Mali: entre troubles politiques et occupation du Nord, l’économie en chute libre

14 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Des soldats dans le centre-ville de Bamako
© AFP

La crise sans précédent que traverse depuis près d’un an le Mali, dont le Nord est occupé par les islamistes armés, a d’énormes répercussions économiques et sociales, notamment à Bamako, capitale en partie désertée par les étrangers où le chômage s’accroît et où les prix flambent.

« L’économie malienne traverse une période difficile. Déjà en difficulté à cause de la très mauvaise récolte de 2011-2012, elle a beaucoup souffert du coup d’Etat de mars 2012 et de ses retombées », notait récemment le Fonds monétaire international (FMI) à l’issue d’une mission de deux semaines à Bamako.

Dans le sillage du putsch du 22 mars qui a renversé le président Amadou Toumani Touré, des groupes islamistes armés ont pris le contrôle du nord du pays, suscitant l’inquiétude croissante de la communauté internationale.

« L’occupation du nord du pays a fortement perturbé la production agricole et le commerce. La détérioration de la situation en matière de sécurité a provoqué une chute des voyages d’affaires au Mali », selon le FMI, qui ajoute: « Les secteurs du commerce, des hôtels et des restaurants ont été durement touchés ».

Alors que le FMI prévoit un recul du produit intérieur brut (PIB) malien de 1,5% cette année, le président américain Barack Obama a décidé de retirer au Mali son statut de partenaire commercial privilégié des Etats-Unis, en raison du recul de la démocratie dans ce pays.

La crise économique, à Bamako, n’épargne personne et le taux de chômage y est de 17,3%, selon l’Institut national des statistiques (Instat).

Le secteur tertiaire, en forte récession en 2012 (-8,8%, selon l’Instat), est le plus touché. Les licenciements économiques ont fait un bond au dernier trimestre 2012, particulièrement dans l’hôtellerie: hommes d’affaires et touristes ne viennent plus à Bamako, les expatriés quittent la ville.

« Les employeurs sont arrivés au bout des systèmes préconisés pour maintenir les emplois en cas de crise: congés anticipés, chômage technique ou partiel », explique Salif Bagayoko, directeur régional à l’inspection du travail.

A l’Association d’appui à la promotion des aides familiales (Apaf), des femmes à la recherche d’un emploi de domestique affluent du matin au soir, revoient leurs prétentions salariales à la baisse en dépit d’une hausse du coût de la vie qui touche, d’abord, les foyers les plus modestes.

« On travaille à perte »

Les prix du carburant, du gaz, et les produits de première nécessité sont parfois passés du simple au double.

Certaines travaillaient pour des coopérants étrangers qui sont partis, pour un salaire déjà peu élevé, de l’ordre de 80.000 FCFA (122 euros). Aujourd’hui, « même 35.000 FCFA (53 euros) conviendraient » à Aïssa Camara, veuve de 42 ans, qui a perdu son travail en février.

L’industrie est également touchée: 20% des usines de la capitale ont fermé et 60% ont recours au chômage technique, selon M. Bagayoko.

« Depuis mars, on travaille à perte », explique Alioune Badara Diawara, administrateur général adjoint de Batex-ci, une usine textile. « Les commandes sont là, grâce aux pays de la sous-région. Mais le coton, notre matière première, ne nous est plus livré depuis plus de deux mois: l’entreprise qui le produit est à bout de souffle », dit-il.

« Les vrais martyrs, c’est nous », juge Gaoussou Kantako, artisan bijoutier depuis 1993 au marché de N’Golonina à Bamako. Visage fermé, il explique: « On peut faire trois, quatre jours sans voir un client ».

« Les consignes données aux rares étrangers d’éviter de sortir ont eu raison de l’artisanat local. Certains artisans sont découragés, ils restent à la maison, ou alors ils sont partis travailler dans les mines d’or », affirme l’artisan.

Quelque 120 de ses collègues, soit plus de la moitié, ont quitté le marché ces derniers mois, selon lui.

Dans le secteur des transports, la compagnie nationale Air Mali n’a pas pu résister et a suspendu lundi ses activités pour neuf mois. « On prévoyait l’équilibre pour 2013, mais le coup d’Etat a tout changé », indique Souleymane Sylla, responsable administratif et financier de l’entreprise dont les 66 salariés ont perdu leur emploi à la veille de Noël.

