Mali: Alger salue l’accord entre les groupes armés du MNLA et Ansar Dine

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Des membres du gouvernement malien, du groupe Ansar Dine et du MNLA à Ouagadougou le 4 décembre 2012
© AFP/

ALGER – L’Algérie a salué dimanche l’accord signé vendredi à Alger, sous son égide, entre les deux groupes armés MNLA et Ansar Dine, estimant qu’il était un nouveau jalon sur la voie du règlement politique de la crise au Mali, selon l’agence de presse APS.

L’Algérie considère que la signature de cet accord est le fruit d’un effort collectif et un pas très encourageant franchi sur la voie du règlement politique de cette crise, a déclaré le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci, cité par l’APS.

Rappelant les décisions prises récemment par l’ONU, M. Medelci a plaidé en faveur de mesures supplémentaires pour trouver une issue à ce conflit, selon la même source.

Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), essentiellement composés de Touareg maliens, et la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), ont signé vendredi à Alger un accord par lequel ils se sont engagés à cesser les hostilités et à négocier avec le gouvernement de Bamako.

Le MNLA avait lancé en janvier une offensive dans le nord du Mali, avant d’en être évincé peu après par les groupes islamistes armés Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et Ansar Dine.

L’accord entre les deux groupes a été annoncé au lendemain du vote au Conseil de sécurité de l’ONU de la résolution 2085 approuvant notamment le déploiement d’une Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

Cette résolution valide l’approche globale que nous avons développée depuis le début de la crise malienne, c’est-à-dire la nécessité d’apporter une réponse multiple à une crise multidimensionnelle pour traiter à la fois les aspects politiques, humanitaires et sécuritaires de cette crise, a précisé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères algérien Amar Belani, cité par l’APS.

L’Algérie, a-t-il souligné, réitère sa volonté de poursuivre ses efforts pour aider à réunir les conditions d’une négociation inclusive et crédible entre les Maliens et apporter son assistance humanitaire et sa contribution au renforcement des capacités nationales du Mali.

L’Algérie estime que toute opération militaire au Mali doit cibler les groupes terroristes et ceux liés au crime organisé, clairement identifiés par la présente résolution du Conseil de sécurité, et répondre aux conditions de succès en termes de planification, de mobilisation des moyens, d’expertise et de protection de la population civile, a-t-il précisé.

(©AFP / 23 décembre 2012 16h36)

SOURCE:  du   23 déc 2012.    

5 Réactions à Mali: Alger salue l’accord entre les groupes armés du MNLA et Ansar Dine

  1. jokilen

    Encore un diversion de l’AFP, pour distraire les maliens. ’Ancar Dine et MNLA n’ont pas besoin d’accord c’est la même chose, c’est le champ de IAG. Détrompez-vous maliens mêmes ceux qui détruisent les monuments font partie du même groupe, il n y a pas de combat entre eux. C’est des embranchements faits pour divertir les gens. Les deux là sont la branche politique qui font la propagande pour ceux qui tuent et amputent les bras et jambes leur mercenaires. Oh! Si le Mali pouvait ne jamais négocier avec ces gens, il faut négocier avec tout le monde sauf ceux là qui font la diversion. Malheureusement pour nous, il sont à la solde du colonisateur pour nuire. C’est lui qui nous dit de négocier car c’est une promesse pour donner du travail temporaire encore à ces trafiquants qui vont prendre leur part acheter encore les armes recommencer dans deux ans.Ne vous laisser pas distraire que notre armée continue ses préparatifs pour bouder hors du pays ces bandits. Les MNLA et ANCARDINE ne sont plus là, c’est les pachas du système, ils laissent les laquais faire leur sale besognes. C’est dommage si on pense que ces gens associent le nom de Dieu à cela. Droguer des enfants pour qu’ils tuent et amputent les gens. Dieu malgré tout il est amour, il ne demande pas cela. Dieu sauvera le Mali malgré que nous avons péché, nous avons demandé pardon pour qu’il le fasse. Il agira car il est amour, il n’a pas besoin de bras armé pour exécuter ses plans. C’est Satan qui en a besoin en attendant sa chute et la chute de tous ceux qui exécutent son plan machiavélique. La libération par le vrai Dieu c’est pour bientôt pour notre pays le Mali. Amen!

  2. noumouke

    L’ algerie est vraiment un pays hypocrite. Son seul but est de torpiller toute mesure visant a aider le Mali a recouvrer son integrite territoriale.

