Lutte contre le terrorisme au Mali : L’AMS-UNEEM invite la France à exécuter les mandats d’arrêt internationaux

12 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Par la voix de El Hadj Seydou Patrice Dembélé, son secrétaire général adjoint, l’Amical des anciens militants et sympathisants de l’union nationale des élèves et étudiants du Mali (AMS-UNEEM), au cours d’un entretien, a invité les autorités judiciaires françaises à prendre toutes les dispositions pour exécuter les mandats d’arrêts internationaux émis par la justice malienne contre un certain nombre de responsables du MNLA, de Ansar Eddine, Mujao et Aqmi.

A droite, Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, leader du mouvement Azawad (MNLA) avec des délégués du mouvement rebel touareg Ibrahim AG Mohamed Asseley à gauche et Hassane Ag Mehdy, au centre.  (photo archive AFP)

A droite, Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, leader du mouvement Azawad (MNLA) avec des délégués du mouvement rebel touareg Ibrahim AG Mohamed Asseley à gauche et Hassane Ag Mehdy, au centre. (photo archive AFP)

El Hadj Seydou Patrice Dembélé, secrétaire général adjoint de l’AMS-UNEEM, accompagné de Moussa Hary Maiga, secrétaire général chargé de la communication, a invité hier la France à prendre toutes les dispositions pour exécuter les mandats d’arrêt internationaux émis par la justice malienne, le 8 février 2013,contre  des chefs d’Aqmi, d’Ansar Eddine, du Mujao et du MNLA. «  Au-delà de l’opération Serval que nous saluons avec force, nous estimons que les autorités judicaires françaises doivent rapidement donner une suite aux mandats d’arrêt internationaux lancés par le Mali contre les terroristes du MNLA, de Aqmi, du Mujao et de Ansar Eddine », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter, qu’il n’y a aucun doute, qu’avec l’exécution de ces mandats, ce sera la fin de la guerre. Si le 7 décembre 2012, au cours d’un débat public organisé par l’AMS-UNEEM sur le thème : « La politique de la France au Sahel : le cas du Mali », interpellé, Christian Rouyer, ambassadeur de la France, avait dit qu’il n’y a aucun mandat d’arrêt émis par le Mali contre des éléments du MNLA, aujourd’hui, l’AMS-UNEEM par la voix de ses responsables pense que c’est chose faite désormais et n’attendent que l’exécution. Mieux, ils ont invité la communauté internationale a s’élever contre les medias qui donnent la parole à des éléments du MNLA qui font l’apologie du terrorisme. «  Nous avons toujours condamné fortement le comportement du MNLA, en ce sens qu’il n’y a pas de problèmes entre le Mali et les touareg, encore moins avec les arabes, les bellah et les sonrhaï. Aucune communauté du Mali n’a des problèmes avec l’Etat malien », a-t-il précisé. Avant d’ajouter que la guerre qui se déroule aujourd’hui dans le nord du Mali, est révélatrice de la duplicité du MNLA, dont les éléments sont les jours paires des Djihadistes et les jours impairs des indépendantistes, mais toujours terroristes. Pour tout cela, il a appelé au désarmement des éléments du MNLA et de Ansar Eddine, devenus ceux du MIA.

Les responsables de communautés  invités  à prendre leur responsabilité

Pour sa part, Moussa Hary Maiga a lancé une invitation a l’intention des responsables des communautés du nord du Mali. «  Il faut que les responsables des communautés au nord du Mali prennent leur responsabilité pour dénoncer leurs frères qui ont pactisé avec l’ennemie pour une saine application de la justice », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que les Maliens attendent que les responsables des communautés du nord Mali, se démarquent des bandits armés. «  Cela éviterait l’amalgame que nous dénonçons tous », a-t-il indiqué. Selon lui, il faut que les touaregs, les arabes, les peulhs et les sonrhaï qui ne sont pas impliqués se démarquent de façon claire.  Depuis le déclenchement des hostilités pour la restauration de l’intégrité territoriale du Mali, mise à mal par une horde d’assoiffés de sang, qui sont par moment des indépendantistes et par moment des Djihadistes, mais, en tous cas toujours terroristes, le concept « éviter de faire l’amalgame » est devenu un phénomène de mode. S’il est vrai que  les adversaires du Mali sont connus de tous, l’AMS-UNEEM, en toute responsabilité, par la voix d’El Hadj Seydou Patrice Dembélé, son secrétaire général adjoint, invite les responsables des communautés touaregs à prendre clairement position contre le MNLA et autres mouvements du genre Ansar Eddine.

Assane Koné

 
SOURCE:  du   22 fév 2013.    

12 Réactions à Lutte contre le terrorisme au Mali : L’AMS-UNEEM invite la France à exécuter les mandats d’arrêt internationaux

  1. madou

    L’AMS-UNEEM invite la France à exécuter les mandats d’arrêt internationaux.elle (ams unem) ferait mieux de demander l’arrestation
    des traites du MALI,l’arrestation des soi-disant militaires,arrestation pour ce qui vole le peuple MALIEN etc….