 
SOURCE:  du   24 déc 2012.    

14 Réactions à Mali: entre troubles politiques et occupation du Nord, l’économie en chute libre

  1. MOHAMED KEBIR

    donc tu veux que les régions occupées par les terroristes restent entre leurs mains ? aucune négociation ne fera partir ces gens qui ne comprennent que le rapport de forces ……maliens battez-vous pour libérer votre pays c’est un DEVOIR et non un luxe ……

  2. et avec tous ces problemes certains souhaitent aller en guerre ignorant les effets et les consequences de celle ci.je suis algerien et je vous asure que nous vous souhaitons que la prosperite et la paix. votre stabilite et votre paix sociale sont egalement les notres.La guerre n a jamais aide les peuples,surtout pauvres,a resister a la misere.Nous algeriens savons ce qu il en est durant la guerre civile qui a dure plus de 10 ans et nous continuons a subir ses sequelles.Pour la liberation du nord il faut savoir etre patient ,ce n est qu une question de temps et le meilleur est que les maliens soient a l avant garde.

  3. Allez-y au front au moins a mopti au lieu du centre de bamako , la capitale l’armee de repression CIVILE .

  4. Sans pisser

    FRERES MALIWEBIENS, RECEVEZ TOUS MES VOEUX POUR 2013, AVEC TOUT CE QUE VOUS POUVEZ SOUHAITER POUR VOUS ET VOS FAMILLES!

    En ce qui me concerne, voici ce que je souhaite pour l’année qui s’annonce:

    – Que Kassin arrête d’arrêter ses délicieuses sagas katoises et acridiennes qui nous ont tant fait rire ; Mais qu’il n’arrête surtout pour autant pas ses analyses aussi brillantes que lucides qui forcent mon admiration.MENTION SPECIALE AU GRAND KASSIN QUI, A LUI SEUL, APLATIT TOUS NOS POSTS PAR LA QUALITE DES SIENS !!! (Kassin, si tu me lis, j’accepte les chèques et je prends la carte visa !)

    – Que le grand Moussa-râté-KIDIKEU continue pendant 1000 ANS à nous dire que… (et qu’il me trouve les numéros de téléphone que je lui demande, à défaut de celui de Rose !)

    Que le grand, l’inimitable Banche Neige continue ses sublimes horreurs sur les Maliens pendant 1000 ans encore (après, si il veut, il pourra taper sur les Sénégalais ou sur les Nigériens !…)

    Que Coco mongrankopin lundéméyeursurmaliweb, continue ses finesses pétées d’humour jusqu’à la fin des temps, voire au-delà, et continue à être le « clin d’oeil permanent » du formum!(et aussi, qu’il arrête un peu de peloter Bintou pendant qu’il écrit ses posts…)

    Que Capricorne, Capri-rêve-de-mes-cornes, nous distille 10 000 ans encore ses post à la fois subtils, doux, poétiques, pertinents, et d’une politesse exquise, pendant que nous, les 5 ou 6 soudards maliwébiens les plus grossiers, on continue en même temps de nous abreuver d’insultes ordurières ! (et accessoirement, aussi, qu’elle me donne son numéro de téléphone…)D’AILLEURS, MENTION SPECIALE A CAPRICORNE DONT LES POSTS, PARMI NOS ECHANGES DE BRUTES, FONT FIGURE D’EFFLUVES D’ENCENS AU MILIEU D’UN DEPOT D’ORDURE !

    Que dogo Fakoly continue de faire tomber les masques, même après le Carnaval de kati…

    Que Djeden continue pour notre plus grand plaisir de Djédénner (verbe du 1er groupe inconnu des linguistes) jusqu’à la fin des temps !…
    Que Bougobalini continue de Bougobaliner (verbe du…etc etc !) jusqu’à la fin des temps !

    Que Rebel continue de se Rebeller (verbe du 1er groupe parfaitement orthodoxe) sans modération et sans fin !

