Mali – Attentat : Bamako entre colère et peur

7
Mali - Attentat : Bamako entre colère et peur
LePoint.fr/Par Diénéba Dème à Bamako – Une grenade des assaillants près du restaurant La Terrasse attaquée par des terroristes dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars à Bamako.

L’attentat du restaurant “La Terrasse” révolte les Bamakois et amplifie le sentiment d’une insécurité face à laquelle les autorités ne rassurent pas. Récit.

C’est un verrou psychologique qui vient de sauter. L’attentat perpétré au restaurant “La Terrasse” dans le quartier “Hyppodrome”, réputé huppé, donc a priori bien sécurisé montre que des failles existent dans le dispositif de protection des habitants de la capitale. Un signe qui en affole plus d’un : c’est l’attentat le plus meurtrier perpétré depuis le lancement de l’opération Serval en janvier 2013. On comprend donc qu’en ce samedi 7 mars 2015, le sujet des groupes de personnes observés ici et là dans Bamako soit la question, non de la sécurité, mais de l’insécurité désormais de retour.

“Il n’y a plus de sécurité à Bamako, les autorités doivent réagir”

Il est environ 10h30 GMT, des jeunes hommes devisent devant le domicile de l’un d’eux. Sujet de discussion : les événements de cette nuit. “Nous ne devons pas céder à la panique. Le mieux est de rester vigilants”, dit Oumar Konta, un jeune diplômé sans emploi. Il est assis devant un fourneau sur lequel chauffe un thé. A ses côtés, des amis dont certains ne sont pas réveillés depuis plus d’une heure. Chaussé d’une paire de tongues de couleur bleue, Issa, âgé d’une vingtaine d’années ne comprend pas ce qui s’est passé dans la nuit de vendredi à samedi. “J’ai entendu à la radio que des blancs ont été tués par un commando. Je pense qu’il n’y a plus de sécurité à Bamako. Nos autorités doivent réagir”. Et d’ajouter : “Nos politiques sont laxistes et ne prennent pas le problème par le bon bout. Les Maliens croient que tout est facile. Dès qu’il y a une accalmie, on pense que c’est fini. Et pourtant, nous sommes dans une situation de guerre qui n’est pas encore résolue”.

(…) Lire la suite sur LePoint.fr

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. EN REGARDANT BIEN LA PHOTO ON S’APERCOIT QUE LA GRENADE N’EST PAS DEGOUPILLEE !!!!!!!!!!!!! OU ILS AVAIENT LA TROUILLE QU’ELLE LEUR PETE AY NEZ OU C’ETAIT VRAIMENT DES NULLARDS 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    nullards et cons parce qu’une grenade qui explose dans un lieu fermé fait dix fois plus de morts que lorsqu’elle explose dehors 💡 💡

  2. Deux mesures importantes a prendre.La population doit etre formee pour depister les terroristes possibles et la police anti-jihadiste doit avoir les moyens d’intervention rapide.
    Des individus qui apparaissent soudainament et qui font montre d’agissements douteux
    doivent etre denonces immediatement a la gendarmerie grace a un numero telephonique qui fera l’objet d’une grande publicite.A la police,les cartes remplis par les clients d’hôtel feront l’objet d’une analyse minutieuse par une equipe de policiers bien formes.Les logeurs prives qui recevront des etrangers devront les signaler a la police le plus tot possible sous peine d’amende ou d’emprisonnement.Les villes le long des routes principales venant du Nord ,devront envoyer des rapports precis sur tout movement suspect d’individus voyageant vers Bamako.Les Nlght-clubs,les restaurants signaleront toute personne suspecte .Et meme les chauffeurs de taxi devront signaler les passagers qui leur sembleront douteux.Il faut impliquer la population dans le depistage des personnes suspectes et ouvrir les yeux sur les extremists connus de Bamako.

    Répondre

  3. Le mali qui nous reçois avec beaucoup de valeur ou va tu le Mali ? réveille toi avant qu’il ne soit trop tard pour vous pour nous, le monde. J’étais assis à côté de Fabien nous avons échanger un regard qui aujourd’hui me reste, oui j’ai quitte ma place au côté de Fabien quelques minutes avant ce tragique attentat d’une grande lâcheté, vous qui osez revendique l’acte odieux, vous n’êtes qu’un destructeur et manipulateur qui n’a aucune valeur religieuse. J’étais avec des amis à la terrasse et rien ne m’empêchera de revenir et quelque soit le danger qu’il peut avoir mais je ne laisserai pas des voyous m’imposer par vos pensés dit de religions. Fabien ce regard maintenant me marquera toute ma vie, ce soir je suis choque et ne comprend pas ce qui sais réellement produit beaucoup d’amis m’appel depuis ce matin 6h30. Fabien mais amis sont les tiens. Fabien malgré ton assassinat odieux moi je sais pourquoi tu venu au mali comme beaucoup d’expatrié. Le Mali nous fait reste ici malgré le danger. Tu a vécu beaucoup de difficulté dans ton investissement personnel au Mali. SVP ne juger pas Fabien en lui reprochant d’être au Mali respecte le choix qu’il avait fait. Bravo Fabien

  4. Helas nous sommes maintenant entre le marteau et l’enclume. Les autorites ont leur part de responsabilite mais nous aussi nous avons la notre.
    Une securite a 100% n’existe pas et n’existera jamais, mais comment faire pour prevenir au maximum et etre prets a faire face a ces degats car ce n’est le debut du commencement, tres dommage………
    Soyons sur nos gardes et denoncons sans nous faire nous meme justice sauf a preuve de contraire.

  5. Lea autorites maliennes (si elle en sont) sont des irresponsables, touts, des cons et des gens qui ne pensent qu’a eu meme. Reunion de crise, comite de defense? Fou goto pppprrrrrrnnnnnnn.

    • Salut mon frère …

      J’espère que tu te portes bien …

      Je ne pense pas qu’on en doit à la dernière mauvaise nouvelle sur cet événement …. il faut espérer que ça va finir sans d’autres pertes de vie …

      Quant à ce que je pense … bien que la spéculation n’est pas mon fort … je pense qu’il faut songer à regarder du côté de nos amis ci dessous …

      « à sa place j’eusse préféré mille fois qu’on me gardât en prison »

      Moussa Ag,… Qui salue le frère Sankara ….

Comments are closed.