Mali: Des drones américains rentrent en actions

34 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

24-02-2013 -A la mairie, les islamistes ont été « neutralisés » par les forces maliennes, « un élément du génie français est intervenu afin de désamorcer les charges explosives. Au cours de cette action, deux soldats français ont été très légèrement blessés », selon l’état-major de l’armée française.

drone américainDe nouveaux combats ont opposé samedi des rebelles touareg alliés aux forces françaises et un groupe armé dans le nord du Mali, où la traque des jihadistes se poursuit désormais avec l’appui de redoutables drones américains « Predators ».

Des hommes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, rébellion touareg) ont affronté samedi les « combattants arabes » d’un groupe armé à In-Khalil, localité proche de Tessalit et de la frontière avec l’Algérie, selon des sources sécuritaires régionale et malienne.

Le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA, autonomiste, créé en mars 2012) a affirmé à l’AFP avoir attaqué samedi vers 04H00 (locales et GMT) le MNLA en représailles à des violences contre des Arabes dans la zone.

Mohamed Ibrahim Ag Assaleh, responsable du MNLA basé à Ouagadougou, a assuré que les assaillants sont des « terroristes » menés par Omar Ould Hamaha, du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), un des groupes islamistes ayant occupé le nord du Mali en 2012 et qui a revendiqué un attentat-suicide commis vendredi à In-Khalil contre le MNLA.

Sur place, « le MNLA a combattu le Mujao, le MAA et Ansar Al-Charia », qui est une « dissidence du Mujao », a-t-il affirmé à l’AFP, affirmant que les combats avaient cessé samedi en fin d’après-midi. Il a fait état de fait « neuf prisonniers » aux mains du MNLA: « six qui se réclament du Mujao et trois d’Ansar Al-Charia ».

Le MAA a de son côté fait état d’un retour au calme, en dénonçant une intervention de l’aviation française. « L’armée française a bombardé un de nos véhicules à In-khalil, à 9 km de la frontière algérienne » a dit un de ses responsable, sans fournir de bilan.

Cette intervention aérienne a été confirmée à l’AFP par des sources sécuritaires régionale et malienne. « Un véhicule dans lequel il n’y avait personne a été détruit par l’aviation française au nord de In-Khalil », à moins de 15 km de la frontière algérienne, a dit la source régionale.

In-Khalil est à plus de 175 km au nord de Kidal. Les forces françaises ont repris fin janvier le contrôle de l’aéroport de Kidal avec quelque 1.800 soldats, qui sécurisent la ville, contrôlée depuis peu par des islamistes se disant « modérés » et le MNLA qui y refuse la présence de soldats maliens mais assure collaborer avec la France.

La région de Kidal abrite aussi l’Adrar des Ifoghas, zone montagneuse entre Tessalit et Kidal-ville (1.500 km de Bamako) considérée par certains Touareg comme leur berceau et où se sont réfugiés de nombreux islamistes armés liés à Al-Qaïda traqués par l’armée française.

Le Tchad a annoncé vendredi soir y avoir tué 65 jihadistes, mais avoir aussi enregistré 13 morts dans ses rangs. Il s’agit des pertes connus les plus lourdes subies par les forces soutenant le Mali.

Le président français François Hollande a salué samedi l’action de l’armée tchadienne, qui « témoigne de la solidarité africaine à l’égard du Mali ».

Un légionnaire français avait été tué cette semaine lors d’une opération dans cette région montagneuse des Ifoghas, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tessalit.

Predators US surveillent le champ de bataille

Les troupes françaises, maliennes et africaines bénéficient désormais sur le champ de bataille du soutien de drones américains Predators.

Selon un responsable américain, les Etats-Unis ont déployé plusieurs de ces engins au Niger voisin, sur une base de Niamey, d’où ils décolleront pour effectuer des vols de reconnaissance sur le Nord malien. Ils ne feront pas usage des missiles dont ils sont équipés, mais seront seulement utilisés pour espionner les jihadistes, selon Washington.

Au total, une centaine de personnels militaires américains seront déployés au Niger pour soutenir l’intervention de ces drones.

A 350 km au sud-ouest de Kidal, Gao, la plus grande ville du nord du Mali, l’armée malienne poursuivait des opérations de « ratissage » samedi, au lendemain de combats avec des islamistes infiltrés.

Vendredi, des soldats maliens avaient combattu les jihadistes à l’arme lourde – notamment contre la mairie de Gao, où s’étaient retranchés certains d’entre eux portant des ceintures explosives – avec l’appui de l’armée française.

A la mairie, les islamistes ont été « neutralisés » par les forces maliennes, « un élément du génie français est intervenu afin de désamorcer les charges explosives. Au cours de cette action, deux soldats français ont été très légèrement blessés », selon l’état-major de l’armée française.

De même source, une dizaine de jihadistes ayant tenté de fuir par le fleuve Niger ont aussi été « neutralisés ».

