quoi cette pathologie est-elle si particulière?
    Pr Sans pisser: Elle l’est à plus d’un titre; D’abord, et tous les témoignages concordent, elle est directement liée aux annonces de la presse. Or, c’est la toute 1ère fois qu’une pathologie se trouve déclenchée par les médias ! Une bactérie, un virus, on connaît ! Mais les médias, jamais jusqu’ici ! Or dans le cas précis, les 1ers cas sont apparus immédiatement après la dépêche AFP signalant l’arrivée au Mali de 400 instructeurs militaires.
    Maliweb : Etonnant, je le concède… Toutefois, y a-t-il d’autres raisons pour parler d’une pathologie jusqu’ici inconnue ?
    Là, le Professeur se gratte les couilles, rote bruyamment (c’est un copain de Blanche Neige) et enchaine :
    Mais oui, hélas… Cette maladie est également atypique en ce sens qu’elle ne frappe qu’un milieu très ciblé : Les populations villageoises locales sont totalement épargnées, en revanche, le mal sévit parmi les militants de mnla, d’Ansar eddine, du mujao, et d’Aqmi.
    Maliweb : Après une maladie déclenchée par les médias, elle ne frapperait en plus que les gens en fonction de leur orientation religieuse ou idéologique ???
    Le Pr soulève discrètement une fesse, lâche un pet tonitruant (c’est un copain d’enfance à Coco), et enchaîne :
    Absolument ! Et là encore, c’est une première en matière de santé.
    Médusé, le journaliste maliweb : Mais Professeur, j’ose à peine vous poser la question : Y a-t-il encore d’autres points tendant à démontrer qu’il s’agit d’une pathologie nouvelle encore inconnue ???
    Distrait, le Pr Sans Pisser prend la cravate du journaliste et se mouche dedans (c’est un copain à Moussa Ag) et enchaîne :
    Et oui Monsieur : Les signes cliniques… Les symptomes, quoi !
    Maliweb: Mon Dieu, et quels sont-ils ???
    Le professeur crache distraitement sur les pompes du journaliste, pète une nouvelle fois, et rote en se grattant les couilles (c’est un copain des 3): Et bien, les symptomes ne correspondent à aucune des pathologies connues à ce jour dans cette zone! Ni ailleurs, du reste ! Les signes cliniques majeurs sont: Sudations excessives, accompagnées d’un rétrécissement majeur de l’anus. Plus curieux encore, ces symptômes physiques s’accompagnent également de troubles psychiatriques
    Maliweb (planquant sa cravate et mettant ses pompes hors de portée) : Noooon ?
    Et si ! Les patients sont sujets à des signes de confusion mentale, et notamment, une envie obsessionnelle de négocier ! Qu’ils soient afghans, arabo-berberes, touaregs, etc, tous n’ont qu’un mot à la bouche : Nouveunégossié ! Nouveunégossié!…
    De plus en plus distrait, le scientifique gratte subitement les couilles du journaliste qui ne se méfiait plus, et ajoute : Et le pire c’est que tout ça n’est apparu qu’à l’annonce de l’arrivée des 400 instructeur militaires français!!! :mrgreen: :-D :mrgreen: :-D

  4. dinosaure

    Ban ki-moon qui traîne les choses pour une intervention militaire appréciera votre réaction Madame Irina

  5. veridique

    on va les reconstruire…..

  6. Broulayi

    Merci Irina… :-D

    On reconstruira nos mausolées… Inchallah !

    Et ils seront en marbre … du pays de Sambou Khamarin Kèndè… :-D :-D :-D :-D