Mali: la médiation attend la réaction des deux camps sur le “projet final”

7
Des membres de la délégation du MNLA le 16 juin 2013 à Ouagagougou  © AFP
Des membres de la délégation du MNLA le 16 juin 2013 à Ouagagougou
© AFP

Le pouvoir malien et les rebelles touareg occupant Kidal, dans le nord du Mali, ont planché dimanche sur un “projet final” d’accord mis au point en vue de la présidentielle en juillet, sur lequel la médiation attendait la réaction des deux camps.

 

 

Djibrill Bassolé, chef de la diplomatie du Burkina Faso, pays médiateur, a indiqué à quelques journalistes avoir eu une réunion à la mi-journée avec les deux délégations présentes à Ouagadougou, à qui il a remis “le projet final”.

 

 

M. Bassolé et des diplomates qui l’assistent au nom de la communauté internationale ont retrouvé plus tard la délégation conjointe touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) pour discuter du texte.

 

 

Mais Tiébilé Dramé, émissaire principal du pouvoir malien, n’y a pas participé. Il a “envoyé le document aux autorités maliennes, les médiateurs attendent la réaction de Bamako”, a expliqué à l’AFP une source proche de la médiation.

 

 

De leur côté, les représentants des groupes touareg ont proposé “des amendements sur tout le document”, a affirmé une source au sein de la délégation MNLA-HCUA. “La partie malienne a ouvert la brèche” en exigeant il y a quelques jours de renégocier un premier projet d’accord que les rebelles avaient accepté, selon cette source.

 

 

Une rencontre entre toutes les parties était attendue dans la soirée, dans ce climat de confusion.

 

Lancées le 8 juin par le président burkinabè Blaise Compaoré, les difficiles négociations de Ouagadougou doivent permettre un retour de l’armée malienne à Kidal dans la perspective de l’élection présidentielle prévue le 28 juillet dans tout le Mali.

 

 

Plus tôt dimanche, M. Bassolé s’était montré optimiste. “Il y a un consensus” pour qu’une “unité” des forces armées maliennes soit présente dans la ville “immédiatement après la signature de l’accord”, a-t-il assuré.

 

 

Le ministre burkinabè a espéré que soit adopté “dès ce (dimanche) soir” le document “qui sera probablement signé dans les heures qui suivent”, sans toutefois exclure que “quelques heures ou quelques jours de plus” soient nécessaires afin de finaliser un bon accord pour “la paix”.

 

 

Les discussions ont buté ces derniers jours sur les exigences de Bamako: les désaccords ont porté principalement sur le calendrier et les modalités du retour des soldats maliens à Kidal et du cantonnement et du désarmement des combattants touareg.

 

 

Des délégués militaires des deux camps, assistés de responsables de la force africaine au Mali (Misma), de la future mission onusienne (Minusma) et de l’opération française Serval, avaient longuement travaillé samedi à lever ces blocages.

 

 

Les mouvements armés touareg se sont installés fin janvier à Kidal à la faveur de l’intervention militaire française contre les groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda. Les jihadistes avaient pris en 2012 le contrôle du nord du Mali, s’alliant d’abord au MNLA qui avait lancé l’offensive, avant d’évincer ce mouvement dans la région.

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. http://www.dailymotion.com/video/x8ams7_francafrique-l-envers-de-la-dette-1_news

    Peut-être vous connaissez déjà, s’il vous plait si vous avez un peu de temps, jetez un coup d’œil. Quelle cruauté ces hyènes ! Quand le coupable est juge, quoi faire ? Les dirigeants si vous signez ca, vous allez signer votre arrêt de mort !
    Ces gens mettent le feu et font les pompiers, même un gamin de 5 ans peut comprendre. On dirait un pays remplis d’idiot.
    Tout le monde veut aller au paradis mais personne veut mourir pour y aller, la liberté ne se négocie pas, cela s’arrache !

    Alors BLANCHE MERDE T’ES QU’UNE MERDE C’EST FACILE DE VENIR SE LA JOUER ICI !
    LE MALI N’A JAMAIS DEMANDE A LA FRANCE D’INTERVENIR, C’EST UNE GROS MENSONGE ! C’EST UNE LANGUAGE PYROMANE !

  2. Nous disons que Dieu Le Tout Puissant Le Tout Miséricordieux Le Grand Juste a horreur de l’impunité Le Grand Juge personne n’échappe à Sa Justice

    Nous disons et rappelons que Dieu Mis hors d’état de nuire Satan qui s’est rebellé dans Sa République Démocratique en le chassant et en le condamnant pour le feu éternel de l’Enfer bien qu’il soit 1de Ses Créations

    Nous disons et rappelons que Dieu Mis hors d’état de nuire Eve et Adam pour collaboration avec l’ennemi Satan en les chassant de Sa République pour la Terre où ils sont condamnés à gagner leur pain à la sueur de leur front où la femme enfantera dans la douleur et où ceux qui collaboreront de nouveau avec Satan seront expédiés en Enfer chez Satan pour toujours et à jamais bien qu’ils soient Ses Créations Préférées

    Nous disons et rappelons également partout sur la terre et dans toutes les religions et croyances celui qui tue qui viole qui vole qui collabore avec l’ennemi est toujours sévèrement sanctionné aux fins qu’il ne vient plus à l’idée d’1 personne ou groupe de personnes de poser encore de tels actes