  3. Dr ANASSER AG RHISSA

    SANS ACCEPTER L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME, SAUVER DURABLEMENT LA FAMILLE MALIENNE EN SE PARLANT ET EN S’ENTENDANT, DANS L’UNITÉ ET LA COHÉSION, POUR UN AVENIR MEILLEUR ET POUR LE BIEN-ÊTRE DE TOUS.

    Bonjour,
    Merci pour tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution durable pour sortir de la crise au Mali.

    Contrairement à ce que disent certains, ce n’est pas tous les touaregs qui ont profité du pacte national issu des accords signés suite à la dernière rébellion. Ce n’est pas non plus tous les touaregs qui font partie du MNLA ou d’Ansar Dine.

    Contrairement à ce que croient certains, ceux qui ont profité le moins du pacte national, c’est la communauté touareg de base : celle qui ne connait le MNLA et Ansar Dine que par les atrocités qu’ils commettent et dont elles sont grandement victimes.

    Cette communauté touareg de base est de loin plus importante que les touaregs membres du MNLA et Ansar Dine. En plus, elle ne supporte pas le MNLA ni Ansar Dine ET elle n’est pas d’accord sur les atrocités que le MNLA et Ansar Dine ont commis.

    La seule solution durable de sortie de crise au Mali, c’est celle qui permettra aux Maliens de vivre ensemble sans exclusion et sans problèmes et qui refuse le terrorisme et l’impunité.

    Sachez que toutes les filles et tous les fils du Mali attendent du Mali, qu’il leur donne de l’espoir pour une telle vie commune sans exclusion et sans problèmes en n’acceptant pas l’impunité et le terrorisme.

    Sans accepter l’impunité et le terrorisme, les Maliens doivent trouver un terrain d’entente pour vivre mieux ensemble, dans l’unité, une vraie vie de famille unie, solidaire ayant des projets d’avenir pour son bonheur et celui de ses enfants et petits enfants.

    Les frères et sœurs Maliens doivent se réconcilier tout en REFUSANT L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME et en garantissant à tous, la quiétude, la paix et la sécurité durables.

    Après une guerre entre Maliens, entre frères et sœurs, la réconciliation nationale sera difficile voire impossible.

    Sachant que la guerre contre le terrorisme, qui doit de toute façon être engagée, comme le prévoit la nouvelle résolution 2085 de l’ONU, votée à l’unanimité le 20 décembre 2012 à New York, exige un front uni (national et international) et une cohésion nationale pour la remporter, ça serait dommage de la démarrer en ordre dispersé.

    Sans accepter l’impunité, le terrorisme, la charia « destructrice » et la scission du pays, les Maliens doivent ouvrir leurs cœurs et s’accepter pour créer un Mali nouveau où plus jamais ce qui s’est passé et ce qui s’était passé ne devront se répéter.

    Pour ce faire, l’engagement responsable de tous (respect des principes et conditions) est indispensable et il n’est jamais tard de se mettre ensemble pour sauver durablement la famille Malienne.

    J’ai proposé dans la lettre ouverte adressée, en ligne, au Président du Mali et à tous les Maliens, un guide et une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable de la crise au Mali, qui intègrent de tels principes et conditions.

    Ces principes (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et ces conditions (dépôt des armes, intégrité du Mali et laïcité) constitueront un engagement responsable.

    Ce dernier doit être signé par toutes les parties prenantes avant de commencer les négociations, qui doivent être inclusives.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  4. Taba

    Il n’y a pas de crime plus grave que l’acte du MNLA et d’Ancar Dine contre le Mali.Qu’on cesse de nous casser les oreilles.Ces declarations malencontreuses non seulement ne changeront rien dans la realite des faits mais demasquent les fauteurs.Une approche veridique des faits, une appreciation loyale, juste des evenements qui ont eu lieu est indispensable.Personne n’est trompe au Mali par cette approche ,excusez-moi, hypocrite ,meme pas les gens de la rue.Si nous cherchons une solution durable ,ne traitons pas les victimes pour des auteurs de crimes,et ne nous nous precipitons a blanchir les criminels averes au risque de ne plus etre credibles.Ceux qui se melent a la crise malienne, doivent se soumettre a la rigueur et a l’integrite du juge.C’est ce que nous apprecions au plus haut dans notre pays.

  5. Tiefari

    Cette accord ne concerne que les signataire ,ça nous concerne pas nous les peuple,avant de négocier quoi que ce soit il faut qu’ils quite les ville qu’ils équipe,j’espère que nos gouvernant ne vont pas négocié n’importe quoi,soiye sérieux et pensée aux autre population du pays.qu’allah sauve le mali :oops: :oops: :cry: :cry: