Mali : à Mopti, l’esprit est à la guerre

17
Mopti vu du ciel.

(Paris) – Au cœur du Mali, à la rencontre du désert et des savanes, à la confluence du Niger et du Bani, se trouve Mopti, ville des harpons géants, des rizières tendres, des poissons parfumés et des montagnes d’épices. Chaque jeudi, le grand marché attire de nombreux marchands : Bozos, Peulhs, Dogons, Bambaras, Bellas…, pêcheurs, éleveurs, cultivateurs, commerçants, livreurs…

On y parle alors de nombreuses langues, on y troque, on y vend et on y achète marchandises et services. Komassa le Bozo, Diallo le Peul, Karembé le Dongo et Maïga le Bella s’y croisent, s’y saluent, s’y taquinent pour enfin toujours commercer. Car, c’est au bord du Niger, père nourricier du Mali, que les hommes et les femmes ont semé et cultivé l’esprit de Mopti. Celui qui est sourd à l’orage sera battu par la pluie.

Certains et certaines ont la chance de porter un semblant d’uniforme et de présenter fièrement une arme « moderne ».

Ce n’est pas ce Mopti que nous montre le documentaire de Pierre Creisson, Sylvain Pak et Isabelle Mesrine, que diffuse Arte ce samedi 24 novembre à 18 h 35. C’est une ville qui se prépare à la guerre, « dernier rempart contre les islamistes » qui ne sont qu’à quelque 150 kilomètres, barricadés dans un illusoire Azawad.

C’est à Mopti que des cars arrivant du nord descendent des femmes voilées recluses à l’arrière des véhicules. C’est toujours à Mopti que les exilés du nord rêvent la défense de leur pays, leur ville, leur village. Et se fourvoient dans des milices dites d’autodéfense, prêtes à partir à la reconquête des territoires abandonnés par une armée malienne qui a déguerpi.

Hier Ganda Koy, aujourd’hui Ganda Izo… Qu’importe le nom, la manœuvre est illusoire : patriotisme exacerbé comme pour se donner le courage nécessaire de monter au front en compagnie de sa pétoire d’un autre âge. Relents d’ethnisme, de racisme, de vengeance blanche…

L’esprit de Mopti a pour le moment disparu. Mais les pirogues franchiront toujours le fleuve, chargées jusqu’au liston d’hommes, de femmes et d’enfants, et les pinasses seront longtemps gorgées de marchandises.

D’autres ne portent qu’un tee-shirt de sport et n’arborent qu’une pétoire pour plusieurs.

lemonde.fr/2012/11/22/

 

 

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. bella ou songhoi c’est quoi la différence les bellas et les songhois sont tous des êtres humains non. au nord aujoudh’ui il y a des songhois qui sont entrain de cirer les chaussures des envaihisseurs terroristes qui se son alliées en eux et des bellas vous êtes tous pareil il y a es bons et des mauvais partout ont n’a bien compris ce qui se passe au nord il y a un Maiga dans le bureau raciste fascistes esclavagiste du mnla L’IMPORTANT C’EST c’est le courage pour libérer le nord ce courage qui a manquer a nos militaires encore et encore que beaucoup de maliens non pas compris prenez votre responsabilité si non les tractations qui sont en cours par les puissances occidental est de remettre le nord au MNLA CAR L’armée MALIENNE na plus de crédibilité ils savent ce qui se passe dans l’armée la communauté international a plus confiance aux combattant touaregue que sur les soldats du sud qui ne veulent pas mourir pour leurs pays sa peut énerver certaines personnes mais la vérité c’est la vérité depuis 8 mois elle na pas eu le courage de prendre 1 seul village ni même de chercher a déstabilise les occupants et le mnla a au moins essayé a partir de la ils savent quand les aidants ils pourrons contrairement a nos militaires et force de l’ordre qui se battent a BAMAKO POUR AVOIR DES FAUX GALLONS PENDANT QUE DES BANDITS VIENNENT DU MONDE ENTIER POUR MOURIR SOIT POUR LEURS PAYS SOIS POUR LA RELIGION AU NORD DU MALI BON COURAGE AU JEUNES DU NORD CONTRAIREMENT AUX JEUNES DU SUD QUI SONT LA A PORTER LES SACS DES MILITAIRES FUYARD ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

