Mali: Des milliers de Touaregs se réfugient à la frontière algérienne

13
MALI – L’inquiétude est grande de voir des soldats maliens -humiliés lors de la conquête du nord, au début de 2012, par des mouvements touaregs et des groupes islamistes armés- se venger sur les populations locales.
REUTERS

Craignant des bombardements et les exactions des soldats maliens en cas de reconquête du nord du pays, des milliers de Touaregs ont fui la ville de Kidal, le bastion du mouvement Ansar ed-Dine, pour se réfugier à la frontière algérienne. 

Plusieurs milliers de civils touaregs ont fui Kidal, à 200 kilomètres de la frontière algérienne, depuis le déclenchement del’intervention militaire au nord du Mali. “Kidal est à moitié vide, les gens ont peur”, raconte au téléphone l’ancien maire-adjoint de la commune de 25 000 habitants. Ils craignent des bombardements, mais aussi les risques de bavures des soldats maliens s’ilsreprennent les territoires aux djihadistes.”

 

L’inquiétude est effectivement grande de voir des soldats maliens -humiliés lors de la conquête du nord, au début de 2012, par des mouvements touaregs et des groupes islamistes armés- se venger sur les populations locales. Ou ne pas “faire la différence” entre les islamistes et de simples civils touareg et arabes. Cela d’autant plus que Kidal est le bastion d’Iyad ag Ghali, ancien héros de la rébellion touareg de 1990, devenu depuis le leader d’Ansar ed-Dine -les “défenseurs de la religion”- mouvement allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a déclenché l’attaque vers le sud du pays, le 10 janvier dernier.

Certains franchissent la frontière

Ces milliers de Touaregs, dont plusieurs clans nomades de la région, se sont entassés dans des véhicules pour trouver refuge dans les villages maliens adossés aux trois postes frontières algériens: Bordj Badji Mokhtar, Tin Zawatene et Timeaouine. Cette frontière, de plus de 1300 kilomètres, en plein Sahara, estofficiellement fermée depuis le 14 janvier, pour empêcher les djihadistes du nord du Mali de pouvoir se replier sur le sol algérien. Mais certains réfugiés touareg parviennent à la franchir, espérant pouvoir se réfugier à Tamanrasset, la grande ville de l’extrême-sud de l’Algérie, à environ 500 kilomètres.

“Ces réfugiés sont partis dans la précipitation, sont certains n’ont quasiment rien, poursuit l’ex-maire adjoint de Kidal. Ceux qui resteront à la frontière se trouveront rapidement dans des conditions sanitaires et alimentaires très difficiles.” Depuis le début de la crise au nord du Mali, l’année dernière, les ONG dénombrent 230 000 personnes déplacées et 150 réfugiés dans les pays voisins: Mauritanie (54 000), Niger (50 000), Burkina-Faso (38 000) et Algérie (1500).

Par Boris Thiolay, publié le 18/01/2013 à 08:20, mis à jour à 10:32

lexpress.fr

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Les amalgames sont des absurdités qu’il faut juguler dès maintenant. On ne peut pas vouloir bâtir un MALI uni et indivisible sans répression de ces amalgames qui ne sont que des portes ouvertes à toutes les frustrations. Les autorités doivent prendre totalement leurs responsabilités pour prévenir de tels actes et sévir contre leur auteurs; autrement, c’est donner plus d’arguments au MNLA, c’est entamer la qualité des opérations de reconquête de l’intégrité territoriale. La CPI est active sur certains dossiers, il faut éviter de compliquer la situation.

  2. Nous sommes deja et malheureusement au lieu de la crise instiguee par les vaut-riens du MNLA et Ansardine qui veulent tout avoir par les armes et encore dans une democratie. C’est dommage. C est aux autorites maliennes de trouver aussitot que possible des voies et moyens avec le gouvernement algerien pour un hebergement de ces gens la dans des meilleures conditions en attendant la fin de la crise. Ils craignent une bavure de la part de l’armee malienne, cest un sentiment normal, car en temps qu’etre humain on a aucune connaissance du future, non plus de ce que pensent les autres.
    Ceux qui decideront de venir au sud doivent etre acceuillis a bras ouverts par le reste du peuple malien. Faisons tout pour eviter l’amalgame. Les criminels sont connus et ils payeront pour leur atrocites.

  3. il faut éviter l’amalgame;tous les touaregs ne sont pas du côté du
    Mnla,ni de ansar dine; il faut rassurer la population; quant à ceux qui ont trahi leur pays,il faut les juger et non pas les exécuter sommairement comme ils l’on fait à l’égard des soldats; c’est cela
    différence entre les barbares et le vaillant peuple du Mali

  4. Je fais confiance à l’armée, mais pourquoi craignez vous si vous êtes innocent?

  5. Il appartiend au Gouvernement malien de prendre des dispositions avec le Gouvernement algérien et les ONG en charge de ces questions de trouver des refuges sûrs pour ces maliens mais en territoire malien. C’est tout ça qui manque au Gens qui ont dirigé le Mali depuis 20 ans. Manque de scrupule, malhonnété, inconscience, insoucience, incompétence, népotisme,passivité,laxisme,incohérence,irresponsabilité, fénéantisme, bref ! que sais je encore!!!! Tous les maux pires pouvant miner une société et nous vivons le resultat aujourd’hui, malgré que que les héritiers de ces maux du Mali veulent continuer à tromper non seulement le Mali, mais aussi la communauté internationale!!!!Prions Dieu que le Peuple meurtri sorte de cette crise avec l’appui de la France, de la CEDEAO,du Tchiad et de la communauté internationale!!!! plus rien ne se passera comme avant!!!! nous vous prevenons,car nous prendrons à témoins ceux là même qui connaissent ces maux comme témoins.
    A bon entendeur salu!!!!!

