Le député Souleymane Ouattara de Kadiolo indexe la secte Dawa comme complice des terroristes

12
Honorable  Souleymane Ouattara
Honorable Souleymane Ouattara

Pour  le député Souleymane Ouattara de l’ADP-Maliba, élu à Kadiolo, les populations doivent être vigilantes vis-à-vis de certaines pratiques religieuses qui font l’apologie de l’intolérance et du fanatisme. ” Il faut se méfier des gens qui viennent d’ailleurs, sous le vocable de Dawa et qui finissent par s’installer dans nos mosquées en prêchant Dieu seul sait quoi. Ces individus ne sont que des éclaireurs des terroristes et des jihadistes. Ils viennent souvent tâter le terrain pour voir ce qu’ils peuvent faire… “, déclare-t-il.

Il a expliqué que ce qui s’est passé à Misséni est le fait d’assaillants venus d’un pays voisin pour commettre leur attaque. Mais avant, on observait un certain nombre d’ingrédients du fanatisme religieux : la floraison de mosquées avec les adeptes de la secte Dawa, des écoles coraniques et une multiplication de prêcheurs non seulement à Misséni mais ailleurs aussi au Mali. « Nous devons nous demander si nous n’avons pas été défaillants en vigilance par rapport à ces individus dont les propos sont proches des croyances des jihadistes » relève-t-il.

Auparavant, l’honorable Souleymane Ouattara a salué toutes les populations éplorées par ces événements tragiques. ” Nous les appelons à garder leur calme. Ce qui nous arrive est peut-être de notre faute… Les autorités ont déjà pris à bras le corps la question sécuritaire “, a-t-il souligné. Le ministre de la Sécurité, le Général Sada Samaké, l’a personnellement rassuré que la situation est sous contrôle et toutes les dispositions  prises pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus.

Il a conclu en déclarant que ce n’est pas pour des raisons de pauvreté que les populations doivent se fier à tous ceux qui se disent des envoyés de Dieu alors que ce sont des promoteurs cachés de principes obscurantistes.

Bruno Djito SEGBEDJI

 

 

 

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. L’idée de guerre sainte est le problème en islam. Tous ceux qui sont d’accord avec cette idée dont des terroristes potentiels. Une querre n’est jamais sainte, c’est la paix qui sainte.

  2. M. Ouattara tu me déçois. Ce n’est pas le moment pour vous de lever le doigt pour décrier le fanatisme religieux. Dawa n’est pâs une secte qui incite acte indigne comme à Misseni. Depuis ATT l’Assemblée et toutes les institutions de la république sont restées taciturne devant la prolifération des barbus pakistanais dans nos mosquée. La laïcité a une limite dans un état de droit surtout quand elle menace la paix et la sécurité. Ce qui s’est passé hier au Tchad et précédemment à la terrasse ou ailleurs à travers le monde n’est pas le cachet du Dawa. Monsieur Ouattara évite de créer des problèmes. Aie la preuve matérielle de ce que tu avances en ta qualité de député. Kadiolo est un grand monde. Toi en tant que député qu’avez-vous concrètement face au djihadisme et à l’insécurité au Mali. Chaque député pris individuellement doit se poser la question “Qu’est-ce que j’ai entrepris comme oeuvre intellectuelle pour éviter se marasme politique, le djihadisme, l’insécurité”