  2. Populaire

    Continuer à rêver la ba tout les sois disant ansar dine et mia qui sont rechercher par la CPI ont ete infiltré au soudan par Blaise campaorer ce traître ennemie du Mali , et vous pouvez être sur que Omar elbachir ne les livreras jamais lui même étant rechercher par la CPI . J’espère que les maliens sont entraîne de connaître le vrais visage de Blaise et sa médiation qui n’a fait que nous mettre en retard.

  3. npogo

    LES TRAITRES MNLA SONT LES FILS MAUDITS DE AQMI, ILS NE SONT PAS HONHÈTE DANS LEURS ACTES DE CRIMINALITÉS. D’APRÈS LE CHEF DE MUJAO LE MNLA N’A PAS DE PAROLE, IL NE SONT PAS HONHÈTES CET SONT DES TRAITRES S’ILS PARLENT DU BON HAUJHOURDHUI DÉMAIN ILS PARLERONT LE CONTRAIRE.
    C’est pour céla le MNLA à éter mâter par le Mujao avant que Ansardine récrute le reste de ses combatants.

  4. npogo

    Grace à l’argeant de libération des hotages et des trafriques de toutes sortes, les térroristes MNLA, ANSARDINE, MUJAO, (AQMI) financent quelques étudiants Touarèg en france et cet sont ses mèmes étudiants qui insultes leurs compatriotes qui sont contre les térroristes tous les lecteurs du Mali web sont au courant ça. Donc quand la France va rapatrié les responsables des térroristes MNLA au Mali elle doit aussi leurs faire accompagner par ces étudiants avant que ces derniers dévienne des féneants térroristes dans les rues de la frances.

    • blanche neige

      @ npogo ……..on rapatrie les mecs du MNLA avec tous les maliens sans papiers qui nous emm.erdent en France :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: c’est pas une bonne idée çà ?? :mrgreen: :mrgreen:

  5. blanche neige

    SCOOP…..SCOOP…..ce matin à 6h (gmt) deux voitures kamikazes ont explosé à Inahlil (prés de Tessalit) visant des civils et des combattants du MNLA faisant 3 morts et plusieurs blessés . :!: :!:

  6. blanche neige

    C’est quoi cette connerie ? Depuis quand une amicale quelconque peut donner des ordres à un pays ?? surtout à la France qui vient de liberer le Mali !! :evil: :evil: :evil:

  7. dialla

    la france doit continuer a nous soutenir,le mali a fort besoin de la france pour arreté ces criminelles qui ont monter les un contre les autres,on vivaient tranquillement dans ce beau pays.NOUS CONTONS BEAUCOUP SUR LA FRANCE.MERCI

  8. COULIBALY

    vraiment nous contons sur la France pour la mise en valeur la décision pris par la justice malienne qui est le mandat d’arrêt sur certaines responsables qui sont la cause de la crise malienne au nord du payes.la France doit pris acte pour nous aidé pour exécuter ses gens là qui sont responsable de notre problème.on dit la France merci

  9. COULIBALY

    vraiment nous contons sur la France pour la mise en valeur la décision pris par la justice malienne qui est le mandat d’arrêt sur certaines responsables qui sont la cause de la crise malienne au nord du payes.la France doit pris acte pour nous aidé pour exécuter ses gens là qui sont responsable de notre problème.on dit la France meci

  10. nonalinertie

    Exécuter les mandats d’arrêts nationaux et internationaux. Et assembler de façon très soutenue toutes preuves contre le MNLA.

    Les brigades d’autodéfense bien listées, bénévoles, discrètes, non armées le jour, PERENNES, ENCADREES PAR L’ARMEE avec à la tête de chaque équipe un chef de groupe, devraient être systématiques sur toute la ligne de front. CAR LES BANDITS ARMES DU NORD REVIENNENT TOUJOURS, TOT OU TARD. Tous les nordistes le savent : du moyen âge aux périodes contemporaines, juste en changeant de forme selon la faiblesse du gouvernement en place : esclavage pur dans les temps anciens, enlèvements, chantage de l’Etat, vols, djihadisme et indépendantisme dans les temps modernes.
    SANS BRIGADE D’AUTODEFENSE ENCADREE PAR L’ARMEE, IL N’Y A PAS ET IL N’Y AURA AUCUNE SOLUTION PERENNE. PARCE QUE TOUT SIMPLEMENT L’ARMEE NE SAURAIT ETRE DANS TOUTES LES FAMILLES, DANS TOUS LES VILLAGES ET DANS TOUES LES VILLES DE LA LIGNE DE FRONT…

  11. Abdoooooooooo

    C’est une pire vérité l’arrestation des responsables du MNLA et MIA va couper court au terrorisme. c’est l’aile politique du terrorisme au Mali