  2. bella ou songhoi c’est quoi la différence les bellas et les songhois sont tous des êtres humains non. au nord aujoudh’ui il y a des songhois qui sont entrain de cirer les chaussures des envaihisseurs terroristes qui se son alliées en eux et des bellas vous êtes tous pareil il y a es bons et des mauvais partout ont n’a bien compris ce qui se passe au nord il y a un Maiga dans le bureau raciste fascistes esclavagiste du mnla L’IMPORTANT C’EST c’est le courage pour libérer le nord ce courage qui a manquer a nos militaires encore et encore que beaucoup de maliens non pas compris prenez votre responsabilité si non les tractations qui sont en cours par les puissances occidental est de remettre le nord au MNLA CAR L’armée MALIENNE na plus de crédibilité ils savent ce qui se passe dans l’armée la communauté international a plus confiance aux combattant touaregue que sur les soldats du sud qui ne veulent pas mourir pour leurs pays sa peut énerver certaines personnes mais la vérité c’est la vérité depuis 8 mois elle na pas eu le courage de prendre 1 seul village ni même de chercher a déstabilise les occupants et le mnla a au moins essayé a partir de la ils savent quand les aidants ils pourrons contrairement a nos militaires et force de l’ordre qui se battent a BAMAKO POUR AVOIR DES FAUX GALLONS PENDANT QUE DES BANDITS VIENNENT DU MONDE ENTIER POUR MOURIR SOIT POUR LEURS PAYS SOIS POUR LA RELIGION AU NORD DU MALI BON COURAGE AU JEUNES DU NORD CONTRAIREMENT AUX JEUNES DU SUD QUI SONT LA A PORTER LES SACS DES MILITAIRES FUYARD

  3. au lieu de rêvée loin pour reconquête , prôner alliance avec ençar et mujao. dès que le mnla a fraya ,guerre est finie. mujao seul a fait la guerre d”att. relit stratégique .comme eux c’est trafic et autres ,qui étaient là avant ,rallier eux pour finir guerre et leur donnez portes de sortie.

  4. Je rappel au journaliste que Maiga n’est pas Bella donc de revoire encore les notions de 6em au lieu de se mettre a ecrire des articles stupide qui ne nous avance en rien. honte a vous. vous avez aussi votre part de responsabilite dans tous ce qui se passe au Mali aujord’hui. bande ??????? : 😥

  5. Et moi, le moaga(mossi), je suis quoi dans cette histoire de classement hiérarchique ?

    • Toi, tu es notre cousin, tu te retrouves entre le dogon et le sonrhai, donc tu es bien present dans cette histoire meme si le journaliste a oublie de te citer nommement. C’est te dire que nous sommes tous ensemble dans ce terroir, de la foret du mandingue en Guinee jusqu’aux dunes de sable du tilemsi…

  6. IL FAUT TOUJOURS SE MONTRER STUPIDE AVEC CEUX QUI TE CONSIDÈRENT COMME LA CINQUIEME ROUE DE LA CARROTTE PAS DE NEGOCIATION POUR LA SOLUTION PREVU PASSON A L4ACTE POUR QU4ILS NE PAS A NOUVEAU

  7. Pour ferions nous confidence à notre “armée”? elle à trahi au moins trois fois.
    1° le 19 Novembre 1968 jetais la
    2° le 26 mars 1991 profitant de la victoire du peuple sur la dictature du régime de Moussa “Traoré” et en 2002 à la suite de Alpha Oumar Konaré.
    3° le 22 Mars dernier avec le Capitaine Sanogo .
    Maliens de bonne foi il faut savoir que l’armée de le 19 Novembre a cesser d’être une armée pour la nation. elle est devenue une fonction publique, avec se fonctionnaires plus ou moins bons avec ses mercenaires pur et durs et bien sur ses corrompus à tous les étages:
    le monde entier nous voie il n’ya pas de “dibilan” aujourd’hui sur cette terre.Faisons confiance au Maliens qui sons au front qu’il s’organisent que ceux du “Sud” car pour moi il ya pas de sud et de nord décrétons la mobilisation générale (foroba ton ta)pour la résistance populaire sur l’étendu de tout le territoire et de sa diaspora à travers le monde. il ya pas de “dibilan.”
    Balibi Bationo

    • une armée est toujours issue d’un peuple. l’inverse n’est pas vérifiée.
      Notre armée n’est donc que notre refflet.
      nous fuillons toujours comme toi même “qui était là” en 1968.

  8. aissa maiga,ce journaliste ne fait que vous affranchir en vous assimilant à vos maîtres,les bellah!

    • Il y’ a un fort cousinage entre Bellah et Songhay. L’un se dit toujours le maître de l’autre, c’est ce qui fait la beauté de ce beau et grand Mali que nous aimons et que nous sauverons avec la volonté de Dieu.

  9. Tout ça c’est l’incapacité de nos dirigeant de prendre leur responsabilité et leur gourmandise pour rester à la tête du Pays.Il suffit de debloquer les armes bloquées pour le remettre à notre armée et de leur faire confiance pour nettoyer tous ces rebelles et complices de blaise et consorts

  10. Nous les Maliens nous aimons vivre de faux espoirs, de fausse fierté, d’hypocrisie, de mensonges et d’incantations religieuses. Les causes de la situation actuelle du pays ne sont pas ailleurs.

    • Cousine accepte cette belle réalité!! car vous l’ete. Non excuse moi je plaisante,car vous etes tout sauf Bella ,les dignes nobles du Songhoi!

Comments are closed.