Mali : Gao appelle à revoir la médiation du président burkinabé !

16 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Même si ce n’est pas pour récuser la médiation du président burkinabé dans la crise malienne, comme l’a fait le parti de l’ancien Premier ministre malien Soumana Sako, les populations de Gao au nord du Mali ne sont pas d’accord avec « la gestion solitaire » qui est faite de ce dossier par Blaise Compaoré. Elles revendiquent leur présence dans toutes les instances de résolution de la crise concernant le nord du Mali. 

En organisant un forum sur la question entre autres, les forces vives de la région, venues des quatre cercles de Gao : Ansongo, Bourem, Ménaka et Gao, ont produit des résolutions qui concernent la médiation et qui ne s’adressent pas moins au médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne. Ce forum de Gao des 14 et 15 novembre, qui a regroupé toutes les composantes de la société civile: chefs religieux, chef de quartier, notables de Gao, élus, chef de fraction, Ongs et les jeunes, a largement débattu de l’occupation des territoires du nord, les actes terroristes, la remise en cause de la laïcité et la légalité républicaine, mais aussi de la médiation, a déclaré le président du cadre de concertation des jeunes, Salihou Ibrahima Maïga, contacté par KOACI.COM à Gao. Ce forum des forces vives de Gao a été animé par les participants aux assises de l’occupation qui ont été organisées à Bamako les 3 et 4 Octobre 2012 par la Coalition pour le Mali sur financement du gouvernement hollandais.

Parmi les principales résolutions qui ont sanctionné la fin des travaux de ce forum des forces vives de Gao, figure en bonne place, « l’implication des jeunes et des notables du nord dans toutes les instances de décision concernant la crise du nord ; l’implication des populations restées sur place dans toutes les médiations dans la crise, tant au niveau de la CEDEAO, que de l’Union africaine, pour éviter les erreurs du passé… », a précisé Salihou Ibrahima Maïga. Une des résolutions comporte « l’intégration sociale, juste et équitable de toutes les communautés vivant au nord ». Il s’agit de rompre dans la résolution de la crise actuelle, avec la démarche qui a prévalu dans la gestion des différentes rébellions de 1990 et de 2006, et d’éviter de privilégier ceux qui ont pris les armes en les érigeant en seuls interlocuteurs, pendant que les sédentaires sont ignorés dans la résolution de la crise. Les participants au forum ont revendiqué une armée nationale structurée et forte pour défendre l’intégrité territoriale, les personnes et les biens.

Selon Salihou Ibrahima Maïga, ces résolutions issues du forum des forces vives de Gao seront remises aux institutions de la République du Mali, à la Coalition pour le Mali, aux différentes représentations diplomatiques au Mali, à la Délégation de la Commission de l’Union européenne au Mali, et au médiateur de la CEDEAO à Ouagadougou. « Nous ne sommes pas d’accord avec la façon de conduire la médiation dans la crise malienne. Il faut corriger et impliquer toutes les composantes de la société, surtout les sédentaires qui sont jusque là restés en marge », selon le président du cadre de concertation des jeunes de Gao, Salihou Ibrahima Maïga.

Selon les participants au forum les populations du nord restent fermes sur le principe d’un Mali indivisible et laïc.

Ib /  BAMAKO LE 20 NOVEMBRE 2012 © koaci.com

 

16 Réactions à Mali : Gao appelle à revoir la médiation du président burkinabé !

  1. douroum

    enfin la France qui sauve une fois de trop les pays de l’Afrique

  2. Boozoo

    A propos des causes et de la façon dont nous sommes arrivés là (profonde crise) chacun doit faire son méa culpa. Et à propos, la jeunesse de Gao ne s’était pas bien assumée. Mais entreprendre des actions de ce genre, à ce moment ci de la crise, est salutaire pourvu que l’on soit de bonne foi et que l’ont fasse une large représentation. Car dans ce pays, et je me demande si ce n’est pas propre à notre époque, entre ce que l’on déclare et ce que l’on veut il y a un grand fossé. Un vieux nous disait « les hommes sont devenus des cartons c’est à dire des êtres sans âme ».
    Oui la médiation algérienne ne nous a pas sorti du banditisme Tamashèq, le Burkina s’y prend très mal. Et si l’on adjoigne, après la guerre, le Niger qui est plus que concerné ?

  3. sitanba

    du bluff, du mensonge
    ce forum n’a pas pu prendre des résolutions ni faire des recommandations, un échec total pour les organisateurs. qu’est-ce que ces laches viendraient chercher à la table de négociation avec un autre lache et bennemi du mali comme blaise. a ouaga se rencontrent tous les ennemis du mali (mnla, ansar…..)

  4. NFa Modibo

    BONNE CHANCE À VOUS; PUISQUE VOUS N’AVEZ PAS DE COURAGE de dire la vérité, JE NE SAIS PAS CE QUE JE PEUX VOUS SOUHAITER. Sachez que Sanogo est en bon termes avec les rébelles et les islamistes, alors votre guerre pourrait attendre encore un siècle si cela dépendait que de lui. C’est la CEDEAO qui a mis la pression pour qu’une force soit mise en place. Sanogo et les autres se moquent de ce que vous êtes; alors, remerciez ceux qui prennent leur temps pour essayer de ne pas voir cette histoire touner en bain de sang entre maliens. IL N’Y A AUCUN DOUTE QUE LES BANDITS VEULENT UTILISER LES POPULATIONS COMME BOUCLIER HUMAIN. Alors prenez le temps de bien négocier. Cela fait plus d’un mois que tout le monde espère que le gouvernement mettra en place un ORGANE POUR LES NÉGOCIATIONS QUI POURRA VOUS INCLURE.
    Une fois de plus bonne chance.

  5. coutinho

    Si Gao demande à revoir la médiation de Blaise, alors nous sommes tous…Gao :lol: :lol: :lol:

    • Kadi

      Merci mon frère c’est ça être malien. Unissons nous et relevons l’image et la gloire de notre pays.

  6. baambana

    chacun veut venir manger. reveiller vos askia pour vous sauver. les askia meme prient en ce moment pour qu’on ne cassent pas leur tombes

    • Kadi

      Tu ne verras jamais ça, tu sens la lâcheté comme tes congénères. Vous gueulez et vous êtes méchants. Mais vous n’avez aucune dignité, ni du courage. rappelle toi comment tout ça est arrivé.

    • Toufan

      Voilà le problème du Mali, des individus comme toi car je suis convaincu de quelque chose tu ne connais pas ton père , demande bien ta maman!!!

      • Toufan

        Le message est adressé au soit disant baambana!!!

        • A vos armes!

          T’en fait pas nous comprenons; on a du bon sens sur ce web.. Au fait baamana doit s’expliquer ou s’excuser sans quoi les insultes vont pleuvoir :lol: jhg

  7. Kadi

    Gao la brave. Gao la digne. Cité des Askias tu fais la fierté du Mali. Vive la jeunesse de Gao pour un Mali uni et fort. Nous vous soutenons.

    • A vos armes!

      Merci cadi, je suis impatient de vous voir intervenir… vous avez du bon sens! Avec vous je suis fier d’etre malien et africain!