    • Je suis d’autent plus d’accord avec toi dans votre logique qu’en tentant de faire valoir mes arguments, on me traitera encore d’anti ATT. Mais depuis le temps Moussa Traoré, des sectes n’ont-elles pas proliféré au Mali? Le premier centre medersa connu à Bamako est “Nawal Djoliba” qui a ouvert ses portes depuis GMT. Les enseignants de cette école sont majoritairement des Pakistanais, des Iraniens, des Afgans, des Siryens, des Egyptiens et autres venant des pays au radicalisme religieux marqué. Aucun service de renseignement ne s’est interressé à ce phénomène de migration de ces enseignants arabes. Les maitres coraniques tels Baba Cissé du Badialan I ont fait des medersa, un moyen d’enrichessement auprès des pays arabes. C’est ainsi que le centre culturel libyen a ouvert ses portes et en signe de domination de l’architecture de Bamako, Khadafi a dressé le centre Islamique qui fait la fierté des autres maliens (pas moi en tout cas) et qui se fera concurencer plus tard par les Iraniens qui voulaient dresser leur centre culturel sur le site du marché (sis le site FR3 près le cimetière d’Hamdalaye).
      Différents gouvernements ont laissé des sectes se prliférer jusqu”à ce que le mal fut mis en exergue avec l’assassinat du Juge Oumar Bah de Dioila le dimanche 02 août 1998 vers 10 heures .
      La secte mise en cause dans cet assassinat n’était autre que les “pieds nus” qui ont montré toute attitude provocatrice à Macina, Bougouni, Kolondiéba, Yankasso, Ségou et Dioro.
      Les pieds-nus forts de leur impunité vont s’intaller à Bohi (arrond Kebila C/ Kolondiéba), à Dogobara et Moribougou c/ Bougouni, à Doubabouga c/Kati, à Kalaban Coro (Tiébani) et certains dans des villages logeant la frontière du Burkina dans la région de Sikasso.
      Entretemps qu’ont fait les différents regimes qui se sont succédés depuis la condamnation du Chef des pieds nus? En tout cas pas ATT, car en son temps, ces fous de Dieu vont croiser le fer avec les gendarmes à Koury, Kadiolo et dans le cercle de Sikasso pour disent-ils s’opposer à ,la vaccination des enfants.
      Si Misseni est aujourd’hui attaqué, la faute à qui? Pourtant, un certain El Hadj Bakari Samassi de Odjené (RCI) faisant frontière avec Kolondiéba et Forou sont des individus dangereux et en liaison avec les radicaux du Mali. De même, El Hadj Boudiala Kanté de Kantédougou Balandougou en est un guru connu de leur miieux.
      Un fauve qui demande qu’on lui brise lecrane n’a aucun reproche à faire à ceux qui l’assaillent de coups.

      VIVE LA REPUBLIQUE.

  3. le probleme du mali c´est que nous tombons à chanque fois naivement dans toutes les mauvaises sauces de l´islam! LES BONNES SONT A PORTÉE DE MAIN!
    N´est -il pas suffisant d´être pieu musulman et de prier à l´acte et au comportement, au lieu de se prostituer dans toutes ces floraisons de sectes et de je ne sais quoi?

  4. M. Ouattara tu me déçois. Ce n'est pas le moment pour vous de lever le doigt pour décrier le fanatisme religieux. Dawa n'est pâs une secte qui incite acte indigne comme à Misseni. Depuis ATT l'Assembl"e et toutes les institutions de la république sont restées taciturne devant la proliféreration des barbus pakistanais dans nos mosquée. La laïcité a une limite dans un état de droit surtout quand elle menace la paix et la sécurité. Ce qui s'est passé hier au Tchad et précédemment à la terrasse ou ailleurs à travers le monde n'est pas le cachet du Dawa. Monsieur Ouattara évite de créer des problèmes. Aie la preuve matérielle de ce que tu avances en ta qualité de député. Kadiolo est un grand monde.

  5. il y a longtemps k iyad a préparé ses imbécilités dans notre pays, je me souviens encore de l,époque où cet ignard a été interdit de prêcher à gao par le regrété gouverneur BABA TOURE. J,ai personnellement reçu une visite de iyad en 2005 chez moi à kidal, il m,a ouvertement dit de changer de religion si non je serais puni ici bas.

  6. Faiblard ,laissez Sada en paix,toi l’idiot qui les reçoit chez toi en ayant dans ton canari qu’il parle du dieux il faut t’asseoir,ces imbéciles sans foi ni loi,ils vont vous tuér tous,ne vous défendez pas. Si tu crois que Sada va quitter ici bamako pour te protéger à Misséni.

  7. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 ,peut être il y a toutes sortes de conneries de sectes islamiques au Mali qui font plein de betises et creent de le bordel mais Soyons plus responsables que ca. En Nous mettant nous mêmes en causes alors Nous trouverons les solutions a nos merdes.

Comments are closed.