    Que Dortmunder-le-Docte continue de nous Dortmunder (verbe du….) sa sagesse posée…

    Que Ci-clac continue de cliqueter jusqu’à plus soif !…

    Que l’autre psychopate qui voudrait se taper tout le monde (mais se tape surtout des branlettes selon moi…) ait une panne de clavier, de modem, de pc, de connection, peu importe, mais qu’il nous lâche enfin !
    Que frère Koudis continue de couder jusqu’à la fin des temps, et qu’on continue de s’engueuler en totale amitié comme on l’a toujours fait !

    Que Brou-Brou continue de brou-brouter son riz au piment, et qu’on lui amène même du rab’, pourvu qu’il prenne enfin les rênes de Koulouba !

    Que Frère Doucara arrête de nous Doucarer ses sourates qui font invariablement ch… tout le monde sans jamais convertir personne !

    Que frère Alkérou-de-brouette (alias « Emoticon frénétique ») pardonne toutes mes conneries, et que Dieu donne longue vie à son bébé (et surtout, qu’il ne enseigne pas ses débilités Chariesques !)

    Etc, etc…

    Enfin, que tous ceux d’entre vous qui ont des épouses (ou des filles, ou des copines, ou des voisines, ou des cousines)mignonnes, bien foutues, et gentilles, me donnent leurs téléphone. Les autres, qu’il gardent le numéro pour eux…

    BONNE ANNEE A TOUS! :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

    • Kassin

      Merci beaucoup mon frère!

      Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et une meilleure année 2013.

      Vous serez bien sûr payé par carte bleue VISA premier!
      Big lol!

    • Rebel

      cher frère, à vous également ainsi qu’à tous les maliwebiens, une TRÈS BONNE ANNÉE 2013. espérons ensemble que cette nouvelle année voie la fin du cauchemar soldatesque que traverse notre pays. :-D

  5. Kassin

    Merry Christmas and happy New Year 2013

    L’année 2012 qui s’achève, disparaît dans la souffrance des enfants déscolarisés des camps de réfugiés maliens comme un bateau qui a heurté un iceberg dans les eaux glaciales de l’Atlantique nord, coule doucement dans les fonds marins.

    Peut elle apporter avec elle les humiliations et souffrances inutiles endurées par nos populations dans la partie septentrionale de notre pays?
    En cette veille de fêtes, nous avons le coeur serré, une pensée forte pour tous ceux et toutes celles qui souffrent dans leur chaire, la folie islamiste et indépendantiste qui est la conséquence directe de l’irresponsabilité d’une politique de laxisme et de naïveté conduite par nos autorités depuis trop longtemps.
    L’année 2012 a été une année noire pour le Mali indépendant, l’année 2013 qui se profile à l’horizon pourra-t-elle nous apporter une sortie rapide de crise tout en assurant l’intégrité territoriale du Mali?

    En tout cas la résolution 2085 de l’Onu du 20 décembre 2012, est en soit une garantie de l’unité du Mali car elle l’exige « sans condition » aux groupes rebelles qui ne sont pas reconnus comme terroristes et avec qui Bamako doit engager des « négociations crédibles ».

    Si l’unité du pays n’est plus menacée, l’exigence de légalité constitutionnelle impose au Mali d’avoir un président légal et légitime donc un président élu au suffrage universel direct (comme le prévoit notre constitution du 25/02/1992) pour conduire, en commandant en chef de l’armée malienne, épaulée par les troupes et le commandement africains, la logistique et le renseignement occidentaux, l’exécution des termes du droit international qu’est la résolution 2085 pour récupérer les terres de Kankou Moussa.

    Nous devrons le faire avant avril 2013, élire notre président qui aura toute la légalité constitutionnelle et la légitimité des maliens pour représenter le pays de telle sorte que le droit international (résolution 2085) vient s’accoster sur le droit national (respect de la constitution).
    C’est la condition sine qua non qui fédère américains et européens pour accompagner notre pays dans le cadre du droit international sous mandat onusien.

    Donc l’espoir est permis pour nos populations du nord en 2013, élections générales, libération des régions nord du pays et retour des réfugiés pour que vivent à nouveau les dunes de sable de Kidal, Tombouctou et Gao.

    Alors viendra le nécessaire temps de la réconciliation nationale et du pardon, chers à chaque croyant.

