Le Mali n’attendra pas des mois pour la guerre contre les terroristes

26 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

BAMAKO – Le Mali n’attendra pas des mois pour lancer la guerre contre les terroristes, a affirmé le président malien par intérim Dioncounda Traoré lundi soir dans un message à la Nation, en allusion à certains groupes armés liés à Al-Qaïda occupant le nord de son pays depuis neuf mois.

La guerre légitime, légale, rapide et propre que nous voulons mener avec l’appui de la communauté internationale contre les groupes occupant le nord du Mali requiert davantage de temps pour régler tous les détails techniques, stratégiques et politico-juridiques, a déclaré M. Traoré, qui s’exprimait à l’occasion de la nouvelle année.

Cependant, je puis vous assurer d’une chose: c’est que le Mali n’attendra pas des mois, comme certains semblent le préconiser. Nous n’attendrons pas que le cancer fasse des métastases dans tout le corps. La guerre contre les terroristes se fera plus tôt qu’on ne le pense et l’armée malienne y jouera les premiers rôles, a-t-il ajouté.

Selon lui, l’armée malienne sera aux avant-postes et elle se prépare activement conformément à sa vocation à entreprendre dans un avenir proche la reconquête des régions occupées.

Le 20 décembre, le Conseil de sécurité de l’ONU a donné son feu vert à l’envoi d’une force internationale pour chasser les islamistes du nord du pays, en fixant des conditions qui ne devraient pas rendre possible son déploiement avant des mois.

Aucun calendrier précis n’a toutefois été décidé pour ce déploiement, programmé par étapes selon l’ONU, qui a également insisté sur la nécessité de dialoguer avec les groupes armés du Nord rejetant le terrorisme et la partition du pays.

En novembre, l’envoyé spécial de l’ONU au Sahel, Romano Prodi, avait jugé que tous les experts s’accordaient pour dire qu’une action militaire dans le nord du Mali ne serait pas possible avant septembre 2013.

Selon Dioncounda Traoré, l’offre de dialogue de Bamako faite aux Maliens ayant décidé de s’exprimer par les armes reste intacte.

Nous sommes prêts à engager un dialogue honnête et sincère dès que les préalables en seront réalisés. Je les engage à saisir cette opportunité et cette main tendue avant qu’il ne soit trop tard, a-t-il prévenu.

Selon lui, 2012 a été une année noire, une année tragique pour le Mali, secoué en janvier par une offensive de groupes armés qui ont profité de la confusion créée par un coup d’Etat militaire le 22 mars pour prendre, entre fin mars et début avril, le contrôle des trois régions du vaste Nord, en grande partie désertique.

Aujourd’hui, a-t-il constaté, les trois régions administratives formant le Nord (Kidal, Gao et Tombouctou) ainsi qu’une partie de la région de Mopti (centre) sont occupées par des irrédentistes, des terroristes – jihadistes et autres salafistes – se réclamant de l’islam mais en réalité tenant d’un anti-islam intégriste et rétrograde, des narcotrafiquants et d’autres acteurs du crime organisé et transfrontalier.

Ces obscurantistes sortis tout droit du Moyen Age ont fait du Mali un entrepôt d’otages et un sanctuaire pour les barons de la drogue, a dénoncé Dioncounda Traoré, en reconnaissant des erreurs d’appréciation et un manque d’anticipation des autorités maliennes.

En dépit des difficultés, je voudrais dire très fort que ma conviction est intacte dans la perspective imminente de la libération totale du Mali et que mon espoir est également intact dans le retour du Mali parmi les grandes nations démocratiques et laïques du continent, a-t-il affirmé.

(©AFP / 31 décembre 2012 22h47)

26 Réactions à Le Mali n’attendra pas des mois pour la guerre contre les terroristes

  1. blanche neige

    Dioncounda tu as l’intention de voir une nouvelle deroute de l’armée malienne ?? Cette fois ci les barbus ne s’arreteront pas à Gao mais viendront prendre ton fauteuil à Koulouba :mrgreen: :mrgreen:

    • s coulibaly

      En effet il ne doit pas avoir deux commandants dans le bateau Mali.Si l’armée gagne nous aurons la republique laic et democratique du Mali;si les extremistes gagneront nous aurons alors LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DU MALI FEDEREE AVEC LA MAURITANIE,AVEC LA CHARIA COMME CONSTITUTION.
      Donc la guèrre doit se faire desormais ,l’armée n’a plus de choix ni de temps à perdre.

  2. fadée

    Le Mali n’attendra pas longtemps pour faire la guerre aux terroristes ?

    Mais ??? Qui va aller faire cette guerre ?

    J’espère seulement que les Maliens ne comptent pas sur leur armée pour cela .

    Alors qui ? ??
    En réalité personne….puisqu’aucune armée ne fera la guerre à la place des Maliens.
    Nous n’avons pas d’armée.
    Notre armée n’existe que sur papier avec des gradés en veux-tu en voilà.

    Etrangement, les maliens pensent qu’il n y a que l’armée qui est bidon.
    En réalité, tous les corps de métiers sont fictifs au Mali. Aucun corps de métiers de l’état ne fait le travail pour lequel les agents sont payés.
    Les policiers, les Médecins, les instituteurs , les juges, la Douane, les impôts etc.
    Cette comédie dure depuis des années et n’est pas prête de s’arrêter.
    La preuve est que les agents de police de circulation, un peu partout à Bamako, commettent une forme de raquette presque institutionnalisée au vu et au su de tout le Mali depuis bientôt 40 ans.
    Tous les douaniers vivent au dessus des moyens de leurs salaire.
    Les Médecins sont devenus des criminels sans foi ni loi.
    Tous les Maliens connaissent au moins une histoire horrible de la Medecine Malienne
    Tout cela dans une Impunité Totale

    Aussi, on peut à juste titre dire que Le Mali est désormais amputé pour longtemps, très longtemps..jusqu’à ce que le hazard fasse bien les choses.

