Les jihadistes du nord du Mali revendiquent le rapt d’un Français dans l’Ouest

12 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Islamistes du Mujao à Gao au Mali (Reuters)

BAMAKO – Les jihadistes qui occupent le nord du Mali ont revendiqué mercredi l’enlèvement la veille dans l’ouest de ce pays d’un Français de 61 ans, dans un appel téléphonique d’un de leurs responsables à un journaliste de l’AFP à Bamako.

Les moujahidine, avec la bénédiction de Dieu, ont dans leurs mains un Français venant d’un pays qui veut diriger les armées contre les musulmans, a déclaré Abdoul Hicham, membre de la direction du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui n’a pas dit explicitement si c’était son groupe ou ses alliés d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui détenait l’otage.

Les moujahidine sont tous pour le jihad (guerre sainte), là où il y a le jihad, les mujahidine sont là, a-t-il affirmé sans préciser si le Français, enlevé dans la région de Kayes (ouest du Mali), avait été ramené dans le nord.

Il n’a pas non plus indiqué quelles étaient les revendications en échange d’une éventuelle libération. Nous allons parler des revendications après, a affirmé Abdoul Hicham.

Ce nouvel enlèvement porte à sept le nombre de Français otages des jihadistes au Mali. Six d’entre eux avaient été enlevés par Aqmi: quatre dans le nord au Niger en septembre 2010 et deux dans le nord du Mali en novembre 2011.

Gilberto Rodriguez Leal, 61 ans, né au Portugal mais de nationalité française, a été enlevé par au moins six hommes armés mardi soir à Diéma, localité située à l’est de Kayes, ville proche des frontières avec le Sénégal et la Mauritanie, selon des sources sécuritaire et administrative maliennes.

Selon la France, qui a confirmé son enlèvement, M. Rodriguez Leal n’a pas été enlevé à Diéma, mais à Nioro, ville située un peu plus au nord, à la frontière mauritanienne.

Ce nouvel enlèvement d’un ressortissant français survient alors que Paris est en pointe dans les préparatifs d’une force armée internationale – essentiellement composée de soldats africains – devant intervenir avec l’aval de l’ONU dans le nord du Mali pour en chasser les groupes armés islamistes.

Cette vaste région aride, qui représente les deux-tiers du territoire malien, est entièrement occupée depuis fin juin par Aqmi, le Mujao et Ansar Dine (Défenseurs de l’islam).

(©AFP / 21 novembre 2012 21h40)

 
SOURCE:  du   21 nov 2012.    

12 Réactions à Les jihadistes du nord du Mali revendiquent le rapt d’un Français dans l’Ouest

  1. Niyefôkoyesegou

    Le 11 septembre 2001, les usa ont été touché au coeur par le terrorisme, Diema une localité ou il n’ya que quelques gendarmes juste pour verifier les cartes d’identité.

  2. Nioro est à 30 km de la frontière Mauritanienne, pourquoi attendre que ce monsieur traverse tout ce desert plus de 1 000 km et le prendre à Nioro un centre urbain?

    • Man

      Mais il ya un camp militaire à Nioro non? Ces militaires ne peuvent-ils pas les pourchasser?

  3. La plus part des otages sont des complices des terroristes qui facilitent leur financement.
    Que les maliens s’occupent de la libération du pays si non otages preneurs d’otages négociateurs tous constituent une mafia internationale nuisible pour le simple malien.

    • lobotomisateur

      pauvre ignorant et analphabete si c pour dire des idioties grosses comme le vide de ton crane eteint ton ordi et va dormir.sion pouvait liberer notre pays seul ce serait deja fait et il serait meme pas occupé c sur qu un ane comme toi sera jamais kidnappé car on paye pas la rancon pour un ane

  4. voila une preuve que ces terroristes peuvent aussi commettre des coups y compris dans bamako.peuple malien encore une fois reveille toi et resserez plutot vos rangs et reglez vos differents par le dialogue et vite.

  5. J ai bcp apprecie votre reaction l ex president ATT a ete toujours cite comme celui qui conspirait avec les rebelles et qu en est il cette fois ci. Est que ATT est derriere ce rapt aussi. Il est temps que les maliens se reveillent ces alcooliques de Kati qui ont fui la guerre veulent tout mettre sur le dos de l ex president. Maitenant qu il n est pas au commande qu ils aillent au front puisque c est ATT qui ne les pas donnait les moyens. Il faut savoir aussi que l absent a toujours tord. Voyez vous les rebelles se disputent notre terre alors que nos militaires sont assis sur leur culs dirent a ATT a fait ceci ATT a fait cela. Honte a vous, restez assis sur vos culs ils vont bientot prendre Bamako aussi.

  6. Bougobalini

    Personnellement j’ai aucune compassion pour ce francais, excusez-moi mais c’est sincere. Qu’est-ce qu’un ressortissant francais fait dans ces parages en pareille periode? L’ambassade francaise a tout fait pour que ses citoyens evitent ces zones a risque, mais pourtant ce francais s’est entete.
    Autre chose, je ne suis pas un agent des services secrets mais je peux dire que les mauritaniens n’y sont pas pour zero dans ce rapt. Deux hypotheses sont possibles, soit le Mr s’est fait filer depuis la Mauritanie et arrive au Mali on le prend en otage pour le ramener en Mauritanie; soit le Mr est un complice des islamistes qui se fait passer pour victime.
    Derniere chose, quelle est la raison de la visite de ce francais dans cette zone(professionnelle, touristique, ou recherche de sensation forte)?

  7. Crakie

    C’est un véritable coup de massue que le peuple Malien,plus particulièrement ceux du sud viennent de recevoir avec cette mauvaise nouvelle.J’accuse notre armée pourquoi n’ont-elle pas panser que cette partie de notre territoire est proche de la Mauritanie,et l’existence d’un vrais parcourt désertique et rabougries peuvent allez jusque au nord du Mali.L’orsque son pays est en geurre ont doit prendre toutes les précautions pour protéger la population,de surcroît les étrangers.Nioro est à peine 400km de Bko cela veut simplement dire que nous ne sommes pas à l’abri même dans la capitale.Il faut réagirent et trés vite, pour sauver ce qu’on peu encore sauver,avant qu’il ne soit trop tard.allons en geurre pour éradiquer ses monstres. « Un pays qui veut la paix, doit de préparer toujours pour la geurre pour se protéger. »

    • mamadou.cisse.maiga

      Manifestement vous ne connaissez pas l’état de l’armée malienne. elle n’existe pratiquement pas. 1000 à 2000 h dans Bamako pour que la junte s’assure du contrôle de la capitale et 3 à 4000 h entre Segou / Sevare / Bandiagara. Et encore dans ces troupes, il y a celles qui ont fui le Nord et qui ne veulent surtout aller au combat. Elles sont maintenues loin de Bamako.
      Pour un pays gigantesque comme le Mali, c’est rien.

      Notre pays est sans Etat légitime, sans armée républicaine et sans police digne de ce nom.

  8. comme ça :evil: :evil: :evil: :evil: ue ne va plus attendre septembre 2013