Mali : l’aide logistique et discrète des Algériens

21
Un hélicoptère se pose dans le massif de l'Adrar des Ifoghas. © Kenzo Tribouillard/AFP
Un hélicoptère se pose dans le massif de l’Adrar des Ifoghas. © Kenzo Tribouillard/AFP

Pour leurs hélicoptères, les Français seraient tombés à court de carburant dans les Ifoghas sans l’aide secrète des Algériens.

 

Au plus fort de l’opération conduite par les chasseurs parachutistes et les légionnaires dans l’Adrar des Ifoghas, en mars dernier, l’opération Serval a connu de très sérieux problèmes pour organiser ses énormes flux logistiques. Elle a lourdement manqué d’hélicoptères pour monter en urgence plusieurs centaines d’hommes sur ce front depuis Gao, à tel point qu’il a fallu bricoler des “sièges” en palettes de bois, sacs de sable et sangles d’accrochage posés à la diable sur des plateaux de camions tactiques. Un chauffeur de porte-conteneurs TRM 10 000, le plus gros camion de l’armée française, a ainsi expliqué au ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian qu’il avait transporté 25 hommes lourdement chargés avec leur ravitaillement et tout leur armement sur le plateau du camion pour une expédition routière de 10 heures sous le cagnard. Le général Bernard Barrera, commandant les forces terrestres de l’opération Serval, a précisé au ministre que les soldats étaient immédiatement partis au combat, dès la descente du camion !

 

511e régiment du train

Durant la visite ministérielle, la brigade logistique actuellement organisée autour du 511e régiment du train d’Auxonne lui a été présentée. Le chef de corps du “511”, le colonel Jean-Louis Vélut, a expliqué durant cette présentation – la seule à laquelle les journalistes ont pu assister – un aspect méconnu de l’opération. Les camions-citernes du service des essences des armées intégrés à la brigade logistique se sont rendus à cinq reprises à la frontière algérienne, par la piste partant de Tessalit, pour aller prendre livraison de centaines de mètres cubes de carburant livré par l’Algérie. À raison de cinq rotations permettant de transporter à chaque fois 72 mètres cubes, ce sont plus de 350 mètres cubes d’hydrocarbures que les Algériens ont livrés : “C’était du kérosène de la meilleure qualité”, a précisé l’officier, ajoutant qu’un additif permettait de transformer le cas échéant en gasoil ce carburant initialement destiné aux hélicoptères.

 

Concrètement, les citernes vides françaises se sont rendues sur un point de la frontière algéro-malienne tenu secret, où les attendaient des gendarmes algériens accompagnant des camions-citernes civils algériens. Sans ce précieux apport algérien, que les Français n’avaient jusqu’alors pas rendu public, les opérations dans les Ifoghas n’auraient sans doute pas pu être conduites de la même façon. Ni aussi vite. Sans être aujourd’hui terminées, elles ne rencontrent plus de résistance, et si les militaires français poursuivent le ratissage pour trouver des caches d’armes ou de carburant, ils ont également commencé leur désengagement.

 

Le Point.fr – Publié le 26/04/2013 à 18:42

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. c’est ca que je ne comprend pas trop des dirigeants de mon pays ! ils travaillent toujours en silence et ne se vante jamais !!

    meme quand on se fait insulté et qu’on étale une grande ingratitude , tu entend toujours aprés que les dirigeants algériens n’ont rien changé a leur aides et reste discret

  2. l’ ALGERIE EST UN VRAI PAYS ET LE RESTERA A L’ OPPOSEE DE CES PAYS DE BA.B.OUINS AU SUD DES ETATS SUR PAPIER…

  3. Tout ce que je vois dans cette situation est qu’il faut que les etats de cette zone arrettent de se camouffler derriere un groupe de malfaiteurs pour le bien des paisibles populations. Quand ca ne va pas dans un de ces pays(Mali, Mauritanie, Niger, Algerie, Senegal, RCI, Burkina, etc..) , tout le reste souffre et plus particulierement les populations. Moi je crois qu’on gagnera plus dans la collaboration que dans la destabilisation.

  4. Je crois que le sort du Mali a été scellé après les visites de François Hollande puis de Hillary Clinton en Algérie.
    IL était clair pour les deux puissances mondiales que rien ne pouvait se faire au Mali sans l’Algérie, en tous cas pas sans sa bénédiction.
    Le Drian avait déclaré dans une émission TV que l’ALgérie était “très partenaire” et cela sous-entendait beaucoup de choses.
    En je crois que le rôle de l’Algérie dans le conflit a été décisif même si, officiellement du moins, elle n’a pas directement participé aux combats.
    “Fermer la frontière” face à une zone de combat ça veut dire quoi en définitive ? Des unités au sol en état d’alerte maximale balle au canon, des hélicos et des avions dans le ciel, missiles et roquettes sous les ailes !! Et ceci en permanence durant toute la durée des combats dans le massif des Iffoghas !!
    ET là on découvre ce volet du soutien logistique qui, à mon avis, n’a pas été le seul. Les langues se délieront un jour et on en saura plus.

    • Oui et non, a mon avis. D’un point de vue logistique, (presque) rien ne peut e faire dans le nord du Mali sans la participation ou de l’Algérie ou du duo Libye+Niger (la Libye et l’Algerie produisant du petrole de qualité supérieure…)
      Apres a mon avis, soit cette aide logistique a été facturée, soit elle est la contrepartie de la suspension par Alger de l’accord entre le Mali, L’Algérie, le Niger et la Mauritanie qui autorisait les troupes de chaque pays à poursuivre les terroristes dans les pays voisins sans provoquer une violation de la souveraineté nationale (droit de poursuite)… volonté de ne pas voir debarquer dans le sud algerien a la recherche de terroristes, 5 soldats maliens “assistés” de 495 paras/legionnaires francais?

