Lutte contre l’insécurité routière : L’Anaser fait bouger les lignes à Kayes

0

Depuis 2014, la commune de Kayes a pris réellement la dimension d’une ville moderne avec l’installation des feux tricolores au niveau de plusieurs ronds- points.

Réduire au minimum les accidents de la route, tel est le sens du partenariat entre le conseil communal et l’antenne régionale de l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) Kayes, avec à sa tête le jeune Mamadou Seydou Keita. Déjà, le fruit de cette collaboration est visible sur le terrain,  du rond-point légal-Ségou, non loin de la gare routière Gana transport, en passant par le carrefour Kasso à l’entrée du pont, les usagers de la route circulent en toute quiétude.                       Le ton de cette vaste opération a été donné grâce à un don de la famille Niang à la ville de Kayes le 12 mai 2014. Une manière pour celle-ci de récompenser les efforts de Mamadou Seydou Keita  sur tous les fronts pour sensibiliser les jeunes et surtout matérialiser les différents ronds-points de la ville avec les moyens de bord. Après le geste déclencheur  de la famille Niang, Mamadou Seydou Keïta a multiplié les initiatives avec le conseil communal pour doter d’autres coins stratégiques de la ville de feux  tricolores. La chute du taux d’accident dans la ville de Kayes depuis 2014 montre à suffisance l’impact positif de ces travaux. A en croire Dramane Sy, Conseiller communal, les statistiques d’accidents de la route dans la région en 2014 mettaient  en évidence un accroissement impressionnant de leur gravité : «298 accidents, 688 victimes et 70 cas de tués ont été recensés à Kayes en 2014. Avec Mamadou Seydou Keïta, nous avons compris  l’impérieuse nécessité de multiplier les campagnes d’information, de formation et de sensibilisation à l’endroit des usagers de la route.  Malgré les efforts des différents acteurs, beaucoup reste à faire. L’incivisme aidant, nous allons mettre en place une brigade pour veiller sur les panneaux de signalisation». Avant d’ajouter que le taux des accidents a chuté de près de 60% avec l’installation des feux tricolores et les efforts de sensibilisation et de formation de l’Anaser. Pour le représentant de l’Agence  à Kayes, l’insécurité routière demeure un enjeu majeur pour les autorités politiques et administratives de la région. « La sécurité  routière est transversale. Tout le monde est usager de la route, l’enjeu majeur est de former le maximum les populations dans la région par rapport aux codes de la route et de les sensibiliser sur  les cas d’accidents. Toute chose qui demande l’implication de tous les acteurs», a souligné M. Keïta.

Nouhoum DICKO

PARTAGER