Les djihadistes du Nord-Mali s’organisent en attendant “la bataille”

10
Des groupes armés font des rondes à Gao, dans le nord du Mali, le 21 septembre 2012
© AFP

GAO – Doigt sur la g√Ęchette, regard noir, un djihadiste de 14 ans ordonne au v√©hicule de se garer en contrebas du ruban de bitume reliant la fronti√®re nig√©rienne √† Gao, plus importante des localit√©s du nord du Mali sous contr√īle de groupes islamistes arm√©s. ¬†

“Nous avons pris la d√©cision de renforcer la s√©curit√© ici et de prendre les mesures qui s’imposent”, lance l’adolescent malien, Aziz Ma√Įga, rencontr√© par l’AFP √† Lab√©zanga, localit√© malienne situ√©e √† plus de 200 kilom√®tres de Gao.

Une fouille minutieuse du v√©hicule commence aussit√īt.

Rangers noirs et poussiéreux, fusil en bandoulière, des djihadistes emmitouflés dans des tenues militaires ou des vêtements kaki, inspectent tous les bagages et les passagers du véhicule.

Premi√®re surprise: de la fronti√®re nig√©rienne jusqu’√† Gao, quasiment tous les djihadistes crois√©s sont des Africains subsahariens. Ces derniers mois, on y rencontrait essentiellement de jeunes Maghr√©bins.

“Moi m√™me, je suis surpris”, affirme le Nig√©rien Hicham Bilal qui dirige √† Gao une katiba (unit√© combattante).

“Tous les jours, dit-il, nous avons de nouveaux volontaires. Ils viennent du Togo, du B√©nin, du Niger, de la Guin√©e, du S√©n√©gal, de l’Alg√©rie et d’ailleurs”.

“Puisque les gens veulent nous faire la guerre, il faut savoir qu’ici, il n’y a plus de Mujao (Mouvement pour l’unicit√© et le djihad en Afrique de l’Ouest), d’Ansar Dine (D√©fenseurs de l’islam) et d’Aqmi (Al-Qa√Įda au Maghreb islamique). Nous sommes tous des moudjahidine. Demain, un Mujao peut se retrouver au sud, √† l’est ou ailleurs. Partout, nous sommes chez nous”, dit-il.

Sur la route, les postes de sécurité sont de plus en plus nombreux.

“pr√™ts pour la bataille”

“Nous sommes pr√™ts pour la bataille. Nous attendons que les troupes fran√ßaises ou africaines arrivent”, assure un jeune Ivoirien, visiblement nouvelle recrue, alors que la Communaut√© √©conomique des Etats d’Afrique de l’Ouest (C√©d√©ao) pr√©pare l’envoi au Mali d’une force africaine pour aider Bamako √† reconqu√©rir le Nord, avec l'”appui logistique” de la France.

Dans Gao, pass√©e fin juin sous le contr√īle du Mujao, des pick-up charg√©s d’armes et de combattants font d’incessants allers-retours.

Le drapeau noir des djihadistes flottent sur les pick-up. Les visages des combattants sont de plus en plus jeunes.

Au si√®ge de la police islamique de Gao, de nouveaux volontaires disent √™tre venus pr√™ter main forte √† leurs “fr√®res moudjahidine”.

“Je suis Khalil, Egyptien, et je suis venu donner un coup de main √† mes fr√®res moudjahidine”, dit un homme, grand de taille, dont les propos, en arabe sont traduits par son adjoint sierra-l√©onais.

Un autre homme, s’exprimant en anglais, affirme qu’il est pakistanais et que “l’islam n’a pas de fronti√®res”.

Si des Egyptiens et Pakistanais ont repris en main la police islamique de Gao, les combattants algériens sont en première ligne au sud de la localité, sur la route menant à Bamako.

Quelques dizaines de combattants alg√©riens y sont visibles, venus, selon un t√©moin, de la katiba du puissant chef d’Aqmi, l’Alg√©rien Mokhtar Belmokhtar alias Belaaouar, qui dirige la r√©gion.

Pour emp√™cher d’√©ventuels atterrissages d’avions ennemis, des djihadistes ont √©parpill√© des carcasses de v√©hicules pour rendre la piste impraticable.

Selon des habitants vivant pr√®s de l’a√©roport, deux camps d’entra√ģnement accueilleraient des dizaines de combattants.

“J’en ai vu qui s’entra√ģnaient. Il y a des s√©ances de tirs et de tactiques militaires. Beaucoup sont tr√®s jeunes, ils disent qu’ils sont pr√™ts √† mourir”, raconte un fonctionnaire de Gao.

Dans les neuf quartiers de la ville, il y aurait des combattants “camoufl√©s” dans des maisons, selon d’autres t√©moignages. J’ai vu deux armes lourdes dans une maison du quatri√®me quartier de Gao. C’est la premi√®re fois que je vois √ßa”, affirme Dj√©nakou, un jeune habitant.

“Parac√©tamol”

Les “occupants” de Gao, selon lui, ont encore durci, r√©cemment, les conditions d’application de la charia (loi islamique) qu’ils imposent. Le 10 septembre, cinq hommes accus√©s d’avoir braqu√© un car ont √©t√© amput√©s d’une main et d’un pied chacun.

Aucune radio privée de la ville ne diffuse plus de musique.

Les femmes doivent se voiler sous peine de sanctions, voire d’emprisonnement. Et rares sont les habitants qui osent fumer en public.

Pour acheter discr√®tement du tabac, un nouveau nom de code: “parac√©tamol”.