      • Pour mieux comprendre l’attitude de l’Algérie sur ce point précis du droit de poursuite il faut remonter à 2003, lorsque des avions, des hélicos et même des unités au sol ont poursuivi des terroristes sur le territoire malien. Les autorités maliennes de l’époque avaient crié à l’invasion et ameuté tout le monde y compris le quai d’ Orsay. Les algériens ont compris la leçon et se sont gardé depuis d’aller au delà de leur frontière, histoire de dire à ATT “puisque c’est comme ça, démerdez-vous”. Par la suite comme on l’a vu c’était le contraire : ATT appelait ouvertement l’armée algérienne à exercer ce droit, notamment suite à l’enlèvement des européens à Tindouf. C’était devenu une position de principe pour l’Algérie, le fameux “nif” algérien.
        http://www.algeria-watch.org/fr/article/mil/groupes_armes/mali_violation.htm

        • @algerien_,
          tout a fait, je m’en rappelle tres bien. Mais j’ai l’impression qu’en Algérie, beaucoup de personne regarde le Mali avec mepris (= le petit voisin qui accourt pou demander de l’aide à chaque fois qu’il a des problemes), tandis qu’au Mali, on regarde l’algerie comme le voisin qui commence les histoires pour les résoudre à la fin.
          Et ce que tu ecris me conforte un peu (j’ai l’occasion de parler avec beaucoup d’algeriens, pas seulement des françsais d’origine algérienne…): Je crois qu’il faut regarder les accords de Tamarasset (1991) signés avec la bénédiction et le parrainage d’Alger (qui avait des bonnes relations avec les rebelles).
          Ces accords prévoyaient une démilitarisation du nord du Mali entre autres.
          En 2003, quand les forces algériennes sont effectivement entrées en territoire malien, il y a eu une impression de complot (en gros, l’Algerie negocie la demilitarisation du nord, et en profite pour envahir le territoire 10 ans plus tard)…

        • et par la suite, apres cet incident diplomatique (et on ne peut pas reprocher au Mali de s’etre plaint…), les algeriens ont effectivement compris la leçon mais contrairement à ce que tu penses, ils ont opté pour une méthode plus conforme aux relations entre les deux pays:
          * Il y a eu la creation du CEMOC(qui d’ailleurs n’a servi a rien, en 2009 ou 2010), basé à Tamanrasset (si mes souvenirs sont bons) sous l’impulsion de l’Algérie (le gros des troupes etait algerien en theorie; comprenait le Mali, Niger et Mauritanie)qui se voulait un outil de coordination
          * Le droit de poursuite a été reconnu (il a été notamment utilisé par la Mauritanie, apres des attentats sur son sol, le Niger lors de l’enlevement de français à Niamey) pour eviter le “précédent 2003”
          * Des troupes algeriennes ont pris base commune avec les troupes maliennes (camp de Tessalit)… D’ailleurs ces troupes n’ont été évacuées qu’en debut d’année 2012

        • le camp ayant été attaqué par des rebelles et deserteurs de l’armée malienne… mais pour eviter tout incident avec l’algerie, ces memes rebelles et deserteurs ont prié les soldats algériens de quitter le camp…

          Apres je sais qu’en Algerie, on regarde ATT comme quelqu’un qui a voulu rabaisser la puissance de l’Algerie, sauf que si tu connais des militaires algeriens, ils te diront probablement que la cooperation n’a jamais été aussi active (je n’ai pas dit efficaces) que sous sa présidence; la Libye a par cherché a s’inviter dans ce jeu, en devenant porte parole de rebelles…

  5. Je comprend pas pourquoi l’Algérie se mouille pour ce pays de merde qu’est le Mali. C’est un pays d’ingrats. Les gens se demènent et se tuent pour vous liberez des islamistes et vous tout ce que vous avez à dire c’est de manifester vos ingratitudes… quels lâches!!!
    Franchement il y a des pays qui ne méritent même pas ce nom de pays, et le premiers parmi ceux-ci c’est bien le Mali. La prochaine fois on laissera les islamistes vous soumettre car la soumission est plus confortable pour vous…Bande de c.ons!!!!

    • Si vous vous ne comprennez pas pourquoi, les hommes au pouvoir en Algerie le savent. Quand ils etaient traques comme des renards dans le desert durant la lutte de liberation nationale, c est ce meme nord que le Mali de Modibo Keita a mis a leur disposition pour lutter contre …………ces memes francais. Le president algerien actuel etait “le Malien” et etait heberge a Gao.

      • L’Histoire de l’Algerie est bien une bonne reponse a l’aide Algérienne a son ami historique et voisin.

    • l’orgeuille et la complexe de superieorité vous ont conduit l’enfert. si tu ne vois pas cela attends seulement bande de raciste que sont mnla et ses adeptes

    • mon ami, si vous ne comprenez pas la geopolitique, les ressources naturelles, protection des interets nationaux et (un peu) de compassion, c’est tres bien que vous ne soyez pas aux commandes d’un etat ou une entreprise…

  6. Le sous sol malien regorge de pétrole… 😀 😀 😀

    Tout ça sera bientôt un mauvais souvenir. 😀

    • @ Brou- Brou ……le sous sol malien regorge de pisse de chameaux ,et de la pisse des soldats maliens qui ont fait dans leur froc en 2012 lors du repli tactique 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 ………………..j’ai entendu dire que toi tu pissais accroupi comme les filles 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  7. Voilà une bonne nouvelle, l’Algérie n’a pas exporté que ses terroristes, elle à exporté aussi son carburant… et cette fois pour la bonne cause !

Comments are closed.