Au terme de la visite en Algérie du Premier ministre Diango Cissoko, l’Algérie ferme ses frontières avec le Mali

14

ALGER – L’Algérie a pris ses dispositions pour la fermeture de sa frontière avec le Mali, annoncé lundi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani.

Photo panoramio.com

Je confirme la fermeture des frontières avec le Mali, a indiqué M. Belani interrogé sur le sujet par l’AFP.

Nous avons informé la partie malienne des dispositions prises pour la fermeture de la frontière, a déclaré M. Belani dans une déclaration écrite transmise à l’AFP à l’issue de la visite en Algérie du Premier ministre malien, Diango Cissoko.

S’agissant de la situation au Mali, M. Belani a rappelé que l’Algérie a toujours été animée de la volonté d’aider ce pays frère à surmonter les difficultés auxquelles il est confronté, en vue d’une sortie de crise durable et d’une gestion apaisée de la transition.

Cette solidarité s’est traduite, depuis le début de la crise malienne, par une aide financière, humanitaire et par l’appui à l’armée malienne dans le renforcement de ses capacités pour la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

Samedi, l’Algérie avait exprimé son soutien sans équivoque aux autorités de transition au Mali où l’armée, appuyée par les troupes françaises, a lancé une contre-offensive pour repousser l’avancée vers le sud des groupes islamistes qui contrôlent le nord du Mali depuis neuf mois.

L’Algérie, qui partage une longue frontière avec le Mali, a toujours milité en faveur d’une solution politique pour régler le conflit dans ce pays. Alger a néanmoins autorisé le survol de son territoire par l’aviation française.

Dimanche soir, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius avait déclaré que si les troupes africaines doivent remonter au nord, il faudra que les Algériens ferment leurs frontières.

Le 16 décembre, la Libye avait fermé ses frontières avec ses quatre voisins du sud: l’Algérie, le Niger, le Tchad et le Soudan, en raison de la détérioration de la sécurité dans le sud du pays, décrété zone militaire fermée.

(©AFP / 14 janvier 2013 20h24)

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Cette fermeture des frontières par l’Algérie est beaucoup plus importante qu’il n’y parait, surtout pour les barbus!

    Certes, à première vue, c’est moins spectaculaire qu’un bombardement de rafale, mais:
    La principale stratégie des djihadistes réside dans la fuite et dans leur mobilité;
    Leur source d’approvisionnement en carburant se situait jusqu’ici aux environs de Bodj Moktar en algérie: Terminé! Appros en carburant: Zéro!
    Leurs dépots de carburants déjà approvisionnés ont été pulvérisés par l’aviation française: Carburant en stock: Zéro!

    Or, sachant que jusqu’ici on a pas encore inventé le pick up ou la jeep qui fonctionne au thé à la menthe, ils doivent avoir de sérieux soucis de logistique maintenant!

    PS: Une colonne de pick up de djihadistes lourdement armés, ça fait froid dans le dos! Une colonne de barbus en vélo, ça ressemble à un remake du tour du faso, et ça fait marrer tout le monde!

  2. QUELLE MÉDIOCRITÉ: MÊME SUR CETTE PLAQUE ” FRONTIÈRES MALI ET ALGÉRIENNE IL Y’A UNE ERREUR: MOI JE DIRAI ” ….MALIENNE ET ALGÉRIENNE”

  3. Que signifie au juste: “la fermeture des frontieres POREUSES dans une zone completement DESERTIQUE en Afrique ???…”.
    C’est juste de la COMEDIE !! 😆

  4. Algérie, une belle bien vraie bordelle!!! Une pute qui n´enfante et adopte des démons…Elle couche avec l´enfer pour donner des mécréants!!!!!!!!!!!!1

    • reste a te prostituer au états unie ou en France petite merde en insultant les hommes !! nous algériens on est des hommes qui se battent et sont prés a mourir pour 1 cm de notre territoire !! tout le monde le sait qu’il ne faut trop nous chercher des noises !!

  5. Non et non c’est pas le moment de fermer votre bordel de frontiere,ils sont venus de chez vous et c’est vous qui les aviez creer et adopter alors laisser les retourner a la maison et apres fermer votre frontiere a jamais pour qu’ils ne viennent plus verser du sang chez nous.

  6. Coup soigneusement préparé (par l’Algerie)

    Les jihadistes ne s’y sont pas trompés et ont soigneusement préparé leur coup. Début janvier, plusieurs milliers de combattants et plus de 300 pick-up venus de Gao et de Tombouctou ont convergé vers la ligne de front.

    Au même moment, des témoins ont vu arriver dans les deux grandes villes du Nord plusieurs convois transportant des fûts de 200 litres de carburant en provenance de Bordj Badji Mokhtar, à la frontière algérienne – le tout en l’espace de quatre jours. Commentaire d’un autre conseiller :

    « Une telle quantité de carburant n’a pas pu quitter le territoire algérien sans le feu vert d’Alger. »

    ALORS COMPRENNE QUI POURRAIT

    http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2714p008-009.xml0/france-diplomatie-mali-terrorismemali-pourquoi-les-jihadistes-ont-ils-attaque-konna.html

  7. çà se comprend ,les algériens n’ont pas envie de voir les islamistes se refugier chez eux 😉 😉

    • pourtant ils viennent de chez eux, c’est leur enfant mal eduqué, mal élévé et sanguinaire…..

      • Véridique
        Ils viennent de chez eux, mais c’est NOUS qui les avons laissé s’installer chez nous; A chacun d’être assez mature pour assurer la sécurité de son propre territoire! Eux ont fait “leur boulot” en éradiquant sur leur sol le terrorisme salafiste (et ils l’ont payé assez cher!), mais nous (mali d’att) n’avons rien fait du tout! Qui est à accuser aujourd’hui, eux, ou nous? 😉 😉 😉

    • Foudkg, c’est justement ça que certains n’avaient pas compris!!! Ils nous faisaient chier pour des négociations au même moment les islamistes continuaient leurs bêtises… Qu’ils rouvrent pour qu’ils retournent d’où ils viennent!!!

Comments are closed.