  6. Je me suis permis de reprendre les commentaires de certains internautes, et cette phrase du CELEBRE INDOU GANDHI qui disent la VRAI VERITE VERTE ET VELUE QUI CREVENT LES YEUX DU MONDE ENTIER. A BON ENTENDEUR SALUT !!!

    la « place des Touareg » sera celle de tout malien: égaux en droit et en dignité. On ne peux pas vouloir créer des super citoyens et dire que l’on se bat pour les droits de je ne sais qui.

    Arrêter de faire des amalgames Messieurs de la FIDH. Seule une infime minorité de touareg est concernée par la présente rebellion. Ils sont identifiés et connus de tous à présent. Ceux-ci répondront de leurs crimes odieux contre le Mali et les populations maliennes. Vous n’y pouvez rien. Car, lorsqu’ils égorgeaient froidement des soldats faits prisonniers à Aguelhok où étiez-vous ? Depuis lors qu’avez-vous entrepris pour punir les auteurs de tant de crimes et de violences sur des femmes, des mineurs, des enfants et des monuments culturels. Par vos propos, vous enfoncez le couteau dans la plaie encore béante au coeur des maliens par la faute du MNLA. Vous ne pourrez faire le gendarme derrière ses criminels. Ils paieront obligatoirement pour les crimes commis. Si l’armée ne le fait pas, les populations elles-mêmes s’en chargeront!

    d’après Moussa Traore » quelque soi la dureté du bois dans ne transformera j’aimais en crocodile » laisser les armer faire leur et vous rapelle que c’est leurs integration dans qui a fait tous sa si non on ne serais pas là aujourd’hui c’est a cause de leurs revendication de l’asawade qui a tous a aminer

    Laissez nous tranquille avec la question des Touarègues du MNLA. ils ont prouvé qu’ils ne sont pas du tout maliens et donc ils ont agressé la peuple malien et commis des axactions terribles en l’endroit des populations civiles et militaires. Vous voulez que les maliens oublient cela? Soyez sérieux et respectez la mémoire des disparus et le peuple malien. Les populations autochtones et l’armée malienne fera son boulot et c’est tout. Ils seront exterminés jusqu’au dernier Targui. Nous sommes fatigués d’eux et nous ne négocierons jamais de la vie avec ces bandits.

    Au moment où le MNLA commettait ses exactions où étiez vous pour n’avoir pas demandé à être sur le terrain. Le MNLA portera tout ce qui se passera sur sa conscience si il en a. Pas de distraction s’il vous plaît

    NOUS AVONS BIEN CHANTE QUE LE MNLA EST ENTRAIN DE SEMER LA HAINE ENTRE DES POPULATIONS PAISIBLES DANS LEUR DIVERSITE

    LES TOUAREGS SUR PLACE LORS DE L’OFFENSIVE DU MNLA N’ONT PAS HESITER A DEPOUILLER LEURS VOISINS DES AUTRES ETHNIES ET POURTANT MAJORITAIRES.

    JE PENSE QU’IL SERAIT IMPORTANT QUE LE MNLA REFLECHISSE DANS SES ACTES A OPPOSER LES TOUAREGS AUX AUTRES POPULATIONS.

    LAISSEZ LES SOLDATS FAIRE LEURS BOULOTS

    NOUS DEMANDONS AUX AUTRES ETHNIES DE PROTEGER LES TOUAREGS NON ARMES SUR PLACE PAS DE VENGEANCE ETHNIQUE

    Selon GANDHI « la victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite car elle est momentanée. »

    Répondre

  7. Si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez rien à craindre. Mais dites vous bien que votre malheur ne vient pas de militaires maliens qui sont en toute logique là pour vous défendre. Car c’est l’armée nationale. Mais votre malheur vient de vos enfants et de votre propre idéologie. En ne reconnaissant pas le Mali comme votre pays et les militaires maliens comme vos défenseurs. Pourquoi quand ces hors la loi ont envahit le nord, vous ne vous êtes pas refusés ailleurs?
    Arretez de vous faire des illustrations. Ou vous êtes maliens ou vous n’êtes pas.
    Quant aux militaires maliens dites-vous bien que vous êtes là pour défendre tous les maliens sans exception. Pas de discrimination mais restez vigilants aussi car c’est là bas que viennent les traîtres.

  8. Intox en faveur des racistes du MNLA. Ce journalite oublie que Gamou (armée malienne)colonnel de l’armée malienne rentrera au nord avec 500 militaires touareg. En outre beaucoup d’officier et soldats touareg composent encore l’armée malienne.
    Honte à toi Journaliste pro-MNLA. L’armée ne fait que se defendre et recuper son territoir.

  9. ………Tout ça pour monter la communauté internationale contre le MALI. Les doldats maliens ne sont pas responsables de ce vous arrive. C’est vos propres fils, frères TOUAREGS qui sont à l’origine de vos malheurs actuels et vous les avez acceuillis a bras ouvert quand ils ont massacré nos militaires. Ceux qui n’ont rien à se reprocher peuvent avoir la tête tranquille mais, les complices seront poursuivis, arrêtés ou tués. Vive le MALI!

  10. TOUT COMPTE FAIT L ARMEE DOIT ETRE PRUDENT ET EN MEME TEMP FAIRE ATTENTION AU MALFRAT

  11. Non arrêtée tout ceux qui non rien a se reproche non rien a crainde au on ‘est pas des sauvages

  12. Vous oubliez que dans l’armée malienne il y a des touaregs, tout ça pour défendre le MNLA ils n’ont rien et l’armée ne leur fera aucun cadeau surtout les déserteurs.

Comments are closed.