    Nous devrons le faire sans tomber dans le piège de l’impunité pour les crimes de guerre et des crimes contre l’humanité perpétrés au nord comme sud de notre pays.

    Mais nous devrons poursuivre les coupables des atrocités et des crimes abominables dans le cadre strict du droit positif et rien que le droit positif loin des règlements de comptes et des vengeances personnelles.

    Nous devrons d’ores et déjà tirer les leçons de la mauvaise gouvernance qui a conduit le pays dans l’abîme.
    Nous devrons savoir que nous pouvons être bénis mais que nous sommes pas des élus de Dieu.

    Il nous faut prendre le droit chemin dans toutes nos entreprises pour assurer un lendemain meilleur à notre pays et aux générations futures de maliens.

    Et nous pouvons le faire si nous nous donnons la main, si nous nous disons la vérité en toute circonstance et si nous restons dignes devant l’adversité et les défis de la vie sur terre sans céder à la fatalité, à la futilité ni à la facilité.

    Merry Christmas and happy New Year 2013 for all malians!

  6. Sans pisser

    CUVEE SPECIALE BLANCHE NEIGE:

    Petites annonces « rencontres »:
    Cherche partenaire jeune, pour fellations, sodomie, cunnilingus, gang bang, … et plus si affinités! :-D :-D :-D :-D :-D

    2 copains discutent:
    Depuis le 4ème mois de sa grossesse, Patricia a des nausées tout le temps!
    Oh je connais, avec Odile c’était pareil! Sauf que elle, les nausées ça l’a prenait bien avant le 4ème mois! Pendant les rapport, déjà… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  7. tienimango

    tout nos malheur sont a mettre au compte d,att et du voyoux de kati….

  8. allan

    La situation du pays convient bien pour l’instant aux maliens , qui a present ne se manisfent pour un veritable changement. Non , je ne suis pas cynique mais, j’ai du mal a gome l’inertie du peuple face aux agissements de sanogo et acolytes. Sanogo ne porte plus le meme trellis k ls autres militaires, il ne circule plus ds ls conditions qu’eux et ne parle plus a leurs noms.Sanogo decide de tt e pr tt , hors il na montre jusque la aucun acte ni militaire pr reconquerir le nord ni social pr rehabiliter ls conditions ds militaires. Alors , ls maliens attendent tt simplement le pire pour agir, donc vivement le pire

    • Rebel

      « La situation du pays convient bien pour l’instant aux maliens , qui a present ne se manisfent pour un veritable changement. »

      ALLAN, on peut bien comprendre votre lecture de la situation. en effet, chaque peuple mérite son sort, et aspirer au changement ne suffit pas pour qu’intervienne ce changement. un peuple qui aspire à changer son sort doit s’y impliquer activement. et pour le moment, tout porte à croire que la situation satisfait ici sur place…

  9. cliclac

    C’est vrai qu’on est dans l’abime :!: :!: :!: mais l’important: est ce qu’on a appris pour éviter à nos progénitures de telle situation 8-O 8-O 8-O 8-O 8-O

    • veridique

      je ne suis pas sur…. les memes idiots qui ont applaudi ce coup d’etat ré-applaudiront encore…les memes politiciens frileux qui ont voté toutes les lois non-sens continueront à le faire…on a pas la culture d’apprendre de nos erreurs du passé…on est dans l’eternel recommencement…

  10. coutinho

    Et Amadou DE GAULLE SANOGO, Amadou KONARE et Moussa Sinko COULIBALY, le ministre, s’enrichissent tous les jours à Kati :lol: :lol: :lol:
    Le peuple peut mourir :lol: :lol: :lol:
    ATT ne faisait pas pareil dè :lol: :lol: :lol: lui que les épouses de ces fuyards ont insulté et poussé leurs maris au forfait :lol: :lol: :lol:
    Je crois que les femmes de Kati doivent être jugées pour instigation au désordre national que nous vivons: c’est elles qui, sous la couette , ont gonflé à bloc leurs coqs de maris pour les pousser à cette inommable situation que nous vivons :lol: :lol: :lol:
    Elles sont aussi responsables que les nuls de SANOGO et consorts :lol: :lol: :lol: