La MINUSMA sécurise la foire hebdomadaire de Bandiagara

1

marche-badiangaraCe vendredi 09 octobre 2015 une équipe de la Police des Nations unies (UNPOL) de la MINUSMA a conduit une patrouille de longue portée dans le Cercle de Bandiagara à environ 65 km de Mopti, à la foire bihebdomadaire du marché de la ville.

À la fois poumon économique et cadre d’échange social, cette foire, qui se tient tous les lundis et vendredis, réunit plus d’un millier de participants venant des villages des 21 communes que compte le Cercle, mais aussi du Burkina Faso frontalier. Sur place, on trouve des produits agricoles, du bétail et des articles de consommation courante comme du lait et des tissus

La patrouille Ă©tait composĂ©e de  trois vĂ©hicules blindĂ©s (dont deux vĂ©hicules tactiques type bastion et un 4×4) Ă  bord desquels se trouvaient deux (02) officiers de Police individuelles et onze (11)  élĂ©ments de l’unitĂ© de police constituĂ©e du Togo, basĂ©e Ă  Mopti/SĂ©varĂ© d’oĂą partent les routes de Gao, Tombouctou, Bamako et du Burkina Faso. ConformĂ©ment Ă  la rĂ©solution 2227, l’objectif de cette patrouille est de contribuer Ă  la protection de populations civiles en appuyant les autoritĂ©s maliennes pour stabiliser les principales agglomĂ©rations.

Après le briefing des éléments des 11 FPU/Togolais par les officiers André SOKO et Désiré IRAMBONA, la mission prend la route sur l’axe Sévaré-Bandiagara pour marquer un premier arrêt au Poste de contrôle de Goundaka (à environ 20 km de Sévaré). Là, les UNPOL ont échangé sur la situation sécuritaire de la zone avec les agents des forces de sécurités maliennes présentes au poste.

Arrivée, une heure après, à Bandiagara l’équipe de la Police des Nations unies s’est rendue au Commissariat de police où, elle a, là encore, rencontré le Commissaire pour échanger sur la situation sécuritaire. Le responsable local de la Police malienne s’est montré satisfait de la présence la MINUSMA en vue de contribuer à la sécurisation des populations.

L’équipe a ensuite rendu visite à la préfecture du cercle pour rencontrer  M. Ousmane SOW, le sous-préfet et lui expliquer l’objet de la patrouille.  « Je pense que c’est une bonne chose que la MINUSMA fasse des patrouilles dans l’arrondissement de Bandiagara. Cela vient en appui à nos forces pour sécuriser toute la circonscription, surtout en ce jour de foire où beaucoup de forains viennent s’approvisionner en produits alimentaires et autres produits de première nécessité. A cette occasion, la ville est vraiment animée, il est donc bon que les gens se sentent en sécurité. Je pense que cette patrouille contribue largement à cela »nous a confié le Sous-préfet.

Après une visite similaire à la Brigade de gendarmerie de la localité, les Casques bleus se sont rendus au Commissariat de police pour entamer la dernière étape de la  patrouille, à savoir la phase pédestre au marché, où se tient ladite foire bi-hebdomadaire. En effet l’équipe a parcouru le marché sous le regard, visiblement satisfait, des forains, échangeant de temps en temps avec certains commerçants pour leur expliquer l’objet de leur patrouille.

Pour Bocar TOURE, un tailleur de Bandiagara, «  Nous avons besoin des forces de la MINUSMA car elles nous aident beaucoup. Quand nous les voyons ici cela nous rassure et nous plait beaucoup. La MINUSMA est la bienvenue. Nous demandons à la MINUSMA de rester jusqu’à ce que le pays se stabilise. »

C’est vers 14 heures 30, que la patrouille a pris fin sans qu’aucun incident n’ait été signalé. La ville de Bandiagara compte environ 15.000 personnes de plusieurs ethnies vivant ensemble depuis de nombreuses années.

A propos d’UNPOL / Mopti

La Police des Nations unies a été déployé à Mopti depuis bientôt deux ans. Son effectif est d’environ 160 hommes, comprenant des officiers de police individuelle et des éléments de l’unité de police constituée (FPU) du Togo. Ils  sont déployés à Sévaré et Douentza.

UNPOL a effectué environ 4 704 Patrouilles conjointes de sécurisation et de protection des civils dont des patrouilles de courtes et de longues portées et ce, dans les marchés, les foires et sur de grands axes routiers.

Par ailleurs  1.096 éléments des Forces de Sécurité du Mali à Mopti, ont bénéficié de 66 séances de formation  sur la  Police Judiciaire ; les Renseignements Généraux ;  le Terrorisme; le Droit International Humanitaire et les Droits de L’homme; Le Secourisme et les premiers soins;  Les Gestes et Techniques Professionnels  d’Intervention; les Techniques d’Enquête, l’Ethiqueet la déontologie, ou encore l’Accueil du public, notamment celui des femmes victimes de violences sexuelles. Ces formations correspondent aux besoins de renforcement des capacités des forces de sécurité et aux préoccupations des populations maliennes.

 

La Minusma

PARTAGER

1 commentaire

  1. J’apprecie cette patrouille de la UNPOL, mais ce que Je regrette c’est que ces patrouilles doivaient ĂŞtre faites conjointement avec des unitĂ©s de nos Famas aussi. Une chose que le gouvernement de fripouilles doit revoir. Au moins nos elements de nos Famas pourront avoir des experiences en la matière sur le terrain et surtout connecter avec nos populations locales pour se connaitre et mieux s’entre aider.

Comments are closed.