    Nous disons et rappelons que dans la démocratie bananière des tropiques de l’impunité reine des lettrés mutants maliens politiques des différents exécutifs des députés Hommes en armes sociétés civile et religieux des ex mouvances ces « ramassis de voyous enfants ingrats égoïstes paresseux impénitents assistées permanents de bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeur à vie sur des bases raciale tribale de mafiosi collabos apatrides » de MNLA Ansar Eddine et consorts ont toujours récidivé ӑ cause de cette impunité au nom d’1soit disant réconciliation

    Nous disons et rappelons que dans toutes les vraies démocraties les ennemis et leurs collabos sont mis hors d’état de nuire sans aucun état d’âme aux fins que plus jamais il vient à l’idée d’1 personne ou groupe de personnes d‘attaquer le pays de mettre en danger en péril la sécurité la vie du citoyen lambda

    Nous disons et rappelons que dans les vraies démocraties on ne dialogue jamais avec les ennemis les collabos même fussent-ils des compatriotes qui ont tué violé handicapé des citoyens lambda ils sont traqués partout et mis hors d’état de nuire et le Mali qui se veut 1état de la vraie démocratie ne saurait donc se déroger à ce principe sacro-saint

    Nous disons que partout à travers le monde depuis que l’homme est sur cette terre l’instauration de la vraie démocratie dans 1pays et toujours le fait de la détermination et le courage des citoyens et citoyennes fiers honnêtes aimant leur pays

    Nous disons et rappelons que le mois de Juin est le mois du début de la vraie démocratie

    Nous disons et rappelons que grâce au courage et détermination des américains et américaines fiers aimant leur Amérique unis derrière Georges Washington sur proposition de John Adams mirent fin à la « Grande Bretagne-Amérique » pour 1Amérique républicaine et démocratique en déclenchant le 15 Juin 1775 les hostilités contre la Grande Bretagne meilleure armée d’Europe de l’époque aidée par les collabos américains et mercenaires allemands

    Nous disons et rappelons que grâce au courage et à la détermination des français et françaises fiers honnêtes aimant leur France qui ont suivi l’exemple américain dont la Fayette le 20 juin 1789 avec le serment de la « salle du jeu de paume » à Versailles en bafouant l’autorité du roi avec ses collabos que la France devint 1république démocratique avec l’adoption plus tard de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen

    Nous disons donc aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimants leur Mali tels les autres démocrates à travers le monde d’inscrire en ce mois béni de Juin le début de l’instauration d’1Mali républicain et démocratique

    Nous disons et rappelons que cela passe par leur détermination et courage

    Nous disons aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali que l’espoir leur est permis que la Mali trouvera sa liberté et sa grandeur uniquement par leur courage et détermination

    Nous disons aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali engagés comme soldats dans l’armée soutenus par les maliens et les maliennes fiers honnêtes dans la vie civile de s’unir aussi à l’exemple américain mettre fin à la « France-Mali » dans l’action dans le sacrifice dans l’espoir et aller libérer Kidal des ennemis du Mali et de leurs collabos car l’intégrité du Mali est en péril et ils doivent tous être tous au front de guerre pour le sauver et ils auraient à l’exemple française bafoué ainsi les « faux accords de Ouaga » pour l’avènement d’1 Mali républicain et démocratique

    Nous leur disons et rappelons que le Mali multiséculaire multiraciale multiethnique multiculturelle multi religieux et Dieu Le Tout Puissant Le Tout Miséricordieux ne leur pardonnera jamais d’avoir failli

    Nous disons et rappelons que toute personne groupes de personnes organisations qui proposent de dialoguer avec de tels criminels sont les vrais et pires ennemis de la démocratie vraie au Mali en Afrique et sont les vrais responsables de la démocratie bananière des tropiques de l’impunité reine dont sont si friands leurs laquais de lettrés mutants politiques africains sociétés civiles Hommes en armes usurpateurs sans vergogne du titre d’intellectuels

    Nous disons et rappelons que grâce à DIEU Le Tout Puissant Le Tout Miséricordieux le « puzzle malien » se dévoile progressivement et continuera à se dévoiler ainsi tout le monde entier saura les pays sous régionaux d’Europe d’Arabie les organisations les personnes ou groupes de personnes à l’intérieur et à l’extérieur du Mali impliqués

  3. Il souhaitable que ce fameux “projet final” soit rapidement publié ici même sur Maliweb pour permettre à l’ensemble de maliens de l’intérieur comme de l’extérieur d’en discuter puisqu’avant tout de l’avenir de notre pays. Le projet d’accord initial de la semaine dernière était une véritable catastrophe pour notre pays 👿 J’ai désormais des réels doutes sur les talents supposés de négociateur de M. Tiébiblé Dramé.
    Nos dirigeants actuels ne doivent pas confondre vitesse et précipitation. L’organisation de l’élection présidentielle en juillet prochain n’est pas une panacée pour le Mali. Il ne sert à rien de conclure tout de suite un accord à tout prix qui risquerait de créer encore plus de problèmes après qu’il n’apporte de solution durable. Quand la solution deviendra le problème, il n’y aura plus de solution.

Comments are closed.