Venu de Bamba (√† 245 km de Gao), un homme se plaint que tout le monde soit “au ch√īmage dans son village, parce que Bamba est la principale zone de production de tabac et qu’ils interdisent de le vendre”.

Les islamistes, plut√īt tol√©r√©s par les populations au d√©but de leur occupation, semblent de plus en plus impopulaires.

Mais le march√© de la ville grouille toujours de monde et les denr√©es de premi√®res n√©cessit√© n’y manquent pas.

Les clients qui commentent une possible intervention militaire √©trang√®re se disent globalement “contre”.

“Quand les √©l√©phants se battent, c’est l’herbe qui souffre. Les √©l√©phants, ce sont les combattants d’ici et l’arm√©e de Bamako avec ses soutiens ext√©rieurs. L’herbe, ce sont les pauvres civils, nous”, lance, fataliste, Mahamane, fonctionnaire √† la retraite.

AFP /17:17 – 26/09/12

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Non,c’est pas au nom de l’islam,mais ce sont des mercenaires.Que cela ne fasse pas influence sur la mentalit√© des fr√®res.Chers militaires et combattants pour le Mali,√† la reconqu√™te m√™me si vous trouvez un b√©b√© de 2secondes portant une arme aidant ces bandits d’islamistes,et bien il faut l’exterminer.La faim,le ch√īmage,la famine ont pouss√© beaucoup de volontaires.Des putains wei….

  2. Allah vous a t-il envoy√© seulement au Mali? Pauvres minables de soit disant jihadistes ainsi que ces petits faibles d’esprit de n√©gros africains qui se sont laiss√© manipuler. Allah dit ci! Allah dit √ßa! alors que vous ne savez m√™me pas lire le coran. Vous allez en enfer pour tout le tord que avez caus√© √† la population au nord du Mali.DIEU n’a Jamais dit √† personne de faire la justice en son nom. vous envahissez notre pays et vous nous d√©clarez la guerre tout simplement par ce que nous voulons r√©cup√©rer l’int√©grit√© de notre territoire, rien que pour √ßa, DIEU va vous punir. DIEU est avec le Mali, pas avec vous.

  3. les barbus doivent commencer √† s’emmerder daans le Nord ,et ce n’est pas fini si l’ONU refuse une intervention militaire ūüėČ ūüėČ Vous allez voir qu’ils vont descendre sur Bamako en 48 heures chrono pour se degourdir les jambes :mrgreen: :mrgreen: ūüėÜ ūüėÜ

    • fougk toi tu crois que tout les maliens sont comme ton sale ami att et le minable capitaine sanogo ..tu veras fougk

  4. sales connards vous serez tuer comme des chiens sales jihadistes vous profite de la misere des jeunnes africains pour les enroler dans votre minable organisatio….

  5. ” combien de fois une arm√©e peu nombreuse a par la gr√Ęce d’Allah vaincu une arm√©e beaucoup plus nombreuse” √ßa c’est Allah qui le dit a son Messager dans le coran.
    craignez Allah ooh peuple du mali, ne soyez pas comme les peuples pr√©c√©dents qui ont ferm√©s leurs oreilles et yeux aux rappelles et signes d’Allah quand celui-ci les a envoyer ses Messager comme avertisseurs du grand ch√Ętiment et qui ont tourn√©s le dos aux Messager d’Allah.
    les gens du nord sont vos frères WALLAHI.

  6. Eh ben bonne pr√©paration on verra si ces renfort vont tenir longtemps face √† la d√©termination de l’arm√©e malienne et ses soutiens!

  7. ¬ę Moi m√™me, je suis surpris ¬Ľ, affirme le Nig√©rien Hicham Bilal qui dirige √† Gao une katiba (unit√© combattante).

    ¬ę Tous les jours, dit-il, nous avons de nouveaux volontaires. Ils viennent du Togo, du B√©nin, du Niger, de la Guin√©e, du S√©n√©gal, de l‚ÄôAlg√©rie et d‚Äôailleurs ¬Ľ.

    ¬ę Puisque les gens veulent nous faire la guerre,………..??????? EST CE QUE TU T’ENTENDS “NOUS FAIRE LA GUERRE”
    Ou bien le journaliste n’a pas bien saisi l’inormation: Es-tu vraiment le Nigerien Hicham? Alors deux questions: 1- depuis quand Gao est-il devenu une region du Niger?
    2-Si tel n’est pas le cas, pourquoi quand nous voullons recuperer notre pays, nos terre et nos villes , tu dis qu’on veux vous faire la guerre! Mon Dieu, que ces gens sont cullotes!
    Mais ce n’est pas eux, mais plutot nos poisseux de fuyards…

    • si t’√©tais musulman pratiquant tu s’auras que l’islam na pas de fronti√®re, de nationalit√©,d’ethnie et…
      le le Messager d’Allah”sallala wa layhi wa salam” a dit: √©loignez vous de l’esprit ( tribal,nationalisme etc…) c’est de la pourriture!
      et Allah dans le coran nous divise en deux groupes, ce des croyants et des m√©cr√©ants. c’est √† dire sois tu es croyant ou sois m√©cr√©ant.
      et eux, WALLAHI ils l’on compris!

  8. Youpiiiiiiiiiiiiii, la peur change de camps :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Pour l’instant laissez nous gerer le bazard des nomminations et apr√®s avec l’appui de la CEDEAO et autres part√©naires, vs irez ruminer ailleurs.

Comments are closed.