Le Mujao, qui a annoncé récemment avoir envoyé des combattants à Gao, a réitéré samedi ses menaces d’attaques dans le Nord malien et évoqué des attentats programmés par les jihadistes à Bamako, mais aussi Ouagadougou et Niamey.

Après l’enlèvement le 19 février dans l’extrême-nord du Cameroun d’une famille de sept Français, dont quatre enfants, la France a mis en garde contre des risques d’attentat ou d’enlèvement au Bénin, où l’engagement français au Mali est « susceptible d’avoir des répercussions » sur la sécurité des ressortissants français.

Le Point

(Alwihda) Djamil Ahmat -

34 Réactions à Mali: Des drones américains rentrent en actions

  1. sanfina

    hummmmmmmmmmm les dornes amerquin en afrique ??!! 8-O 8-O

  2. COULIBALY

    le MNLA ne représente rien au sein de notre patrie ni la communauté touareg ni la communauté arabe.le mnla re présente rien au MALI se sont des bon à rien ils n’ont qu’en foudre de nous.

  3. Coubra

    Ce qui fait mal dans tout ça, c’est que nos dirigeants n’ont pas honte de mentir. Nous avons vu comment 30 bandits armés de AK47 ont tenu pendant une journée nos soldats à Gao et ils se permettent de nous dire que nos soldats sont à la hauteur. Si ce n’était pas l’intervention des français, la suite aurait été autre. Vous envoyez des pauvres soldats se battre avec des petits fusils alors que vous êtes couchés à bko sur vos fesses au frais du contribuable. N’importe quoi. Et nos armes qui sont venues de Guinée et qui sont annoncées tous les jours, où sont elles? Des menteurs réunis qui se permettent de regarder le peuple droit dans les yeux. Vraiment le ridicule ne tue pas au Mali.

  4. Plus censuré que jamais!

    Ivoirien (ne)

    « je suis trop enjaillée de voir pleuré »!

    C’est ça ma poule vas te faire enjailler chez les grecs, je n’osais te le suggérer! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  5. Plus censuré que jamais!

    « et les membres du gouvernement défilent dans leurs beaux boubous bazins » et plus loin: « A quoi servent ces centaines de millions ? »

    Brou-Brou, faudrait savoir: T’as vu le prix des bazins? :-D :-D :-D :-D :-D

  6. Broulayi

    @ Vision2013….

    Comme des minables, nous courrons derrière les événements… pour essayer de nous justifier, et nous le faisons maladroitement… :mrgreen: Ce sont toujours les bandits qui créent l’événement.

    Les bandits commettent des horreurs… nous ne les montrons pas avec nos propres commentaires. Même la guerre à Gao et Tombouctou, nos journalistes n’ont même pas la simple caméra de supermarché pour filmer. Ils récupèrent les images des télé étrangères avec leurs commentaires, 3 jours plus tard. :mrgreen:

    L’armée malienne est accusée de crimes… avec des phrases au conditionnel… et nos autorités sont sur la défensive…

    L’Algérie n’a rien demandé à personne… et a massacré tout le monde, même les innocents … et tous les pays les félicitent pour leur réaction appropriée.

    Nos autorités sont minables. Et si le procureur Téssougué n’avait pas dénoncé l’état de délabrement de nos militaires, personne n’avait le courage de dénoncer…

    Prrrrrrrrrrrrrr !

    • Broulayi

      Tout le monde a vu avec une réelle bravoure, comment nos militaires sous-équipés, en haillon, se sont battus dans les rues de Gao… :-D

      Où est notre service de communication de l’armée… Ne peut-on pas donner une caméra à un militaire pour filmer ses coreligionnaires entrain de se battre contre l’ennemi ? :mrgreen:

      En montrant la bravoure de nos militaires, les jeunes vont s’engager, et le peuple soutenir davantage ses fils… :-D

      Au lieu de ça… nos responsables politiques, et les membres du gouvernement défilent dans leurs beaux boubous bazins devant les caméras de l’Ortm à Bamako… entrain de compter les millions de dons… et sourire à la télé …

      A quoi servent ces centaines de millions ? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

      • Bougobalini

        VIVE LE PRESIDENT BROULAYI!!! :-D :-D :-D :-D

      • LaBamakoise

        Vive le Président Broulayi :!:

        Et pendant que vous parlez de fils, voici ce qu’en pensent certains Tchadiens:

        TITRE: « Guerre au Mali: le fils adoptif d’Idriss Deby griévement blessé au nord Mali par les Djihadistes »

        POST D’UN INTERVENANT:

        1.Posté par Un passant le 24/02/2013 15:22
        « ET pendant ce temps où sont les fils de Dioncounda Traoré, ATT, Alpha, IBK, Moussa Traoré ? »

        Cet intervenant a omis de dire: « Et où sont les bérets verts, jaunes, rouges, oranges, violets, pourpres, etc… »