    De toute façon, les Maliens ne font que souhaiter la paix sans rien faire pour la reconquérir…peut être qu’elle va tomber du ciel.

    Prions, prions et tournons le chapelet et chantons et prions encore et encore

    • s coulibaly

      Vous avez touché les symptomes de notre mal,sans detecter la cause profonde :L’AMOUR DE L’ARGENT PLUTOT QUE L’AMOUR DE DIEU ET DE SON PROCHAIN.ON AIME L’ARGENT AVANT TOUTE CHOSE OU PERSONNE.L’ARGENT A PRIS DANS NOS COEURS LA PREMIERE PLACE.
      Chacun veut seulement l’argent sans le meriter à travers le dùr travail,la crainte de Dieu,la discipline,le patriotisme.
      Voilà pourquoi rien ne marche.
      Les dirigeants de ces decenies n’ont fait que remplir leurs poches,et celles de leurs proches,sans penser beaucoup au developpement socio-economique du pays en faveur de tout le monde.Dans tous les secteurs c’est l’ARGENT QU’ON CHERCHE.
      Il faut donc dans nos coeurs mettre l’amour et la crainte de Dieu à la première place,l’amour du pays et du prochain à la dexième place….l’argent à la dernière.
      C’est ça la solution des problèmes du Mali,de l’Afrique et mème du monde.

      Nous pouvons prier pour que le Dieu tout puissant nous guide.

  3. Dr ANASSER AG RHISSA

    NOUS DEVONS CROIRE EN NOUS, NOUS UNIR AUTOUR DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ, LEUR FAIRE CONFIANCE, LES MOTIVER ET ALLER ENSEMBLE POUR LA RECONQUÊTE DU NORD MALI.

    Bonjour,
    Certains n’ont pas confiance à l’armée Malienne et d’autres sous-estiment les valeurs des Maliens et leur pouvoir à reconquérir le Nord Mali.

    Le Mali a besoin, aujourd’hui, de tout ce qui contribue à unir toutes ses composantes et toutes ses valeurs dont sa diversité. C’est pourquoi, les élections avant la libération du Nord ne doivent pas être organisées. Elles contribueront à la division et non à l’unité qu’on recherche.

    Nous devons croire en nous, nous unir autour de nos forces de défense et sécurité, leur faire confiance, les motiver et aller ensemble pour la reconquête du Nord.

    Ne les sous-estimons pas et ne sous-estimons pas nos valeurs et notre valeur une fois réunis.

    Sachez que c’est aux Maliens, en comptant sur nous-mêmes et sur nos forces de défense et sécurité, de trouver la solution idoine à la crise Malienne, les autres ne peuvent qu’aider.

    CES DERNIÈRES DOIVENT ÊTRE VALORISÉES ET REDYNAMISÉES POUR ASSURER LEUR TACHE, QUI EST DE LIBÉRER LE PAYS.
    NOUS DEVONS COMPTER SUR ELLES.

    AVOIR CONFIANCE EN SOI, EST LA PREMIÈRE DES DÉTERMINATIONS A AVOIR.
    QUAND ON VEUT ET ON SE DONNE LES MOYENS, ON Y ARRIVE.

    NOUS DEVONS COMPTER et NOUS COMPTONS, en premier lieu, sur nos forces de défense et sécurité et sur l’engagement de tous les Maliens et en second lieu sur celui de nos partenaires, régionaux et internationaux, pour une sortie durable de la crise.
    Bien cordialement

    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  4. Taba

    Des principes incoherents et aberrants qui ont pu reussir dans d’autres pays Africains echoueront au Mali.Nos leaders ont le sens vif de l’interet national et le peuple Malien et particulierement la jeunesse Malienne et les femmes Maliennes opposeront un refus categorique a tout marchandage deloyal.Nous devons rester fermes sur les principes sur lesquels sont concus notre Constitution; mais nous devons a tout moment rester realistes,ecarter l’emontionnel,excusez-moi le mot,la fanfaronnade,la bravade.Cette guerre doit etre methodiquement bien preparee car elle doit etre gagnee.Recherchons des allies si certains apports ne peuvent pas etre fournis par l’armee Malienne,tels que la logistique, les renseignements ,l’aviation de combat.Jaugeons les capacites vraies de l’ennemi.Allons a la guerre en etant certains a 99.99% qui sont nos amis et qui sont nos ennemis.Et surtout refusons que nos ennemis soient armes.Il est temps de dire certaines verites .Les ressources naturelles du Mali ne seront gratifiees a aucun pays au detriment des populations Maliennes et du developpement du pays. Qui tentera cela devra savoir le danger encouru pour lui et toute sa tribu car seule une tribu est capable de tel non-sens.Tot ou tard cette tribu paiera.
    Nous devons etre conscients en meme temps que les interets peuvent s’accorder.Nous devons donner une formation de premier plan a notre jeunesse; nous devons construire nos infrastructures de developpement,
    valoriser nos ressources naturelles ainsi que minieres et petroliferes,bien evidemment nous avons le devoir de liberer la terre
    de nos ancetres.Voici , chers compatriotes les grands objectifs pour lesquels nous pourrons echanger nos ressources naturelles.